Revue Web

ESSAIS

La distribution des films par Internet : un défi pour la politique audiovisuelle européenne

18 octobre 2006

Depuis sa création voilà 100 ans, la technique du cinéma a connu une remarquable longévité. Si des avancées majeures comme l’apparition du son ou de la couleur ont révolutionné ce média, la bobine de film argentique a toujours été son support de base. Avec l’arrivée d’Internet, le support filmique se dématérialise et les films s’échangent via le réseau. Le marché cinématographique européen acquiert ainsi plus d’importance que jamais en tant qu’élément déterminant d’une chaîne d’exploitation plus diversifiée. L’article fait le point sur les nouvelles pratiques de consommation audiovisuelle, mais aussi sur les tentatives de régulations juridique et politique. L’auteur adopte un angle analytique.






  • Texte en PDF





Masquez la colonne info

Devenu une réalité en Europe, Internet marque fortement l'environnement cinématographique. Si cette mutation est souhaitée transparente pour le spectateur, elle implique de profonds changements dans la chaîne de production, de distribution et d'exploitation des films.

L'Europe a un potentiel de « consommation audiovisuelle » énorme, avec 450 millions de spectateurs éventuels. Mais en moyenne chaque pays passe 70 % de films américains, 20 % de films nationaux et 10 % à peine de films d'un autre pays européen1. Le spectateur n'est peut-être pas très curieux de ce que fait son voisin, mais encore faudrait-il lui montrer les films.

Or, le réseau de distribution dans l'UE n'existe pas vraiment. « Les systèmes de distribution ne sont pas paneuropéens mais nationaux, voire régionaux2 », regrette Viviane Reding, commissaire européen en charge de l'audiovisuel. « Et quand, miraculeusement, ça circule, ça met du temps : un an et demi, deux ans3 ». La Commission européenne cherche donc depuis plusieurs années à identifier et lever les obstacles à cette mauvaise circulation. Les obstacles sont économiques, juridiques et « psychologiques » ou culturels chez le public.

Alors que l'idée de regarder un film sur un ordinateur est séduisante, les stratégies de distribution par Internet ne sont pas très convaincantes. Cela peut être attribué à plusieurs facteurs : le manque de confort pour regarder un film pendant une heure, assis au bureau devant l'écran d'ordinateur ; la technologie, pas encore adaptée (la résolution n'est pas parfaite, l'ADSL et le câble demeurent instables).

L'explosion du partage de films sur les réseaux peer-to-peer (P2P) montre cependant qu'il existe véritablement une demande pour le visionnage de films par Internet. Les différentes offres de distribution de vidéo via Internet s'efforcent de répondre aux diverses attentes d'un public toujours plus varié. Mais il ne faut pas confondre ce qui devient possible grâce à la technologie et ce qui est utile, qui répond à un besoin, et peut donc être la base d'une activité rentable.

Jusqu'aux années 1980, les interventions de la Communauté dans ce domaine sont restées marginales. Le secteur du cinéma européen, aujourd'hui confronté à des problèmes de distribution face à l'industrie américaine et marqué par une évolution extrêmement rapide et complexe, doit adapter sa réglementation et sa politique de soutien, afin d'encadrer et d'encourager au mieux la distribution de films par Internet. Quels sont ces nouveaux réseaux de distribution de films ? Dans quelle mesure la politique audiovisuelle prend-elle en compte ce nouveau secteur ? Comment l'Union européenne légifère et subventionne la distribution de films par Internet ?

Différents modes de distribution de films par Internet se développent

Lancé en 1999, le cinéma numérique achève le mariage entre l'audiovisuel et les nouvelles technologies, à tous les niveaux de la production d'un film. La distribution et l'archivage des œuvres sont considérablement simplifiés. Une seule copie du film converti en numérique est réalisée puis transmise aux salles sur support informatique (une sorte de super-DVD avec différents choix de langues et sous-titres possibles) ou par réseau à haut débit Internet. Cela permet d'éliminer la lourde et onéreuse multiplication des copies, leur transport, leur stockage. En outre, la qualité est indépendante du nombre de projections, ce qui permet d'éviter les problèmes d'usure et d'obtenir une image relativement meilleure. Il est alors possible de montrer des œuvres à tous, y compris en des lieux reculés. Il suffit juste aux salles de télécharger le film avant sa projection.

Cette solution est cependant très peu généralisée pour le moment. Seules 150 salles dans le monde sont équipées en D-Cinema (dont 2 en France : à Paris, au Gaumont Aquaboulevard, et à Grenoble, au multiplexe Nef Chavant). Première difficulté, l'adaptation d'un standard universel pour exploiter le procédé. Ensuite, le coût élevé du passage des salles actuelles au D-Cinema (l'investissement demeure 5 fois plus élevé qu'une installation traditionnelle) ainsi que le piratage des données qui transitent sur les réseaux destinés aux salles de projection, représentent un frein supplémentaire.

Le D-Cinema bouleverse néanmoins le secteur du cinéma. La possibilité de retransmettre des événements sportifs, culturels ou locaux, filmés en caméras numériques, peut élargir le marché. Il s'agit d'une évolution du cinéma vers le « tout numérique ». À terme, le cinéma argentique pourrait être appelé à disparaître, même si est notable une perte de qualité .La demande est réelle, mais il reste à régler les économies d'échelle et le cadre juridique.

Les sites Internet constituent pour leur part une nouvelle stratégie de distribution de films. Internet représente pour les distributeurs un outil incontournable de marketing. Si l'impact sur la fréquentation cinématographique n'est pour l'instant pas spectaculaire, des milliers de sites consacrés au cinéma se multiplient pour toucher l'internaute-consommateur. En complément des informations classiques (textes, photos) consacrées au film et à sa production, extraits en avant-première, making-off, interviews exclusives, bandes-annonces viennent alimenter les sites officiels de films.

On observe également l'émergence d'une nouvelle industrie de programmes spécialement conçus pour Internet, baptisée la « cyber-création ». Les sites proposent aussi de la vente en ligne de DVD. Certains producteurs amortissent d'ailleurs leur sortie en salle par la vente de DVD.

Les sites multimédias apportent une plus-value à la distribution traditionnelle dans le sens où ils prennent en compte l'interactivité. Il est possible de faire un commentaire sur le film, en ligne, de discuter avec d'autres cinéphiles, de poser des questions aux réalisateurs. Avec la généralisation du « tout numérique » il est maintenant possible de produire son propre film en numérique, de faire le montage sur son ordinateur, d'en faire la promotion et la distribution directement par Internet. Cela réduit considérablement la chaîne de production et donc les coûts. Les majors doivent ainsi adapter leur structure et la rendre plus flexible.

Des sites de téléchargement légaux commencent à proposer des vidéos à télécharger, comme la fnac.com ou itunes.com. Mais, hormis la vente de DVD, les modes de distribution de films sur les sites Internet ne semblent pas avoir rencontré le succès escompté. Les stratégies doivent vraisemblablement être mieux adaptées aux mutations socio-économiques induites par le nouveau média qu'est Internet. La généralisation de l'utilisation des systèmes d'échange et de partage P2P incite à considérer les nouveaux comportements des internautes comme le symptôme d'une culture qui veut naître.

La télévision interactive (TVi) est quant à elle le résultat de la convergence entre la télévision et Internet. Ce média offre divers services : guides électroniques des programmes, services de paiement-à-la-séance , de vidéo-à la-demande4[4], ou de télévision enrichie, par le biais de set-top boxes (Modems comme la Freebox de Free ou la Livebox de Orange). L'heure est désormais à la personnalisation des services. Il s‘agit, à partir des profils de consommation de chacun des individus du foyer, d'identifier les goûts des téléspectateurs et d'anticiper leur choix de programmation, afin de pouvoir proposer les programmes qui sont les plus susceptibles de rencontrer leurs attentes. Le téléspectateur peut alors choisir ce qu'il veut voir, faire une transaction, voter, passer une commande.

Cette stratégie de distribution est intéressante car elle prend en compte l'interactivité, spécificité d'Internet. Cependant, la télévision est un média passif, Internet un média (inter)actif. L'un et l'autre correspondent à deux comportements radicalement différents de l'utilisateur, et répondent à deux besoins distincts. Ainsi, contrairement aux attentes des opérateurs, les services de TVi ont connu un développement assez modéré.

Plusieurs raisons peuvent être invoquées pour ce relatif échec. La transmission ne change pas de nature, elle est simplement rendue plus performante ou véhiculée via de nouveaux tuyaux. Il s'agit en fait d'une télévision payante ou d'un vidéoclub amélioré. En outre, le spectateur n'est pas le même. Actif, cinéphile et connaissant les applications d'Internet, il va être tenté d'aller télécharger gratuitement les films proposés par la TVi sur des réseaux P2P.

Le P2P est une forme de distribution décentralisée très intéressante. Pour les multinationales c'est « un instrument diabolique qui a mis le piratage à la portée de tous5 ». Pour d'autres, un nouveau moyen révolutionnaire d'accès à la culture. Cette technologie, qui se développe depuis une dizaine d'années de façon fulgurante, a été rapidement adoptée pour procéder au partage illégal de fichiers.

Plus de 4 millions d'individus dans le monde troquent ainsi, à toute heure de la journée, quantité de morceaux de musique, d'images, de logiciels, de jeux vidéo et de plus en plus de films. Il s'agit d'une véritable révolution sociale, économique et juridique. Le P2P est une technologie jeune et en constante évolution. De multiples études sur le sujet, parfois contradictoires, ouvrent la voie à une nouvelle perception du public, des pratiques et de l'économie.

La gratuité, le libre accès à l'information a été promu tout au long de l'évolution d'Internet comme une de ses qualités essentielles. Les promoteurs de cette « culture du gratuit » à ses débuts sont ceux-là mêmes qui la dénoncent aujourd'hui.

Le coût élevé du matériel informatique et la prospérité du commerce en ligne montrent cependant que l'internaute n'est pas forcément un pirate en quête de gratuité. Les internautes sont prêts à payer et sont d'ailleurs consommateurs de DVD ou vont au cinéma. « Pour un bon film, le plaisir de la salle de cinéma est sans commune mesure, ensuite pour sa vidéothèque personnelle le DivX est presque parfait, mais le DVD offre trop de bonnes choses en plus pour passer à côté » répond un internaute interrogé sur ce qu'il fait de ce qu'il télécharge.

Il apparaît que les internautes disposent d'une conscience assez aiguë des mécanismes économiques. Il ne s'agit pas de l'émergence d'une culture de la gratuité mais d'une autre façon d'appréhender la rétribution de la création et du travail intellectuel : la considération, la fierté de contribuer à une œuvre collective, l'échange en nature.

Parmi l'ensemble des éléments avancés par les utilisateurs des réseaux P2P, trois causes principales sont souvent évoquées comme justifiant le téléchargement d'œuvres, notamment cinématographiques.

Un grand nombre d'internautes critiquent le coût de vente, dans les circuits de distribution actuels, des œuvres cinématographiques. Pour beaucoup, si l'internaute pirate, c'est qu'il a choisi de commettre un acte illégal face à la pression du prix actuel de la culture et que dans tous les cas, certains n'ont pas les moyens financiers d'acquérir ces produits.

Autre argument avancé : le choix proposé sur les réseaux P2P. Beaucoup d'utilisateurs critiquent la sélection des films distribués en Europe. Ils découvrent, grâce aux listes de discussions sur les réseaux P2P notamment, des films peu connus qu'il est impossible de se procurer et d'acheter dans le commerce. Certains utilisent également ces systèmes afin d'obtenir des œuvres épuisées et donc impossibles à acquérir par les réseaux traditionnels. Le travail d'internautes pour sous-titrer les films permet en outre de diffuser à un public plus large des films rarement traduits ou exportés (comme par exemple des films d'animation japonais). Au final, les internautes tiennent à marquer une volonté de « non-alignement culturel ».

Enfin, le besoin de tester les nouveaux produits incite à télécharger. Cela précède, en théorie, l'achat. L'utilisation des réseaux P2P serait le meilleur moyen de se faire une idée de ce que l'on veut acheter.

On voit cependant que le public a du mal à faire abstraction du support. Il est toujours possible de graver les fichiers téléchargés par les systèmes de P2P sur CD, mais les services associés qu'offrent les DVD sont déterminants. Il ne faut pas négliger la valeur de services comme le support physique, les compilations à la demande, la recherche, le filtrage, etc.

La production et la mise à disposition d'un contenu coûtent de moins en moins cher. La distribution en ligne est un acte assez simple. Reste à créer notoriété, crédibilité et trafic, ce qui est sans doute l'une des justifications majeures de la présence et du coût de l'intermédiaire. Le P2P est le symptôme d'une relation différente à l'œuvre, à l'art, à l'artiste, à l'industrie. Tout cela est en mutation.

