Revue Web

ESSAIS

Tolérance et différence dans le roman libanais de Charif Majdalani, L’histoire de la Grande Maison

20 mai 2007

Résumé : Tolérance et différence, ces deux notions si importantes au sein de toutes les relations humaines peuvent être aussi bien analysées dans le domaine de la littérature en général que dans celui des littératures francophones en particulier. Nous allons ainsi entreprendre une analyse succincte, en partie historique, en partie thématique, de l’inscription de ces deux attitudes dans le texte littéraire, tout en nous bornant à quelques exemples choisis. Si notre choix se limite présentement au domaine des littératures francophones, c’est parce qu’elles nous semblent particulièrement propices à une telle analyse. Car, non seulement les textes eux-mêmes, mais aussi de nombreux discours critiques voire politiques témoignent de la présence incontournable de certaines oppositions en rapport étroit avec la tolérance et la différence, désignées par toute une série de dénominations telles que « dominants et dominés », « le même et l’autre », pour ne citer que ces deux couramment usitées.






  • Texte en PDF





Masquez la colonne info

 

Conférence prononcée au Colloque de Presov « Tolérance et différence » organisé par le Département de langue et de littérature françaises de la Faculté des Lettres de l'Université de Presov, les associations Jan Hus et Sens Public, avec le soutien de l'Ambassade de France en Slovaquie, en septembre 2006.

Textes recueillis et édités par Carole Dely.

 


Tolérance et différence, ces deux notions si importantes au sein de toutes les relations humaines peuvent être aussi bien analysées dans le domaine de la littérature en général que dans celui des littératures francophones en particulier. Nous allons ainsi entreprendre une analyse succincte, en partie historique, en partie thématique, de l'inscription de ces deux attitudes dans le texte littéraire, tout en nous bornant à quelques exemples choisis. Si notre choix se limite présentement au domaine des littératures francophones, c'est parce qu'elles nous semblent particulièrement propices à une telle analyse. Car, non seulement les textes eux-mêmes, mais aussi de nombreux discours critiques voire politiques témoignent de la présence incontournable de certaines oppositions en rapport étroit avec la tolérance et la différence, désignées par toute une série de dénominations telles que « dominants et dominés », « le même et l'autre », pour ne citer que ces deux couramment usitées.

Il n'y a pas lieu ici de creuser tous les aspects de cette problématique très large et bien complexe. Déjà l'utilisation du pluriel, les littératures francophones, pour délimiter un certain corpus, ne va pas sans poser de problèmes. Tout récemment, c'est Jean-Louis Joubert qui a attiré l'attention des chercheurs sur la complexité du massif francophone.1 Pour cette conférence, il nous a fallu choisir, dans l'ensemble de la francophonie littéraire, une aire plus restreinte, et même à l'intérieur de celle-ci une oeuvre précise. C'est ainsi que nous avons choisi, dans le domaine de la littérature francophone du Liban, le roman de Charif Majdalani intitulé Histoire de la Grande Maison.2 Ce roman nous paraît suffisamment riche de manifestations textuelles montrant des attitudes fondamentalement en rapport avec notre problématique. Nous allons donc proposer, dans ce qui va suivre, une illustration de la mise en texte d'aspects historiques et socioculturels relatifs aux divergences et convergences identitaires, telles qu'elles fonctionnaient à l'intérieur de différentes communautés vivant ensemble au Liban, à partir du milieu du 19e siècle jusqu'à une époque récente. Les exemples choisis serviront, espérons-le, non seulement d'illustrations mais aussi de modèles de fonctionnement pour un texte littéraire particulier, se situant dans l'entre-deux de la fiction et de la réalité.

La spécificité de la littérature francophone du Liban ne nous semble pas avoir été suffisamment mise en avant dans les textes canoniques du corpus sans doute immense de la francophonie littéraire. Or notre auteur, Charif Majdalani3, professeur et écrivain, vient récemment d'en brosser un tableau plus complexe sous le titre La littérature libanaise face à elle-même et face aux autres. La première remarque qu'il formule concerne la présence de trois littératures au Liban : à côté de la littérature francophone, il y a une littérature arabophone (assez importante) et une littérature anglophone (plutôt marginale). C'est pour cette raison qu'il constate :

« Il est nécessaire de signaler au départ que tout en possédant des particularités propres, les littératures libanaises font aussi partie d'ensembles plus vastes - les littératures française, arabe ou anglo-saxonne. Autrement dit, parler de la littérature libanaise, c'est parler en même temps, et avec toutes les précautions d'usage, de littérature nationale et transnationale (...). Un tel travail se doit donc de passer par trois étapes : le questionnement de chaque littérature (arabophone, francophone et anglophone) dans le triple rapport qu'elle entretient : avec les autres, avec l'ensemble linguistique dont elles relèvent et, pour finir, (leur réception dans) la littérature universelle. »4

Tout d'abord, il faut alors faire l'inventaire de ce qui existe et peut être considéré comme appartenant à la littérature libanaise de langue française. Ramy Zein, dans son Dictionnaire de la littérature libanaise de langue française réunit, en choisissant la formule « dictionnaire », 134 écrivains dont il présente brièvement la bio-bibliographie, accompagnée de courts extraits des oeuvres et de leur évaluation rapide, même parfois trop sommaire. D'après l'auteur, cette littérature, née il y a plus d'un siècle « s'est épanouie (...) dans de nombreuses directions tant il est vrai que la création littéraire francophone au Liban s'est toujours définie en termes de cheminements individuels, non de courants ou d'écoles ».5 Pourtant, le répertoire thématique ajouté à la fin du volume offre, à notre avis, suffisamment de points de repère pour établir des filiations, pour reconstituer certains regroupements possibles, non seulement d'après les thèmes abordés, mais aussi d'après d'autres critères, et ceci d'autant plus facilement qu'un registre chronologique complète entre autres la présentation alphabétique des auteurs.

Afin de nous rapprocher de notre sujet proprement dit, une mise en contexte linguistique semble nécessaire. Dans le contexte de la francophonie littéraire, la question linguistique est capitale. Sans vouloir entrer dans les détails, il est important de se rappeler des enjeux linguistiques qui définissent la naissance et le fonctionnement des littératures francophones en question. Or, ici aussi, nous pouvons constater que, dans la plupart des ouvrages traitant des questions linguistiques en général, le statut de la langue française au Liban ne mérite que des mentions éparses, des raccourcis et des simplifications. Il est vrai que le français a été introduit au Liban de longue date et sans déchirures. Il est vrai aussi que le français y est pratiqué sans être ni menacé ni représenter une menace pour les autres langues - ce qui explique peut-être les omissions et les négligences. L'auteur du dictionnaire mentionné plus haut déclare à propos de l'usage des langues au Liban :

« Le choix du français n'implique pas le rejet de l'arabe. Il peut arriver qu'on choisisse le français "sans" l'arabe. Il arrive plus souvent qu'on choisisse le français "avec" l'arabe. Mais il est rare qu'on choisisse le français "contre" l'arabe. »6

On est donc loin des « voleurs de langue », ceux qui se sont appropriés le français pour des raisons politiques et l'ont considéré comme un trésor de guerre. D'après Jean-Louis Joubert :

« Les voleurs de langue forment de gros bataillons de la francophonie littéraire : ce sont tous ceux qui ont hérité du français parce que leur pays a été, à un moment donné, colonisé ou dominé par la France. »7

A ce propos, les gros titres parus dans le numéro spécial du journal Libération consacré à la francophonie illustrent bien la situation linguistique diversifiée selon les régions.8 Pour désigner la situation au Maghreb, le journal n'hésite pas à prononcer le mot schizophrénie, avec le sous-titre « entre arabisation et bilinguisme  », tandis que la situation linguistique du Liban reçoit une qualification moins dramatique : Arabité French touch - le Liban vers un trilinguisme désiré. Mais la question linguistique n'y est pas pour autant simple.

« Autrefois langue de la bourgeoisie, le français a dû faire de la place à l'anglais dans un pays d'abord arabophone. Mais il reste un marqueur social dont s'est emparé la classe moyenne musulmane comme chrétienne. Omniprésent, il incarne l'éternel dilemme des Libanais : sommes-nous oui ou non des Arabes ? »9

Voici donc une première manifestation, au niveau de l'usage du français, de différence et de tolérance, ancrée dans le réel, dans ce pays si gravement marqué naguère par des oppositions autres que linguistiques. Au Liban, menacé, tout récemment encore, par des événements dont les origines et la portée ont largement dépassé les frontières strictement géographiques du pays.

Nos propos ne voulant être ni strictement politiques ni strictement historiques, nous allons essayer de cerner, par ce qui suit, les notions de tolérance et de différence telles qu'elles se trouvent fictionnalisées dans l'exemple choisi. Au lieu de proposer une mise en contexte historique, nous allons nous contenter de quelques remarques concernant le genre « roman historique ». Une première remarque s'impose : les romans historiques sont relativement nombreux dans le corpus littéraire francophone du Liban.10 Parmi les auteurs qui pratiquent ce genre, c'est sans doute Amin Maalouf qui est le plus connu, même en dehors des limites de la francophonie littéraire. Traduits en plus de vingt langues, ses ouvrages retracent les épisodes de l'histoire du Liban.11

Il est pourtant évident que plusieurs genres de littérature se prêtent à faire un usage littéraire des événements historico-politiques. Raconter des événements de façon plus ou moins fidèle, ou encore inventer, imaginer des récits sur un ton soit personnel soit impersonnel, ces formes de récit appartiennent aux canons littéraires depuis longtemps déjà. D'une manière générale, un très grand nombre de romans proposent, sous une forme ou sous une autre, de grands tableaux historiques, on pourrait même dire d'épopées modernes. Les exemples sont nombreux et on constate même un regain d'intérêt pour ce genre, non seulement dans les régions où les confrontations ethniques ou différences religieuses créent des situations spécialement difficiles voire douloureuses, mais un peu partout. Or, les « sagas », les récits de famille dans lesquels l'individuel rejoint le collectif, peuvent être considérés comme un sous-genre du roman historique.

Comme nous l'avons indiqué plus haut, Histoire de la Grande Maison de Charif Majdalani servira d'exemple pour ce métissage de roman historique et de saga. Par ailleurs, ce roman, en tant qu'il évoque une série d'épisodes autour d'une personne, d'une famille et d'une collectivité, présente toute une série d'inventions narratologiques. Ainsi, il nous semble suffisamment original pour proposer une analyse, même rapide, montrant des écarts significatifs par rapport au canon du roman historique. De plus, le roman a pu satisfaire, en partie du moins, quelques-unes des exigences formulées par Majdalani lui-même et mentionnées plus haut. Notamment celle de pouvoir entrer en contact avec les autres littératures du pays, et aussi de pouvoir franchir les frontières en s'assurant une réception et une insertion dans la littérature universelle.

L'inscription historique du roman se réalise par l'évocation d'un milieu multiethnique et multiconfessionnel. Au départ de l'histoire racontée, nous sommes à Beyrouth vers 1840. La ville est présentée comme « une grosse bourgade enclose dans ses remparts, fermée sur elle-même (...) pour des raisons diverses (la ville...) voit ses limites débordées et ses enfants éparpillés dans ses alentours comme les grains d'une grenade trop mure (...). Les grecs orthodoxes s'installent sur les collines de l'est, les musulmans sur celles de l'ouest, reproduisant ainsi les découpages confessionnels déjà inscrits, comme un gêne, dans la composition initiale de la ville intra-muros. » (p. 52)

La famille du personnage principal, Wakim Nassar, fait partie de la communauté orthodoxe. Wakim exerce le métier de simsar en ville, jusqu'à un événement qui ne sera jamais raconté. Il devra alors quitter Beyrouth, mais il n'ira pas très loin et s'installera dans un territoire intégré à l'Empire ottoman, habité par des maronites avec qui il s'entend bien. Wakim a donc vécu une première crise, une confrontation, qui sera la cause de l'exode inaugurale. L'épisode des Bédouins réclamant leur droit d'occuper certaines terres au cours de leurs déplacements annuels pourrait être la cause d'une nouvelle confrontation, mais Wakim, fort de son droit, ne leur permettra plus de s'installer, même provisoirement, sur son territoire. Contrairement aux maronites, cultivateurs de mûriers, il opte pour la culture de l'orange. Il s'enrichit, se marie et fonde une grande famille. C'est alors le moment de la construction de la grande maison. Il accède au rang de zaim, une sorte de fonction prestigieuse et héréditaire. Tout va bien jusqu'à l'éclatement de la guerre. Car l'Empire ottoman s'allie à l'Allemagne et tous ceux qui sont plutôt du côté des Français sont persécutés. La famille de Wakim doit quitter le Liban et s'installer dans un village misérable, moitié kurde, moitié arménien, où la majeure partie de la population est partie et où ceux qui sont restés leur sont hostiles. Mais la famille survit, revient à son domaine. Or, malgré la réussite économique, pour des raisons inexplicables, le clan ne pourra pas éviter d'être ruinée. Car ici, ce ne sont plus uniquement les circonstances historiques qui entrent en jeu, mais aussi l'ultime secret. On apprendra néanmoins quelques détails sur la lutte acharnée des deux branches de la même famille. Elle sera la cause de la perte de leur fortune et du départ des uns après les autres, des fils de Wakim, pour aller gagner leur vie ailleurs.

Cette histoire, réunissant par ses éléments l'individuel et le collectif, tout en s'inscrivant dans l'histoire d'un pays (histoire non seulement événementielle mais aussi économique) se donne à lire à travers toute une série de jeux, ou plutôt de je(ux). Il est assez facile d'identifier le discours et le jeu, d'identifier la parole non seulement en tant que don mais aussi en tant que donne.12 Pour cela, il suffit de lire les premières phrases du roman, c'est-à-dire l'incipit, en prenant ici le terme en un sens plus général. Les voici :

« A nouveau il se taisait, protestait et s'adossait au fauteuil, l'air vague et lointain, marmonnant qu'il n'en parlerait jamais, que c'était une histoire d'un autre âge, que rien ne valait que l'on réveillât les morts. Il reprenait ensuite le paquet de cartes, qu'il se remettait à battre sans fin, pour occuper ses mains, un paquet qui lui avait servi initialement à faire des patiences avant qu'il ne renonce même à cette activité inutile, se contentant de battre les cartes à longueur de journée (...) reprenant alors le paquet de cartes, les battant une fois, deux fois, puis les reposant et se taisant toujours jusqu'à ce que je lui repose une autre question sur quelqu'un d'autre, sur une autre histoire saugrenue, ou lointaine, ou invraisemblable. » (p. 13)

Malgré les réticences de ce personnage-narrateur, mis en scène par cette introduction un peu énigmatique, nous pourrons lire l'histoire d'une famille et celle d'une grande maison. Nous allons lire une véritable saga, transposée d'abord oralement, puis reconstituée petit à petit par le personnage-narrataire du livre. Le véritable protagoniste du roman sera Wakim Nassar, le père du narrateur, le grand-père du narrataire. Mais la vie de Wakim ne sera pas racontée d'une façon spontanée, elle sera plutôt imaginée, reconstituée à partir d'éléments disparates. Bien que le récit suive grosso modo une temporalité linéaire, les épisodes seront quand même mis en lumière selon le jeu du hasard, comme l'apparition de telle ou telle carte au cours du jeu, ou au cours de cette cérémonie du battage qui précède le jeu. Ainsi, la même histoire, dont les éléments sont déjà connus dès le début, sera développée, voire modifiée - au cours de ces séances de parole, entrecoupées de silences, de l'écoute et de l'interprétation qui s'organisent en présence du père et du fils.

Le personnage-narrataire, ce « je » dont on sent constamment la présence tout au long du roman, ne participe évidemment pas aux événements qui se déroulent sous nos yeux. Son rôle est de poser des questions à son interlocuteur. Son mérite est d'avoir rompu le silence, d'avoir surmonté la résistance et la réticence du personnage-narrateur. C'est donc lui qui mène le jeu, et c'est lui qui nous permet de voir le passé. Grâce à sa donne, il nous sera permis d'entrevoir les cartes de ce jeu et même de participer à son « jeu ». Voici une citation bien caractéristique de ce procédé :

« Puis, je m'aperçus que j'avais imaginé les choses exactement comme ça, que, à partir des bribes de ce qu'il m'avait concédé avec les années, j'avais reconstitué l'histoire telle qu'il me la disait, sans savoir toutefois s'il m'en avait lui-même très adroitement suggéré tous les éléments à mon insu (...). Toujours est-il qu'à ce moment il me sembla que je possédais enfin toutes les pièces du jeu... » (p. 15)

Il se présente donc comme une sorte d'intermédiaire - simsar. Le métier du futur protagoniste lui sert d'indice important pour commencer son histoire. « Un mot bizarre, un métier bizarre, et encore plus dans ses syllabes arabes ». (p. 17). Mais qu'est-ce qu'un simsar ? C'est un homme qui ne possède rien, il « n'a rien, il est toujours à l'écoute du monde autour de lui, et son lieu de travail, c'est tout simplement l'extérieur, la ville, les gens » (p. 18). Après le battage des cartes, nous arrivons ainsi à une deuxième métaphore fondatrice de la mise en texte. Après l'introduction du jeu des cartes, c'est le métier d'intermédiaire qui définit la position du narrateur (ou des narrateurs), aussi bien celle du père que celle du fils, par rapport au passé qui doit être évoqué, par rapport à l'histoire de Wakim Nassar qui doit être reconstituée. Or, dans ce contexte, « traverser la ville », « rencontrer les gens », « être à l'écoute des gens » ne suffit pas pour remplir leur tâche. Il faut aussi s'imaginer la vie des gens, leur passé, leur entourage, les décors dans lesquels ils vivent.

« Et c'est curieux, voilà que cette armoire normande me permet de pénétrer chez lui, d'imaginer un peu la maison d'avant, quoiqu'il me sera toujours très difficile de croire qu'il ait pu habiter ailleurs que dans la Grande Maison qu'il fondera à Ayn Chir. » (pp. 18-19).

Quels sont alors les indices qui aideront ce travail de reconstruction ? Les photos, bien sûr, mais aussi et surtout l'imagination, provoquée et dirigée à l'aide des indices. C'est pour cette raison que les premières pages du récit sont parsemées d'interventions du genre : « je vois soudain », « je décide », etc. Tout ce travail de reconstruction du passé (celle de l'édifice immense du souvenir - comme dirait Proust) aboutira à la conclusion, du moins partielle :

« Et il me sembla aussi que les ponts, les jointures et toute la dentelle vertigineuse de détails, je pourrais aisément les imaginer, sûr maintenant que ce que j'inventerais pourrait aussi bien avoir existé, que les différences entre le vrai deviendrait légendaire et le légendaire acquerrait authenticité au sein d'un seul et même édifice. » (p. 15)

Dès la première page, la question de la vérité se trouve donc posée non pas en tant que souvenir complet (impossible) ou lacunaire (naturel), mais en tant que récit véridique et/ou légende.

Le narrateur se rend compte :

« Dès lors, il va falloir travailler comme un archéologue disposant de deux tessons à partir desquels il doit reconstituer le dessin d'un vase, il va falloir revoir l'ordre des deux bribes d'informations que l'on possède sur l'événement et les inverser pour que l'histoire soit plus cohérente. » (pp. 26-27)

Effectivement, la cohérence sera assurée par la structure tripartite du roman : le temps des héros, le temps du zaim, le temps de l'exil. Au départ c'est l'exode, à la fin c'est le retour, en suivant la structure proustienne du temps perdu et du temps retrouvé. Mais la cohérence est aussi assurée par d'autres moyens narratifs. Nous allons en répertorier quelques-uns dans ce qui va suivre.