Certains industriels perçoivent le P2P comme un nouveau réseau diffusant des versions gratuites destinées à engendrer, par un relèvement de l'espérance d'utilité, un consentement à payer pour des versions payantes. Cependant, les réseaux numériques diffusent des contenus en contournant les droits de propriété intellectuelle. Les réactions des industriels sont donc de plus en plus répressives. Le risque de procès est censé abaisser l'utilité du gratuit et doit idéalement relever le consentement à payer du consommateur pour des offres payantes en ligne. Il est néanmoins illusoire de prétendre réprimer tous les utilisateurs de P2P. Les différents secteurs tentent de trouver des solutions intermédiaires pour faire payer les utilisateurs de P2P.

Le P2P révèle l'évolution du rôle du public, aujourd'hui beaucoup plus actif dans l'acte de « consommation » des films. On est loin de la vision classique du droit d'auteur et des droits voisins d'un public se contentant passivement de regarder une œuvre. Bien au contraire, on tente dorénavant de responsabiliser de plus en plus les utilisateurs lambda des œuvres, au travers spécialement des dispositions contractuelles.

L'UE tente d'encadrer et de soutenir ces nouveaux modes de distribution

Même si l'audiovisuel s'est inscrit tardivement au nombre des compétences communautaires, l'Union européenne a su mettre en place un cadre réglementaire et un système de soutien qu'elle a adapté au fil des évolutions technologiques. Les enjeux ont d'abord été d'ordre économique, technique et commercial.

La dimension culturelle est apparue ensuite avec le traité de Maastricht en 1992. La prise en compte de l'impact culturel des films bouleverse alors la nature de la politique audiovisuelle communautaire. Sa double dimension économique et culturelle reflète ainsi la dualité des films en tant que produits commerciaux et expression d'une culture donnée. La Communauté européenne opère d'ailleurs en permanence un glissement dans son discours, consistant à présenter un bénéfice culturel à sa politique industrielle.

Jusqu'au début des années 90, il était relativement aisé de suivre les développements de la politique audiovisuelle communautaire, les initiatives prises étant relativement restreintes dans leur nombre et objet. Aujourd'hui en revanche, la liste des activités de la Commission européenne, qui de manière directe ou indirecte concernent le secteur audiovisuel, apparaît impressionnante. À tel point qu'il apparaît difficile de saisir les grandes lignes directrices d'une politique de l'audiovisuel européenne cohérente. Cette politique apparaît tantôt influencée par les évolutions du secteur des télécommunications, de l'audiovisuel au sens strict, des nécessités du marché intérieur, de la politique de concurrence, et surtout diluée au sein du chantier des autoroutes de l'information.

L'industrie audiovisuelle européenne souffre d'un problème de circulation des films à l'extérieur comme à l'intérieur de ses frontières. La domination de l'industrie américaine révèle les faiblesses d'une industrie européenne fragmentée. Pour répondre à ces défis, la Communauté européenne a donc mis en place une politique audiovisuelle en deux volets. Tout d'abord, la directive TSF instaure un cadre législatif afin d'harmoniser le secteur audiovisuel. Le programme MEDIA vient quant à lui soutenir l'industrie en amont et en aval.

Au début, le système d'aide de l'Union européenne a été confronté au problème de l'incompatibilité des aides d'État avec le principe de libre concurrence. L'article 87, paragraphe 1, du traité de Maastricht, interdit ainsi les aides accordées par les États ou au moyen de ressources d'État qui faussent ou menacent de fausser la concurrence et le commerce entre les États membres.

L'audiovisuel, domaine en pleine expansion et mettant en cause d'importants enjeux, à la fois économiques et culturels, est source d'une grave opposition entre les États-Unis et l'Union européenne, et plus particulièrement la France. Cela révèle une vision du cinéma totalement différente entre les États-Unis et l'Union européenne. L'Europe s'attache plus au côté artistique, porteur de message, tandis que le cinéma américain correspond prioritairement à l'aspect économique, d'où une divergence d'opinion sur les aides d'État en faveur du cinéma.

En mêlant des considérations économiques et culturelles, pas toujours compatibles, et en considérant les médias audiovisuels comme un instrument d'intégration européenne, l'approche des responsables européens prête le flanc à la critique. L'Union européenne, à l'instar de la France, a cependant réussi à maintenir ses systèmes de soutien nationaux face aux pressions internationales, en plaidant l'exception culturelle lors des négociations du GATT entre 1947 et 1993. Il en ressort une prise de conscience aiguë des enjeux économiques et culturels du cinéma, amplifiés par l'arrivée des nouvelles technologies.

Les nouvelles possibilités de distribution numérique des films ne seront prises en compte par les politiques que tardivement et en premier lieu sous un angle purement technique. Cela n'a cependant pas transformé la nature et les objectifs fondamentaux de la politique audiovisuelle européenne.

Le programme MEDIA Plus, qui couvre les années 2000 à 2005, soutient la distribution numérique de films à travers la formation des professionnels et les « projets pilotes ». La nature de la politique est toujours orientée vers une meilleure circulation des films et une harmonisation des structures. « Si "le contenu est roi", la distribution reste la clé du royaume6. »

La maîtrise des nouvelles technologies de distribution numérique ne modifie pas vraiment l'essence de la politique audiovisuelle communautaire qui reste basée sur la réglementation et les subventions. Ses objectifs fondamentaux restent également toujours axés autour de la maximisation du potentiel de croissance et de la promotion de la diversité culturelle. Les nouvelles technologies n'entraînent qu'une définition plus détaillée des objectifs et des principes de la politique audiovisuelle communautaire.

La distribution de films par Internet reste donc encore peu prise en compte. La politique audiovisuelle communautaire, conformément au principe de subsidiarité, parvient cependant à être assez complète, en cumulant ses effets avec l'action des États membres.

Recherche de complémentarité entre les niveaux national et communautaire

La caractéristique la plus spécifique au cinéma européen est l'intervention des institutions, que ce soit par l'intermédiaire de l'État ou de l'Union européenne. Conformément au principe de subsidiarité, les questions relatives aux contenus audiovisuels étant par nature essentiellement nationales, leur régulation et leur soutien relèvent en premier lieu de la responsabilité des États membres. En effet, aucun intérêt commun n'existe véritablement entre des pays où la création et la production cinématographiques varient. Ainsi, la Communauté européenne agit en amont et en aval de l'action des États membres.

L'action des pouvoirs publics au niveau national prend deux formes essentielles. Afin de sécuriser l'activité de production, ils ont tout d'abord, chacun à leur rythme et à leur façon, mis en place un cadre réglementaire régissant les rapports entre les principaux intervenants. En complémentarité avec cet encadrement juridique, les pouvoirs publics ont mis en place des dispositifs hétérogènes plus directs, destinés essentiellement à soutenir l'activité de production. La distribution, secteur clé, demeure relativement peu aidée, ainsi que la distribution numérique, qui reste attachée au domaine de la recherche et de l'innovation.

Les États ont cependant été les premiers à adopter des mesures d'aide, suivis ces dernières années par les institutions européennes. L'Union européenne s'efforce alors de renforcer la complémentarité entre les politiques et l'aide au niveau national et communautaire afin de parvenir à de meilleurs résultats et à une visibilité accrue de l'Union européenne sur la scène internationale.

Si tous les pays aident leur industrie cinématographique, les mécanismes de soutien financier mis en œuvre sont cependant fort différents d'un pays à l'autre : aides directes financées sur le budget de l'État comme au Danemark, ou par les Länder comme en Allemagne ; affectation d'une partie des recettes de la loterie en Grande-Bretagne ; avantages fiscaux en Allemagne et en Irlande ; aides à l'exportation aux États-Unis...

De plus, mais en Europe seulement, ces dispositifs s'accompagnent dans de nombreux pays d'obligations réglementaires ou d'engagements contractuels associant les chaînes de télévision à la production cinématographique. L'action de l'Union européenne s'avère alors complémentaire de celle des États membres, dans un souci d'harmonisation et de valeur ajoutée. Les disparités entre les réglementations et les systèmes d'aide nationaux soulignent ainsi la nécessité du niveau supranational.

L'aide à la distribution cinématographique est en principe l'apanage du niveau communautaire, même si, au niveau national, elle commence à être prise en compte par les politiques. La distribution numérique de films, quant à elle, est un domaine en pleine expansion. Tandis que les États encouragent la recherche et le développement dans ce domaine, l'Union européenne propose de l'autre côté une aide pour les projets mis en place. Cependant, malgré les synergies qui résultent de cette double action, la politique audiovisuelle européenne semble encore peu prendre en compte la distribution de films par Internet.

La politique des pairs VS la politique des communautés européennes

Grâce à l'aide apportée par le programme MEDIA Plus, la distribution traditionnelle est stimulée et la distribution numérique est prise en compte. Au premier abord, les évaluations effectuées par et pour la Communauté européenne montrent que le programme MEDIA Plus a permis à de nombreux films européens de circuler hors de leur territoire national. Le bilan est positif en terme de distribution et l'effet d'entraînement du programme permet à l'Union européenne d'atteindre ses objectifs de compétitivité. Il est cependant encore assez prématuré d'évaluer les résultats quant à l'aide à la distribution numérique dans le cadre des projets pilotes.

Malgré des résultats encourageants, la politique audiovisuelle européenne à l'ère numérique se heurte à certains obstacles. Le budget alloué au programme MEDIA Plus demeure trop faible pour avoir un impact suffisant. Les 513 millions reçus semblent inestimables. Aucun autre secteur économique de l'Union ne bénéficie d'un programme sectoriel de cette ampleur. Pourtant, le montant octroyé reste insuffisant au vu des objectifs affichés, et ce malgré l'effet multiplicateur escompté. Il est cependant difficile d'augmenter le budget de façon exponentielle étant donné que des divergences existent au sein des pays membres7.

De plus, les effets pervers de l'aide européenne sont nombreux. En effet, MEDIA Plus permet à des films sans réel potentiel économique d'être produits. Ces films éprouvent donc par la suite des difficultés à être distribués, dans la mesure où le public n'est pas forcément intéressé. Les mécanismes d'obtention de l'aide sont également parfois décourageants, ou tout du moins encouragent une certaine « bureaucratisation ». En outre, les films manquent de visée internationale, dès la phase de conception. Enfin, Internet est très peu pris en compte. La distribution en ligne de films apparaît encore au stade expérimental.

Afin de surmonter les obstacles et parvenir à un soutien approprié à la distribution de films par Internet, l'Union européenne tente d'encourager la complémentarité de MEDIA Plus avec les autres programmes communautaires dans le domaine du cinéma et des nouvelles technologies : INFO 2000, eContenu, TEN-Telecom, IST et Eurêka qui tendent tous, entre autres, vers une meilleure exploitation de l'outil Internet pour la diffusion et la distribution de contenu.

Cependant la complémentarité entre ces divers programmes européens et la coopération entre le niveau national et européen demeure insuffisante. De plus, l'UE n'encourage encore que trop peu le développement d'un savoir-faire concernant Internet. Enfin, l'environnement réglementaire au niveau communautaire n'est pas encore assez stable et prévisible, pour encourager de façon optimale la distribution numérique de films.

La Communauté européenne a tenté de remédier à ces lacunes avec le vote en juin 2001 d'une directive, que les Etats devaient transposer dans le droit national à partir de décembre 2002 pour adapter la législation sur le droit d'auteur à l'ère des nouvelles technologies. Petit rappel : une directive lie tout État membre destinataire quant au résultat à atteindre, tout en lui laissant la compétence quant à la forme et aux moyens. En d'autres termes, la directive montre la direction mais les États membres décident de l'application nationale. Chaque État a donc adapté sa législation suivant ses priorités, ses orientations, sa philosophie.

Alors qu'en France, le Parlement a récemment opté pour le renforcement des systèmes de protection de droit (DRM), en laissant de côté la licence globale qui aurait légalisé les échanges via les systèmes de peer-to-peer8, la commissaire européenne chargée des médias et de la société de l'information a suggéré une piste qui pourrait élargir le débat.

Viviane Reding propose d'opter pour une réglementation européenne unique et d'abandonner le principe de territorialité de la protection du copyright. « Il ne peut y avoir une industrie du contenu forte sans des règles de propriété intellectuelle fortes. Or nous en avons aujourd'hui 25 différentes en Europe ! Cela ne nous aide pas à créer un marché unique9. » Un diffuseur britannique, par exemple, pourrait alors vendre ses services de vidéo à la demande dans toute l'Europe en se fondant sur la seule législation britannique, et sans avoir à se préoccuper des 24 autres.