Rappelons tout d'abord que les « cartes » sont connues dès le début : l'exode initial, les orangers, les réfractaires en fuite, le bannissement du père, le village détruit d'Anatolie, les déserts d'Égypte, le canal de Suez, le soldat éthiopien, la disette, la Grande Maison, les vergers. Tous ces éléments racontés par le père « en cercles concentriques » seront « mis en ordre » et repris chronologiquement par le narrateur :

« Toujours est-il qu'à ce moment il me sembla que je possédais enfin toutes les pièces du jeu, que je pouvais désormais recréer l'histoire de la phratrie, depuis le temps de la Grande Maison et des terres couvertes d'orangers jusqu'à l'exil des trois frères en Égypte et à leur retour, une histoire qui venait finalement s'aboucher à la mienne, après avoir croisé celle, tout aussi tourmentée, de ma mère. » (p. 15)

Les éléments de cette saga familiale s'énumèrent comme une introduction au développement des thèmes majeurs. Or, il ne sera jamais possible de reconstituer tous les morceaux de ce puzzle. Il restera toujours toute une série de lacunes, de non-dits, d'éléments secrets, occultés.

Parmi les facteurs constituant l'histoire de Wakim et celle de sa famille, le premier concerne l'opposition des chrétiens et des musulmans. Pour bien saisir l'importance de cet « arrêt sur l'image », il faut s'attarder sur l'épisode du départ, car c'est une des scènes-clé de toute l'histoire, celle de Wakim et celle des communautés opposées. Il faut donc bien « observer » cette fuite inaugurale, suivre, avec le narrateur, les pistes possibles, formuler avec lui des suppositions. Car, dans cette histoire, rien ne sera jamais complètement élucidé. Pour cette affaire, les suppositions valent mieux que les certitudes, elles sont à la fois significatives et révélatrices. Écoutons le texte : qu'est-ce qui a mené les deux frères de quitter la ville ? Une simple rixe ? Ou une affaire de femmes, des jeunes musulmanes jetant des oeillades malicieuses par-dessus leur voile à de jeunes chrétiens ? Ou bien une autre possibilité : la trahison d'un associé, qui aurait été été un musulman.

« Et petit à petit, inévitablement, la bête immonde ressort, jaillit, le mépris du chrétien pour les musulmans et celui du musulman pour les chrétiens pointent la tête, deviennent de plus en plus évidents... » (p. 24)

En tout cas, « ce fut quelque chose qui menaça la paix civile qui faillit remettre le feu aux poudres, rallumer les guerres confessionnelles » (p. 25). Une histoire individuelle va rejoindre ainsi une histoire collective, les deux instances étant inséparables l'une de l'autre. L'individu est solidement ancré dans l'histoire collective dont les épisodes se perdent dans la nuit des temps, mais qui sont marqués, ici-même, par le flux ininterrompu de guerres confessionnelles. Les souvenirs passés de génération en génération décident du sort des individus, sans plus jamais être compris, « comme ces bouts de rites, ces fragments de croyances que les hommes continuent de répéter, de mettre en scène après que leur origine et leur signification se sont perdues... » (p. 25).

Une fois installés dans un domaine qui n'appartenait à personne, ayant été auparavant une propriété communautaire, ils doivent mener leur lutte contre les Bédouins :

« Mais ce qui importe ici, c'est que les habitants qui s'installent autour de Beyrouth repoussent chaque fois les Bédouins qui, depuis des siècles, vivent à la périphérie de la ville, campant une partie de l'année au pied de ses remparts, au milieu des figuiers de barbarie et des antiques oliveraies, cultivant de petits lopins de terre, regardant les caravanes entrer et sortir et contribuant, selon les fantasmes des habitants, à l'insécurité chronique de la région toute entière dès la nuit tombée » . (p. 53).

Ils deviennent très rapidement le cauchemar des fermiers de Ayn Chir. C'est en livrant une véritable bataille contre eux que Wakim se sentira, enfin, en sécurité. C'est ainsi que les deux frères entrent « en juridiction autonome du Mont Liban », ils débarquent dans la communauté des maronites. Wakim sera considéré par les maronites « un peu comme un héros », car « il a tenue la dragée haute aux musulmans. » (p. 28)

Le deuxième volet de la reconstruction du passé est consacré à l'histoire économique. La fortune du personnage principal résultera de sa décision de changer la culture traditionnelle des mûriers, qui suit celle plus ancienne des oliviers, et de se lancer dans la culture des orangers.

« Les mûriers, eux, vinrent plus tardivement, c'est-à-dire aux alentours de 1850, conformément au recyclage général de l'économie du Mont-Liban, qui s'introduisit ambitieusement dans le circuit économique mondial en produisant de la soie pour les manufactures lyonnaises. » (p. 31)

D'après les procédures de la fictionnalisation, Wakim exige d'obtenir, en contrepartie d'une ancienne affaire avec un personnage dont l'identité ne sera jamais totalement révélée, un certain nombre d'orangers. C'est ainsi qu'il passe à la modernité.

« Il va planter des centaines et des centaines d'orangers, comme en Turquie et en Algérie. Il prétend que l'orange, c'est l'avenir. Qu'elle remplacera le mûrier. » (p. 40)

Cette décision est d'une importance capitale. Tout autant que la réponse à la question, tout à fait logique du narrateur, sur la raison pour laquelle le père n'était pas revenu à Marsad, plus tard, quand les hostilités provoquant son départ étaient déjà depuis longtemps oubliées :

« Lorsque, cent ans plus tard, il m'arrivait de demander à mon père les raisons qui avaient poussé le sien à ne pas revenir à Marsad, il me répondait vaguement (...). Mais ses frères prétendaient tout simplement que c'était l'orange qui avait poussé leur père à rester à Ayn Chir. » (p. 43)

L'évocation de ces étapes successives des cultures des oliviers, des mûriers et enfin des orangers correspond à l'évolution économique du Liban. Cet arrière-fond économico-historique inscrit le récit dans le réel, cet aspect étant aussi important que les oppositions et les confrontations ethniques, religieuses et/ou familiales.

Sa situation stabilisée, Wakim remplira, quasi naturellement le zaimat. Il arrive ainsi à l'apogée de sa vie, il fonde une grande famille, construit la Grande Maison, vit tranquillement dans un milieu apparemment stable. Mais cette situation d'équilibre financier et personnel est plus précaire qu'on ne le pense. L'histoire de la grande maison et de ses habitants suit une courbe ascendante puis descendante, leur histoire est présentée comme celle de la grandeur et de la décadence.

Or, le récit de la réussite n'est qu'une partie de cette histoire dans l'Histoire. Elle sera complétée d'une autre histoire, celle d'une opposition ou plutôt d'une hostilité qui se manifeste, cette fois-ci, à l'intérieur de la même communauté, de la même famille, entre le « nous » et le « ils ». Tandis que le premier incident, l'exode initial, aura des effets plutôt bénéfiques, aboutira à la fondation d'un véritable domaine et à la construction de la Grande Maison, le dernier secret aura des effets néfastes. « Ils » vont l'emporter par la ruse et par la mauvaise volonté. Pour développer ce motif, le texte fonctionne également sur le registre du dire et de la suggestion. Le dernier secret est évoqué dès le début :

« c'est qu'ils l'avaient fait jeter en prison après lui avoir tendu un piège honteux, à charge pour moi de comprendre qu'eux c'étaient ceux de la branche aînée, et lui l'un de ses frères, un de mes oncles ». (p. 14)

On apprendra plus tard que la victoire « des autres » sera sinon rendue possible, du moins facilité par le fils prodigue, par sa faiblesse et par sa veulerie, par ses actes de dissipation de la fortune familiale.

La branche aînée de la famille réussit, mais les autres ne sont pas tout à fait anéantis non plus. Leur force est dans leur faculté d'adaptation aux temps modernes : se reconvertir dans les affaires, abandonner le statut de gentleman-farmer, devenir hommes d'affaires quitte à s'exiler. La toute dernière page du roman est une évocation poétique (et proustienne) des scènes « du quotidien » qui se déroulent autour de la Grande Maison. C'est aussi l'évocation des saveurs et des odeurs : « les mille petits riens qui sont la trame du quotidien » (p. 317). Avant de lire cette conclusion thématique et rétrospective, nous avons déjà appris que le père, le fils cadet de Wakim, réussit bel et bien ses affaires en Egypte et « il reviendra vingt ans après pour tout restaurer de fond en comble » (p. 316). Nous apprenons également que les autres fils réussissent aussi à refaire leur vie, leur départ sera chaque fois considéré comme un recommencement. Ainsi, la lignée ne s'éteint pas, l'histoire de la Grande Maison n'est pas terminée. La toute dernière phrase, l'explicit du roman, est tout à fait rassurante :

« Et une fois tout cela dit, avec lui accoudé maintenant au bastingage du navire qui est parti depuis une heure et d'où on ne peut plus voir les montagnes du Liban, avec lui qui s'en est détourné et qui regarde droit devant, regardons maintenant nous aussi du côté d'où vont surgir, dans vingt-quatre heures, les nouvelles terres de l'exil, regardons nous aussi du côté du pays des pharaons, des vice rois et des khédives, du côté de l'Égypte, et songeons avec lui que là-bas tout va devoir bientôt recommencer. » (p. 317)

« Songeons avec lui » - c'est-à-dire avec le fils cadet, avec celui qui doit partir en dernier, et qui nous racontera l'histoire de la Grande Maison. Son récit restera lacunaire, d'où les incertitudes du narrateur, ses hésitations constantes sur sa capacité de reconstitution d'une histoire qu'il n'a pas vécue, dont il était forcément exclu puisque les événements se sont déroulés avant sa naissance. Tout cela aboutit à une mise en texte métaleptique, dans le sens que les travaux narratologiques ont attribué récemment à cette figure du discours. Car le narrateur se sent obligé d'intervenir. Le récit reçu comme don/ne nécessite des modifications du contrat de lecture, fondé non plus sur la vraisemblance, mais sur un savoir partagé de l'illusion.

On connaît aujourd'hui la fortune extraordinaire de cette figure de discours dans les analyses narratologiques.13 Mais on connaît moins bien les usages que l'on en peut encore faire, hormis les exemples présentés et analysés par certains critiques. Sans aller dans le détails de ces travaux, nous pouvons désormais constater que Majdalani produit un texte métaleptique, dans les deux sens proposés, dans celui de la rhétorique et celui de la narratologie, de la théorie de la fiction. Pour illustrer ces procédés, nous allons proposer quelques exemples, pris dans la dernière partie du roman.

A propos de la chronologie des événements nous pouvons lire ceci :

« La chose, donc est entendue, comme est entendu le fait que sa position de zaim s'est trouvée renforcée avec la mort de Wakim et l'effritement de la position de ses fils. Lorsqu'il entre ce matin-là dans la joaillerie Tufenkjian, nous sommes en 1926 ou à peu près... » (p. 281)

Ou encore :

« Par un paradoxe qui causera toujours mon étonnement, la décadence irrémédiable du domaine des Nassar de Ayn Chir débuta au moment même, aux alentours de 1925, la culture extensive de l'oranger se mit petit à petit remplacer partout dans le pays, et systématiquement, celle des mûriers. » (p. 301)

Les incertitudes et les suppositions du narrateur sont souvent exprimées par les formules suivantes : « Je crois que Farid, mon oncle Charlus, l'oncle scandaleux, était littéralement poète » (p. 285). Dans une scène qui se déroule dans une boutique : « (...) l'un des deux demande à voir, je ne sais pas moi, des broches en diamant » (p. 282). Une formule encore plus explicite de l'intrusion du narrateur dans son récit : « On peut imaginer qu'un jour (c'est peut-être dans un café de l'avenue de France, et la mer, en face...) », café où a lieu la première rencontre de Farid et « de cette femme au prénom d'Amélie ou d'Émilie (peut-être) qui finira par le ruiner matériellement ».

Nous avons brièvement parcouru ce roman-fresque, dans lequel le passé et le présent s'enchevêtrent et les épisodes de la vie de la famille surgissent dans la conscience du narrateur qui se présente comme le petit-fils du personnage principal. L'évocation du passé s'organise principalement autour de la Grande Maison, emblème de la grandeur et du déclin de la famille. Le récit, obtenu difficilement, doit être arraché comme on arrache des secrets - car il y a un don, un premier secret, puis un dernier, le premier étant nommé l'exode initial et le dernier le dernier secret. Le début, l'exode initial est étroitement liée à la vie publique, aux confrontations des communautés religieuses, tandis que le dernier secret est illustrée comme une lutte entre la branche aînée et la branche cadette de la même famille. Ainsi, parallèlement aux tableaux représentant le milieux multiethniques du pays, le récit biblique de Jacob et de Joseph se dessine, dès les premières pages du livre.

On a souvent rapproché Charif Majdalani de Proust. Effectivement, non seulement par sa recherche du temps perdu, l'évocation des scènes d'un passé lointain, mais aussi par son style, il semble être inspiré de l'univers romanesque proustien. Il réussit à imaginer des séries d'épisodes, des instantanées, des arrêts sur l'image qui formeront une reconstruction cohérente de l'histoire de sa famille, de son père, de ses oncles, de son grand père et de toute cette tribu vivant au coeur du Liban, à partir du milieu du 19e siècle jusqu'aux années 1920.

S'agit-il alors d'un roman familial traditionnel ? Ou bien s'agit-il d'un roman historique dont les spécificités bien établies depuis longtemps déjà seront ici bouleversées ? La réponse peut être à la fois oui et non, car les jeux de la narration le rapprochent des deux formes et rendent cet ouvrage tout à fait original, même par rapport aux modèles dont l'auteur a pu, éventuellement, s'inspirer.

Paul Ricoeur dans La Mémoire, l'Histoire, l'Oubli14 résume à la fin de son parcours magistral l'importance de ces trois catégories dans tous les contextes dans lesquels nous vivons. La tolérance implique le pardon et parfois l'oubli. La différence crée les liens et les défait, lier et délier étant aussi les éléments de la réflexion du philosophe.

« Parce que nous a-t-il semblé, la mémoire reste le gardien de l'ultime dialectique constitutive de la passéité du passé, à savoir le rapport entre le "ne plus" qui en marque le caractère révolu, aboli, dépassé, et "l'ayant-été" qui en désigne le caractère originaire et en ce sens indestructible. » (p. 648)

Puis, l'auteur conclut :

« Le travail de mémoire aurait atteint son but si la reconstruction du passé réussissait à susciter une sorte de résurrection du passé. (...). Ce serait là le voeu le plus dissimulé de la connaissance historique. Mais son accomplissement toujours différé n'appartient plus à ceux qui écrivent l'histoire, il est entre les mains de ceux qui font l'histoire. » (p. 649)

Évidemment, nous ne pouvons avoir la prétention d'avoir répondu à toutes les questions. Il faudrait poursuivre nos recherches, élargir notre champs d'analyse. Nous nous sommes contentés ici d'esquisser quelques grandes lignes, de formuler quelques conclusions, peut-être trop hâtives, à propos des questions soulevées par le sujet proposé pour le colloque : tolérance et différence dans l'expression littéraire, à partir d'un seul exemple, celui de l'Histoire de la Grande Maison de Charif Majdalani.

 

 

Notes

1 Jean-Louis Joubert, Les voleurs de langue. Traversée de la francophonie littéraire, Éd. Philippe Rey, 2006. « Cette francophonie littéraire forme décidément un ensemble hétéroclite et la diversité semble bien être son caractère essentiel. Impossible de lui assigner les frontières bien gardées : littératures francophones et littérature française s'interpénètrent comme elles l'ont toujours fait. » - cf. Conclusion, p. 125.

2 Charif Majdalani, Histoire de la Grande Maison, Seuil, 2005.

3 Charif Majdalani, né en 1960, dirige le département de lettres françaises de l'université Saint-Joseph de Beyrouth. Adepte du métissage culturel, amoureux du baroque, il se définit volontiers comme « méditerranéen » (cf. quatrième de couverture de l'ouvrage cité plus haut).

4 Source Internet : Une étude de Charif Majdalani, La littérature libanaise face à elle-même et face aux autres (site www.biblib.com), 2001.

5 Ramy Zein, Dictionnaire de la littérature libanaise de langue française, L'Harmattan, Paris, 1998, p.8.

6 Ibid. p. 11.

7 Jean-Louis Joubert, ouvr. cit. pp. 8-9.

8 Voici la page-titre : Francophonie, ma langue vivante. Cette année, le Salon du livre fête la francophonie. A cette occasion, Libération illustre les mille et une manières de fréquenter le français dans le monde à travers paroles d'écrivains et d'artistes, jeux de langages et reportages. Supplément à Libération, No. 7730, (16 mars 2006).

9 Ibid. p. 59.

10 De nombreux ouvrages répértoriés dans le Dictionnaire de la littérature libanaise (cf. Note) traitent du thème de l'histoire. L'emir à la croix de Jeanne Arcache (1938) retrace le parcours de Fakhreddine Ma'n, fondateur de la nation libanaise moderne. Louis Ingea, dans son roman Par-delà fiel et miel, publié en 1991, raconte l'histoire presque contemporaine du Liban. D'après l'auteur du Dictionnaire, les années 60 et le début des années 70 y sont évoquées comme « Une tranche d'une quinzaine d'années idylliques ».Vahé Katcha, dans son roman intitulé Poignard dans le jardin, publié en 1981, propose une fresque historique centrée sur la tragédie arménienne dans ces deux grands actes : les massacres de 1896 et de 1915. Sont également mentionnés deux romans de Gérard D. Khoury, Mémoire de l'aube, Chroniques libanaises (1987) et La Maison Absente (1991). Le premier a pour cadre les deux années qui ont précédé la naissance du Grand-Liban au lendemain de la Grande Guerre. De nombreux projets politiques s'affrontaient alors, portés par une multitude d'aspirations souvent contradictoires (Liban indépendant, confédération avec la Syrie tous les pays arabophones, etc.). Le deuxième roman raconte, via un narrateur journaliste, les reproches qu'il adresse à ceux qui ont causé la ruine de ce pays. Georgine Mallat dans son roman L'Émeraude était bleue (1995) insère maintes digressions dans sa narration, sur l'histoire du Liban durant la première moitié du 20e siècle. Jacqueline Massabki dans un roman fait « à quatre mains » et publié en 1989 sous le titre La Mémoire des cèdres, dresse un grand tableau familial et collectif de plusieurs étapes de l'histoire du Liban. En 1926 l'année où fut adoptée la Constitution libanaise, le pays semble prendre la voie du progrès et de la prospérité, mais la jeune république est minée, déjà, par la corruption des élites et des tensions intercommunautaires. Puis y sont évoqués les problèmes surgis à l'issue de la deuxième guerre, l'arrivée en masse des réfugiés palestiniens, la crise de 1958, la militarisation effrénée des partis politiques. Le Liban sombre dans la guerre. Salut Jérusalem de Béchara Ménass remonte au 12e siècle, à l'époque des croisades et à l'arrivée de Mamelouks. Son mérite, toujours d'après l'auteur du Dictionnaire, d'avoir « ambitionné de transcender son cadre historique pour suggérer des similitudes entre l'époque décrite et la nôtre. Salut Jérusalem nous renvoie en quelque sorte le reflet lointain de nos conflits actuels. Comme si des siècles après les croisades, l' histoire hésitait encore à faire un pas en avant. »

11 Samarcande, éd. J. C. Lattès 1988, Le Rocher de Tanios, éd. Grasset, 1993, Le périple de Baldassare, éd. Grasset, 2000. Ces ouvrages ont été publiés en hongrois également

12 Cf. Le Dictionnaire Robert. Donne : distribution des cartes au jeu ; cartes distribuées. Nouvelle donne : situation nouvelle résultant de changements importants dans un domaine quelconque.

13 Gérard Genette, Métalepse. De la figure à la fiction, Éd. Du Seul, Paris, 2004.

14 Paul Ricoeur, La Mémoire, l'histoire, l'oubli, Éd. du Seuil, Paris, 2000.

Répondre à cet article



|
# robots.txt # @url: http://sens-public.org # @generator: SPIP 2.1.26 [21262] # @template: squelettes-dist/robots.txt.html User-agent: * Disallow: /local/ Disallow: /ecrire/ Disallow: /extensions/ Disallow: /lib/ Disallow: /plugins/ Disallow: /prive/ Disallow: /squelettes-dist/ Disallow: /squelettes/ Sitemap: http://sens-public.org/sitemap.xml Sens Public

Revue Web - Home

Dernières Publications

ESSAIS
Beth Kearney

«  Traversé de fantômes  »



Résumé : En prenant l’exemple d’Y penser sans cesse de Marie NDiaye et de Denis Cointe, l’auteure démontre l’influence mutuelle du visuel et du textuel, ainsi que les divers échanges possibles entre les supports artistiques. Tentant de comprendre les échanges intermédiaux au sein de cette collaboration artistique qui a donné lieu à un objet livresque et filmique, l’auteure décèle trois moments fantomatiques, mettant en lumière une présence-absence oscillant entre les supports : l’effacement identitaire (...) lire la suite...