Cependant, aujourd'hui, les barrières sont nombreuses. L'obtention des droits pour la diffusion numérique des œuvres est déjà très complexe. Il faut refaire les contrats, retrouver tous les ayants droits, obtenir les autorisations. Si l'on ajoute à cela les dissemblances juridiques entre États, la distribution de produits culturels via Internet, transnational par essence, devient périlleuse. D'où la prolifération et le succès des systèmes P2P.

Il serait certes plus facile, d'un point de vue économique, d'harmoniser le droit d'auteur au niveau européen. Cela enlèverait beaucoup de freins pour les diffuseurs et distributeurs de contenu. Les 25 États membres sont d'ailleurs d'accord sur les fondements de la directive européenne. Mais comment unifier les deux visions du droit d'auteur français et du copyright anglo-saxon qui divergent dans leurs fondements ? Comment allier l'exception culturelle et le libéralisme ? Comment soutenir et aider les nouveaux systèmes de distribution payante de films par Internet ? Que faire de la chronologie des médias ?

 

Notes 

1 Henry Michel, « Vitesse de croisette - Le cinéma européen fait de la figuration - Dix-huit ministres de la Culture constatent, Bruxelles propose et Godard rigole ». Libération, 19 mai 2004.

2 Ibid.

3 Ibid.

4 Le paiement-à-la-séance, en anglais pay-per-view (PPV), et la vidéo-à-la-demande, en anglais video-on-demand (VOD), sont des offres de distribution numérique adressées au grand public où le spectateur peut commander depuis son domicile l'œuvre de son choix parmi le catalogue offert par un prestataire de services, la recevoir dans les minutes qui suivent et ne payer que cette œuvre particulière, commandée à l'unité.

5 Philippin Yann, À quoi sert vraiment le peer-to-peer ?, Internet Actu.net/Fing, 8 septembre 2003.

6 Oreja Marcelino (présidé par), L'ère numérique et la politique audiovisuelle - Rapport du groupe de réflexion à haut niveau sur la politique audiovisuelle, Bruxelles : Commission européenne, 1998.

7 En effet, les petits pays, comme les Pays-Bas, qui ont une industrie du cinéma, distribuent très peu de films à l'étranger, et ne sont pratiquement engagés dans aucune coproduction. Ils ne bénéficient donc pas de la grande partie de l'aide européenne en faveur de la distribution cinématographique. Quant à des pays comme le Royaume-Uni ou l'Allemagne, ceux-ci invoquent des contraintes budgétaires.

8 Le Conseil constitutionnel a validé, le 27 juillet 2006, l'essentiel du texte relatif aux droits d'auteur sur Internet, adopté par le Parlement le 30 juin, après que les débats aient divisé les partis politiques et l'opinion publique.

9 Robert Virginie, « Viviane Reding veut mettre fin à la territorialité des droits d'auteur », Les Echos, 1er février 2006.

Répondre à cet article



|
# robots.txt # @url: http://sens-public.org # @generator: SPIP 2.1.26 [21262] # @template: squelettes-dist/robots.txt.html User-agent: * Disallow: /local/ Disallow: /ecrire/ Disallow: /extensions/ Disallow: /lib/ Disallow: /plugins/ Disallow: /prive/ Disallow: /squelettes-dist/ Disallow: /squelettes/ Sitemap: http://sens-public.org/sitemap.xml Sens Public

Revue Web - Home

Dernières Publications

ESSAIS
Beth Kearney

«  Traversé de fantômes  »



Résumé : En prenant l’exemple d’Y penser sans cesse de Marie NDiaye et de Denis Cointe, l’auteure démontre l’influence mutuelle du visuel et du textuel, ainsi que les divers échanges possibles entre les supports artistiques. Tentant de comprendre les échanges intermédiaux au sein de cette collaboration artistique qui a donné lieu à un objet livresque et filmique, l’auteure décèle trois moments fantomatiques, mettant en lumière une présence-absence oscillant entre les supports : l’effacement identitaire (...) lire la suite...

CHRONIQUES
Jessé Souza

Bolsonaro, raciste en chef du Ku Klux Klan et des petits blancs du brésil


Résumé : Six mois après sa prise de fonction, le gouvernement Bolsonaro est confronté au dégoût d’un certain nombre de ses électeurs. Les preuves du complot pour écarter Lula de la vie politique viennent d’être publiées par The Intercept. Elles encouragent les opposants au gouvernement, mais obligent aussi (...) lire la suite...




ACTES DE COLLOQUE



|
%PDF-1.4 %äüöß 2 0 obj <> stream xY6 +|CV$K8z`~@[عKJ%[Vr( lI)L~NşNߧ߾Ls3}y`~pL@~L 48Ll8#͢1ߌ7 6\j:2sԑ#` MZGy.,v?]g&=qj6ؖ ZM͂lWo=Xd,p?cD+>"E^Y%Xq+U-F?X’m6{6 Zc)j1B 4WGXxfͫ HydhH~/%g4u4C -PƓ7ُr }odrGB1.EUHV)J7:,E֩fE߯yѬ6 vy[q%`:95y%ma8r@f-Y~2?q:3.c?HŒQYԚjBFqgl%yzYFG)ãBÕwI:ͬ%& m.I", DiC3'2D[96OQµޗp8~JRheBxA ki`F9Tc8'Z2be-aU5UVC tA";r1UI$2!NYu;koYM2u#(4؅ƪd F!%ʔNkg B4z]7P6t|=ALZ_<߉CEflM|V.6U=tD+xm rN+(VxЅtnF,mUe9ȄW>aZJ^փlvmisOP!tYî!սh9c dšǢ&ju+bŋRL(p\7j;>JsP[9J~4\eN e/:{U Kh@#Wf?hzt bb&AvTD|{qC"-VRat7"w3xj'\z;bVcLO!TK谁>&5gkֆ\NOukC` ~^f/9΋  k\ˡѳC7h{P*r{(`s4ZW]{B)7xP6mcliR] u23 Ē{X'sMRӱ^JOğ;3Fz, =_߸r&ZM%y#yMOxX=7 \!27ϸԹ{p(֕esBwML>XIzSϿwr`?e/NFPpn [myz*|Qoqإ0ɱшh}%7oOR?͑?i@jRՏ _~igziQ endstream endobj 3 0 obj 1860 endobj 4 0 obj <> stream xOgGVJa0NCvAWA34 '<\$ L6 .xd`$@VV@@C O4L "0E.wSNsZt~nT B!B!B!B!B!$/ŧ??:O?~xs/[@m9ћҋƟn/]"l{_|Iɑ&vqN֯K0u I9ZL'gA/wjւ-BȘ~4jnh` sg)Z!Ug5W!MYE~ SjHuBqV> ў'g n]mz@r"0-+++ LAv NP3HUN!]a)z/.sb%d0MqAWR3oXor&S!5cVT 9JU|5>ۧӉ'4 9JuC !UT|@BΓTGD,Bv:>9XBT+BHQR%S !!0'Qn|tw-yOxCIJV[ol](53W+2g˵.!z '`.Iƭ;g[k@??PK wǐP{٦XQ6Bt:9w?޺PhjCĺx0fyНlgYCWFUx#zPa^x?^Aa <Qյ-IW"1TMPoȳq)՗_9͇A7,kF+ҽ ժIVj) RP?j,IB5&U]?9DB=@{}Բި}'}^J{OӮB/2!>M+5Pվ:lAR*UȰ3N0}JCt\9VT?ha5'XVh/JSF[E!OE{:i[&7uJ*̓ XGFXS*Ce:jU7` ыWrU[y J$)A49SC@|D+ieJS-_ɮ>/#hz^ILÇ/շ KwɈfTMkenpj+$r2gtpBX0ɯ:e*_&| TBWDN R sR=>4Tв~iZA6KAJM +(%ui? C[¸3pnpZ 9ӆ^wdTx廠 o[Vz1EIݦewhWʩAC 'wbu[!Jم|"iw?G?[XcQ)]6v]sE%VA(FR>Z9 TUlRB˖f7ڛ` O-%x0Ь7n/ UG@1Elg9檛jsVji PT4 X-aElM+R"Ňuܝ7ik:s 2QtL9QbؗWnb~Q c:&6KPc+rAtC||= y!!9N/TEhIzTX^97x` w%j1Js'}bpsJsor&U9IBoԉ캎MTҡrQcUHLu>Iy r)C*>װ !DpJvu~qsl:nx^B9UR(^K1l&hiZ38wC!IW+T9B^ęKGUAQڸSw*a4Aj%hxm| M?^s/^g*)];@7z\o J:4lfՆlɥ3 ̺r)Iyy!½*G8ZCM.JU."OdKN02~9 }0n|tÍV=x4˩BrYيRe{m0 ߓRmokԃRUD5SS&|Ko>mP{ >ߙ8_Ÿ^A ߄hH dAaTV :[gmR8=tKM˹"T%IA8 oN8VRcEJ`4nT(:$PplE2'}N`W9Q+])C2uc*z~"<*o4/{6Nq`и/>@'+URC2織-E9OFRm庴|2몚ѡR]8]G;[TNCꪹ}*UwQroVp *]9߲JuѱXu lWI%xO&'T^B8>pQ=$RU(':Lo$F!ޙ2rβgTeh+p15_ DϷcp7ҕC q~~s|͵kJ<%Gћo}}ԕ+WB/_ YU髜 P P~O}q 8hԄ7T<@߷h8=X36NMӹFuT&eS5Z)z㍏6\L=/6OM|zz&S͕}<#kKz(H)p%?ٮR +0lxqzhy$ ǫ+8B/_o}t+) jjLejdE ԾWtjxmTR ̈́/rxx;Tc*7G4䃥}87z6KR^꥗N0wC%Ra Mt=sԪvhD͛7~b>yȣWGF~)J$3<_B\pGH!7M*ioA.liSzB2̥_tI3]?p9rnPɟ4]aAx\VQ6r'+W󽿤gi[īJf[L+ZE! P? 5fe)ͪRsrrr4q*_ٮ^QU!չFhO+͕>T>#m-Ju6d[z bRo={G@nJʙĈƟzJ%/,s٪y$6h)?:gP4d*˚#fY9v2Iݮ%S*+l<_$RZⱫ+r)ܗ;jztíJ|JʔX5#^=*lLu[,4R&e:z0h*cSFV7єP'DR)joHE\7~w%Ԙ9Wz?Ka?-uH8SkM% z`SXJR)CJ4~aތ7ZFxM?y$٭Raxd' ޒ\*Y~p Lz]jH6zעFA&;T\X a^-Tx_!QE<`/>a Nsz4Q|xqtM } :8zaĿE/\J(IiQ*ɱNJIO k|J`dk?u<$ޤ4QvnY?a8ђRC(Db[lYE!1G+jkw~)CMxj1Bt+Mq)'k6٤DiB5V,UBOQ++U֬)h,thB.h?=Xz1BՕ7\0sNCUE~5J(&e%<@ 7JЦTkrRj[}yj23/a#ϴ^ S9gRt|4g~_ԛ}Jvj`z)U~2!!C#]W)*Y~ˆAX2k(vMC@9j Z&xw} gY\4hve L)=/ Iamo޺) [5KHRGjb5:TdxZ&J&߲zz?~>yVp ܚOlʐ'*`i-'c` (C3ӱKC?q7nK]6(ֈ@RM["?vq!ϤIċFš7Еөu6,Į't-X7|R(T**5.J5AwIYeTloJ 9ѝ gT)j4t0JYxoJ%TĽ>.tT.TrjRVeޔJfQv )UԵlTk~/-9|:P|ِRE3R-ؖRE٤R-C֩TD*fڕRuR-;9jRm+JAs~cRy AeIeRz*]S(U҆BP|%~Tr 5j*U(zBTRe:nWIm-Ju||͡7_$T*_Tzݕ7&DEK917ljT*_6TYCψS)UVTlH^KKea1l_\6Tʳ5g]!Ig P|qOy) S²x{a Tޔ*9| cJ{}:#:-J)@-d/IvT C&]`Q|T6Ke;H́*I (xFwj:T*j~V T*_*+fM|`P W*W &og3{&5nJ  F> stream x\ɮ,= ޟ5C$CJlx}bN\4t')ϛ+5ے_7|:ݎ_K)| +o߾|7}4U};ߦe^nt߂w>>o\9ɭ^>TrĕWzd }-q2}Oe$m@KX, M.T:&? (kH|aˌGM[yx(d]oba℟XzwoG9=뇮HUä.kTVJ>X\|R~>3M:,$ů^zX !|'>& گ_ɜ䶺].Ҝ~[xt0Z݁T}&)L(WvVq|EJE6?33fxdo+kҁ 3zsWɢ7f,=lX}!̐vA!q,xnU% ~B!#ɊkdеT}!cazVs躠2&!)LuR* /֠Y0|~w2Mdqv,R]8Z"m[),Q,Br+8μnUŸAYeۭ&k9>Z30eg}фYPl?ӊ^VI8RAӣr1:ưԧ'hs6KY.(Xod91FP i.j'2>D&r@hE:ɬJ[ B#2z`l|X0a`_d',t39*/Kc\BZ 5#cR)&cvVx7h]c8jV(éi/Q*%; =)8f`O`8(]K4h zUfh7 )tDG/]GMMOd};d\Gb&/=k Eaiȸē=r\q\N ɇdL.ٱYqSc(yR#dUV(uYg\M+tIF{J(z\+EQDUfGW~.οw|ڗh<`U''nzU݆A:#glN|K Qjp/CDzfp FA0Z5C,ifR'[iiYz}HS!޵Ӳ,K|J+Lv=>*KzةUI{ :*w"ZeV5&< h#L-N|&fEmQSZH]-kom[ں) Vz|=NۄaٓC eG-]wő惓> Mr!XUkY ^ çjZ5UUUe7 F٢0*^<|?Rكiˮk ֟S}0b]#}:ӿ*fpe!;ܶu}W򠵍({KG'~w'2;<4t&;OZ?,W`k÷9'K>^&1:G&,"Y_ pR'wxXzl*:jH-b[GFY!~TAD&9qf',0)t9yn ^`AӒ|<~ڣܵ}M gf8>F3-av(vbb C&FDT!O/R2Lp363>\~My'}3f;KfwTasPJEiq2'=̫)\"ل?)?xr̿6b(pLpQCpE8T kNOnvr.kfXz^z鸡[?ʙ"r ^w\UZXq0 ['gj~;_yt-lI匍*.KJxU)w^tljA`2hnd*CilZUc'xc>_Ş6*Gtc AA, _ϞlWDb5YI;jDI%̬7WLccKF9QC0s_Q%Y~FZ.nS8٫2ȅM-^7VL٦:tANbo8q)JtlɟbxV֯`}H~m s퓣C6Dkָ_<`Q.rYnw0\>#jU/eo&& *C%ڃQYfB{If|fғ,$j_*;}׌,ETˎF|7m 3x y<9ls;.&Ő!1P=|~&R-u;+V]լKQH7Wwq1lro+Tӗ4Y7S?.jaJ܈ [Jb.wqRͧxهjǰ^3/`35 f~v͎߱]i=p1 pWE{{v/4_zxC?? Lv_8k Dx\s44u\ HTh8w( \?,!AIC/PP wWОMU*Tdžy_\"4Hy,T=ce+ԖSGޖw&E5LM6W+Y02eH92 q> stream x\ɪ%IWu-^$ wtwAA5tnI&wIQF#+mK/=~J15~mu'޼?~{_w .[̮y'[/ק\hݼ C{e9}y}EOH뵯^ݺ8VF~y/fDڄӯ~ k~s%zeマ)<.ɭ]:K?ZpJ_eԧ܈Y'k_+eo]> ٗr!v~,/ӲcJg RлK2ڦ:w[u6K9 ];ԩhWE8߅-RHS9wFg˃/:R.HH)+ces,Y-o V:3E*>m6^ ]yYCWy 62'+(چ4bVɲM4=q ˩І:i)̚}2[m_+ñKֶreb%_C(A䗱#U}h^ha5I5RȠ:PdQ aTQN"VsoO*x:ҥt,sYzӆ0j͞JH9} X-jI\t[nTML22458qѧ$i,Tɓ 8ݸ"HAxAn6XMt -90Kp1`.Oߨ*H?)\N'd<j{1,)5Ї{t,L({䂊4`3EpʊZhӪ*B0(}% y=wؚ݌Ejlr/+tC>ijLgr+"k1UY-׉,--ydy;3K("2CY%SQeA Jcn9պ;#IND.9-4U q8hnZswlZWD0WEp4mѪ`$mN32{G9N!2nfbEG8P#$[2[S 9@rl Kb\[]ϺmɎABaW/Gݎ6Vv8t Q-U5bdjE U7픳ih+fvDfFV8+G@@󏳓PA@,4 PT(I`9=Tk4 V4|3č?< 3*Mp<&U<0 <͂G=gYŸ%7Rl(p'0bBֈ8h %#kAyhTD45"@ e).8|v0AxإȎVB@ O;!G5eUh *ըtGeN{+s>D•#t"#\ 2zlb e WwrvO*,:|؊]V7&&0̐Y.V'||Rčuԛπ)I;}A[ڹGCZ(yM  RAt-1)* $ouMڒ^bTʮOmYtrAf-)t<(xЋ(X5 N L71+c4"FfTcsdh@4-|R@RZ" ?s7˸;Ez6} ttX j IbGqU0@ᶃBB^UqGC2+,-Io` ߅E}2.<3{\ZTְD zQftsFc V|a7)5lPeex(0'7KfS#`7kY1iII6؅` /L;M`xqY`33k g\ف#ث#Z9pj O\&)WjO]nMy?؅|Z!quӑK8²oYu៿(G78jf}!f B)LKc9rbd [301xFlRyQ+*i Tl ,wU(w@|DDݰ3P/zv0R7Ti)i( DRKye_Pފ'~fHY)Q.pE6[OFd^F*d\[{H]d~}ʴ.Է6Kwג";vy/a&"R{޲=zd`?P؜rҨu#S."ߎ6*WVrkҸgk0ۿt endstream endobj 11 0 obj 5089 endobj 13 0 obj <> stream x]S9?\E 0 /;@/yEVbI [\TW 'n+nvnj#xwKo~~ؿ~ǯbz|7DC:_,#?