CHRONIQUES
Jessé Souza

Bolsonaro, raciste en chef du Ku Klux Klan et des petits blancs du brésil


Résumé : Six mois après sa prise de fonction, le gouvernement Bolsonaro est confronté au dégoût d’un certain nombre de ses électeurs. Les preuves du complot pour écarter Lula de la vie politique viennent d’être publiées par The Intercept. Elles encouragent les opposants au gouvernement, mais obligent aussi (...) lire la suite...




ACTES DE COLLOQUE



|
%PDF-1.4 %äüöß 2 0 obj <> stream xZˎ% WڋGU 0Խ d9@c x6})Q;A]=(>)受B ~ٽ]~,?~}}@tW|{;,5xc|m8ИM0DsӼy;LӰ-2n>^ȯ@\Ype5fb絪 !ħ$ .qY| v֙3M smi֏Z+UYGR1"jL: YO3e7`oNNjLg+aN GӶU3sUOaKͮ<[`4rp֛U9d\mjJ>nHٯuկdJDN-G2tY?쬶Ld7x#+LtvC;.(T .HAk)e+sKt&4~a*vh9? NF{I|^z\3[MUk}3IϪ22"Wiq Yj$|gW)Ý3QdY򦴜3E~?X6+$Lr{n{3 '$JA֑ZѤvR | P󈢾{ PŬK62qB!VK1e"ZjWk뜧 ţmv:}B t@Q#}EzqߺUzojYs0gj}%#r5%n{:[?֡R#x m<ʷCdHt.~:]nI!vP_!Ut ( sW]K0Xk`cA҈\#@°gM?s}[nf@uۄփW9Z P4Knt4(2uL,h-/JuȻRVM4_:FnlotsʣcfGʍաY,״rE$)Vz=zG}R#pWe݊,ʆh{l34BBoމےV53zevH,pjiO=S~f*t/I1bCS7I;y[_uA@ҏ(A1w~]Q;HÓ1 !cj /uc`ubȩIlJb DA38m0φm_˥ ~ yKE=e ^C*Җ{;Ez6Yg.XS$ =CuMrݛB2^:$R-})]s+7v´ܟ=T WnŮ9iU@l.R6+W*CY2B+e}aZ;s>YօP.ʎ\/Bͣ9UvH*,A#*!R ag\Ww) ҕ\Rb}gz'<.+~s:*Rr΁.wJIti\+4Q+n'7_sz>!{˥_(?ԑύUeՓMT* 6;\̾`<󱑟-Pvrf̫|}KA¾5^ Rvi#X#S)¥+5JpK@Kv)vvmGEsj2-\;ӭ *jwƈ m=Tu]\l15\*WO. o$5_Y2) n(Lg=hҽ>BI܍5h~qɿ>N7tjx\f_˦︊:N>ގ:=4 "Oq3ӓY(uLc7܀%(ti喨vtSgO.%]˻1`||zIlMm8$_zaUׂI%{jROz/jww"MO;bmX֝^ACrΕHI}p챆~h # ?E endstream endobj 3 0 obj 2723 endobj 4 0 obj <> stream xOgGVJa0NCvAWA34 '<\$ L6 .xd`$@VV@@C O4L "0E.wSNsZt~nT B!B!B!B!B!$/ŧ??:O?~xs/[@m9ћҋƟn/]"l{_|Iɑ&vqN֯K0u I9ZL'gA/wjւ-BȘ~4jnh` sg)Z!Ug5W!MYE~ SjHuBqV> ў'g n]mz@r"0-+++ LAv NP3HUN!]a)z/.sb%d0MqAWR3oXor&S!5cVT 9JU|5>ۧӉ'4 9JuC !UT|@BΓTGD,Bv:>9XBT+BHQR%S !!0'Qn|tw-yOxCIJV[ol](53W+2g˵.!z '`.Iƭ;g[k@??PK wǐP{٦XQ6Bt:9w?޺PhjCĺx0fyНlgYCWFUx#zPa^x?^Aa <Qյ-IW"1TMPoȳq)՗_9͇A7,kF+ҽ ժIVj) RP?j,IB5&U]?9DB=@{}Բި}'}^J{OӮB/2!>M+5Pվ:lAR*UȰ3N0}JCt\9VT?ha5'XVh/JSF[E!OE{:i[&7uJ*̓ XGFXS*Ce:jU7` ыWrU[y J$)A49SC@|D+ieJS-_ɮ>/#hz^ILÇ/շ KwɈfTMkenpj+$r2gtpBX0ɯ:e*_&| TBWDN R sR=>4Tв~iZA6KAJM +(%ui? C[¸3pnpZ 9ӆ^wdTx廠 o[Vz1EIݦewhWʩAC 'wbu[!Jم|"iw?G?[XcQ)]6v]sE%VA(FR>Z9 TUlRB˖f7ڛ` O-%x0Ь7n/ UG@1Elg9檛jsVji PT4 X-aElM+R"Ňuܝ7ik:s 2QtL9QbؗWnb~Q c:&6KPc+rAtC||= y!!9N/TEhIzTX^97x` w%j1Js'}bpsJsor&U9IBoԉ캎MTҡrQcUHLu>Iy r)C*>װ !DpJvu~qsl:nx^B9UR(^K1l&hiZ38wC!IW+T9B^ęKGUAQڸSw*a4Aj%hxm| M?^s/^g*)];@7z\o J:4lfՆlɥ3 ̺r)Iyy!½*G8ZCM.JU."OdKN02~9 }0n|tÍV=x4˩BrYيRe{m0 ߓRmokԃRUD5SS&|Ko>mP{ >ߙ8_Ÿ^A ߄hH dAaTV :[gmR8=tKM˹"T%IA8 oN8VRcEJ`4nT(:$PplE2'}N`W9Q+])C2uc*z~"<*o4/{6Nq`и/>@'+URC2織-E9OFRm庴|2몚ѡR]8]G;[TNCꪹ}*UwQroVp *]9߲JuѱXu lWI%xO&'T^B8>pQ=$RU(':Lo$F!ޙ2rβgTeh+p15_ DϷcp7ҕC q~~s|͵kJ<%Gћo}}ԕ+WB/_ YU髜 P P~O}q 8hԄ7T<@߷h8=X36NMӹFuT&eS5Z)z㍏6\L=/6OM|zz&S͕}<#kKz(H)p%?ٮR +0lxqzhy$ ǫ+8B/_o}t+) jjLejdE ԾWtjxmTR ̈́/rxx;Tc*7G4䃥}87z6KR^꥗N0wC%Ra Mt=sԪvhD͛7~b>yȣWGF~)J$3<_B\pGH!7M*ioA.liSzB2̥_tI3]?p9rnPɟ4]aAx\VQ6r'+W󽿤gi[īJf[L+ZE! P? 5fe)ͪRsrrr4q*_ٮ^QU!չFhO+͕>T>#m-Ju6d[z bRo={G@nJʙĈƟzJ%/,s٪y$6h)?:gP4d*˚#fY9v2Iݮ%S*+l<_$RZⱫ+r)ܗ;jztíJ|JʔX5#^=*lLu[,4R&e:z0h*cSFV7єP'DR)joHE\7~w%Ԙ9Wz?Ka?-uH8SkM% z`SXJR)CJ4~aތ7ZFxM?y$٭Raxd' ޒ\*Y~p Lz]jH6zעFA&;T\X a^-Tx_!QE<`/>a Nsz4Q|xqtM } :8zaĿE/\J(IiQ*ɱNJIO k|J`dk?u<$ޤ4QvnY?a8ђRC(Db[lYE!1G+jkw~)CMxj1Bt+Mq)'k6٤DiB5V,UBOQ++U֬)h,thB.h?=Xz1BՕ7\0sNCUE~5J(&e%<@ 7JЦTkrRj[}yj23/a#ϴ^ S9gRt|4g~_ԛ}Jvj`z)U~2!!C#]W)*Y~ˆAX2k(vMC@9j Z&xw} gY\4hve L)=/ Iamo޺) [5KHRGjb5:TdxZ&J&߲zz?~>yVp ܚOlʐ'*`i-'c` (C3ӱKC?q7nK]6(ֈ@RM["?vq!ϤIċFš7Еөu6,Į't-X7|R(T**5.J5AwIYeTloJ 9ѝ gT)j4t0JYxoJ%TĽ>.tT.TrjRVeޔJfQv )UԵlTk~/-9|:P|ِRE3R-ؖRE٤R-C֩TD*fڕRuR-;9jRm+JAs~cRy AeIeRz*]S(U҆BP|%~Tr 5j*U(zBTRe:nWIm-Ju||͡7_$T*_Tzݕ7&DEK917ljT*_6TYCψS)UVTlH^KKea1l_\6Tʳ5g]!Ig P|qOy) S²x{a Tޔ*9| cJ{}:#:-J)@-d/IvT C&]`Q|T6Ke;H́*I (xFwj:T*j~V T*_*+fM|`P W*W &og3{&5nJ  F> stream x\͎# SlydH%%VQTyN%*sn&-m o_|o-}~WnoɛOCUY_~wiޖo)y/֘YL2m^f5ff:wW6nn?v%[n#a62'}n#Mį?~=Gbd<ZͷݐC4:G=+$n{;'sg]mg Vv/ ˞}m|qgҀiYoڲgi1dB9ώ?ݼ3/T=ƕ͚7!'y!?hdӞy!YBlQBecMfdU_9|lmM AOPxLܧYI3dcV4 'JJo3clֻ9 ֘V}E>G!ձ.u}YZP g+X~<ZaRnY\ńl Xv!/Tt@Cڙ5̟E؁T2&iT|yg)v+0.Q_ V$ey'q%{'!LǪ>]p[o#_MlFOςr9nN'[!x)RM:>Fn?` H̓-NTtp՝Ŵ $Cos!㧰%CHje>j =GbL4aUYU]&IDlgGyogg_?*98FRl|md;3ܝU^r]Е18} $z} j8w=&E7A<'EC PӐE^Q?1gCKRo;ZnV0K -5*B":̜ѣuKFYH b+`(J y}+F\ESo-{2H΋?._^#\ ]Yge&.In|aͅ4 ;=D}ቆtt\$`-.xb.F:y|J ƃMٌhk=*cz[e ؓY&sHLb 4˦l$I6ouc$كދu(B?`$ 5@ґk,uX=%] 7鴖zH{]Tn2gC>5Ϟ˜n{!-?UJK9<&%hb(3V9tpv¥`@X8{~3!XՄ1ˊ;SqƢ.ɌW Zpqdx ZC5:1č~GZ7^]pC@# d(_O5*H pLH䙌Q f<dw喟XH>D8 39C YeuS?+SoVwgD߈q;bċ ,Ar*Dj0|;O|,;>bGX7tKF `DRDYq bA/RN6dJ<=C>Kd޶䔱4RJ!d=ʰtI\xfe"js (F0J B:RQ@9&!A Ѷ>((#dzP,\Ia2 )%V9&>bJ`hQƏ MzЧ;UBS1.VeTiY]:%ˢi ة(Qc˲x4qW)߂e-Y ֱFc༨h,Ot:˘R r2syS'0V?cl-_$otdD8;8(Sjv#NJXt {,{IN루^{n%/32{nr},uiLZ6:(zOOG+멌@NŲ;{4`r"s3`'=y4CըRl_eaY`G<^#=L1R U4;f hMn{jRA€B; uGW2zfNN,$ZmwuǽFw PBjF21z*R0ڶK8M C5VO ;˳i19#!SmY J獀6^4h*}Vv@ČjΝmpj\S8Vsf4RJ0B^׻Kj 9"rTY \2?BN ї@Ͽ&׬ г/3zԫB֊Ioxid 0D xl/.u'{a?AJX{4={r=/E9WTCwRYup7#@Sfgrbr2 Ǫ~,ݢƚ;E",0SY]/.9*EB  ggUo7M+erJ̻4{$Y Vr,XyH+ye2yk u W)xq4:V4(㬭[J'Ͷ`{i6 90R-pF M:0=T J bW-v0#(/HaRB7κ#=_;[~<ބڅusǞ&Nޱ:jh|q%1C,sYI7lZ7hn>Ya괫4B'o9Al]zvMlAl;|S%ПFHqېTϲ "]鴈yf:dx&?6}B9 p ?)QNܽ z~W9VXVY+0ӳsj&i,˟nn7U9%c4ӧtvRӲa1of zhyZceR.Bg{[nrdt!S6}(MjyAV r*xtd3l@N=1 0w=(1QTɽƽuDkSͮX6Ryu׭W}5CK||wc렭CBԟwˑycY2,5f'골wt$7N;>fVl ߃ZoP!Fw!#c}5."t5ԕ Z6L'wg-~iKhjEV JFǰ\bu` DDь c9'{#xTj"q=Q1"zqQ\FfcG7&aYP CMlЩ8\UW=6Y ~]o6_mG/ױܖFw( ֵ݁˫'_&:v&޺=gQkNP"{ep:@Q}e`m,+j.')(F^}b _?Ǻ'\;`!I܋ gk,bm89*4!ߨD45_sdHumS5:3ka bQV3G+ )p&l9i}k'&LkD7E_WoDNVauYxg_u{3(X&wn^ªlX_ Wѕ`ɴmuZ^꧇WĨ.x׋ +- ޶BoH_.1AP4..D-R-WB,){y-{dqQR|}kxd K;0S Z&0}fۻjD0 VH) ;QV9bvH~@L Q{׺t'f-] '.knXk?NPҐ%ň}uj Oc^x&7 ))w>O%G&zTRD.{H Nu(4_ ֺ(JQ 1I!AVe?G ,rH%F fЄU ve[_x ͍hP2r`md4Hey N)zbHH}oG*:x@w3O|_~9+<̀PFrl+a@l䩃_hWc{m > stream x=Ɏ,<ȥ ߢ$ QTV<tfHAq2|fүpۂwOw[W~_fǟo7xcf ӚӗE./ WHDuնof˶tlܵ1bh)\m#kly6/js+1iX,"ܯG+k Gk#T.GVn`^a卐e Y#ӕG iwB h ''ߕ).:*ZpSߕV9SCImb@pk=h#cWEh"bd")Ph=*Z<@%5Yx(^Q^AvFkz4:MR0#nnٓNRL ]=7^* ~=gTJt<-z҉J[$;b )!nh%-Wŀj)KB9|4ٖx6l=7ll/Y@rhy.toIv{|G{蕹lGJ8m٥m BmQ mVuд2g++Hi=Ú )H_'R~Hޅhs x"ڄL T'vEx>M1b$p/YpQ@)϶CQ ~PQ14}_Aw u="w,Cګ<28x@u’{Q&?3Y`{2%3d> uOM]EuqїZ)-bUeH&]'IC U.)]^3pս{'T2{dlxwe n@F G=,~ШwO|KT1>T\j)tAppQp` &x2a~oK'H>/oㄭ ہ= .x,dSQ>J21$F~>gdB-IrNdP_anf#pi~#-ŒΛtZzYA#_8icP> ԯ:x_~!KHJq%~8Zk|tOCY j qS j, ֈ*ʸKC^=aW8-L d 񳇅=J)+)Ʉs(Rp,P}N}`u%xryx&՜\<:ޯYڬ:罦ys\WDkn=VAƵ$ >F[ =>3(# ̺ 3BT<sa0;g? ;*\Kg+1urN#5ZFa.XIAB|e%G0"k;.pQ8!y#k)B8zg*(ScN8$C upϭ E5`C#K<(fj^gK B^j"\dj5/Szl"hVOb`='Xe`SWdgK%4BBY~TǠב85Q "=ּxŠn:1(ѮjbIc``zN_i-IjE9 ;)Q~aBA 5鱉0s#Kj#9H4 k50hD*-bBmQ6wF@Hfrt+Kaz߇yUGlUWPݚ)K #Ka/CZtJ*מأ Ȣ8ME?45Xմy#k(" o[}m؞Ȭ,|ۉ0!!