_n5Y/f3wlbe;zfevp5dmن$^®&z>K[o6o5Q÷DpF${gR] .i&G8%W"}σMsv7"ۆ[;5qLDk՗̌Smm8)a[|~mKedϬ6wȌBAk:<jT-UuME֒P}7Zha"YHCV{ {7ocLE`{^u1Mv\W[ măi,RsڌMCK~e Y7פrq$6rZai{޺E5yYcw]}i$՞ge5 Y]6: ي fZwt v|u\Tu|xQIPMyDEAԷi.2oF&>vI^PB3U{;o",llǪһA[]ٲk̖-yf Ya#"e+$^&]T.1aH%c\ vab~1i/ퟅ U71Zj`_ 8Qd"ֵCx\/w&U'r}Q9x"mKSlOŎ|~W8Cwp F ca6[yW'TV7Qt=&t!2e4F:0wCD&D2,o\;o]kjJL( :`$9IDBj?\%bEIIM{2I\n"4Z|ŀ1ih4 J<1mhbBQ&Zu.|$0=]y3WVXJ tZؕ, 52)IbQg4D #asᏌ }8ƕrUh+IR$E(`oI`NzY3]hOdT iv5x&AōˈE]XbA}d= iѕ<@\eB[Ȳk &^`-"9u[m_'cR&]\xޛʦv9s1+-C8X̠@Pc$"^x &agI V'={:B}xn3GNꩋ޷EٺRs݉`,>{`-D`yQ<v:۰1u3u$s%©D&ml-98hzGMs@ "ڹ:Y=^4OD>Do{rȊgvܵʇ .%;1ۥbyB٘Z@x"{Ů{.cõ2 LGLȦQc|o.lgc\JߢMPdvR/a\ΪqRޔr3V^OlN dB8'aފ AԘ-:NsZ~KV@köʢ FR*/ocEEejjRƙ4AqדgV0X⼈1TQ_s__%Saqhj"V=Y"I1d+0L4Q^j%TLH,GdA1adeZb ֕HPxYD"",cE R:+*5b=]$_E2͙~Zgc{Rk'ʼ+qI5V =b,#zn nĴO2 a1P,gm& !JtiJӗ4Ljvl>=J2;VB% NzYzXh¢$z;=lǎjfM~9&^E̤@x<Η n lnY;׫zsXkA؍kTOT`]b [HX&d4+}B^`4qw`yƲ,9yݝg'PZhķhWTd !MM&slFGe;@̝m1 к"t GٕN)c`}̓E鱒R-0B%i4L] QJƿ6o,ď98 V[z70#]Z@$A "ԗ: DžF͏ޭAqAGG4i S{$FuXˑ9LzBLUdgY/*/Nz֮(էIV#DMtp6W޲.:K_4$6SR2L`H}pG8&COvѿ0+ IRBסiemx.ۑ &nu13lrg_`eR`eAtLn؇7H;wή ܻ cz~^nqhzCi!7؋ L.3YiE\YS}w Ši=9"ͼCBewN`nՆ 5ڍXBXoN[3pvƝn𚣰џW<#u0p~a Yd'2oW"ظU4,jP-{0uYp-'90.Mg^VfreLPv &aVq,:h1rǠ8Ǎ]ϤDƌ$Ni@oj@ O3a!06a1@]F"lBc(P>vBb/xl)zU?T V`(["~ij]?g]B}AF1*==Sl=K$ԅh,](k[1}^N,ӷ,ƛv4Sl7/a; rޖF_/W^3$i‡s[YTk]g7nߏrd<~D68UHM1I˺Wn.,RNLZL0(}r_QdBwIv܆7Oe Pcofr;~9)9AI>ΉNVʽNODTV$5<-彅=ٽL~%ڨcG=ZMq0Ϫ3j;:_X;,3OIN'R "s!T3phW9A?1& h sXSИH8X]#fdҠW(QڤPALTgv> stream x],9 ^UBkH<0HA^,*ǩn`fx$m.?qw_.__˲ϗ_ˏ.67z{,߾uqƛ`Ij׸'[叧[ݬvCf3dnm+@^ۢaۂ/m$k˜'dm>0y _9%l~ˋ;n˶l_zf(J*նfM;9Öe[٪΢[Ǵ !^,#lC1̖nn٥5q萩モڤ~4nYFydiǕib<2qY6g]Sw a-7lhqyɸv/+8 &f~d}Ak v]@:WyaGE[df|:.E7L}蒌Zoy%іulm-m_x%K< -΍ RŷsiLFdYH6M%ACRYK\Gf`;6N5/<1l fcL"]Z񴯓7 U>׮ZC=a%d^wq4H4* U:<,Y]Ee+W4{Kc gB| @2dEOκ: "umlLTP %Y ˔r_t7C]T_^p3Tp&yl:x]rp= m,2`wT$y.nKDy@*>4 ^RTCQ Cwb6ck& ZZ+ x8MhZ_NzU</IUz3|Bd1OFp2!D"a vy_\V{0_qnrG+í8B琜+O9N5 6O J`j+ЈCO2*x ]$i"!굓aSChD6F b4+'6hfRQ 崬˟|T9)s>CSTm;jqyU,cf]z*6?|f^zj h O4!wBH}!|j٥M , 78eݑ)3up-ļP0&֥3՚nKxia{.c*sz4HwK_֕yE Jb굁el 0'2$!j*nL EAQ;!D'sJCq`PAq1o3Wv >VD,cgH\Me -wv$dYf1XOkuMn~[?P] ԧ1.Sm"2*F'{cd0 {1d^NZ(["97%dQd?c${'m{ŭ+jלz\]49\l`}u/\"pC|e';baՉODKa &wH3wÞH %03V8GjAkt(+pP#xFgyQ P|y=0GD)./qAvZ0gz5b>ZBgf/duߢ:'$ @Y:1C`G|ԛjPAm R sEk ԁo>(tz is&:ٽUU;@8:HC@3Z׼5>{jq|~ls6ɧ9V'FMS>,!c#tx%?Ė{fEe'IfVV >T>"Vج#G.S|TN{Ym7)_qE~áQ}Q^qOI2vZIVgKlky87s|&5$HP>1S!I/{nf#>I~JI5o[싲BñFeҴbނ!&Vi?n&*e~(6i9֌)od(RCޓsv ;VX M@Qy{>ӑzOD |if.wbթZ7j̧A~uV_1fknQkynݐ 3˷ӵZ 6=8a?̮ɒ-O8ydQupKڊJUaU+]Oۙ2`Y ĨZ.Ieb9p Cbz eUG)/ln: whD>(peLU_&KwRNEdC .a?+0K-8ߡƃznlAQs}02l!ןF17"n;m0i^We *r^(KtQ "wI:&ɥj.h Gɐty09'QWzCy[cgbJM !؝)ݵ&!Ae_K.M}\p ߜh=!9'/Z0~+!Lb(;$;LWmR|6">nObjޗy"-Gd*aJ5RT .Wf~[DbfTϵaT͗=0X]BG+ryw"Wf wg \t[GLx| #( %?peT((p*S\siyz8W|HnZX}-niٞ-k?IUNGLz". .td^l¨ ,k >FGuj_ӿ`j8r'LF/G>վZ$fVkׄ$9?K;p˙rPs c8JHHW9w"eppWOBl5i~?pcSq.fˀE#RmQG-S;c^wW$+^h[Md )05y j浿 r QRY?@O[ $TUaM>c%WφA̻&d&$(!e#UD٣IfO'Ë.myU'63q_?N@Ry# ^}\gmKPLt0yH\R +tzyW^$ⅨeYf^ ^*\^x%< *iT}XB*yD .^RVe7dURM٢!vt.džrh>n{bN+KZ M]5NEWBG W2JR9PLVmf&m @Mg4Vo_D)t&T^%7Š;=ݍyDzlSj]\J-j _D91GaSbT` ẀY[_%of헹Y> stream x]Ǯ, ݿ׊p0@R"Yw6pݭH1?ssy_鶤p﷿o~)<ǯo?~q/{_w .䲛̮y'/ק[\hݼ C{l=a :kzuqm|ZF; O>}2=|M?j}-Rx]#7tX;À\.kN __ˎ=-;֞Y|0*ѱ*cmyOαe|[Yt1nEn7)w9{YpF:aw+Ҵ$B~as.C=pCdeu'e}nE|i*hlU}L)ʊ3lDZ碒ʬϲ,I;eHTz..gn6(Zd[Ełz58!"zLe+i l\V~=teqCG]NX )W7so@C.W8dpva֗QÄLM"hy4c]Hr~2w+̫p4tsS?2_15Ԏ$҂r@] )sv*kZ:hVUùNwR[Q?lZSlU YHvbr9uw]S8)Ly>Ela#*{ٰim50WT6n9&U ˿KS(YZJ'L#WQ3ayla7 "9 ȱ p2ə2Goy/S:Gh10Pt?7MSNͯ&.NE­R6LRhڡ0XkbV,-] u=GW{7Ds ˃ T.#!)Glb/HB8"ݽIW[tn`±5_+2E#@p Bx&#L1_5Јk!e u%b]qh0.]u5"S ]BFBX&i^鬅^`Q%(jei`Ѹ^Cl0'v洀nk ^ '93ۨhMQm-]IK wl=PQ9~;Eh7xaO+N.pt88pUBñ@I \s[S|}*g^R = H6A$˺Cq2f`p{>5zWzrS u,z=sDX|0sW MBc&* 5 ~F9*Y'T"@@cg ֛p?j0/߳U7ul18ؔ@ ߏ[fB]pU!Zg+a1,;6Q[pE+,|0 h2B'j4p_ u5<: lAS UT996K>`)JO4F ov,DB"4?X8'խ1z@`1>OND!PV1ZikaVƽڀ¾/^%xU.Yu]-RY藔Ĺr1uӿV HQ][_0'bĬXnGS۫-?w͚]c;s)Yh3TJbtw{)&=e"'-gYO *1w!㓘֯A0ȭh۶W^# i e'$2bvtʈ-Z!F&+ k #R vi%"QH:|㮧/dU+YmCJPr+`7S͂5扇2YwO\vZ\ Tv*xx"|r[%v3xӸRÉB\X9^N+k1A}J6)ݴD/5 a9'+PLq}^d%_Hc2+su:.9XjVd![]EKa2&'t^]5~ CI7 ^b56DxcWۂ@ڜQظ|,6 ؂*A\#+w3.9K`p*EO/UͼybQu o.:H[</C{-@yn nuW:: ku(A5Qn.PQVQL5< xi#-1c6JQX{s+UwJl磹 pE`LVyP/~:E7{(+Wb¤\YXfO|iߘ^Ȍ0R f-l$tp$v}]JG*HV,^RΓRzBh!.ô=%A*0lγ*ā!DLRB{6%Ϯ͜7=bh2/ : Ou hPJ҅M[+W 7WͲV3=:fGJgy.߄atx~\9&V!NQa@Aq) ^|1gإM} Df*ߣCˎϠ%`F1/rP+!;t| b55kFl{G Q>W+Qp Aä[p6JBB=lI+vvFE,bOZ߫,W= BhXa/MNvh- /K?ˏ)+hjW~fL+*/hzey!fCN*QO=󻊂X5\m澴( (wΊ2Zaxi4\FD3vbJŅ -CОߘçYD?LAivϋ)rGW>Ęr^r_uxZca Ae˟ex\ T,NpYA; VRPL[v`<1 O O!KƾeGMB)jCNj iZ= sl|egXG6|tI^Kynv. VF%K4;t)MX}94½N[4Y$"^-J* @Cf(&:=q=7!Ϫv@XһK/u2 PsJNVzkE) r{UliXBZx,to15b5Q9/8 po{Ћeoe(aVͷ{Yͮ5iإocƓ])O)kmPrj@i ӻ^O[ouuxfIm{-3;fd MMi}{ /0o9>D|? ϳ|Q" T8ASUuo^ C?O.Ki7bQ5rB (tfC%zA= *\o6 o]׷6vMt%Z7v51QCxka JEpb`HRt99媖.rdxAĶ˞o_Bk~k%9~Yw~o6K]~So8 endstream endobj 20 0 obj 5191 endobj 22 0 obj <> stream x\席Su$Ye p}&J")Z:@:誴5ArҞ-p_o??%ܶmʷܼ??I҆[͡)ϗ.a}?^_aΞF훹{ak&ۖvmXMG6%<ǰ>/wQlF O =r[xÀ=|4v/BKzxı- ϣߐs~`$VͿ˚4&y[}fSm4}/nN~#f zJGx 뻱]oQ>}6mn'iH7*Cȟ8)KuƗ8(]:}W :7udhd:.֮Axз.?NfV`w;I Cļ}*FPP0)eBTm b5%H'̰Hd)ybf p'_r&ݶBl{A!!9˳!*`|Ha 81⿶O ?ƌ:7F:R٭Ȁ%]wdK =("DLDoO5e*շNUp,Wt}126?r/$BJFk/V,5v;wwe7h#₩ M߷|Xd|/\##uYt7WW$veŐfK ʟ6^D[BYC' ā yIo'(,Ws|If}Ħ|úh(bB 3.3i)W ˎڠpX͇D◈nrja0b#>B(e ,jtN*j&+  ve8 ;on@$[`+)*? L~K1; ԰2Sϧjq3QWX=m7YRV .f.k9s$2t/BsM Vv8a&XKM?E.}e-p!+|m`Pu b%R;գ&ԣ`0|MB @k0TfӾ76GV_pPlS CuZ_!3P3Rzi‘H3`Qd!MdI> ەݣlm# bg9Mn!R۪}4V̟b?Xd:,"T ;̏*{aTUHlA0hT.+pdblxH$U>4?a"Kl%Y5gPj;RA8~@pw6)kǸ3:FQ\8_6̙|V4m-څb1J.(oQaVΪ%g.͎X[DS&8֌X΀`Kʐ  j1<\YgŢE01wIb9ۨ7l[" sܧtwF`4vJW(aeRK>gR J ꜵFE PLȨ9+ >Te! aX5DvȚM1HZR8`\1)_ CIZs?|E!;ٌ= A=3\#2q;gI(+f-Ɇ,٠A3 Q,9ΊҐѦNe̛%NHv7;D-+)Wc0"ݢۦ:7L/4 $dYK6(r\2rܽ*{q^Y9B gB# [$² CEJk Y9v^lsn/PkMSo 0'E}/){Jr#+#+m-1l2 z[#e ENr2|(Wu{"I$I5VepA4e0il\BUQU=KP2o2?L%x а /<>5MݩU~P9ZIVH:UT={ɘ"&8(}WM;Τ߫bf2\54c2w,*U]GvގlA`A}E;c^=pXg7sԲA+RNWi&Ez;}6Mj< 5.z6{~ęT])7;knTMLAYdgԃ6)<2wvp|-0Z>`^{?Z|v<@؉BI詂; YkK>s'*89e|Dt}zWɉL\4frx%~WDyDe`5OSB3DgAW%*WisI+jH{ 9g\Vm{eg'3~ Q+T ~X#,+JGUSݭRfhf̈́ˣꛋ +ONClмO۶ *~ !