@}jאe>SXB!؉X"M$B<DӪьRuX6H '(lfG8c)u1!˳G|W$x#΃#~zǃ FoMP/YNaٺQ'aqʒA">qR~W_Ys]wݫ:}UL\5ӥ|Z T]kw>SԉPrNotp4wLJ]-j^::\W*EǕ=T\ yɺz:)%FѱBUQL,8Z!ri¤;M+o"#hS.L:D|9w|_3;Yߜ(|:5d ^ok7RM BH3\do%r X$IY2d.fuw x*X>9*c9Jqj+l~g$hM|jbs, ٷd#K15 no:k}UU @f0h%9lī&K҃|BrtE24 }C %Gmq`=Pݾtd D(Zyۦ)Oȷc]܋ t]>KUc Y^!ȴNqbJ*Pǁ=;{f# g/5 Z:"YCGPh`Hn;JLhwR`CoNtj;)(5?[Ir6',⠭v߰{]"yO -a,^q3R?L),U۱-j X +k J7# aeP"M?7 aS''7jBO-GLh";AT;vR89h@CuvYkQu38+Ui=2ࠬ?4w2D+ej@F1a#Isv}tz< &-ins._?jg z4wWU%=QA&('t4\_U|oz=tEҐ{⦰E*_י<ڌG &Y%jQ_v:iZ&v͢e63{SfF4 EPM˥J.Q胸ĉ0eb3ԲDh  H0=&{Ou 7UrrӲzhbuӐ#VN-A$1K` ccdd˕v~ 8Q;޵hň߈E.7vKRU} :|dOv@`Cϗ|RA4V(yKN~ u-2, m %yj_tqK3uKxH葠3rZen6-w)EƋÑ{d ͎]"̸~3"3- ֓ 62bPvqLF%20LL~SC&xOԝU7,>X7-l>9iҊH/rӠ_,2GA}5c&D%ߚ8MD s:z^w$txPse,:h׋;NҤThrJ;@ͩF TY|"@ne^^7 -Nw(X-}l\bMjhЖ tEEԾ^ G:lY*n55v}++C?ъܙex`0Fb=;2SYE4aMhb`D)%ϾMNu߱;xYE-U^iܯfsX ؙo7/0ǛrI-'-P-Y>{lRȷǖ,dSJL.<ܑJ:~/S0P%*z6ѽ$w4vzұ(|钼02@\;˽hp 7A[li,m!)8봉6o;!0Ė\kl-AZ:6ʙa#|3 [f޵ 1fI̿p]V'JerV||O' y\#%Ʊ>*vd. UH Uė\UfL' U|ڱD+*m٥ûUN% _HtB?8M5<.onj[=xW48bqcNaW RHc6=ы @trJ_ylR>-W^'9gQDԚHtLFrl BW֘#M}cy80h/T萐MU<U+ :q0iNi)mpoA:lXc =_yDImoۏ "~Or$޷/wA3!]z׌ 6-я wޠws[37w\ItwoQ7ׁ{[ 0^Y?r%`V L#Y9rkh;׳$Qr^Q9uI~,fBhl?aEd> stream x]Ɋ5Oq^5p~ k^7~}+$Ő EfwSUJ Cjw\3+ݶn_psw=~Jy u_o~'|_߿2YR0fmPRO.synr--uVW_VA5w_\! rm&gwo'8ۥ +|Wn+kIB*2|;λàE_edRuO7 {({_r/ e-=<ܫllɽ³n-W6j'1Hm,O oxo"RtXguĚH*OL&oL F^܉.AꏃVi9CCtO.'gˏ/Ͻ{8`9/#6 e Ad{'.4yMNz1dLh.T B1mѭV{eFi'G ܼ#Rp= E]ӝQy^Df)' C9_) {|?ܘ[#3" K [M,U̝[] k4/.x^$bԭ_둼{{cxF}`t],MK}C{&? ̮ę^,CH IZㆀA??-Z^(@wq>OնQ򛂖lods$ᒽ|(d_#[xAC*Ԁ@7h@3ԁ(sAL4CVʠ=C:XQDqtӑ5=a l-OTHL6*/ޢP #5uuӊy(k} tm ɩ:AbN;Ɍ@Ai#e`&3(59} _5ͽ LΨx Nb3XyЎ`z#WӏG,<8 >< *,kdΜ+O~g$}§'5)nNE3dрYgXY6߁sx`Q[G=&O5tg@vC$vƲmєVZ2tf5ܬ/6y)] w(; XxW*6 wzS}COc{U6!GSqi6t)_JHg@*:7cM: M&^A3ÔK3Fh!hg5n jboB `{کUL[;"]X 2]:ԣ<#T0 ВKUwNÌGwD> _>or/`Xc$SRO੔fA#hzl]%U&и&к$@ơ{sn!o:WyqW!+&71'}z^41xGDl~ D{Rdz\ t8vӼ.SHH.jDPҎԜ^# }U3F|!_Wj!zԲ(bjV+NcgO/2n _BF*sŘm ^KHx.wFv[$;AgO{\k͛tx pVU,d˸u+/=r֜(¨52*eo&Y}J`d fch`F5pS~sn< Ңe±\w9P/HlջHI<];ɿ3U;&4f:AHO :hiy%lQJi1E|;F- ֪cv'+Jef &)<( .!\Q0࿨/԰?E2ju1cdQQZFaځyOp4A}?͞|ZJ uL9a h٘`vUWkmɌ;G:Mև :C5eAV^GIU#5zE,235tZMgvR:J1$Ǫ"Wey&D#ܪ 5,9IA MjF[KSvV*%v8ݲtQUT-D&Ms}7?h?;^!!K/Zj)TuwW(X]y1_dꮏ;2gPFFkSM46-\+T'tYQTM'![\^f7FE'?q !n#OtX% }%LBuyy +v ΠN.W6FV 6[+cT4e9g2w A2/`ODQLS'O@nˬiip%NVl53/ [tdfP& d:Gs9K~e1RjI~Ֆؔ~/zH㙥T嘁Nr(2["YB8#B#d~0 A8bRЙяV 'tvXyUDj4iQ$:d^DTEq0z`Ggq 08vQIL;\8Q)k9k}5prwҟ=0j.(-kĵxh*}سlG=f<1yKz,T>Q'#n+H LjyfDm ѣL~GI鍎n^MVf#0C[Y:F&hҜg⅛WhB)| ͥ%(r?"u U%RLb3Dy?b"'dE9M^qlaB/ q?WG;2M|qS sV;Wͯ;{EnYl[c{qlr^UnXG=q#FʒGBl$x& %zSWSP%z2WY  `7NT^G(qar>w?H]@@[#+ތnʘO{^y磛"~rP~ԷqۺȸS.@UD7YBmtkx}+fr?CdYo5~aU o~v"N6&5Kzz{oԻS:?ıL>, e-¿*&޼@GopqS_z*0*;Ok҄A2|nAOJ02D?J%ץSc1l:F5T(8 U8A,-VG#Κ8&{B0.0ɗY.}@>Xck)fʡ2_Ipa3! $KT[ Xo.i:= ֱ.̵VGwɕ^õOZ2[CmKIR*ruR8ԞPQGE);A?nP=Aqk3ʟ>F;;3 .$%N)$!E"Ig1D#l :xo_7(E{}r@ėo2'ޛz#7BϭDGK UUh|q P2<7* `Z(ޯ#zUm>w 1}V"Gfug尉T_Tt) χ[Wt@6_% ɌLXğRdH\+X~Cïҫ endstream endobj 14 0 obj 5037 endobj 16 0 obj <> stream x]ɮ,qݿלr5 h?`ɀpoC2"um]/$1no.o9tSۿ_ww?~=~+ܶ-~/x?nu_o~mi۠PlhΑG/{[Qj9~7ן/\aM+ӯ./ [N_}>Օ] a{;߅C]m(vF=? +u];[-_+3G&43g-KBfnY:+DQ3qí0\+vuxоڬo4sW~'flk=wWL"-A~$ʛڊi-mudwkf׍qaiF4}'COx_$wc:)MԬwW)r><[ۂ9fڻ9AA,-< G؈z:_Nt6*~ŝQ60.m=N?p]f՚En.!۩< "?<+@]>&ܩqw6gۛa7=nR/3Gy*oeMA3Db2|"~_ID*B 1HƖ4Dk\W,@Aؘ{/|DGo8{ZnC`H.^eqL~Rx㊛0[Ht/jh^EΡwsՖ^~ˌ)ae;j&PP~igd9bGD۽?,;Z9ǏN~Һyk6>V} (CiREK;$H,UcY6xkNQ4Bփ ⅱ!Ngwy/[ 6{f;;mb~g| ,)@IL^Zp[)*nv0EhGfT7U NBJ&l%})>hL8dy O|U)R1jurLwSb߫N^=;qݎ+ф[qV6Z%l=Lz4_A)3Stڕ2߻E z85EQz/ ~xUbdzYSh|(A {1^FiGE'f**㌬N1V35M^~br\I . Rmn3ۄM河D$iH+tf.#_9 _>8|i[ c,pAT\<{KGf-RȲA)`sB[Qr/YjvU<ˉwYZ3VA<ǠåEQFLض8̽BFeܚnn#EuЈyPvv([)mbɑ{aOYirLӣ 0PT"C%f'W+RG}^Et4dx=\ pb"wz@+Gc΅#h#b = h6ݟBٻ-=3p2/^5MpW#oag|9 Iօ8ƤykU+cR_`-WR  q ?i xE! 2=A.j '.;<(i#ШP9,@9Pf,h}M|t?y\c DA_F av?wfPL5Q L*>^BbXe'G* `-Ҁ{Zֺgqq&6$~[;%2SvB jc&ً) bA-*?z_t¹@T9}ڤ|MXa ًh(;O"k='Ci`ඔĠ .+z^1?d?'s#bǁѴ:w89F&^:0{U^?*\V Yu: =g h^}GTf#jgmʖ],c>DH;zS BT\![YyAZ%rJ)ӢT>+XpbL5JyZ)cZx-\dvl`GG\1%*,4\!XJl9 N)9eTw`bC@P-/ G"%c =7*s+J0ewTN%(p\U$o"ge[pE(0kFlLF0J*e_%dW ܓY읦E%FC JA<ȢS/C 'Q:xY@_Q`k^(:μ*EvlJRq΂}t&_k#XGdSK<.%TZTJ@B;\f)O.A ҏ팍EzKZgbsi#4گdցI_o%/xE(?ft`߫))\2D(B)ޤ3 T2Ҕx>YV,ŌD<efmxxgq#m=`qEހF ^J8'*MCADh.g:6bͳ>Hu̿Gpy2ݕ~T CZeW0rCW6 nłOmt"K1to {O*/GlB)y)B;!͍2ؾ  !d!"KǪL/3תt\T"iru2, NxqvQ(=z2}% ߱8zd%]* Ut@F lè?JHL] 7xן8 j]PS(XC4\=;z^dnS(+Pd.Snѥ' [`[qp*?NPEQ ɤ_K)Ryet@CAr2(Cidޖe9_xE]l,JظujB݉9<ם-`P=#%`6G#|:!]\*bU= 3n?6!A /+WHZ")JUGgR!@1/`$K_Y=L-s∸*ƒ ۜQIU2%;QNz=7n9LuNLumv}+fAN6'3(Š8{=]g(J=I2օTs9 >81zݦ %DZ Ds)R圵4NbM]Ȱulz&w D,:N }C>oƻYUqX nwy2o|*D@bbN}$q3 NѰĤbLZ[̨ݣ>P;pzLxqЬY[ ֦nK@ VdyUXu9xJn-E1A/zm.=[S{fBQW:Pxw(#:xJ3KϞ H0my'ʓmq|X|*(xԠiYC+x0X+8^GSӼQ&ޱƁscC?=@cYn,T-TBb6&o(Ȧ+Ӣ-ԋt;p.)2q%FaGZzVGx #o J,`L҂c*!ڝ9%FWJ*[+X !>pج'uۀ"ToЈ/q'#B UΊB^,vUKCYt[j\ -C=wy/=m-QZ]-:S"!*VC=XD2n/(!sat7 m:ƫ7 5+h*^y̓ö҈f! +QMhkiRv!1p%:ʖZJvJO{Z \[Mxv=,1sZn(dFށ Usc\ޚQ:O7PhTH,K"?5 WC&W*: v]0.tYA WLJ:Al[YMic4#jvEr'}Bo4T̽YC"_߼C 8]&d[+fOjЬ3/|ո²YpOb,T^á%N*5&J\\pD3T}t`Jl%ODO 㝏Hv7Rw{#=%7h^D:She7d- AfϦV-⋭ቤ|0JZg[ P[ޗ槠qrfot5Z=}~zO~tZߏZ[Q&j֍;22?BsC<5=hx)ߎ b;0,K6~g('n XHPgwﻊgB^Lf x/Zj/:mJaSR*(O:R2nT[bax7cNJse%L~OJSu-qV*VQXn qo endstream endobj 17 0 obj 6376 endobj 19 0 obj <> stream x]$Sهrc^`׷BR,Ym3MUJ)bbS~6}Zۿ<~(n˒Ͽ~o1~x?t3nl!sѓ&w:oanֺ%{xx`9ԥB}bSwxK%-15]sm>I*uwrbH jOw4/[[R?Ƚ3,`E8J϶!W?js=\mz}N>C̍puЏ>k#k $u&ݗ 85Ư؉2Ǚ~-8bԈ3o;+unLiv|>''+!WyUGq\i_R= gμֵ,0sg;r+7C9 m!4[nFge7 fHSO`ldbqWf5vkJ2sּ)Lrn:|JYٴnan*\-Q|EbwԄ)FE0j8b%ud \k͕=S!GBw(we?w>^9Ϊu01=o 1>:Mjhz:fvlp+eIo>\سRӝqw>[ ҌO@ڽ@Xea9lB@j& P@$4Uh*E?Mjxj-Bm\Ii51(ʝ ѯUIcfߩM v".T+R"FYB !M}4/G>+Ɵv{Z HT^3jlFe'kjο~y ZG_2>?ޖ=/kRCJq"x4JefeDl5 aI))kHF21T jP_9H E\fqsxuB.(䡵  q@t]\J {Ԗɞ? b[= dndtfJZ͋u-#hP7X2U{R/jw*9+[9,7]ؓqV uI_NjRX:Bn){u 68UL};DiR]NRm>n,R`$ˇ-#g SC", a:0w̱R1DJFrK&"j(b`8l^rW_Bފ!&pQwn'`͖xg7]ƂPhI{g**pM8V1HK =l= 05s phTYlh@Ap$IpP&DD)ڳ0^)Ṕd‡TDi,i݌:|( }LB8@XNHZmΝ[";(!猲 +QO#\LQXCA)CZjA8:[UK0mVrnqsN;@N">m3tCjODN:W[Bn.s+"A G5v-:bkޣAU|A0J9 ႍVhQ4oʖ{k;Ɏ"-㶭^E]jEV7w,W|G|7Pek#}r-ˮc\SײS2eDžD-\&!nw1~d#[xm+MC &B3חL1"p0@3 [pѥl E3 h0kOdU;5wwĸ6o8eZ4MJH0K|$nW)8LWLK{6oY?k'7zGO 12$..b]y`THh[[\Kk<׭2 `!6"ZDV6ꄳuCq4^u ʃ*Ysd9,L!|U՘mҼbd4>f$n<\}_DU_M 9> KTWM"nLdJpȩ&,_{:_H/0,% 2'aOÎ4SSRx7qx@GmԆe5FF9(+2_k//  ᫃IxJgxFUbg^-t ?:,{,3m/K?yRA%*~Lux,'߶tero*@

; (4psZ{^ ]?U>Y/nG\nU%UX(I+0*A*ՐlƣkxsrfyFxEB8h߿dem}H]D׮P˿ ;P޳;|+(oe,2smگ:7zՙ^]N[D-; uu/_kF y%`;7ci kqTV?${܎HckV1w+|iՅE -aVmoɶ/>]|ːޟtr/,ScT&T-~)M<"י ~i%SKX+9X?yKs!Y84`fҸ49hZez~_de endstream endobj 20 0 obj 5593 endobj 22 0 obj <> stream x=Ɋ$K8!V_- @ ̻-L#U勴E&ӾXۿ~͕?y_鶥poswۺƯ7o~}_߿r20g}RhR[~g5\6gmstKG{X{+!PsB^Wv)>-lw~߅kKx="!ip˝~]6",L_aYt󷰇8g1WXccý5Wx円^bwQ;2.!V47+(p]Y毅D$ e%R_#%h/ ڀk IT!h\n~"S!~Tʥ#r KlZhoW :Y we`vFY]r@e_YQ dU*GS dXcl,pD?-,2,Ѡ-׽\ƲGe"/><(Yh.c; N+Z%rN*gr@Pyx&<j ãp4@wA Bkp y bGZXiĴꛠЪi}mu\T\ճ:i\txk<)b h2Oox^oir`f鴏u*8 3WUf'|}V>B!n.Qd{X<\g u Yw]mbD<;fA ZvԌ$0]63iqLjӔ9a1mO#Q61npBo Uqhb4.D$|plLe;UاSVCv7tL'I|dasϢeJ$Sכ4 f mE."fúSӼv4= 0/xD# I)ͦ 8+}P vxÜ 婽a7|ĮbizL l2DA$4I0 -IB4i s|pV^ H*@3m{,4W 8I>  *$WW4pr5٧+VPnn'3+Lsv,9/<`"R-¤R(*(۲wQ78 0 W< cd+(7{mi)w]:G+"\G@Dw՛%YampSsIUo-#T Stղ@B9  !s_vF|ޤghDMA!a oҟR&wM<{8"I[%( 8Mt %-kW FN봱}tVG# k<:;MrX(R?U gj&G$%І;/CsͯJaтTۘ `dצz)(oa>S%)ۅ2v.ڴdT@mF_5T_T3gRJbT:zDpV{ p"!,Fh΋_1t: LDkrsi$KH9E rIi{fbV%28G "Px7~>L}Xy*ޙ7o=R@DeW3=)v$S *o&8.@AE(1])jׂ xƚH9'UѣbیenBVVۓyNR~y$e,?dH}]_P(ٷ]UzoW>i+b;0ݡa;JڜvHIh9WKjm0dhx!%.F]j\sDHKvhIPgG%E-|J&iJyEm=`o+6P!T>ș8Lĵt A!]-ܿQ"63MR:vvf\nuXXJJO' 5=a³ \d _KaLN7a؀x{XGcg8lԃ#q, 6~Ydٮtlڽ-~m,lϪx|q < n(Kc+Fn}1/6@yZ,iG0MP7jSGhk;pGP DtS)h Z)Ws*K e#&jw&U=E2"G6C'p/ O V@P(J $Z5c)+Fws*RTm= DIq"WX亍kʠR ̚-5\mr%$5m1M+z aRK)Bм4ۥ&>˕5(A* [V- diس|([Y Q!sG",[hKݷU:oBdh2+ vZN<} PUJj[4 !UJ-]j(~5]hJ" cUQOuɕjMs7~Lml Hqn4ݛ $&鎏6Zߨ:?X2=:l  JE- LLԀ?ks!C}JYgt6LSXUQ~tBfڳVs/ 35 vZܸ*):C ܵm%:mj $2K` Gx+Wq( 5-|eZnT7mNQx+q5`l՘늕s6TP~JIGkvCMBrK%x14_0hfV3Uh W^Q7SYjy$ޭ= Š aGyCçC@fxI<;Wvqɬ"A3 2&_C"2vtSGbPX:[QLS t G@UQd @GA>|FAThKy{%*焦bucttvoT=gDcPM^o/ >\(_[= fӨT΄E ܍YlPpbu3 }2ycOI{\PLA˥0Yw=R3#n~,!kf">=ޝyGk`B@Ti׀a<Ѯ+aT07yz/  _J}| *Ki?S2u' a`["k&]5ڼd s<#)Bώ`)_%|\FA!=֏`ϲrSs~ ,x/p 縹;϶d'A"~b@ @K:3=''*klV! i~EZrBm(N({!/բ-ا;wd#/]4"@z0BD?--W8!`F#tj_oʠ vݞ=`)'J\AWlG#NRə #`O*rKM@*|ܛM WNU#zûQyU],Mbl?a8s'+"ǥ!rv|ժhxfju0L$whu?vzu&<@Y,kcV42fbXk{W[y(74c| Ww}Yw=KӣF=Ugoz4@b `k~#|_,U m t͞k[hJv{d%Wb?rOX$pOaoU6^P(2$Y::*{9? f!ZԊ7Lݜr5Օ)\W%V_x'ގc V -A2zT'R)"hZp|5Knӯ ræ endstream endobj 23 0 obj 5705 endobj 25 0 obj <> stream x]ɊSهK}/ 6x.~}kPH?6f讞,XX4ͤ?۟oss??x~۾Obn?_>[H>\R_WH:?pA65&4Xu_856ڻ4/kmLppGwni: [ g剿ƝSim+ m?e^EfqwJK[d^Y {8:\O{u=Wё!LB|i&xS%Vzc4$i$Ө6fNT6HgrO{`?6>vi?͞Fy-#6y{maCgԵ:jޝܤ>:ЗGOBwy4J;ޭM|-Ѓ d(Eiq{ #G摅Oa5dccSϩOZRb-/#rOEk/SUgU9>Nոg >iD~"~pNni3H$ cjgwOY}k&+l7HUGx6fzM 6[ &N;MTx$n{ Cvu],јN֪+$l=dk;0Li6N۟Fux-i|':ap¨g+$mh-|^ uVl-l 1^Tֈnօ@Xa:3_-hɉ#-Ӭa2Alō9'O4i*7%5=x8ٖ ffSMeB2Dz/:@m9ųՖ@쫛ѽC˶A'H Y.aLʎI=fmLÿ2L{Kg)+RgLupmP(KI^Cjs_VwtaiZȓ:H2mILԭPwVQqOUcmVtBnp1XO<2th9+1sB$K`_ZDx!@b*^x6}ffߓTuDlPV($i좐BfO?,{F NJ{4+1~gZYn.,_KL̸FKۙ sLAa6rM{=};QWRJQn (6*tM1#W [ғ^lz H= +uIv ;;&`]$5kS0HT;gOg{؅Lyf%+N.{$v$>d"Őv<rc>Gc a_L($:gkZ%.[A⳵ $UZ A{MNǝ>%P3GR$ սUp%h3RTSp) H,Ɯ%FNW9ܞe10 )1i䯕|S`c0$ӎTd;Bu]&|J"፜G9 [d ܡ,X+kJEJ;lzBMe ., !2VE"1X2qWz5YȠYcμ E/Cb#/'&&j]E9L=p WmB^kR]PO4 JRpG{0k3 n(;,|XCV9"IlU'{BIAC`l2k%ثlc*2WN~V=Tt ~uyGՓ\(蔀{  ڃᣴ2M[,=a\+0(E֞]" ٧A.]U@@? B(9u=K!xJl!=!Hp.H%zEWa%kL{z=@eEO8։1Z(>K/>{bfP=r41 `Ԛ6=WVE >w8QQJGa桾Z Go,.m4/$y;\N,+?Z\!].l4?4b\p k v[*|VQlRECA03hQ:tKïm'њ 1~UUɽ$LA,3Y%'pJú-V]"^2ڵ|*ڶJőtx-rA̜SRu1} Sc1>yR|T8mzhuBR[fNԳ4okE6V]Ճ$ "Zb<발>~wmQR)w*>U Frs, ]A6oMpJi':ZN$kUA:#-fo~2DCQӹ2<~'s] .ިA7Vwxpbͫ'u/wCNB!h7N:r?::4iFrdFK;7HtVTjEȕT cubdwmWKoY)o'xnIۀ#Huz2N4ޓn^NF=VJsX ^* uBD6 '\-}mr.8 <XttNPUuc1.xZxkâUƾCC{:zH-Bdd'k1`tEW8Lpތ$-B=3ի;"TE9256Tx2 T-{`hcR_n wŤ[6FKn*CkW9fFqx`RyD!g rgh`SJa=lY5K.ZҪWAŧqԄK 'H}tw=9"/ϣ! ~o F䫓bWrG/! dž s!z~u.̹8!C5"i?{$)s#L:BZx,M7-nx|v£]Z&zLL|N ߽uG9KkaaWҘajR9'/5 IWKې܅qr^{}f0@=ihhCG:+ u@LF{}cմ8G@O «z$E-c~Qgwgw ^&ZU;ugawtwպcD' hApav8b'(9g59Ņ,oژɗQ$-g=V ~3huϲw]`Y(La@^\R IX[hD ,pBjbq1}峄} nڈJ' NV>{8PhP6׀$B.O ʱ鹷˖%^yP0VX#[O"!𾽾C1~AurVg}6J`k*e]n7{optrԸC!^2!?"OU/ݱEp_0^nL^3'ran\G.aI.<燻s9uVV0~C2g6g[\z;:z|,GZgzB#xti1mF@&>5kF gPrI;vYN.][i"o<= ۘG6\rOZ&,4GI_o8 endstream endobj 26 0 obj 5320 endobj 28 0 obj <> stream x\Ɋ& Sgʱ><cӒ))jfX$D~ʟtR_t?R?m]v۟?~q/%ч9GB_\4(orٜ--mVnk??Z;W_\! r} y糿{y_\ӥ~:-V苄T:/wwaڈ_edR_uO7 {(\!4e/lU6^b=& ZnbO`#yXvW oe1xAåԟkX\ɴdWMwd ͧa} cA?Te,n-jPCF.fkZK2%`srq9}v$omݕQ*%U*B2_Ίeut>;pwPnG U3Y/[,j#fHGGݪ.qtSŸ1%7.^q$]X9c(:;'dZNJ!``  ϸ\L):_0]Q\(|f)9?S^ij!GWo!pPK G.,{1\w^֪]t;s9y 60|X`^UQey0c\,aܺ͠#dijsÇuaI{H{HƵr8Wf&@$"30ЛPbTۺ0\izE@o,P^pzu6"U>V%* B3ۧ 99 sޥMR5,O@zifU0@AEEx><i\ɽph;3I57mA­%*Gdܾ|lËbat҄x`|uvĄHTO$CD`r6dT:ӄ nW'SW~SWM3iqӃ}O:-ʱ&ǎS; VLKS\"ZERr'>@E و1a 7bRǏBFJdPTp̳!Wh8VlkKPhwAen`ȃ+D@,$ x;?sF1P D+) 仜PPqX:ĺ*[)oaefD+qa}f~Ɉa XH%yƑ'= nEqFaa6;Q2)bHG^ʕ߽p&yY(Luk 5mSidnՈM#qlU{u3ug[U8g&(!vbZÓ3&@8B gڦv1e,D`jGV5$-PV%=\  dB1fDDl`7Kex$iɥQS,rDqrI6uaKV9/D%9}7yEˑ#VeI.HmRӘ]u 2HPQo[9@ KuG%/ Wb(ԭКR[`JOI 9v7=_CFmN|]uR^E$5|j_KZYk8 t@p ןL$f NA 8 ۰x l\hag 𪙇b )b|`<̶جYִ$=;4 (q`"Z<`;54ݼ4EmwUjNFP7GfA~WRE%딀dU{|aiLZz"eBN*ߨ}©)]s:"] `+ &m"b*waasHwzxFCN~hLMzL4v2\/yaCX]pYG+}gں+4nb: !*D\Ƥ?h&V$|-dxa:Cp/T[QK -QRԬW8c{,mA=;\.@E11leg ΌGleV4JrA`͆zeMZiip]:,z3 ]!e_=DhF4r|} )O-]杻K8:;[E:&vJ?{՚Jpw[J<^Sp\ٰ'abBX4×yK{Rcgjn܎CY+> 3pfpǫ9T5}V&?-QTAUCg-i1SR&uw0K&)svf/^c"jmO/`ߌTOSlmVOx2VǞkS-5W`K’=[)~ֱf@c;r-&sfAwx~,WG~fW6*o?vLw -DjILkk3)y /OQ%r-0 Rc埤H9ZD'=c%{@lSTJ{3 AEJ˿%C_A{~'`X2]TIm?x"&u[ z|<-QASÖ-QfREBK=)($#BY0xlv ~N @ Hɂ|*X˳/WeJ_s|J~PdQ?jNl&Pn4 P 3QUS5cc_TZ^^[ZAHDϨ-:Qv ^CaEꋬۺM=گ o-t$JdoByͺo}};jλOEQXw4]SwcC+R'a$ ĆAZ>ZqMgpj1zK  930޴,ׂ9SEo`7_N}gt:^fTG?^M)_]|'P;(&?_m7D ҜXyBk-qХ ?#ґ{^x/c8jۊ|7l b2rL"Gh9MRI`Nկ*Sf\KjQ?(2({וoQ[:GdZPҊ ʔȯ0f9 endstream endobj 29 0 obj 4842 endobj 31 0 obj <> stream x]ɮ.9 ߧ,Ogҕx $z;q9 K7W&]nےo{znϗo#߶-|췟3ܜ??:Yc~4feA1e yt׍K2GrXVշeGGбܗ5[~]hSK}+j%w_9ݺ%~s+7xp˞(%xay[ʿ=_#>S?Y< v|,8?W>X>"iy'-!_mȌ=8Yhw,XbX [S5!ALqT>\!Jj|dֶl]n_KBtpww3d=urԔ^9^K~euɪ F|=e8B/ (*977՚[ڔ*=-],DU~G Ӈ95I0q$[TwdۊA d<:<&Ť^)˖ۯE`.o痾E~u2GY2Pyu))/Ll8( # ]Þ{sY=;UaQZq")Ij2}Ti2˖gYmLZ%D}ɥdfm0pĸg+vˑJ j!Dj*wf٘V%J6[*V[UV<ܪ'2&Qyk2]KO$i|Ua1A%~,_"v2i;/5jAHkp\u2mM(Yar47H7E]%}@'O2X2{S5ClA\@nj  ϣy?k&RJA~g7& BcԳu!c>$/l#}&$@:20AzϺh;QB faf3R@[mb,z<;&$oŝބ3=BWIi#? T*!a*b `j "qLR1rLP{E`'eգ~ I=x \Fm*EDȀnR.*c{ c0Ut!cet^JѻEHtJBwe^8%hMXo]"Ȥ=_ep^0fe B42Znsl]zpL=ƒ^GaHׂZ5>P'I^C\ R)XmK J!_͌gaX Sn4#>(i]Hc\ͼA[HŵٻɬMhA$Ixan[3cϋnȊ6[+ 0wְEg$P(1iynSZ5ɻ Zdvct!wY\8$[YPKTOIFkل[mWdITPAynRgQ2(ȑuK I"jۻZ~֌A\vr)Q8OtAm7 `f(Ly6JQ5C" &3g*1I(h+!o,=6rz50JGAɂneϚ3,6 L@ax=l3k)j漮FΦl̒o$o UĖ=43XZ*^Uύ&+nQ]Hq` Z7T(Dȑp;N$h#!s*$L8u1d;5Y;'~2NA[PKi[+e$ a9R6Y^_WBS8c6C`NiY_UuqtℓcLegn:c;& ZP'艰vTS̒W\,_d׌j4hxr_e,QX5&YhG==_y g/Xvj v}* 1W[Ĥ Ak {;"9ɵ:YXfQJ7 \J(sZ%fJyO'˰ADi=˲a|8 O%gUe;ˍ-x3G1NcljP$/!xNOS@,YJo묮(=Uh$oJ"*(hC<2yf^P)t!ҜEJsڢmȐԁQc^~s{dі=v=u,V9;V@NfғTot7FS[Y~ޱ,hژH&FdI&^O\q$HD=D9%tcl.7  Dy}"8%'wFϮKEޕCr+½!ħ)lxcM_ڥWaqN m[ XϖczO'; OXY(Zr,h+zHԟ6 k#`^5:&9[uyM/4$nY4u}_7b?)tvA Iܤr ژh3]".#:`YP )E@$S4~LK!E 6ﺫ]k87o.( ގL~Y,C",p3Z#%;\LGC Ż^9p,Z[i0l^3[6&V1,hwF|n!'#FcluUYbn5[CM8uu䢪bjBѾX 'agя*np6IfhwdnpD>2Ϲ;;o:C> *uVK~ڭ;yvѴ_6*+xTjP79T ec nfk=J4@ạgnm7]= VΩϳ "E {P:3u4&LS;^Ff"'41t|"$Bcq;]ac{¯6+)pȾz Xeiu KH W>ZŰ@݉u.;^A;[k 4tF]xB\-⯚֔6O+/z#'2& 6>mM>UA[ hjeOWL2_K )oX\o>-2$(NYB|.3!/x߿⿏6N<{ygۜ8S ~Q;)aaD)6dC}an9F W}Ԣ0fv@~VL %O,xFٽ:Xoa(YD$41 [Byv=;q-Z^sNȝ^wuR;f*Jg8=QDILjlNxT\`3sJY4 ڧ\R-uI4QI'(WlVBA޽{tOܻJ;93mWdl`S4ɾRM޺,$*8ˡ$=̡h 4_j\=?_LeTOt!06Z+`j8_g5[K:p{4R$/{t;5 O-=5`7GquwC7FԴ2,m@uQن[hUR"J9JprFk:,|vxcb̸[?aҏ oL7QީvnrS$g71ES>w(B$1n/퓁XoOֈq87;uvy>]{ a9XA)6NqX$jXF`4ւ֥?lkd;Ha?]3Z t[b?&RV D""< IڨL[! endstream endobj 32 0 obj 5054 endobj 34 0 obj <> stream x\Ɏ8S>hl^@3@3_EJh# tXMoWm)~=~Jno~?~<&a렀Ry.sыnr9jeW =s0}v4"׺/;{>RX} [w> me:IHe/wο.0߈U&O&=-pɽ3Tme[{xWX"ɽ bxU lߤ6*>vʣBfd;RtU, GWfzryViTuMW,"r5>8`2D!U:&6+ՠ,cPlƻʵ9y~oeFՐXL*kų-뽹h{kWfݚ&Mw Vw8C2+sL)L}Y,$}/#" (1yC3>X X.Y! xVE N~2n?Ӿe+CC}5 /SB7]NA{A 9҃Fh<b3^lWYG%<ΨtnD8{5gPǟ1 ȼ"ug2Heҋc:zywyE< /#XHGp@8&X"wL8:XFEz}MZ p$PđU<_=P(Z|%1a]-eۀϗ6C q$Uot|>J?dڒ3c$/"&,+ 4HKPh ƖrΜӌKIZDV%y@!|[2H.׆؝)EyeA+kX6FT@>(eLnrZ慺6S=xji8I hD1OȢ|6I}skM!3u< gMrWEDže@T)Na/| ͦjwkf~8#p^͈*dUZDO.DBγlX2dXŨr4OjlA}GPXb7@3@!Za!g ZD!}{+RӰ+R\ fj}GA&H99YnErω3a^HBK-nнhg0V{lu $@nkA^xBxM+Ym|p*k sƙܺRq%̳ "E;ːsK;,TqՔaoq/t2+@>bZbs9Kы,mb"6c:1ӎTj-Fƥ3}zpNE8F@F? 'qܬE拼rZݒYѕۈYߍ8^!bCR*5g{i8"4jZYf(/`$Xz(C174C?xl\oIit2>I!8g<<~=$<&K)!ZiKG)‰V95FӜzYi?{XJDBR͗$ly }fXghZC00' h(Sm"%>m ;Ywf׷kr2 :~Mjz@&n=XI,!&йNυcJalbAZ?9O2}p{S"eկPB֚P?{8owG2T@ tFN Q`C}|ZlagRI2(ݚsGC;x Br<}RQ8kQ7نqp m ?L =]L:U] xӔ%u 45Ȋϝ}AQ2M =}sJBQVRcBhcwFHc˔FNIiB鈲ͫv7EE]FXp8{jơOTq;Ŕ-Sэ[0LD<-'mA4*\cد2/QStxTNp*ھnvϯuv1wG{&=biFz}wp5MjO^dFKto?[ l!Rǚ:9szzZ:1u EGm^ZPֶ+דK;ΐWh֕^1 EplS2UoTu׹RrOtO ,Ľ5HX@{++NQ+'t7~]5qv?16v>ʎF5<(C(+4, x;=);5;G27n*0FTYQ;&(9dOq;ve%֓?'=yEZ7@lTJ4fqEw<duֻu!GЪUTuj>b'p{Pf\kғ/|?F&mK>'5`Zk4)+/nWLzl< y/2bOkGtp 4"!Nh,d SukcD9phP_.1TZ$m|6z<Ja+S\&0^ B?3&߿W&sTRjMC/:lCAl(UCN"N.Z~{~hESI-{P[z[g|,JD9>e昛<oczwuw4T8\!G*?ķ7HײR 5_qI$kWϟaE;|2o 11,?rھ'Pڳ; %)ܶ=~`܁XŰ̓=eI|GTݎQވۤs-b48[~F fa>DƜģyI#-!_\[%ZqB#qTǜQR/uiL 2*UR:  endstream endobj 35 0 obj 4735 endobj 37 0 obj <> stream x]Ym;n~?b?q Pp  HoKe-K:!νjy5|\_{s?H?|~۾Ǐno~/-/cXʷ7qќesԱ+Gᰣt~ІNwwkzL)Wgh"|w^7r)>#;߅);uʰ ˓~]8a~}W<~3ʴ/~s̢ q*+Gkrģe$C zǠ7wŞng 84:7t Ȍd+(p)z-3珍Ә ML&Y>U2>]>:+_EQ[](