$0CmԻ4IOr"*Fd@hŠ{-El'4W.8+gyhOw|!;ad1 lIr.qkWoL)Ͽߜ`(,A72~bie^+2_eDd O; %E$}GT!xW\ܣ?Wnz4f<}ڤf;)3uM┧S!_EXΚAгI>W"5?`Ԃ;GZ7)yo"iyi"8fw-T&OJI~Yij81":;v}{{bٺ l> _tاd&rv07'bKpMģH n5gY>-OR1HQǠE}Tᮢ Ȍj"yyHyoE+gk' n*G|̼zJVM? Zi>m㓞fJ@LN;N,*I)`E@H;:ȱ{or/ ӣf4h-2ci5"܋sHE +Z&4NNa`N (5+%WU l[hB~GyH:ɳN+sMLyɭM^|Xu\1y-nCBuw6()ұcֲ@f]T ʀ,z o4taTw\X6,6??KnS\ (v=RIf> stream x\$SهZsc%nh x`s[ )Pd30=5nߛ+5ےn??R y_?n~Ǜ_o?coDz1%n2e_wQ[+H邟a ,]qPւSe(6B=_Kpe,&ouN 6Tpe_$%|}-/;nX{fè.zciUXmyNΉe[Yt1nEn7 %|%Ngkg'r܌m[4 ij|7"Yveop[eʀ\l d\v"%(:a' gt}>B<[(Ӥ ~=e ڨKJBuYCFX8r.70kUFj3\#w)RX.V QX\9o$P`kzofO*t< [x<9ZRgf0tRp!ًǚZk͹d7wlDLV;OWZ8oG0^ڭ񨸞r@e'l@u߻)b|FLz>) #9f?HŒz]1G}V(-U' Hr YN^ȝ@#v,gّ`oMIAFA:PeH૖Xz42^' .W߁Mbn Ko@ yS]}m_m•Y QOGSu1c3Wp.nN TU G,]=Ff 'rsGƠ%-{g/f `F4QOc"nHѦ3m`&:Wb-dAV(615"(SEi;%xt{4ilRk֢ÀRO0u\1dG|!FG`&3r* rdoBfgZJz%t;%tLoQ!ʑϲ"vUFٙ,? #ª!c#wQuщ*F8+]14(@V xfDCޙe ?Zb+Z99p20UǚFP`Zd'{ X08TAAS*tJhimzF!]XDj"P# өFk>T#W:6rwm b/fQwMrLoXc{O,p) X_݇\]: CMB)-;;]%]H3w+3m5ވ/ x&Ɂ)zw Z]vذe\%.VLKtp˟4怯!No:` {(:,z ?@v,c" B'eb7k6hR֓IJu,#~m&8Y1u`Ne\9GG=I LP 'p/jJ'\G n-SkҁhxS ذ gY L37B!'XزǙ8 v\v$ V.`%ݖYsUSڑRQ^:Z=:wN-"υ+|Ѭ96V{=s؅'"NA T_A3ta[8ZFMRA4iC!'EUH^Lܶ(a)* $>q!M͑zph ,X %FcRI9'EZ2 5]Z)PpJ*Td99#, nՠ+2$ ziY׮MfbA\hfPi;_I@ړdǑjtGViU 3y'3ldlR=in(\uG;Ycbn\'O˼::$YUR#Wv`jH鮽Ƞb }ȷ1XB֤ *F3KF]Ftإ0wĹ ϟ:y>z3)`+Üntu'`h;AFKa !K헀䛥PSí?!%̕ YA XDh1BBOGd.b#*R%7(,DeZgP)ip~q2H9K;.D\rݫ^d"Pĉb]B$NZ_-WT%t AN .R4G6ĠÎ͋NGwf]0lrBcLGI3xZ_$I|xCwa.}^`STTaԆPSFTU!8#Y^{5P4ҼPQoqk[HH}GHbmBY[,|%l.;aܜ)4^>@X'NZAfP1X饷 :kfi< NozoQm!#bC{'<`rX\k1ˀNz1S6J>n<'3 a! "]"@,vزee>mZ7cN:;:PC,%=YAf|AŤM`=E{' z$O+Բ.g⠞TCO@@E68>i_5zfpЛբ.Yґ\פt$pwVd$D!y}g${>W2FٜWOmPekʟ猈ieoQ*bəEfhp'm zxc*LYBl5>٥ Q,7(dB1BlosOڔ^3]"hd#<Ɨ5gʪZgjw;\ >,|Hv*]8xzB߼h mio1 N >y|99-2c"! Z W7n\ڛ @nt:xB]&RPAL|ZB.<;܂6*[}%^]WٟT{ drlA+4BGHrȤa5%TuI2>KH`V~MP_|{H]ʃR䂼Պ:g:f-g 5FZY7-yȽݣ5AF]X|4((v~kn췪e>/aJxzj ^è<SP)mc]>I%Grp%:!HEylg .u_3^ɋ݅j39b@*_"= |`,WZa㬼0s:uXkńw@(w0U07_4xAR#ܔ,tG%H0K}藥X/6V4텗?2օA *_OGi+%6qärG_at+!t.jV$}W])hͬ s@X8+;}ZRo2| E@= IE.EQQde_WJ\"b#{BȧL֤8j^E|?Bs)Xp?|8w'T;AOLu: ^Q\ieZVͽI.YBS|:՝"A;oR,k d J]NQ_9>Y__Fe"7WVkYf]\]/a96-1 endstream endobj 26 0 obj 5025 endobj 28 0 obj <> stream x\ S9?(r@ K^?ER)O&LO\?.tܦOW~Oc#[~w9w/~~UXWC8i6ub]xu0M_>?2mm_nξ_nN4-枞 -frn-i˳VN]藼<ݥKp˛uވtG_yTvBK|JnǺʄv<9綯 S-ms&h>gf)OQ˿oyo;1D3 1XVsS$^|-ۜٴLIC ;KQ"n[VG;IQNz}=_FA"EL6-9NUyEp~ͻ長_U$W;9hQ=1\*pT%Su_^/q0i SoΖ-(l7ħ|)o7%B$"Sʳ=ݔ7%Y%b"lKR85o !AD7fC'_Tt+F1ho$E#wRӆJlv!Μh%00txR0B ud"ɷ\CS +CbΙ Pz.n!a駲Ib 4+@ W(LJ#2d,c, `,`-\ w< Swc\֕"[B[N!maa"Yf%>r&>4R܌ذ)/od͎grEL0QFᲫ-=ن̾}}7x߫d(+Gb{鑧.r<{`_q^ Xp2K s:"`5 Ep*G ֐%" O"TI۫;9Ë>Yd3)ڋ,,;ٖ6nuL˾ȶhBNP]"hxbVBB kT*tf[vp,1 Ӟ20dkNQH,A=U1v@X77jwITg*ߌh$]ײ0yܫ"}QIWjA _Mꬉ3b`bXAv3ُ(Mw?Q%/u$ya8 y0nU9PQ?#kX&GQ{DA }9{?Gy?Nqy+‡Z\sͪKG![ۋ+Y^1+a JƁ=Nĵ <ɫ+ш*T5#a:r9zPٚ4R Mr+˸B6`Dy? TiV4*dv_wBVwۙXiS3V9$(D%{$W:`(sN31Nf>K,s󤰤ôFI| Xs@/T)D~nC\(u^s0kޝǗd#}W!@ѹ& t r*o~w2LSX͌dt&<|Bi(P5z4h8_iԗxDh7J-庲JBŠa( u`IZlFxl_H"/xZ4RhB}BK~PvAY)%^hK& Ίž)hP@'-xŒq%Ol4܄jƛ Y"p#;w9eLI(*7s1cJ|\;(GsX 7{ HnB%H nBJ(7p4%NldN73;أZIus N7S+Y0v8W6m9~Cb&u|Q[vUE-d֭"?t`CmPya]W}fpgl|7jp& ;'m*;n5 : 9{^U<雃x{֯ VQ!庁 e2.2 i8B|.>`W6[~Df*W0Ol:`ӛ5m^ u?!+N088dbOegR>0J,/#PѬ1Py*ހkwܲ2VEeyyQ $W2}n8&|΍-Ip¸MvRZ'0%S@ǂ-hQ$hC!2]zoj9TZ^/.N=Q2oWD8r@[=&y4S v~fLɹ`K9H5KOD/7)}$OF Qe4%EbPه.}C@˟P;e ^o]]=”آ"kՕ?`<כ,F8_c͹>0@{̐%A9T zcZV8ڄGi V2)+O͖ͽz^5d+! WH/pVx|krRx->c?: 0de{4T\]5+ Fq? ;9@Ǫ^1ĺB'L;e]Xa~?чJ@JUc2(;+2h(+RO;9uIvBcr{#t&b.Bbgx`4I P^txʳ<;ī&vyAmlЂ,[VrƸ ~n/ZlM.l֔4;\K^5cGFWkrw/x5|'roM<߼L>Nͥg~K uVpy-^*ėDff7v0@RR^Bw۟i*W[d]V59x^/-tCp=`DK[/yˢa14  BۤSK Rqݣ!HdRۧTSQo^0^{e"ڒR& endstream endobj 29 0 obj 4701 endobj 31 0 obj <> stream x\Sه?\%0z /;@K^?j%LlxVs-UooL+ܶn~/?ws_߂wu_?o{~57c;X|7D]6lU{,6/>f\f͗Ͽd[i1:}}YkzW[[ƔGfox܄jîQtke램EpNdV{GҎۻ&=ڔ>`~r6}3yȖ;ʜ'dm%F`eY 8%l=e[\/=Cna ZmcnHm(YNΰeWm/[Yt-oS:NEZi7͞gZP9sj}`r8g]J&?>7Re7L kQg]HG! ^lӛ 1d`-rmRm2ꋬ:[O7"ilv$XB`/3 >3!,lPAFl󄧣-8c 9XRa)H?d6[e߇̞ 5ٝ#>ݳ#ytp`.My?|Q 5۳R<36:-묘'ZDMV|7ՕrTz{90$ʒJTv^ym %#@̗g:<$Θk:n_M+o8# YCz]N4Fb|؞(ۣ'C4U%>TAmRIuI8H^ZG K>]X!8jȫ],7ܰU?^صzX*uZ:iTU!6E pCnr?Mw12Nވ8ӾA8$/EOyU^ϣs+xf7wYߠFMvY9U$T.Q+QZfl3lc0){Aڤ)'P-6TEvi՞׿ӧcXK:!" @B>fDF+bW\;76} Ԉ/1F!EZ]{M6Yc3[$;t_{NP=a|㝕֯B"g~UQxlI@[i`z @UxB?.K#%yr ̣`}?vq |-%I#.̐h&HTF& 1vaf~BsgSV51ch]j0=l2v6^Z9>9݃__Xwv+Nu$a錑'L~Vv]́‘9&¡HF-W0]*| ZjlsA|cWï10|X7*G/ z5гbʥCjLlV8v+Lߘ**&boD &FkcA׀@YrdBB{4!Q&aedEI|´W|nt M?oG mUK8R;Y-Eovᘭ*8+!Y'˜G|jpwE.Y@cM;oȨp`y̪kIt&׷_|Bf%8},Wd[9|˺N{OjaU{C!UT: ;~ϊ+'% ?@ձdpcmž3tCrK\]y03;RRNQzOJ|f.BbR=\#y4«FOo{޾OpBglFKY9kN O;8|.U(o[9)C"O=Y᛺`5%TXŨ3<+_\(J$Lh0I1<*slĽdO8뙨plޡsn(hu!p V<nsj>Qp2R%U4pM r|9c I5t [L{A>H;7/&"8NCVJ`^G W997x ?6/)'UPzQ6泦D?)Å*ALapkX>4^?7-YF9T$R̆*F%.'-$|3{bԡLd0|Ԥȿ4G-tRCyd ¾aܙRY.0g"u7c19+<\(jGvrB쥜5G:]yUi8dv|>塋N;DHp*k*!ZXy`'tj?s0{OUtB'\7 fکxm}]m!Nj:bD8.V0QnDc!'eK2aV?2Y-ot[xB$Ru7mxYQ@r,<qFUKeD38xhrpz}<1(,U,g2v%&.{w `mJHW`7gQ}^s֐YuB^^my@ܩ(zes=OjѣRHԍa5)[NxLg˭D|P]Jۖ{-t1C*hO.p:,uW7pMMo=8O^q]ta; "I*V=FbY(0q-I1rDu5$FbQZ9Әz,ftFss4Op1PR@6w쁭soq%7 {+1FW2 Br܈LFj/ay1荿fmAXJ )V%m(7ynHc)1xqbp*M8<~DbKsq\!q&"%ErfdK)Jl$#C-qm;xУ]س8\!:鴅re5 S77brT{8#[7,5$T`ǡ\ {yI\Y4).#pT~YZSm.XRLX z[y(ky.{D+"숨elE*rOSMJ'zy" w! Z,S͵V vzF_zytgSThdW}ܶ[-/Y;Bg|&v($}5sws) KfYx;>/ۖ&Y &LuD[KZsDV(Zaq5 L;oQgy6 %g/O+DN5ԫ%!9j~d2 4K-Yޜ. >U-fĊRfqtѱEؘ ~f~˷n7 endstream endobj 32 0 obj 4880 endobj 34 0 obj <> stream x]ɮ,qݿ3` *k/K Ȁ{7`$yoCj_*N d߇-~G z{JX_u7#{_uqƛ`YԮ1'[˟OݬrCf3{lb)}^0Ь׶kzv[qFv}qˣ AhEYϽ` NP F}\-kO}^ܽ٤e7`}hGvͻ~PeRDF+Тt;5VՓ *«_:^`n+([U|ZTPe+8 FV}"ڿIM~1"BldA^ cfΝl }ufj[B Lj,q#R *%=WJ /ME>5bw 8Խ`JRkfVVNn$f$advtjJS sq\;6F}l̜&~$QcHvCd 8u ץ S/1j0q!ع֙W h7Ԟ%NwaGDX:tXH!