zYᐫ$h]:o΢35E! |Q(Dž0YYl/X31c_=3%=tl:$bu;ԅ~h6+C6WB"vrrT2CSItl@I-a? Ճ/ȅ6&$^Ϋ 3z}ړ8`8+&i  nSٚg`~"1Y<6%'R,͌}qB|Y*P ]ͦx8!q v8*yEXX tf] OFe3cڧfȳu?V_9:=%"#'U11B52-)IAlzdʎE*lƠ7I4N* )pa4,eG$00ٝ~Gifٍ`>YN^9AO`0*{M5s2cܴt m o,pV>Q3ܳ|{ݐ gučuGGv;kfv{9ܣ[d~\!ʹ8N1"Z.0_- >pp+|Fax}e}P ~2ŅKYVkkR1PI0E*Ǖ3k X4vqs1tQΞAypGS-{+,C8@ע1ѯW0!f;ȫ_FL:'g㚔D{' a ,Xjx5@Mm$U>Ij3x%5A)%!H>,2歗Ac>M0XD&S&ӳ%B a8@ATwpqSs&}1 O*03).Ҋ^  EpX:&$Q7Tt(a0).?9ovz Gu=:C|4䎡HMD6 5r19IGjXdtb42'&е X+Q0]qݎv0 % Kb*m\33 ͅTpY`EnXdyq_&ȳrPy;bPCmyڄl$Uw`GN+l.\Z1IFPYv=r/ô0BU~9\M!+LGqi?3)=cb4 Rkq0jsnVaOF=?l[ՉeQnGPzX)2Fy '6)Ztr3ٙ{tAF"W縤)HjvۨMn[ȏTH8`Im FCd5}enbG|| еt+5P5ing HL7tfQ>CpE^WnGg*v7'K'E}rG,RRXY*KYva6!5t^bhW-݈3ue QOV!uzU$Ma+o%r8q{.'iHA;Zcc9T"cuvX7o,{b8;11[T!z4 B m,ENp dH''õR3bnu[LF`YRrX`l uC(|439:JprhW3|ݦ͚cTΫ{K椵-8PjaCɪf7"{1DTiIIJQga==% #I 5VIOJɈO [ץIZ2V2XǗὁ>T>h=s'[\X]y/(y]5LgW@mcOk3?C*Kq6t^oaE-bEBE:z.uDXtu:VjS |~5O8B‡E֝Qo(g\')HWv:73īM\`µ:Zm\X%xj$&*~^#, (eBY!zms6S+ In7sUX 0>cub3ޏݳްKSH|;'6Q/䕚EMsvI16#wUsPL mSU!IY5)U)#@ڬ}Y^\ԮPVVM^Gyɲ֦wMn"+mĪFuWwSAt7' T+;㾸lU$:7 oCo1=.f@Sto7(m4ٟM]t>WO؍Bszі^*:GVWtfޅmS&G4@~f:57R^` Ʊ9-a1˘;b 7BC| x}NWyd8L-?J?;[W1ăOGghy"MRkH^mՂXͱ\Y#D.a^4!=6bb$=.3Ŕӏ*oNg QW9xvXgH7O.=볧=~/Zx4u\[a=;=晅TUl^p1&>v_p?שt+mg/Q:x{$xЎȶEsܚKwTٜ5asV5F&w~(1f q{ v^ZޫWo}a P=oDgU"; <Ԙgᾂ6N2ܵ,/V ̔!E"7 endstream endobj 38 0 obj 5399 endobj 40 0 obj <> stream x\Ɏ-ݿk/5{hۀnoHD*nzU\̐DQ)志cJ=nSn_mk|Ǜ~c֔>پbpPEs,xڨ4 ?|hlZ?;.SYW'v"m;{|L??,s >9lnշor,#WLG:f밴}heGu|zƔQp<0H1)8f,(ag/C ?js tpU[VsCM>~QqGb/`90IkMauTY:6nzyY|drD') q'[&kedg^ݫa}=^"le6d~fA&< el_1Ky7S;+ 8}(}&撬Jp1dae!.xja,L:C\((Un/UMQ\m բ[so3$vDyHxHe<b9M3'-lVre5۳ ]A*!UMJu2flÀI{?'Uv-6^)wa 8&LPiDjSZFXWSG9={W]80Ra9OΏX%}X&on҆Wq@ 8iO f+ ,5yl0 w .ct+SG;٧zX bhǖKE.%sS½'3x@$`eW6Y\l#UT&Ń|9ZƂlM{(G$wZU|fNA48x}nVg]SӗnQ}: @t%] 첎Z=ʺVrmOC$$`{ȳh ߟ B>{2Zͪy>4S5wi b%OZ4+PaUshIeΆ) }>`1 0u,]_@+%HP:_>C=D W,} -D[؋3k aGN_֡-Sg07y g[ik~.uPPZ|W N-Bo?+&jp)AzR r0D6!,r_ZQ4CnR;:bR;"k{r1dpRc[XmFo"M(\US6إ^MK监D ql]3`]=pc"TjFH+wS!ZAJOGI`ɦ5ajvdDcWC!W#y c}fOosd{ G(`2'O İ\'Ѱ&Wz½H *[yd' BE@rw?pfOC-Vj~@M$KW5xrI͏%FyB"˃Zgʢd.W[AmK,+6((՚^ɞv!_~ CĹ=@?q_|P 50+0M6f C͂.n:5*\br[ن.- H>'@1GI \~x';VoYYu6KA?]`˄N޵Cΰ-)HpSތk:ધpQ谌+z!ɿ{qj,H!uYN齦X!KCZ|v4 fN1_U^>u I_|]RP6 :i>'=,CC{R`8fk d7E۝͸׎x1zbZS 4V?^'4ƶ;dm#.;/M!Q ܛu3YɄy`7v\qQ4٠TkN2/ja+Ext|_:rKREuC‡~(@MZ _,M S [ A%ht 1 zMnlZ[bugt .8l}A: ?g61sKbP2,6Ulj6ڱaǵv,rv))I:v> +&P5.b^IBMm0wOj?'*ph&T c{!;V<K 2?A@ ]lENLҌRJn<1Haʸ%;Y9ή}S;T׌D㑌y|}\i*䂢=Gz )Mrn!#9Gc(~Bw'a)<mN+Jw [J=WaZ݁ݐ5'Gw6Ȓ, ~q֮M'78JPҜyi͚FUzAA^5c>yPɭb]',gW=(.*(tBae+.N_{E]`+mhNW5עb^f1$3I)'l8zVSg"bSAs7geö%I%)3P*M39i47h΂FFmTEv.aOCPAsEYGmeǩa'(Wͱ˿+6>0RpyRRw?D._6P;6U^2̈Wl^Q 2Y\iֺP*ޙLQV.D5JYUbN;&ߪi>;v+'* W 訚ھ .LQ"Y3@+aV,JB'j,ߐs7ť{AtkPGc`f" #BHӄEvWDI)au<@] zk&BB僼 e\\A)VRM@=;|p`;ZZ:q1z`Zl* hi;Bo5PrrY:$/I 90- Th^ӣ<<5̆MpNJ}Up2v:&#Em3MdfrE>ʶ:4Sa(ks^X vI*̏^6o7G"+! X;5ilBG 넹z]\8M/%XyNE1%~ϬfN>^̸.Ѯ MUcVMq2 *^dK  s5L!(՗U)BΩߍU(I>_pIx^&au!nH%L(ĔpwǬ >a^Zj7+q5NzHQ{K#rwFb<#h*:XB萉ӈ[?ZEw<=SFl;aSRMQ&-@XA,M4acN8@% >̦QI*x_@(dlylAI3,B? endstream endobj 41 0 obj 5021 endobj 43 0 obj <> stream x]#;nSx? ]~&@fQ)(s>ݰtxHf˾qO_equ?7koWc~[N ;//RHϦoj:Fz{̢Eufob~mKf?CG2e.n^ yV6Fέ\š-Qq!U;k/'->A]=u7{sK{/ue-=̑6d[[2; l֧݇u/vطym:dd#H0r,Y~c]~"2%&4M#GTkl!BK[Eƒ[ĩ /}!,fPҟU"O*_xq>ym:$wP7o4o5e1N3fD%%MֽRoln#B~tM`U Lzt_Iu}_#h#Y4Kݿ\KZɑNtec.N퉚V$0F^eޱd<&FgфB;(msY+N薈%Ixk#W)3FڌVM0]"+U @ ÂJ.ĻwV`,<Ilo=uQL6dh 2Zl5C{$A9lKIzTƴAr5=gGQ|9oIH /8|ĭWS uHX:5E[~Z7j2%`Љ6A+,z_IY*-Lx}@4S5j!euz6"Uң>ǶJ@_:cvQc,bU HPhLm Lv8$ qVғ=peYUGml;_cx5Y\{%-“K>{0Cl?3B[u&R ȡ\ҧbݲFA ,ZGR&od HgI O7U .H@S,y=!GdTVNi]J+.=ݳxI'_g[]/]ͪ,4:oo Yѻ72nS<aN1Y ޅ^r iZ kGƍ՘aL:1Ajύ}o8cX_};m@)ح8腖 ,:pĉ?; 9Xf_L'X0k'J1;? \me@{ZѪTTcJAOd{QEnp)#x|(}}Ov8vʠxCMYns%Du,Cd|\3꘩]tEQ;nѝDbtǼǮ&$w%@&;~8[P0qCӿ] XB5Q%ܪPoʱm!CR.jz699߆߀t ?(^9YO(K>YREҔAB)Ӭ+U|Ui?$y2POW4R&OsĎ~\{^#?c%JhȑdaaC6 K 髪z*NTdd!bStHUiR+f̑\ ƖRӟ31:#čƟ9ϔS!"JGcAU-i_[%Heg%$U&a ^xlCkHZDL !u f /zU>b@]  SGtHҨ2|~5lwE/T, OCH` =ǥHdEi]sQ%q.F<̳kd)"FV9rkO]NFZ,? 3<"! yb EKTAF`U}ó[ԌO RR<7did)r ~-/9$%"US꫙fm@f;,ZB08}\ΡB:NaZ fbQq-Cg{<2A f s 2E޽j䣄udc0d8,ҎiGH 2Z,~םB : Wasمœş)nL&gHX nE.YZDz"~n"hQ(ar&HCX{bE2am Nc`G|Mደ̨bODݨ;.JȅP})k`lF\~`G}W3A=cǶ{64{VVغH(_< E"V.МǺY :C|_Ւt{v| ^U21Qλ:i{{BP4OO>,feT&dVP,Snv1 q$-tBW-T}R/=kТf+cu[K-p+8uCDՓ>F ݅ yBn|[ag:v19 '^@ vRv绤iX!pZ =@Z>MQщLD#CufJm1hTʉ)OիӂuP4XA'n7-%؟kK5Blɮ/2'hu7"`ʿKxNHQ0F]%ǫsA RzL" V-kc%oDݲ=i<1F~esCkH֨b~ߑkeTc;|QMӓ֘$qTJOZe*|EF]%lFFo. :Eeb{" X ǜIܬLzXEм $F( ]^F!/nmɆ<-sVq(lu"oPr΁v<^laXͼXׯ~<" j-Ө ]p ՙt11H{clnzɦW|mG3q"t  nx^XXo$Mst`G@?FϡVLR39C'S6\ kW3U+8h\j~u}Bw?jv0f.E{S 'AՆԣN]Y^yֈKmf`à.0\v[VPEr ey*5,t^o CsQ/zƙu-n'ӠA]OsTo;Ur|T.CZȍB޽0R(];愛ԽֳW/GmBmSX#=+P:;KpAFBo#X;1.uG][=| \x uXO1aXWF6N+YLܻ_7-z?2{$SNW{.mz`CSAmf.& +hdۋ/k4):rWj`W- Ye k KƚS&>@Qfb\\FrQZYRϜG<:̾Zw?.njzKo{$7Oe^-,F߀7Y"/Y&uf<@=b$3>mΝNd.r7-Vگ=( ) nTT:0T=R2V×}y_(a+ r 9}ĸnqO頑o97҂́W?jr!~'1]ƕ kV.39]ccrI-ɝvMe;|*!][xuw^S,hOa:wwqlHdҺ{;#!ܝ}; /wf<4mKr;rft!.ْrG04^O jc?V#gĝr@-1+3Kì> stream x[ˎ, WڋG 0tw \ ?;@7EJRذ}=#QyV?sswg_n۟xiz_ ۯzϏ׏{{g(G )R}[PeRPU,g'!B︼B= q[a $1 q )znWCnwG7 ^؈{|#"Ј ~!O(O)!<##4,D*t*ޢCwbs0' ۇ/Ns;Ia&M`Sښty]G1H=3K)Fܻ8gBk *jb7g^T ǻpoaeH a6FiV+\:?^IK/^ZGGHkճ_/l}NˉjY5;}(GR@48fNLvu~Aނ3=JX(AՊ`TP5O |O!o=T,*Q۰!ξ&{xMa>̞GxΚ踇<b^0ݹ)mx,$0c@=6a2c :Iڕ12B"bScFML!a$9tBΓ=bgJ&96AS-=^"_C^dVZ@w0τدg5;cvSI {~ӚTRspFxKK }0 E?`ȳS"?yU⃪iuSJu`jfMU6bh I6@ mGBSV9Y;$3%-;Xd܃Y`ӸYkd2I+X ]T}r)'i".9cA*H) :^E^]0DXG;".9 #ԟv؆ZZT>wH3t= GR i7tO .9`뗖&Ťәf>䩮& ´5Z=\,@@V{~-6 K+޹UU MFn(=WїTiڦ6hlhbдCѾyZ¦U#kKsV#`,; ]kO􀷡QG¹V }i P ]f~YY.#nͬTʾNIl}?olC\9 Cl]L]Hk}\$$xI\ܼf'3@km^Bڃ|N^*o{Ygg1(ɭ+,]KxS<|F[ I*0x$Խrܙ;\< >6 5T֘h~ +J_I__M5jp}e6 ח9hLV#8;@S1hK+ݧ&BUX$knTxSۉ Qu M-z#@.0~u#I}!H}3H^zvBȕm⽴h|zf\o|E'YnLtoߨpYK7"</_3-ZX-"O-\k[G^`@@>eY'D;^vgt2XȠ_U4*=xEBU}QO$rW-&QLktJ XG>U4+{O'$a!x -a-FL!?~?p endstream endobj 47 0 obj 3357 endobj 85 0 obj <> stream xW[p#!l ,.bv5\EM!^d."\dC$^[e"BtRŎ$\2 @i&&eL@C%-L SN!mh 1}ooGD@ZA-ړP_ME;^<GS(<io=;:ڞ0ǭ?A{Q3 LmKUAFhvS덖8E0JެE{8c9YcU7oDѿ"G@3b0/4;LwLw^#wkw<8$,. xp~74 ıR032ǟ U8 ?c}ށ`F2rp7씸nx e y^'qrJ`xau]%ې[Ndc /!\>!PpKm ˏp:ʎi=C] fB mί*+-ns_;B?>Ԣ kv\{yo1#]BŃs&|s hܘ0cO))53MΤԵ̱ԝ5 <{O G 7]Y~e[Xݖ5lӖ 疪jYqښR&6TqTUAUU6ʪZ;R&w{\fO&wsݍj\f3<0 /p"ϰc3{nE#^j{/zjCyNNwzea[|X>"]yocǞ=6hSW`br ['Q嗤gW-jg4jY͖9X-u%Lv,d.)uW%>VĜ%XŸb;QfTdžZh fRx/[/c~i/ ~Ye:I/y|RyRg%d]Kt>,skvk|jj/Kmw̖^ӹeff-)Q;M$Cr/X")c?~i-zB9D<^>%n5ƹQč"P,6mno9@"> endobj 88 0 obj <> stream x]AO 96О&f&=?´؁L)VM<@x7kQ13.qe0HU5fߖsGcl_[2opzqwȁ&8_{'Hj[8=O6=u.;"_mKuw=.:dKƘۭUHw>,K1)t~ڀ[ITߓbک}Ymu endstream endobj 89 0 obj <> endobj 90 0 obj <> stream x{{xTչZ{LnsO&!rfl- *2IZV,m9T9#\<r!'jն֣֣=GmOL6{&qf=;{]ijhހ~DPtۏ ."[\_8 sM[.}!~8~tӽK!Ex׆w6;^#Tw Wx8^Ǿ4ؑ38 o޻uZzic*_oڲvGw& a|o _tf6˜Ƕ66D-!i6ļ.704߃YfXW5Z FbΌ̬yiCE3KJGz{P!}w=Qj,1p~B1QOod6pK󌁢Q $\26ni4H2ߗsgz><Ľr}򏃷MT< _[XBb0G WFf;UxU\+GGj u0nC.19&^ 6hmDm6җPӟ~>´e]"jj, L:K+IKc-2*F"cAчUen +Q%*J~*TJSRnh͸ߩڥnӴk[fcbTU?/k|UQ.G5QmD;q1긺Ecu@5:d)`qfQɋzVx/{'{wLθ`Yʹg@m@Bf3äa ov6ucd1s|ls(yQvXg ܨH,`8`Xl+&L解'hU!&ĆB> BBH C9dDtP*m PWE(KեR\nUOj ];,+^Qb.vlmۮnDžݦs:J2Qssa*bMnXa*6iewp|*jUo״ۄ.Zָɖ@8T<$T uBv>aM-azv!QkgfMҽ؏3sRm"q./-gCRHqtМU ٪#4:{Ԛqu &&8n143Ų_Xӣ̊ˠA=L!bFSѠQ %{!"8FY_^EL!#C>B`.@#;z N>fjq0J^wJ}>ϰDL&۲e?9YLp{) 1X6 L̯[`$\}l4 I>g9R^)Q!0l-t 5y`Eh.%VK.4EQ8@ 0̚r< t'eHGCa!Ji& f+c2zNTVhfNXv)@@Q湮 3el-U5Y g|u7I8i6Q746Kܲ˺۶۾˱##1lj6P6nhe&M#VQցZVtC|Jf>?/?mg/}zv=~녷_VMkwms!j"jZ8-i+6xcRS.rTTzD.%:ٸ:k87.EC&Q5"վcy>܂aTM>pO}a#DNTk>}E瀰$AEYy5|@sg+wvsCrh#SJ̴AV (*BK|!]Nw|h{Hse[2S?`}?BWd(Ȝ [-*+z]/zO .E8Ti*1Yxї¦Rs5b'[2 ZuFLU*MƍqSĭq[7uPg.5L T@W5:ciy1iz'թuL7NCݥu:NSeYA%hf"/~.θxg᷎COR-$_ƙ _/oҙcJ]DSj8-Lqİcb"@>t}>pSgF( fx͞}"Q| P'PR\ 9nO8q *<-8Ȼ}?j *dSYbTyZpS6?.؂ &•髙j.`:câХ|>bxy";2)݌55),NNh)VeRc͒r)&+ҟqƻK;}Ggx=X|mlz=w7y{8xEri\DƖt1 gr92hAଈXh{3,o@%SwDT{\\Du; 3Tf --i}:c u./5 s|,T Squ\\"\4-u,ͨ˸H4ZtB\h1uwĝ#ǰvD6 :^W{ ^ ]P*TgYgJub0KTuڅnư,"SZe_:;eu; mNaK`0Mi Gs a۠s g9Ɲeڦ` ~IG 7u.8Tc=zm]ڰװqׁQ:'949eW_r1ފR.u |@$\4f,l- M~7#@xbtNu[ߑdb]Pwk:3a`K]ͽfP.ڧg'jYNt(R R䉧o֞Mxϛ/ JL} ̋5y_%eNNӌLDeqYkt7kv*3uX7Ȱ7sO`Oe? _~_o_ N\Q]).0Fky H<&^OGyh"fWeͲZ<7˘  6tӁXbzBS"fV6kj~FRA㞸7xn<ss!pU,kksjͺܚʑ{y|^3(\!1 3sF<ΛcAܙn<{^vޟM4{/M q_Sm Y.,0|Y %?d' [$$d\OƤ)iNZSܴ8e/}̙rp!z_~[Dz[/~/m;>Ԫ?>olNY{iYjT`1Ke\e(:G3ڨk3=V75!g](m/|2X4)W>>I#!3JN q*h t7槃֐5ߖgeeC9!W CiP(<.WU C!d k|{#g)CWic>f 11f\1w|1u(\)U-mگu"*8)☕]tWz*9THUW 5jGm|W*wA^MQ| w_2>N A"[v Y' ~⩄ԩj55:C\XbZj3YmuuYuYu9K\unhܺiuukD#7ۑ..'33R~ 謤6Ko_֤-iO:dF2+I'Md~ 9-Y~M9yu7%Ikץ_Ia~];xrv_|' RXz מ+4p}YoR3 )Í$>GWpȲ8:s v0vrOBOY TT0W\hizb6# B [*rWS+պ0O\hVC6v[Nqw;9m´r(*̳9s\+Z/MH,[w $zKǿL&FD Y$9s=ǝӝӟ*Te˥} 3XANW*"0TQTt_5ŋV SD^U4y aj=0 Srǹ&%ygTVXR(kT-/D0ap+ˏ:Mؘ2M)k\$)ymJ_NeFsaA)BReZv"-eNbéP у.}ZΥw\6re _P3ivMIbk7:cT7s֜w;l}Q}ng~c_S6VN]a%+6A 1[}P}I{IJE Q.aIۥRt>o ֬>~FzUzߏ=؎7OE}*=.mkw]i/!e+UL9BGnhlgc3g8Ì:i+SI:kA*eVv;צmܑt]\u#0Uiվj6vȷXw9v9wel9bq&3XR9b9/Rr-=M鲙1=^{uʩ8LA%@}ZU z2j*5PP *,\]!tEF7fN7S-*jɆIlu$T鷺êxQi|[0š*jEy?2PFČn;!1_!Ϭ/:d+v7pQ%f۬vbK:UR6#VGI#X H*A.dSr\]RKu^`n>H r&-s,w+ϜsyRb/CGAt#Yɬ/WhR @J˰ bSm4pc^wͷM\?O]?3h[&^b6ҹ~.S&dsawֈ}Zasbg[S(hn:[2[r<1o[ Z wO7S;d A*ŝ杖֜xn vzvZvNQ/99@Š@j\BkW2n!kVJw2V*wO+/,~Z\`\lKu:[nuչZҒºu!y)K/-zT״#=)K&}~W1U\Z_%_9Xc2W[TyJ"f:rCx5}>O3}W}e7P皰L);A޾\gg{ҧ/ }swvݽ8c!|<}z髲+E:ΦEܬc{YbQeT S0fѐ1bזF9Vo ڂ@f W0|z0CX;J;VqX3^r04Z,<.:4_ùz~n4tIO.dqٛ7g1Rp_d8NF~1ڇ) o^ ]άޘWɫD!S7_7 xzo铰M>?q0WL_Bi=7z72Rqh(Ⱦne_DgVd=lGݎQ TEF҃6:H.z mF#\;zm#l0Eþ݈2¸3=>(08AԃiJx ityP݁?-^J\K_06&/qKc|?[eV}W5ިnԄ4hsOie~j=qWƭM7K'̿3a-g󭽶97 G`ʁ|Z8kO>W6 }H^i=:}x^H *k}}M^,|қy냮[c 7JZX]67565lX%hkck7mmt-иy}E [c]sץڊb5h 5 OJsyp 5ր6h H" [ MFo\mTu-"p7Xʑط;*x x -kO|m4e 0ۤlfݧЋM abg)2)*J_PG.Ȓ1Rk'5\f?OW3%H" v2%27f^2~zn4̽̍e-cdDfKd B"\")HEL.2s)#dD 4H$_"1g䍑1#~g/]qf<{~ 0]#9}tvj&{/ɾ 0YIV Jq:2N8Kv[ƾأ-@@^bK{i+cDK$#1՘D4fD1I-"j b *As :|1\_Q. endstream endobj 91 0 obj 10693 endobj 92 0 obj <> endobj 93 0 obj <> stream x]͎0<l"$RQ>'Ej r"o_{h+ul_;ock_e C{:L5ߺ91\&˿e;Lg!˿1\ˏڧ<7UdMI9swz=ix\iʿ+#mM~}zp٦(9̇῱TSiQMb#\9.56bXo5~'[Z/ ײNɺ{K|]5250ߵ` L{{ɤ[0J&- -2"п-L 5b} Y KYw77IRLK K K,-h"pP#;*cr4c< endstream endobj 94 0 obj <> endobj 95 0 obj <> stream xy|S(>3JWdYeelc`c8 [`w, %6{$$!Ij B$,mi,MK}X3s}'33g͙tw"[wvыz !lm\-3EHcia9iDȷ-mY$ҡO2AњPif 3B7CcuV ڽo\s_^N|Ol آ{.Kmqht߇b5?@;B~$A9Џ@5WV7MfbN;ET [rȉPCt Ӕ| J@h7zs(z _V{!ԇ~h1Z~6!5Z%w9GCQGI݂#;v֡ j2Tfvt.փwP1' =q]AzFC؟hhq/z@0 uzǖƾ$0MG'1CCkJX4v<5a\dId1VA} k|~4 @M;o tHʠWT7@64̓>-?[YǽOMD&({؍sL<" i`140T'#a_g+pߊ!dy4[!гSll|nk& >OH!^'36T4P;p|7cl0{#C.ʽƽ}O^>O~?ZzUZnUoT)&BM8(i|@?,I"&y^$ƛZGRUx<]Ӂ֯2Mx.ZFȽm3/ _Cϫ| 6}\^Egw?'Oq@ ^'jQ2c<׉ע , 33`jp>!)*nCy~/Ew}jSgHBp"Ӱ9 ݎ빇P:;O`tjn X6zZU/E`p|2,v0؁ n:8Ar!x;Aǯ+kԧ!hʄ Ŀ:0-=-Em{hbk} nF( 4|j29M?侫 NN1k9X?`1T00M:`ٱb^Cͱ4T((j*)_Z2 L^nl֨̌T_JMJ$]N=gfѠi5Zs*)}Sy_ # M'*504j`.f@ abQ*Ce*=9'kkNgtogdh U9'IQ UE'hR0 ۫U*ChNױ;&`GU^4FTTu&D`StڪI uѷ8|f?CAl2*a0] Sڛ}l~-n|MQ.XGǰaIQMYZYidmhv˖MRtڑ4>-Iܰe2 X=WȆ(CJt%tUB*ZҰLj}}[5k[h}nwP,rWI[jj}_]pg mz+ WȄk2+8 1Sze1oDTj`&>X8ơ- >uZE#ᨶaXJi*MI[>A $O Q?EED'|%H|h6XW ON ?C&;VKhq>EI96X? 5o$17>I3(\_=W={ATAmuU9~PE*k@$c iÖ́_ЀT,M SN6]X2Lfu~UgaYe:5yiJjj(chKdO.RW!&(p|tΞ n˖>i-Xb$"/tT5 N [V͸{}xyCp86#T6Lۛ u$RZH3͠j G4 ?P^V˳oLji0j'r8XF~)=L%F4̜goNɖdKD6ԯ$WI1zp{ .,F#'iX돽g}S"c}&U R`yȠXm!Ѡ6<,:>[r'ŷNoOrX%c}0lY(rn gF5> t{1&ČB-ԛZȫ 8ueUWz*8&x4 DS*J4~S!*J5M)0]S4O\k<Ǻ\h,V$tkZ?Q[2Q1ÔiΰơbJFn[:>l%ڏZ/zj:cEXlfu2%3y+hM`N3Y2 Ҍzz, Y-:[hil,:CCf0ZR4/ R :Fo0DޯBV?6-Dg6I/[$XVJT f4ٌFb6u4G*sE6 V^cLF6=`h&.F`09c?~*fpnɼv[Y 7:T*NK%K+v]T^Jś7=)rI<.2(LCu;($l)v%+(|ꪣsA4{< VG @iٽ$Z4BG[;Oȣ=Cay·9X;K~KVԍð8h-A@ƕwvALկ%88!>.G?]<}hG5 yz+ mWx$YWs p2#e`N?/^?Ϗ+(*?|Ijcq{ (snSl)kR秄Rhޞdܳ/qFtUgP%yX\Y][_hXh\Y][_fXfK0gf@WoJouPc=gߛK]n]b&e 1 A ?NT@fn)=$3W^Oy]宙E=S.uu^6qF98 [f/i@4Y 1YؒH=OAA(2A lȓ;s3n6y.S[ShKD[D*On'fAY8B[Ql䌬†c<7TD"ECLe2t$THWef4O_$:D4iMyr8SXLC}KVsI uWj)B';`0D6X޻*W|*[vEq"N1J H)$`hlM6PhЌ% NWLL*Yףwb lQaFzF)*[-WkCzM|6}.0BgXv͏x*օ9RL.;Edf1`svyS$'xt:,k'k*Myx#[柘6>f"iZè^Gi4 T$ k/S@jVW(f QTsLtKM,Qח|j)>=U^mvWV~>puL!Vu︋z;Z6$(9PM4A( /mG׈"_.E%F|;풦Qpڄ: 4 aձv cl])N< U6]r 6"PL&H :Pge9yPalAߴͧ{m9'Wzށ-go=w^WzKn㯾QI y]w)^h\`p&nqv,N iNU57c`A5XO `:]]&@)䠺kT91vpSj&;݆4-T۴i%iY-D:>:-YjiZZBpME]!SAˮCe%gElcFQi@IyC2j, hVz`M.<[d)J95\7o||[fϾ{|ߏ,{k̔sm&%_ {WuW*9UURʽQ/zS<v4^~^So5ot/Ӵm61 gg\﮿$Ƽ.IkεuY%3_1ī JUsփ ^=e*7P3zKOO4SAeF[  +[.o׹=zP #z}us2ʗ4e:RվrKe%y ȗS~k=rR8+~Dϊ_dm'"/|yw|+'w9t%*K+dia捑Ӕ4@C*j]?*β1ploc=)pEMjPmƖM6= (\Pv%41h")BQ;>/&ӽc3]@'7jgjkwjcwz^6yANnHR:B~'gy1"O/!+凶wg+Jy)"e kXV~`4vuLZ7;ux>Ke4 ly/x|(43c, ]00Ǒm5B.7^Rz^<^OØ{=qqs q C].Act閑0Lc$Oh vF_gJYdn73sfLTLk; ri٬GsSMvKq)diTn<Lb8:$0MPx\!3hL.՝$l)USP:B+*6TS?3i_xO=u 6?ew ‰XLy4ay˯ҭTN' /?ˈgSvHChYUй SS5uFS(ZKE*Zmr.T-9VUIlڛ+qV2ըjt7Z*k1^xz[j @V+JOLΩOeL)o I( z-[fN_eSk]t[D?v~mPo$ޔΘq]䱣ʳ'''WIG5df( ]OezfKD 1KҋOUYW1i4zc6zLjhYٽ*?;fRGͧcfk.7SNf7 JaAړrfA.vwr!y{ Lr239̒ޫa&E49+d,#{}~eN^ŶMO?~ɵkv?wӪݵiM wⲷx_-Ԫg;˯L%U+TDF,^}ԧc? ,^t{vY ! it.$ZLDKb"δdy$|]ͪ7[>=hzȳ"-o EI}%betfhFOK2p IVL7_%&^GZ7+qO??,2zS>u=%ߏKIL-+OmVJJk^~ރ+_>l|τpo}u{#Ʃ,Ճȁ~sG. F]:8rzRњf1ASj:^a#;pL8-*T7f6?l$dMO.>a mc..Q,$-⯨Hiv4)@,6z>!-ٷ߾8fң; HV, ܵg5vEXLTLFFme*1/N(͚UoZf g5m1naA1̠bГg2dwmۙIvt.\;FQ"0B^*,KSkK4a &ï ?[ MsS 6Q(Oܴʹ3v.8;Řd&Rdp0e<sfPU.$`TP /AQZr*YgCGT+[MjrRuvJ;0eP.IW ,2` - ]r,%JV0KLM=>&^uMtjPM@'ffҫnjq0-+WeWO,oŤzu1WT8!}e42&6 |5/S &"mĕ5Z)E,U׭N:N߱Y֑DZxpc鉷͛gLFwjm5u;ksV]r5ۙ1szԆf^$F>G$^Ԃx RF𨆽\ӈ_c?C'ON꩓' g voL3'UE"F76׳4BF[ ՛qoޏ{v7nznzįvCR9RRd&UɶiuK?/Dϙ`z_ 8szgFis(`4Xz-pgoVka[ehL(ZLT,[-}EȮ뻭GS»BLモF}'2ѻY#a n)alN}H宥HqGlܸuo,{㶆r_~ҳ7zt#[||̮ /&k'~ʙ׎S >0[xS&GEɞVd,0U9'%ON=2m.OrҖZ)+uv;7L,#9#O?KO*Q59WYPR,;OGܩf 䶀Y5ZwS(.+G h"\䪽~ | }u?_O丼yEuu|*k-*$|Z\frj`[Q2xQ`cwT<:nwu]HIIwmxv๓}MO/=P3|g*kn?Á]j8`fܚΩeǫoh| _ n5'd\3 =Sҏ?x-3޿?^zꯞ{uNdeuw|ǫ^uG q% n #TĴt譆ImLjC6jی_i|fWd7}[|u_Yw_=~|eyts^{]SCR>.Bxx$[&nG/R0鸏 Iߙ+[I_+x\j]A{@cv1zrw9tzuNxOg4I:ݨ$4ʣe Npts'},8D<ϧdvcq\oYͱlMjF Ou* 0 ]ǎ`c #.;]E0KLh,%" WH !0K?5G;}a<p,< /mSǤL }yUc^n-87ĝuCA a.d P 4F`Yy]nck Y[m}?%Mn譟m7Eo]jm㭷.}M~>&Rܭ;J AY`1I&Ҁc/fX,8ʆ8'KNI.e))RYrr1MwcYxde0=(Q`;#L\nɇzzLbh*MD.=NI=2nCCO_F n&'q8պlzxK;?h?y'qmC{a~@'.`/qE^. ?ʗj#M dԘ(ix^GrrTZUu˘Į6`E|W_ݸûxpE:XkipUqsVL4ȠN  qty;B "xg@xP OT웁 7}ʫBB W(& ̈́*h+DD$mB2s[*䀩oew ZKfDve,^*\6x)σ1̓߶2co%\OL,]ԁd2!/1*1K )HG0[Gi ؉`rߕW'_]'^Y] `thO@FKr~F?PUa'tl3Qk0"m#&vgVWsUhbh_*,*r2ɯ;W+Fs7EdEQ@x?v7OX}~ʉEV$ Zhtűo\X$*H!)&yLPĜ$ᐼK'i||(:S}P+`o\ h28Xgkde}е|0Vޟ2*~h~< ;^5^}DuT}DWaLrC&MqwX_~?pT8 zD1ITw"bgR-p˝5j Nn ;I">ftÌAqԦ>Bփ!q@9YD:$y6eG`r`We۔M Aq@+UW^LWX?^8oPgyԧ^zlasU5K[Njya|?kM籿dd l|@HΕJ& w \IRCHMJar>!l"Ϡ B F t̀3 ~h ^|$ހ\K2Uj@ j~-P߭pՔdqe5h}0nc\͎ەI3G"EaL.423bӱZF9t#+0t[UȉoQ`5ߧ:w)f֢-n/qN֣6%264) -4:>Vc AQ`pZX b hxkPl|2EU #A֣1q;~=]wZ&㨇`Rณ* V, 0ek)+09#_x䚢#l m^)WovΩpW'V[fthܰ"_be3XM3 &{h]&$t.=l2di2Tfͨx%Khب?̸p:Z+)!ɢJL+ nveh,7,_ۉ"_[_2bCtUBP>H p m*F!{"s]njQlzʵ#Atk/Ϛj%MQiU l&2Jt)cPx&Cn-yPW {i.K50 LZjq(rɀ!#d#F2,} !TQx&`2ױ*( 1)T3 #ˁPä)-& z"SCg0g- Հ34fmyx?i-e1lGe +63RKh&RmSFڽBv#yCA۹r: t݊>/Q5b k7kRv@*egXLq(jJR͑mbAaņ|ؔdή/B1璭wͨQ6x: %EFضq%ibEFC]#vxkeUUd_θ9Ø+{=)ݭE/kU"Öjw+ilܠEɫFնk9¼U4) D#9Rr6/|56>ǃ ~Kf;Lop~B {`|R@&Zc 7NUlEo j3[[p1Y4q.kkVwCRMsH ERe{WG{W;&u4H R.LCK"Ҵ6h7$o4D9REK4';" EB]+BM]`˜Ҟ``PRJK燺"t<)sz=Ҿ{Y װdTl KKp;jmR7Λ+ vKRti%9RI DB+-g'XoҮ`GE!iRWpem)mҎ/g{W1{ښ` @qmݡV:R$"HMHxi[$ӥalm I=6 62 n:mԭ;`P$f)tEVZۛhk ôa"@`YP[w8؍tΑWPhwFbSX + ۚz"l-Zm }9t7@2~e3\jtEڥ!D>(9Ю-1SbIUPj i}[y%(5B!'"Ũ졓iÒGXTw7XzW lɘxB54xS u7fDMHGKp5n t;`jSGhQrʜVE`s[s[[r[鿙Y ϡa( &3fLz=7zd"7,(ԗ:W܏}B0S+ BjDIc4ZkilN~ ZdOc"1hBkQ4&s'FTX^Ǻ *DVꚉq~!6'Z쯎 n݋uP%11Z!-Ɩ w%4s]uui_Q,NL-QM*81z_3u| 몣?!/|j!O&U͡܄Iuux>C'iDIҠ=ZҴZc7Z5ioj*qp"i$Ή4IKc8^tᜰRJ`70v3( C(w8شRЭr+h$ЇR  endstream endobj 96 0 obj 16106 endobj 97 0 obj <> endobj 98 0 obj <> stream x]Mn0Ft1!R$Qi@̐"cVlc?yչ2Q07i; 2muD=46}mL3 , 76nS;^!_\ 77(j?~fQ碅fUybA4&hpAEQ.05\;8>E}9&/ȊrBw̔I9Fs>B>0S\ ?2 f:\"_x-y=eD`^ 2cNȫ?? dA_<_=HW?+aSSiw|Q˽whGU}$s endstream endobj 99 0 obj <> endobj 100 0 obj <> stream xY{x[ŕ?s,a=,*+mJd9 NlHeKؖ&A 4|m,Яv rNZJZRh. ]h,-g"Жv%ϝߜsyQ;3á ~ @3È_;o Cu߱~3y >T<4F)aF08q\Nm8.3zq;:2:?-8p[߃:G㐘G":E<~njPOǂNaȄ}ީ{[tZ6Wf_920/d''!c+$DËno<mHF d 65{DGE<Ի~I 0!| #3Ƚ@kN@=~?Gg.0% WxQB>1F}|sI.N qPG{&2UHb NrM$Gf~.H[GOv(\FEsJv<~!fq@Hc;:46]a/<'>R  6dq%%iP:*>FRv^쟁ȝ0Hp”[gţ衕ў` HOom[P_W[SZY^VZRYV ]y9lfͲMLC^' z' 2n]ǪXb{ǭcPI˖/͍Up@U<  t WⓂ`L-qFǦo)L" 4$鼖0 t['0X*+TWJW#t&dsg/L,dNKl UP3غJLT]0>1m~9 vaBh$%hcJ= ʸ#ǧg]@ UAUסĺcBRԳ[{rח=EW}O<t!jgp2~{:l`(&&ǃaO0 մT^ r$skyBZ(`P 6UTTAf4`3+7][gGsbJS%?N9?=5Qlɮ`?gMϞPSmQҊйmK%eb`o0V0P;z 1N zZHX͘c6H\xݴ:oS[{)~ʹ제Si~MvQ sV[nv0ڪaG4 > "EF/65ϋ;IxʣڼBa[b @ӵ^%8>W{JKDԮӊ-};F~, M=nS;/ vCiiUm{8 5Jژ[iUkFG^aKx[Nɭo=7<֞ޔ@@ھbS:.{R N1l<8M iiA ?x7-bo `?lAo^QS% (S:x=7hͶ:l>Fn{0ٟ}@A[]،> z:=j-bn9.b|^:ZZ|/A{[%Ej)ە d7vt[S!֗z<ƦF{333ǧcogābʯuO5u/ɝ[sxfg~3 #;orDcwwNC>RoY#lX'c9*dꥳ$ʲ5_ijϷ!@vo.K-Am{RfQTSݭSn7>sܹ:^gcV3pexݕ]sUun+񮻶r1ޛjR3o\,fWg^/ZЉb\?1Yq ߶ؚD ~ =pRdg|R?1s܆z7]sl9uc~$(f{ۏ!fK<>YH<[QJL퐩(yYm_-Ѽ;yRQV|h|펼etdXa_C=rV'%ד~yo_ws}W1'o ?:~;9K*[6꯯fXqۣUf[ay^o6mȕ`m`Y/ :#:-S_ĪwBD]ۖ7*(~mŽm+z⛬mB_>2a7Ÿd L߂d I'nԳ쐊`Nixu&kk*>>5\ xa?bܺs6E-H̱9Ʊ&ʱEX("]- ̱@eXt#c 둮79W g @ KKl n&K"  Q9zDZȣSor||jX23`o"N3aƌg'86A>4W98a؄t)c °is3EiñEmLTn6cQQkH|,Xaơ+%W|eLjkKFbcp׎ hX~h60Kي z[8H3184QG_,Pb0\È :/fǙTZE%5V>Ī/z1~njK%5Va(([gF7mf0_Aa9׈8yv~ H[Kv6[Gړr,!f\Ǵ= &7$#LCڿy b/-G?8I^{XOeZKi]m,hX`_2cί3E.O dg,!cҼ 7NbO)'&s^eafJtM.?AC5;ۋ̿~cg|NnNGnf\tyS3}%T^xx wd*vJVMho{.>ɪx>} VHO(ӷ؇ 5Fi5BbS{\ډw!%qﻣ,g%]4Z;Z,ֳ9Ny[x=gWXv.ItZ HR䗮 q<*i.AyzQRp^=H_$1G݈Fh:"ǯg̖s*R%+9p50ikOS %Luv>%+Q*\AN.V;F3+Reei`hjVLʹwO^L11U@!I dpto  `J LrSlTn.v;Z< R55 Rsq uLq5Tw7urWr#/L&,i SpCeFRFHV%)1T?2U#Luؓũ|ƇHсdn2-MẴOej}T֗4R.2SlU`E1,gTq1e2g7Zd:hv6d܏؈o2-25 )quY~w.wuK~M~\_gO/̍Kt$>8z"?ڜ_[l\k .<+s/sɧ~A~]s O> endobj 103 0 obj <> stream x]j0 E /NL(0Ȣ[I 8"_[ЅҕtN5:7oe(]è r 9 GXv`j`뚰_lz^>O]ŹL`i!yELPoULcu@smiNHŒ@jZ_ MKXJ˼#_Uq2q|8'> > endobj 105 0 obj <> stream x{|Tչ0ڗ{%3If&$\f2 f $@HXxAZoU[жZ[kh"rԊ⵵EkHT%Yk= }Igk=빯gM7nFfqHYVEX?8|MW#"["$6ZueU4XGhݝ]ӊp"r-QK uuW^^bk{Wtr+6#ZGu^7l8zw^\׻_P0B[}MP5xA&j;2.Ǜ CyE%heUuM,^3aƦ斉&Oim:m͚=g .Z܁osEpwp ;B2ՕjCEPn(:Aϰ ]5.0l^ t@Wx;>~~7eW_9j$ބoA{|7)\,$/H/Idn{ ut_G=K?è Wh=xnア1tZ~>O܀f#jdD>iuE?<غ2E }hCV6÷eC>]Kf~ Ar|z$ރC =ÿÓ!eܜcXMuUe,RZR\TX 9~_Vv93vb6e 0?GiWIӜߪ &8{* $x&Mý Y)^jTHNvgzAXa Qz2^-SX)GΌK`U!GQj}S@_3` 'GIq0d%@svq,Plf=`0/M&,92s(+Zs69)aEQlOWLf3&]X,5+IhCwFAC`!wȁ?M_Bh`?vdB^cq'9ɖy3 #-цmp(AuP]A뉙xp4(fe(y&yb ldlB8\c=mf{z=4Hay2_*5 Ev Y,=衕E)h-1Hk}YOtc; !T#.V.OMu-H}_Saa3{R uvkSK}֫[Q,~b`/`hŔXw0Oщ&{cOD$SNqamJ x1O >)3 %?E &-Xa6.3LD$H=O>r1v`[H-e/A 23P*(,8c5rQwht4X`3qff#䬀Eg) s ^W0w"VKZ9F^p\wp }W^;TGv$@`BQS`+l-L%Ui%D:s6{8S|N2V6UfpJbݼ akíoz*⠸ˌeD T-3.矤)# (c( uXţX][K1N4w79{sr2;EqAcW"3wp5 M13[8Jdoକxm2CkԚ@GP[[0d8ح,6,m?Kgh˃T<'guutD E"'[U$:2QeD=DFՑt<@bF).-AVȆ2_(;#Ep.n')QGblX%ʠsLً jQSLиV'28Gy&>Oc:9䋦ɶkWߖN˯Ӳ=Z^|*_0{f=q N\+ޥs-ˎE+v2/xmEOw H s5.5:y%t9/]Qr@S#㮝Lݬ?c JLF j*([$L41KT#zصL\ɢZZX] ,*wEPՐ ITzF}~Κ4񻓎Т&ۧ]_\Zp(߱m[/RLaڨ=i'v7ir 倀 f1#f31(B&0Q[] 䉎z@Oج*,N<3FSCR6Yv@bFvB.ByjB9'\Z}~b6jQ_*T5躥&RvbUFLTnu i42uFco7,Yɕ,/ZSuޟݻaŔ='rj֤ɓםO2#}LmxR [m%F ?:(J p$ ?h23]dD&)hL<3Qmd1ZR09blb@ r2R m`c`6wo&\" g"ш]:CQވ;G:^.L%Gâ1uB<)S8?9wBX}/H^+6x :B2"*#]L{}20JkE!+ceΚ=heʪZ\5k 28H$ӛ0JaÍ 6m6gFͩ)FȨI+LVFVVSɜ޴|jqS8_rpQB{H)WDԦq-ȑn[7޽tOַ|cE/ϓ|o&:?;@I~O# 8͏,4S"Gb]}%x\3|yn,BTW²Kzke&QfXֽƎtǨxjf[{LP|ǯ~ܟ(=%LP!>F&x$8$*mB6ds|VJF~av>4<{=EPw[ a آ6JFn Z9+VS0 „lTxU QARPA}:Qbȕ9YK ƉKGvxXWLv\~Kܯ/xp֚9@qGHՓ4E ##!<>*e$>Bu:\uR1s6Pi/{yȮr y4ARX:UTC1YTQUPUU}d*2,$ Y, ]-m=Ag^ء/4?ǒp5J2=sRMLDZʹާjK i5QzKSZZӖ譿)TVƏX-O8}Xlu"F#xlJt )Dċ,T/HF=09YUC,f߾s®1wOeC@2S /@k`ф$&d2"Hx/bqx2FY7h ##c/w5e‰w`Hzxw ]WUNA'@ 0=ub v~8á5[?֤bfnȘ14yCE|dRKv@V|:JHҴ~:qum j4Y6TҗY -I+YUڠ_UVXU2zq}$ ;H &lL av Kc~QVX/36(/_csoN;L{>glCgl1+ 3j|~ճ#t0)V3 ~b{n n 2Q.tQтG[#AӹT ;'aݐJ&Q%F+tKsӱj]#Sl(=o"d+_;YliwZ{!kTsS/W' g187E"i1V ߈,قDݦ@|Zp8" @hPIKE RD!)