(2,!T}vۚ&J2d]0YQ/~CϸÖwRuhqRL0{ 5:f[%ia:nB!aW 'V_#,7l~q]D5W$4EY,mB犬(3Ќod7>F ؔs] =GE_(vv~ZdZ e5Zn젔;exROhwrWloU1xL,qbQ)#o_w MDBʝiN2ťY=&ZUF*?a=v=s c^W${/S p߷؎;xfz:YIioEMy ЍY#}9,|【< ǁE|M|)Q{^."Fj]s#J#GRKBbYO>p0h1]ߡ36 y2"/Xmcׂ7?t*h!G 823FY& 6Ѯ,ͬrFOb}ͷ<א9Ws^ JmRނFjg,![F]P<(60'xSX{mC!Z"3z:k*iߔ_( YNZ <S%vkkL߈Ѵ`c {aB M"[C a~7Pջr<@鹥 $U5f; (_*y JЉ>B?A2ULW r;q y{:#m@[V!G&NH ي_o3YI>c2GG/ gYpU,3%Q,tug/f^gPbXcDF68y')J"{j~jXRET@M򼣥dUʍŽt陉*=:&K55NV}s8l?p]!3 lw \i(.5T6x({mCVzUTcEyS!)P0_EuȮtUbS!w&V \&HU !us{ R*f:ҾR$5˟2qd^t/" TYj1vjx!.*.-]PUhDzUpOrT!2O[-tg[VxQkDW5 ^knGWtMgպSe4(,uA3I wB'}Aog-d#%Q$-H; |w|\ك&3tLmP)@QX]h󵚼6_*Czq ~8^/`7Z]9{6h/5Pӗ呵E|uYg+df"7c腣}j ):R:Xj{eos\.`Uyxhh+ۦn9N xE%#՞ۅ{mAyy=_'kyK)U>d$i)sNz]o?Hi}&2tM}7_ QVE贆I%gwgf}#~E?~Kΰ:d =AjI]Bi+ϑ/Q \k|B U:DJ7Î]6`FW!{{W ;qÐ?3;+("ǟJlU{p!ou!L{B!̬9RXI!"w \?DN;] Gi oh4]y *@\?Lmk]CV~5/#S V[VsWjQ$t/ӯ-ht棈|Rz઱)UBz$#1D/LXEj%$W߈%8#MU]j305NJ3_Uu&j0τR?W[~"WƖ|.j7h'Sw-T~Ko׋A5RY.~3g퍃Z}]Ld,]VT*R}&>1pNxgjY|}1r@w-eTCl4lz68XTܓHLzsCmԮmًZdtvYOQħbT8ףe,D"C&iv玚Y7>!jIꜷܡċhkIY p_2/A$WU+m~|iTSB/h4_QyBeY{n3S2{}^RA=ͮC؄T(Zhs'uG_%bȋkْ^tmT<=`ߺs'hP7»׍e4W_ π%>(;YT|Ve1HS[f%Pߔ] O-'eQs*t.J)N졨+>y/#z*\3j|>6.Я7Cj9BO1YH":߉QbhLgSszmn2wTyUKk/Rm.-_6kb׆ D=עtnRapԔwep K^귮mgܭ*Ɋɉͺ ?ZؽTQf*FۧD ))ח?)ҷ۟.o'L vlyj Ȁ27_.0/ʟ)epzZN 0BΙ.dOpKNnC "7jZ2~%8jkhÜ\%R-/yˬ^ $A=DL,,=rcB.pdRX;foJb}l_}ʝ?']|,B]kY5n8/x endstream endobj 35 0 obj 5403 endobj 37 0 obj <> stream xZɮ ߯uFWo @ 7mJUヒ7%!-uo~lws o(=ƛn7n)?_bF8w(r r|0MuG@SQmYȩRzwYfEKiDZoFvY= ^[ XzAG鱏0,zǝ&Dzitmh<И` ҐHHFLc *[N ۂ=kFGf*V4dE#\=IoAYuuʨλe+m7W,{sw zXRVn^WI#XƼdUwAcC# ˒U4q)ҳlF6"2l2HY?4_3y+?vה!UU'`w?|p!a2%͡I lє^Q3dލ]2b;-(;%1e V'UKtw}%>+LLCi\Uz[R1 j9!U&.N)eP49dY @_&Xx1]QvbxԘvo 政-\qUbmffZ.,fhdb 5Bw RQ"O]kdAx8PJA_oOy(!=+hIGsU$%5Xw8hűU`[էc]3r#!68 8t5N)SޒpBiv>~TQ fU__*qH&OZ'4Bqj ume°-Qg%\;}6ȡphL\+ID2jppB`,:eazXˬ! Yv9q=cAK CpYfd[?oTQOGKdnu<`SDQ%hl]$M#,J% ^ aQVvz7(BiX\dZ Ly#VO˭Wn% ݩQ7ҤGDN+ݟn$rMQU/ ħ3|"3 Ǿ NZ1#0U"Nn !q:J,C)a@0b>&t,^t9J4!'>{B(b5@akJ ; 5zquѹ虤z1qyaM(!֞ =#Eߦ$o1g^yD+&d`zD2 7$K5h*OetʌaqW%"{5QeF5t}VOUvYe2 6 짊jaAVTtTZLf=)Fh;f&am_ƎK]05rؤ6$ 6'Z*ΕN}S}sS=/DڿXd NG^ ٩ZA¢wʃDkn%J>/+]GFΤ?de: Iz'Ldfb;\mEtL;3o*1uh] u^,?&SKO3#x qo!jGd=ߡҞiˆУIwD}VS#p}gLäO~^ca‹ުVcSsAs#o*KT3j`S[ y36}܄7D  %,~+&WXtUp@ajtKdO7> stream xy|S0:3HGdYe.c/a7&8X fI $@Bhf҄$MP MhڒPhMBZ4-bg/dxfyf{yflt!ڂwtC6Si _޹Ͱl|4"W[R2APyNq3BeDŽ(hY|#S[zZZ!+ohh 4IEmx /B3^<ΎH}(;Њ"Z9}#czyP F0zA/ j:/ME?BHCh><*(/ <(ң^nB;cEfuhQ DsQ _EKл-]Q'{~ȍ9?q^ zߣݏ0J`7Fq <}3HFk`-?ȽOMA&({؍d׍40xxQ@Nr_Lt0o3lJ8ooῐ*OH%%y^𷨶P4T7tl7C b[|/!jUjME=0A, vet3&ۏ&y)jfTF6ZD&~$$n J2^Mm㟁_z^6ycDJa̟s{(#|<)xC܏\ހj_j9P g\ qd6HQ t ZE~΁߆ t7*чIЊ,U:[E6ំՕT̩lV=>OzI^~?IfTq hu6u:x"Ɵ붞+!Ve ش݇Tr s B $( :~-X_u-D+T& V!աhqI`lj݃Ɓ=[=Fh77c8 81*AѴ+qR#C ad&rT>.GIS} ^<໦9bNNReōRutmՍSz]*:|{c2fqT%HcIEݾQo*AK6GΫ\?.'|ˢ7%j3TņF ՠ;9G9(e~C9.?;5s4 [궎MU;n۶UW76%iM",`4.7Ð] ]4Z_˶(.Aji[m/9ZN쵡ms$ו5r{Mf0:1t ,3JM̤kHDi"Ch3p$V5nh9mU>i'$wWu Qa8GUSd/z| ɔw 2Dy -KG<}4Қ5 iMpHFHs㣚hn)b5 |5I^')P4K D8V Bdf Q> ~L H%+Ҵ8Cuaڊ%͔iFW']bzmL۶鮨Q$ .Yi3;:hHVE@"%{bÇJ縜i`m擦mk-IoAyi[gu ݑvg=ЪR4e6oo߶`qA8ILMX)f$A5O4 ?`>V˳oĈi0j$r8\F~+=L%ǁ4̜goNɖdKD6ԯ$WIQzp{ .,F#Y(iX1`}S"䊣&U Q`yȠXm!Ѡ6B,: >['ķNoO X}0l|\mrHFazDObF~M-m:A벪xīZIcQg<})  eItu@W[^go]%4kVXשoz4Շf-(Әa4gXlQuf~Sx7٭ҰP2KGG_h=z5"M,6غWMHЙ̼Y4&M0iΈ i[^Hp6bStR-Z[Yt!L!3f b--_䟄SZTZN7tbS!4X3-F,V_%T*|N3lFIc1: #"TZ+1[ &#h0h4@V[f lD#n4vq?IstCQGtda@;ǂ;,-BszQU>RܥNlkņ.q.(c%⭳r[7ۚfR$Lb9 &]P7` y6o ;5͒dOT>5ѢqةB>f jӴ^AKPJfih"9$4H;kg٧x ъ((޸RXQ=Ӹnu5d\P1Depf+§,OgOYq~WO_&u,!07[ Ii')G:R]8⥆sC'NV"9GF>ŖRZ;5uQJ(enO=g:NG~M[UYHXu%%%%%%ƕڕƁ sFzjFjքźz}szsf'/ɼ?'tOx"s_홃 a u`8C0: $ XJk2 :-D y&B5ǵԵuҥ6׻."(ǃ<>Qt0O1`E4 &KƹK[I'^4h#>Ef8?ęyr^7vq΢ffcj]vj]mh+HWuBj64)=( n@[(͆J.j,8Z@* H1NElL$R4$T& @'@NBJ5tUf6=P@E@cMt@֔w#AE%44tͺ(o5 thQ9"t|BZq iY2Kdc彫j] 1.ɧ[D'rBV(d/M.gfhuj?bbVI.oڴ ̦ 7tw5ĕ23rIqф  vKQvxHMWoqʉ?XŖ!^nK¯l8|gUwhU>gZMgܸ9'1NZX~>@OQ"^px',T څJա 5񃱳| %zha %7?Z充rWzY{6wгV6\{=." 萬 dTR4lbb?TkAFlt{4P+bPLE^B#pDNpRPW7vP! &$3 dC98ס7 sӝOyn_4^x|{1 8s蝡Eiϡ|'noĩ8u->]Sԏ*։3%d[=*Fd0:%>z`g)) jLo|=%^GVJJ}pBQLG?IY.Pu^pN.gy;9RoZ X,`90I@AHGGG<YhБ  c^< Bg=kD/3S1 PYp/**YJUvE-jSbVٛpC.k,E[>vsE@Tw*p9BU^YJlNI:92 gʇ[ ..*gP,jؐJ栗u(',XQ^ kDBJ+e|S;Qpzu%% +5 aͱ*mד&bǃ}/ib}DQS9J=â.kxIP"ԪJ :S~@٩eB8xޅ潸}HE%im(|j*PT>v cl]%N< U>K|6"PsL&H 𭺺QWe9yPalAD=-ZZ\٧z"{ª͛wgLJ㚲_rO8ꛯ[k:CP9ڵxGEfʅV[?jg׫ОtPUs3=v0 vX)qT@Cu0݅g: BFJu`l7թx n厺cnmH2KMMVҞҞZz@S `sв::xez%tllԕ!7YD9Q^~n^4F8h7$ ƒfgoAb#ŖB lS(U}޼' h`FۜO`mӠa[`!ʾXe0U*U7%^o3Uŕدq7huVc>qw3ޘ%y|U9gwd'^= {%]j]%XZT,4%4PʫکzWρ肊lL&#XOl/,.ډQtdjdV%~cӳMOC)(.x(u _Hʩv<0b/agDee@uit ^.ls;QQ ZiNmvRtF꼠X Us7aVyZHS!~'G3('S#;Vʳl<UF~5Ra ,8\0bqp&` ;yx>Ke4l9/x|(2m4c\  ]00Ǒm5B7^RzN%j@]UKeeZ7ԳskXCQōs>q7wߺ$gܽz'v3N^}7?8Hf`+A U`R^y*~ZF,Z#4XKf`MHE61cCCjF. (oIHŴͶN?vYp,t/2_m5m8Fż7* 7PDc]?yʔIےGf=1T >*$lhU}}MMt%m9RiEBExS/'cor5;rv'dULOKΪM MMY9}93>J|aW8QB̒@7 cUx :{|aZ.<#ht9äae%%"z9vVGuAv/{&jf~foI昙+sԱS.Re\u˟ӓ\?{`5s-)/;¹~l* %2@I13Mb =X^G_Pճ6 Boz'C??a:%;p`|}_g=˯LUUD&2^}4c? , M>tkYƃ܀Slh1Y-\:Ӓ푼Ӎl/rV%h!nmyl-D7Ocgqa>!.%$Z1|5J`p{h4%0l RXM ~?w/%2WG&$^Ԃy QF𨆽\ӈ_g?'NO'i g ޘf,2N5mŞkInmgiVMFQ7voi_}!seXCl3=WWh_483&nApB,4Q0]XS'w}'N3Me &0=ws}6rvSNٜ]K Tc]-,ww߸-;1m^%1}1X_;WNvZy›7tt-4p-,Jbc495yZ괙՚n2Ӳp6;1==*m>EYf/ 9Ci˳VoHN}g[]&q q Μ'z~@U*t^i~?g r@ތTArK,ΝR̩bHCi@ Z#R1.v]{ |2}u;@丢9Euu%|*`-."|ZRfrj`XQ2xQ` cW>:~wu_HiʾIYŋ7?;܉6&'X/l3tgU7gk~_f\;q}׌@5׵~N\뺆/4'd\5?SЊ?zM߿?^|ꯞ{ugg5?Puorǯ~K߆xGGf&b;dYQUX Q 6ΐe"ۙ]ݕjM؍%3-1ՎܘjZ]eζSW viecvNl}bW갏yAJoA5ܩWi)([ $ԆlԘB^ͮo2n:Us*W{ѭ7.{tMI)ZpqqJlsp;=V#lO}Gx?!~ N\y6\$B1TR ZɬӃvY>l0'tYI>)ˣ2'8V]\JB:{ y>ZZQ^m{E|Z*@w2UFڸW[N[ŕf{qmqu* /`aO_;/Kq1Xxy<\%T4RC"̐Hz \tL3SZcsOw=I~mG g=&]bNˮ󆳣oĉ&yG b p!cՇZ1˲h{揄{Pxͪ nY6kZ|󎡏Y |pk!k74|_o^ܤ>:0 $n #wO ܡ4ņZ`j" . 8błY6=_rJrW-OIʓI+S% ]A rvuV>454`jG'(FSY=Oo"u1q}|O<q)ŭ jΘ$R0q; F3&]:Pj:>L6F!eYJ:F“C$yvENSђ]wXo9Jr&0AaƾlF݉_O^8oG`gyҌ^zlIsU7WGNyۂAR$E$.`7A <Ր:N L[=GNSy+<֠-q16/~yl5^TGgo3#E0Qzilvb1Ǩc92aszlW`pߤjOt ?NZXXǿ9X ؀kب<&ļhO l+0A8A9'^<* .V2V֠802E #Ad֣q;G~06NM(3mX6пY;Ia5WR=հwt@L5zBmQ+dCb4lRf\ke8Ldilg-啌dQ_p͆jEd:26ޞDIc롗Q .