|P&`HˊF|2Oa&SlTi>xO,>p"^1Œl'>8f zGl="4JۤJpÜf`b4~HTI>O-ijp5_8CnɥV|VLOTQ p$Nim]/5"n *,/a ;k8t,80F**嫀ͣS5yvKQEO]Ti+N8 fє%Ky&䨼T<G2 d&e:"*c/~s.6NDTJ4n2{\p*曘23+͹p]|`JO yu{z@QC+1J {\bD#e2*T01gJ an nI2kH8z9Gߛ1a;} >wqwxZ?췽6efqQ_ן;j3pQQb$DCH/ށ vDPڨd=KS1tŠp8L79bfߐoZ 3 =ӰlR%b!lrL܎p1/xHhqаIĀ%ü^stx Hۻڌ}8FʹL?n :O' OTg@p A͠f߸L.`C8?$_N~8NI,S($xq,DmWXh'0'En x4Ur U 3 R1uY1*B=zvdNzVr 0BȞ~*xXnƴ e*A"zRo͎c%{J~sB2n[97{I~ƹֽ2;{eՕ[YIqaK%7X 7#͋0蝐lJfŐ=UՂ@ 6*,UgxY3 (Uһ^eA/safڢJХ{plNt̎7AǙKE`!Q=t<9Gj./6=Ȃe-M_IܶѮ'$e/ww1k?~Byg';+Yqg3CS~pޙV L~-u= I|\ȸ D3ԅ3C֡HT=r!Y*ε YrM.a~  &&@# z, Y 8Ëu4t8vc,'ޙ~ǥfNmO?<::>ڎ:z;6ܮF(t]I),%AWqW8<c2%΀/}2Ÿ( J5@A?"Rp!.; ˁ}YOSGAR~pb"tzh3C Y o`6gIb fnLXTo}5C6UCWQP@l ΰS(*(H\ WR W_5=xj O]]x_ziԝo?0/œˑXZTG |"GD㈄DI0ijie{ztp"5-ZGPE8 bB/ a7<7MSH7H֭h G+cٕA))q6 sˇnjNY^:a 1l$&B)|?_8e2wU'ȋJoQ>^(u17)LF+9L',M9ro>>bAe nU D>c!} ۘ>1 actE=Z] #f %u><{2.glvgdEq?[1oާw{^3'`/Pc;8wJ-Nj>P@sZZ8QիE^;47- xM>?{ ~]03"je -/\zXk@HXxqyiy^zYlKA/hs |u@>4qqPpr ^;#:[ZPXt(c( $q #fߩS̒A RxL6J.3 J6`67B\BZP+n!f3Jb$FHEıǙm9iaYE՝dnz3KjpP=v;\ R#䮡En/Ԭ)Xx*D۔_^,PPO&zxu{W s\Y1LDaJf&,)dsQ &eoMNg  kGR|`m!?߳b`Σۋ‹uե3MY%,䒟w+/ ]JǩwWr+@r)k" gw 5V60[B܇d:m!;)]n|2li^$?KJ*:A,Kd"[fmo{J`őuaqF;iQ4PNT0]M1r23ss{̾/|3?7l= &uL@2QD4p7=uKu"2_RcYgZv Bh/5^h+5-q9KԜqxuu*tFu6<~ej!lxv {/Íc? JwZMMDGzX$3^k)+%Čv8XxI,rR{))e4NG]ʰV;*05TZZmVIN:ߌ/W]+-hjjrzd?yсs4*&8qO%K,=mW: fLnNlT0#$pGbʖeWpN5-<[:ӧ]GPyږݮd_-l<^ɊLdm%^5/[ތmfk4$hĥ~`5tįy3qRf Z:\7#b3 [m(R\xGbMDeش ,v,.s/81AcB?G̢t@Ew0:Pzuzh(L~64#Hzc@bej[K1,\Ǡqx*nu-V|*M5  Q"dD 㰘Ĝse0KX¨ųz:d(KuY t8`eb#hPѹ u ođ2 SyQ ,35*~8޹=}b2sh@8]SgC'tC/FKitS-&#8O \ĺ9{,E; ?sAxEnh 77+/, -[\5{ yu+'Ynm ]Cp]]d0&RPPr8d˖\~4?C_g?%]&v_ZO',|vU.NDGjTKZ{ԂE&Y<\6V9);Y+AhcAEGX2pA(3d^x)I/ܲ +D{W.}4јN"7/y8*?M,3~sj37g+̲YTh-8^fAe]&]S*!8NG$ABfh`aF}Ťg#L^_0nOVЀW=CtO=DNnL10al85henmY2\J B!_bxЌۄ]oA+ů5rrvR"m[MEsEg)(tw"9h@ ˌV5`MZYyQSS^?ԡ~/fkhNSx%_Φ{~0ݦu[5::G%|n>YG˪FF :*JkeVu")V%/HK 3zdə]2#e -+\Q~{ƖM"9.g/+`[(f^ԩ P:QO$)S9X d',ku$X?ٛi)'$ LΎ3 prHaT|F;U%N/]W]pź'M =yUކIoݛI%9ᚫ֯Iwm^/7uÕ+[W8Mڰxm,7UIj[ *n|kwK~q)*7r'1K1Ed_Fӿ-Dd]KECMڥ+@6XT%!HJ(B 4 |%Ԕ̠!fJ=:ȣS^_Yi'۵l8j gRm8BWFAtR(l46gwgn2nܔmeI<щ͕rrTwjȲjmtGZfvtDua}FtvkT 6[ZpƮ S N|M˿7fqUҒ66W=|!̵ ѢV/0ZD9[5b|@ZSY񣫵>vA"_HKQuuoP#Wɛ2'!K9-2~-aYLoL3%&%;i\f$Fc f"q,Z;i$^`aH}݇m [H0+|w-el}ppg f;PGfm] 89-'ɩru~~3UENG,y^,sr*oߔE#Yq7MSbmڎm0.~6ܠlM٘M-k`!bO\yVb`q[}y*Ygb朎P3Qm#.o ͩл'}^DŽCcC]B\u!C[0=5zD٣n64o0e!|'DقM&_%rq2?8Ŵ&+M ‡??M&2DN$[\`%"\, 7 -"&N@:XvH<Եf+(ѰBU#,A[h{=%# ӭ ?N|;u0Br\JsS_ '*_*>|x}m[ojU)+˄rCch d<y(DG#o/u=z=HO)CPcJa xvc'JÜPwhs+.Ώq\0dѝ%{<I]L6:EJt,qe1mcm.ׅ?._`kw4O/YI4R(gE^. h~͐Z8E%ըM^^npӁk+ђ)tF霹K;&xӚf_04uzVJ-]FSNSJT d/5}!jħ篆'BKCp4IZVTVq7 Vu+W6yhF6GFن?3 yw YœvDzY^#ekdXZ m=dlw2~^ף-=Eސ@Y{|ײ;ι"7{ >X,476t4oEލy{) VO()-UrKɞ`6][v%-AA)h.i*'yizNj & /4C(<ԙ2 G (z)ӷ '2Xdl`,1uLG] Ơ3[5 +]C4X@A |L% xPaeESdDc%- 6~fV~ Vk4uaTbugfg`?cB ΡuLv|ZTR2XMeZBaZt,ȴXpZϊzWz7n]_vmpcϪ7uoU1suYݫ68Zիy7A;Z o^׹`oԵ|Nh+nGcl@EP}== !0sSQ%Mpg>;Ly#B&v n8o.9[ O͂Uh3-g(£ޟMڋotw&;t2Rqodw5δfFk]O.zՋGA ] s5Cqf0_=L`4nbl= nѮ:Gۖx{>V 'fFAmMyxvGfϩYiFݗVw#Z{O62)ЯIsuc=W0鵖ldL>M=:M^F6ovkmbxˑ~ebOht^wY{=,$V/Y +k}(PQ}zW.g5֮HlЀJi~]ǰʗ0\Q= KL~&mܣ(wiھ#G{Z J'5U[i/zm,#k6;g}a`dNz5nԸn LmLcW^Zeڊ}wVF fCc6oӽJ m>P]Ip=ڮUY|{^PRhOKiQ|._ŷqY(}|S+s VW1Sb[9-^0˥;9Aܻyܘm|xxH9>8i8lc);}9X/ɀjb_O ؞‹Y8RY>nvg'FZЧuvV\n ;KVj+t@Z (.Հ t{/+Vqd/do}ƌ}W : d]p50C:%Jl(oמ|#x _`k58}o+ <\}lt;ԓ3^a'w_Iu}_po澾};=o`N3d\ (ЌmȌK璺KO~i8D: }8|hVC%_P>АK OMɜ@crV` xu+P9X<7rtR@dk]YȶɁ({)qna"e1EE^ΨVVc}+w|pJO޹N{[1Z>srN$EE-V&Qr\>PrT|TLO\l \YRk\7> endobj 108 0 obj <> stream x]͎0=Or_ېH)>'Ejf/ |շihaN]N1|LMH/9~ͽR{~>p?aIVߗ{yz/vOԆoˏy|_9͒6muҪSRos gCJ31MMmMUmз[Yr6?iYjY&vɢ;d9k.ߐsͅ \c%E1{=kȬK= z5r/GCk 9/C9_C`~~0~Gwz~_kkO~c_Bs, NG?,{Vwow0[`鷘fow?מ[Cmi/1[KA{~ i؋ߢo_a>.{tAOGhmrѯq>as؋j5gӟ㺏_9{/<@Igݟ#*m>i9@s 'Rׇg8ҿ,):q endstream endobj 109 0 obj <> endobj 110 0 obj <> stream xYy|Ǖ~ܗ՚ь:ft3jqH q#@ # ` /v-BQbő#&dɆ\묓YgYY=G$]zUUzWM`@AZwO 5[:y 7G[Z/|Ӄ ۚ4v]Sگb}:,ӵ;5(r֎ Q}5A eqkBP>xwckSs(#э{c ^5E3_85v2I ,k:h2[r{iSp^Ǿ$~K8\3}v ^aL.Ē^^LH&z2j[+2C>2SP)6xT2Ota21 ^v)xX-L`~37Vd(ZccK܊~.4l˿T˂%;u9Xvr*c9hb,g^-x%|pxX./),k ˚h;MWy`6> V.5N|zeN7jyjq@R ,њ2:/F*дQ9&~cHh.p OVLY!Mf={SGsuyi"]KE}~um} 4G%OV5uy}9Rq4\%;;3d~t-k9?pC4c.&lҧ(d>dKsx hj'"KÑ KΠ0}vq67A&ck QXƆk&)p.匇yC{t)$~/pY!UL(2ePRlsP+[6=jf~r-GocF{:ww=z`m'OI;cWަhAda("a [.X] ċt3et*7撹L%uQ8Ǹc 4!gz=Ýbv! -A˔z@?"LO:0N8+lf-`ȡiȆOmFǩ)bPtgSvrHN r9xt|r113Č1SĬ)f,XNT-f㯝prpU{[yywLڵ}L%erBK(![¬SwPcP&0,Rreڪ[YXLI X(%I+I6NkA$ZCuJ* gF"Q)VIYT%nxr)*dԎ6!1 Y~k :8o(Aux rtt:Q^^ ighOAeYtܰ,\ +Yq]Lj1?hi6aǙv~.)äw5ͧGwE<@eqS1(ODDazm7[=nԹ|s@=Z_|GS ]6* >zu3v?Hٞttש 4 )1T+)Zخ#%1I\C1ThγOLNپ@9jK yb:'w ٶ҂'ߐc,0M6{_ed[: : BzԵwg=;9k96^a2 aӰy?=0^r*p4SH&ܾ+0OIOz,sOlZ׼ #-n}+tճ̜2cNax~Zyyq@ޤOzQ>V2N{L/ٴtB 'HډUQx9_0O ׈ 'b$̄i sa>,5amXև acpZ8=,b8++ʖ@"#Q$LI$_ev$D8 QMTEQCԸDhZ4=͌ѬoSvOM1!ic>fxļXZ,=|Ke|+os%;;ߵnp0;>zDҐ\DO~qK.2.8f3Luym0^5(0x48m04]Yb> KrLnrMWCjt\xS`(@4Vٽ`?3۞ =U'^zï|OE'- Z4v)ߓoQ`C2.߲1#`"ndC4.;J-c)ӏ{ocz@@^Pow5uxi\B|<}ԓgκt9.?[Ww=M]7G_#'/Ѭ_G`O-%~J s|_Z\Z!9j[ Du.h M P[ kknv^m6k#qsv[ZLZBZ;l=&,3A߱Q__eJtx-~=:\'0rk|hYճ_Ź D %PQ6q22ۘNzg$' W6z1%2F6Ha{"TfFU <!g1ä$+|MVa%-d2,UڹƊ>Ȫo3eX1}2CFHRz '+5 )>1Fj`⌌J/b*OqOX M۸]=Cz =]c1{,G=W9Oۓړ&9ǜӟcytc9b[.fn戭8k=8NQ I` ؤV 4CL/3*]^@ΐU>NId3mP_2½w}.etǮ\,?[}OknK+rK t;%I(3 xbGۋ^v)!h`%M<3 <vEJ[>b{7BpKt!Jf0=K~Ϙfsìľ! BH&Ss?bQ[ݢ}BW`(⯲c%/^Ǽ:~7h ym> endobj 113 0 obj <> stream x]Mn0FtR$Qi@!E*VlgEul7n5̢q0 wA\@*a:=#zgel;dYiv؜p |q\gobQ~\ z<ZS3>7=V/weh,YE{ \de`Ϳ5uȵ՟җF^qG rL{b!'ė#rC>r6F>1ӷD./gfyd3)?!^Y ?9#cYS=''dWcbW)2)z'?o-]&)v{a=ߒg@ endstream endobj 114 0 obj <> endobj 115 0 obj << /F1 114 0 R /F2 99 0 R /F3 94 0 R /F4 104 0 R /F5 109 0 R /F6 89 0 R >> endobj 116 0 obj <> endobj 117 0 obj <> endobj 1 0 obj <>/Contents 2 0 R>> endobj 6 0 obj <>/Contents 7 0 R>> endobj 9 0 obj <>/Contents 10 0 R>> endobj 12 0 obj <>/Contents 13 0 R>> endobj 15 0 obj <>/Contents 16 0 R>> endobj 18 0 obj <>/Contents 19 0 R>> endobj 21 0 obj <>/Contents 22 0 R>> endobj 24 0 obj <>/Contents 25 0 R>> endobj 27 0 obj <>/Contents 28 0 R>> endobj 30 0 obj <>/Contents 31 0 R>> endobj 33 0 obj <>/Contents 34 0 R>> endobj 36 0 obj <>/Contents 37 0 R>> endobj 39 0 obj <>/Contents 40 0 R>> endobj 42 0 obj <>/Contents 43 0 R>> endobj 45 0 obj <>/Contents 46 0 R>> endobj 84 0 obj <> endobj 48 0 obj <> >> endobj 49 0 obj <> >> endobj 50 0 obj <> >> endobj 51 0 obj <> >> endobj 52 0 obj <> >> endobj 53 0 obj <> >> endobj 54 0 obj <> >> endobj 55 0 obj <> >> endobj 56 0 obj <> >> endobj 57 0 obj <> >> endobj 58 0 obj <> >> endobj 59 0 obj <> >> endobj 60 0 obj <> >> endobj 61 0 obj <> >> endobj 62 0 obj <> >> endobj 63 0 obj <> >> endobj 64 0 obj <> >> endobj 65 0 obj <> >> endobj 66 0 obj <> >> endobj 67 0 obj <> >> endobj 68 0 obj <> >> endobj 69 0 obj <> >> endobj 70 0 obj <> endobj 71 0 obj <> endobj 72 0 obj <> endobj 73 0 obj <> endobj 74 0 obj <> endobj 75 0 obj <> endobj 76 0 obj <> endobj 77 0 obj <> endobj 78 0 obj <> endobj 79 0 obj <> endobj 80 0 obj <> endobj 81 0 obj <> endobj 82 0 obj <> endobj 83 0 obj <> endobj 118 0 obj <> >> endobj 119 0 obj < /Author /Creator /Producer /CreationDate(D:20070518230601+02'00')>> endobj xref 0 120 0000000000 65535 f 0000149202 00000 n 0000000019 00000 n 0000002813 00000 n 0000002834 00000 n 0000010319 00000 n 0000149379 00000 n 0000010340 00000 n 0000015015 00000 n 0000149556 00000 n 0000015036 00000 n 0000020926 00000 n 0000149776 00000 n 0000020948 00000 n 0000026058 00000 n 0000149962 00000 n 0000026080 00000 n 0000032529 00000 n 0000150141 00000 n 0000032551 00000 n 0000038217 00000 n 0000150313 00000 n 0000038239 00000 n 0000044017 00000 n 0000150485 00000 n 0000044039 00000 n 0000049432 00000 n 0000150650 00000 n 0000049454 00000 n 0000054369 00000 n 0000150815 00000 n 0000054391 00000 n 0000059518 00000 n 0000150980 00000 n 0000059540 00000 n 0000064348 00000 n 0000151145 00000 n 0000064370 00000 n 0000069842 00000 n 0000151310 00000 n 0000069864 00000 n 0000074958 00000 n 0000151482 00000 n 0000074980 00000 n 0000080604 00000 n 0000151647 00000 n 0000080626 00000 n 0000084056 00000 n 0000152017 00000 n 0000152189 00000 n 0000152364 00000 n 0000152540 00000 n 0000152715 00000 n 0000152891 00000 n 0000153032 00000 n 0000153202 00000 n 0000153372 00000 n 0000153542 00000 n 0000153712 00000 n 0000153882 00000 n 0000154052 00000 n 0000154222 00000 n 0000154392 00000 n 0000154562 00000 n 0000154732 00000 n 0000154902 00000 n 0000155072 00000 n 0000155242 00000 n 0000155412 00000 n 0000155560 00000 n 0000155711 00000 n 0000155828 00000 n 0000155945 00000 n 0000156062 00000 n 0000156179 00000 n 0000156296 00000 n 0000156414 00000 n 0000156532 00000 n 0000156652 00000 n 0000156770 00000 n 0000156890 00000 n 0000157010 00000 n 0000157128 00000 n 0000157246 00000 n 0000151819 00000 n 0000084078 00000 n 0000086279 00000 n 0000086301 00000 n 0000086490 00000 n 0000086781 00000 n 0000086940 00000 n 0000097720 00000 n 0000097743 00000 n 0000097938 00000 n 0000098468 00000 n 0000098844 00000 n 0000115037 00000 n 0000115060 00000 n 0000115249 00000 n 0000115676 00000 n 0000115956 00000 n 0000121622 00000 n 0000121645 00000 n 0000121841 00000 n 0000122169 00000 n 0000122359 00000 n 0000141505 00000 n 0000141529 00000 n 0000141720 00000 n 0000142393 00000 n 0000142903 00000 n 0000148059 00000 n 0000148082 00000 n 0000148280 00000 n 0000148701 00000 n 0000148981 00000 n 0000149074 00000 n 0000149108 00000 n 0000157360 00000 n 0000157455 00000 n trailer < ] >> startxref 157822 %%EOF