(l/+\d[b26gĞ\sG6E)rmH˳6QIGofdZndc3I냌Td*3Pse{^ԕ^'a:F ӥVjg \-e2 s*.6ʙarvݻ=XrqEkW1nC(fj/8ed=JwbQeZթǨR݊Fc&[797{='xhjdqk<G{0oz$>FkX/u͋&ejzMo0ǂ_َR#\_93=T"$ >|*xȍSU;[[Fg.3X k5Y^3}z#a`SHzZm I:;zH;ڥ֦\ij'@ʣI :Z{iIDƗ揃 WlmWDH{u;lZJJi٢PwP/e 7uwD:d1`V-KvKP[{ԱZGzBݡf).`.Β,_+ۛPk$rGzvv[vׄWжa 8i~2zv5ɡwAiAdXPjs^'E@A RxWH2]+ʶlKM-`,2#.A:0j E"0]PmjJWt!iM0L&D C@o\Qcu;{ڠ6h~G`{n6彭m0H7ÖYK *:J-0;VAAS/ $39\A״ͥPk'PCZ^bLR+Cj M ۛB0L0%Z i `mVG[GQ2^Xz# R^:&Jiy,zEP9w= 'dۂ+7ۡPOSL4ht!hКHg(0ŞpvL;;:Xo-==eyyk֬mS6-5=Ǽ ]x.- Bi5=v洙U3̖LYU={AT9}~uٵFQWd%1 LV(-*Cy:i]G/mD HK&_Pv@$JЬ%bбb2T:Pq Bݡr( ;V cH;` H5fAI b16iu7 $, :WZdv*`MJPS7W.ۙѶ0 nfshq7-M5 AޚUYH<Ž5`P{#-tK&w*XչNWЕ1z\>8jzC6 ؽPwne 9 ::Z#o,'C`GMaZ̰6.,zw˦<@{#'SF.M sbQIT2~|va _TqIaT2ԨHsyQSNh6 u Dikr/rG q?J+}W_W_W_8Amu}M;v+}2 | ? +F6zty-8ӋnwyQ,݇峷\9y1BaC AJI@j $wd % ,z95ONΔdErq9ȑSkZAMuƂvΎNqۗcr 1F^GQS+%κ/5`G#zcG9oTHGV% rnRjg3ӠJo dLQzUASڙN=Y}@4JNh~&h޺ 7F鋗D9A4Hijd*,Uē5Atngg }p o>{ pMo+}>?$}D E \- 8qqtܗRqK$f!KYWM.0 ɠG > !r@RddWMSeWܲeh2e.2 z K!pB S`Yl8B6B8AͦsA)CsexI&ɁD#v6'9I$Re|jS#Vjd;JFP'z釽~ăR ",_<!y҂~"hfO&sY_=<y}J=}sWy(y!}CrHb=g~M49]a!fT2o }VxXŴo>L/0,ԗ:\X2[9}B0G 9BjDIc4Zkilw+lj{䊱nht6vVDǚ^-%z:UBǚBLՠ)UKt@^Lx'%;oJ8nG )Q#Z5r\%U&w*MJ"guxR˱?]S#=DD+-+PH-.cG\(,7HiV ~J>~90hRM-SPC.!R `? nD;zzHCʭId#J%Z" endstream endobj 65 0 obj 15831 endobj 66 0 obj <> endobj 67 0 obj <> stream x]Mn0FtacB !$H,"cVlc?y4`]oZxw +zH}3#7CmV4PnL |k9ŵzsn `f!,-t~>T-[֗ "bflau67R)3Eii%׮*r> endobj 69 0 obj <> stream xYyx[Օ?'b)ȶoDٜ`C,[JĶM&B 4|ݦe~fSx8i)iCZ: Pf 0i9+ooF}w9ܳ؁0$ 3,)L*N!~@|cO|Co?@|s&f}* `CyhPŒ `qqd$yOJ|86LAsGSX _=:K$,秔 +_~DŽPOǂNg?"Si4$~̾8sx&4/`^2@c9d7WH')߂yw9, -qq65e#6"?kG$BC 5o[E?ǡ#dpΐ'(|m!d}|sI.. qPGV{p *\ $Nr=](\&3d~\gY-J֡';IDH.!ƢY|b%@[ ?\8( QAL{\zC?8|~ V8ދ4$#);`.ѿ@ 8aJ-Jv3CBbhgq 0?L{׵]P_W[SZY^VZRYV ]y9NfdMFCVf^' & 2n]ǪXb}ǭ}PI˖/͍{Tp]@U< ]PS qlĕ>OgT-pFǪ]o)L† 4l|t]G:['4WVv*tҶO1ӁLϞXF UP3غJTUC8?>1m) wbh$%^N"*r(DQ=4|z:pUH }}PcߩڼZX{Bq3?'̖\7}T:AW}O<}t}Ajg>e0uD;# y:CM{@zocb:9 Gb~}j'Q}2)HL3jzT*C [<(LfjfӲ{,UWb( x.^XL r50>Qƃӳ'=3>=U7sw]u BZ1mFz j{_!Ʃ^ZO sFcn OCV~āzrK6V`0~1@9Ӝs2͙>Uɮ`9jfܟŚ茴$a:}bЯ!Pŝަy{1 OyTW/lW6<hyاtUF:R#|+Ѣ:{[:bqK߁?9q[ծKBcWZ|ZU[ŷ"_Sdo&^9Ov.xLwmn^.5b}iYicmljl]i n86ݳy {k=;{W~{ZNjޒkɜ9e=0; HO߁?l~W P^&JhĻ#`hOB_DI^ͼ1sz\X먰ͼd[n؄cɣQ ٮŘ~c,m6"z@)qg|R?1s܎yo+Ǡ,9P+Xk[sj;j9\G]c(ٗIPL&Cͮ`y}-˥3x i﷠$!KQ )͙T_(z ywS<:.vy-h7u+Jlu6¿z:809N*KP'/{qKG]K}wQ'n ~tt,TlPy;="7rGUAnȳݷ׵3flNW"ǘc/N4_g#}Q\_b/ VґL[$.+k4z.ZSr{;,ZGnw^YQڀə#[̗oBKl@[IKv۰g bY\F8gJ1f ~^ї(9eRb0]~Awe*sOTS&DSd27LJ_rR,޽Rkhkyw?Zr/ͻܶz b=16ݣzjLfֲ/;p{Vv|BͶbGӫB?* [u0;\[WJp?]gg<"2YJ"V"߮:ܶ4ƸQ =G+Gi'_yn7[?/d~#6hIf K~n2{C=kvp<~8%'<"1Y|Nd5yMX%'<&<5\ xa;?]bܺs6E-H̱9ƱF±EX"]-̱@eXtc 둮79W g =dr,A.2t)XeTl1=EXE|cUzqL(8 plxVxc#tc@`xcH9@1* F?hq4KPdeLpLh:h<iuR{1pҝ&c VrΥfQpd1&S{L8F{LS_3\Lk1׬ٶǼcJ11wPo1o0|cJ,&M^Y M,/9̯|UW6Fb؞ccd46ZVƢ{#Ʉ2NCUHl$&6J\wFȕ $ %$ǂHpl>F@a/3 A`,%1(Dj%CKH.qx0>'K,|gB5~m( m1c/dYQ^8.t',ֱ9 cʢ:_+MFc4T:2-Y⚮v*lրV:hKrIΨ(R_ Ipwư^Sݡ'k{(by3h;TӺQkG-Qv$c:w/}vE7me.#K ,|T{P5o2F~ػwIVUcBzDp%F?6`O 5Kڋ.s.3^e)7=+:b)Avj/X̣u{-¸-sOk(5K~Z[jY,>WӻFZ̝wcھClA"9hw5uGЙkNě2"HT?MS.#O͔P20FIp9XlL HqPT)Y1e2=W@{1T]$'U$s`p2Hܳ? m9Ag'+Wj`*(`+rs98QTETݜn} ՠ=鵧zz8\AI)|%{:rhp9pp YI!ZԧvRZTJj0aOV9X"D61.)3˴4>e`R:PRZ^S7SY_*Ȃr18`(l+9pg9sp9(-hYMDq?b%Ē6,e߹ߑם. VMlpI=Ͽd45^".l}ۂBD:\y4W_>O OwPou6,nvllkslrmSkp N3 w3}KkkK-Yq5.#z(kGͲ4~)Lc]|Nirw ~~"m DAR}7Ij&DŽDSd3:s6lNug5lU69TTf˕N|eg^qt_rBW|u%+Ov8oeݙ/۰lv8N:XH;A0yEfX\>hc<Ó̂$[(<)<) D)YdIJRdnI-BeL6 ݽkT~ۚɬZoں;\~ә(ӧ|_ͤ# x'ĿDR;U}g$= :Ȧl:T-t`tQHMzty-zه(x>`{?A>J/{Jgo| M^ endstream endobj 70 0 obj 5576 endobj 71 0 obj <> endobj 72 0 obj <> stream x]j0 E /NL(0Ȣ[I 8"_[ЅҕtN5:7oe(]è r 9 GXv`j`뚰_lz^>O]ŹL`i!yELPoULcu@smiNHŒ@jZ_ MKXJ˼#_Uq2q|8'> rq{oV mκ {s endstream endobj 73 0 obj <> endobj 74 0 obj <> stream xս{|8~Ιw&ldsddȅ[=B n P "}mkڪ@SjEV[[xTkl~93Y~33gΜX7VսK;G"B=<:>3ppGkWDGA=!dwC7Q0BW}['u565 H NffpoϟryE%ҲhEeU6^W?jtØ&N6e39k_0hqG'#:OV>B6~;yu+ݍ ȝatG/:fMh/D7ǩkwh]]v~zC3cS_* qbE&ro7CͻPO{z_a2k$ 令ĕd n;MA:z@]8%9V@Cw.}T)O/t=G ,D1y+ECC-0/~E`rk"G%z?؇'#hB٣GkkbUHIqQaA~^87 dg}^tdmVd4%(xEPL=]|>> /y(KsRs`|Vo9sѷ`TxPkpk@fsWG<Uc44 eh (۷@ƷCd.+Ȉ Vo 5ȝÃ7B9:`π9n )yAZ1u::{ߺb6c+:Vxp%غ"3LѺxᲾyР (1a?;ww!oooBwBuet-+U"c%}N֕7vtOvl vuv5)7ȳ^0uPҮ^R hi)n96,WȞҡ^ m$` 48fC:C;1 cxjSB-9]|S">G߱sppΎ/ m{vv[ġ?0[ < pO9`];"`)`,#`&2=?D͙<ͧl#e$`:6zU0yA-WW΃h/G3q͡wkwRw- RVѺbvG|O9 "0<";/la=hԛnb`(WԞR>Vwة%6KC8X7Ʒ/Y L7QiEig룴yj NӞ0=2aւ 0{^IsGS<7Pd8JUz j\Hvvg҃kv rͦ]#pW)CRF`|B$<[['خ"da`4FBpYP6_d˨O_NwL<1du@WAçLd4  `63hhyN:&RKhdOӇt]9ss6alʊ`'щbS3t‚p^]U~v㺿H>gx-_\7}v}+/$.P!l/N_~RQշJz6z=[Q4X,(ʹ7"}fLL`nVÀdTVB{CZ8}s.>'|>qe([|8:h< ~9X&Sj[|1k=ü.k23+Lָ=`š Wd_V{vg gf|gOd41J*Ӻ2,>MovG p>z RJUb EBCF=Fv!6TMvBNBxKF\ Ț7p+kh/?ث*{%H0'|J[OT2v ˇ_̋YnOq\ho-()-!Wm(Qim7%Ff>`dfWT?1`P^GrzC'(-I8W9*IiEWebZ5xtFev3nːYYKJLa#F!h؛<'{ِЪк4St>h'r&Dha]DZPZPt(RU@g#mRFڱ s 0]U\T+0k{#=[;͓{Zn k@AQT9ɗ+v^᷹ y&QI8S5RzaBюAN+ccb<8|^D5 ~J) 2^nll~!?l:tY {q|(хhT|QoMBQBcy7EB1aASؚ⨒ݩ%LSYY|<-3>7-cX3,|u,cktgxRǴI9y]]qVWLZ;;0#CeKɦ3bggsGtz<#H|cȍ\Q-!U.HsAgW2ZTRZTAKId%G6 z]Qeeq}/i}OY{ @TljZ1Nf j6\j#cX-W0SL.6rR%{F6xVl[,30qς)Ko>ްߐ<ӝybkɿ{ꛦM6,[N*FmQ 瘀wnפiPf aCZΦ,`aq4qZa ZhZ6T.R^2M2٭LK25%33TA`L'z;iX&MӥJAsgQoG,8`&pO/%%;݁>Xw'k}5>50a.f3mzc<"]DdJ2.t&̾"T2a+v (Le-ۙb.Z1\S[=0Dcے+oiLͫJn-]rFw孈o=x1 \+s:LeŢ;Z IyMW=yyzxEG_ I9Q[جF UH(@knnqO̠m*fQҋ&LDb(;XNuDF} *P,3+S3e;cs)% ;+EBTo4m2,(nYeZ51UZGE%(2T+R cA@#$ƹJ԰.F6%JZ6 Nu lt6m/Zl̚[1%sĉ&M}^q4b[@`, [#4Wyފ6{<[ VA/!* qzT'4̪fgfQz )T\8yU> i`kP ?3Krn M ?.rM.'77ZT) D*r8s>$j@Zpsś\ mBN <,F~tPϖpk ^81{f 9fSvјm03Hkb@ r0'G8mS+wWF g#шMm(` ] BЈ]F _nv/H> :Sƕukָ{K>u9 a!j0F~ut]dm&!/}@_NAۼ"LE'3 M#?ӛvh;AY e2%Y-1[9fi8ܬeBɏ$f 窦iM28:-x6ʕķU9;/8y(ÉD| ;M~omO{{Iy <۰&|W^yCXqPø&59x%t}{SR/x=6ɜ͒KPG 8jowp.kYslp)5.ŹFs>9!^ ϜBL֘YY3k=)P @sHe,)7"Q\G. ?ȑ_d5\8'xEia:O5Gak1(p= {* s5D(9 s1 eF#|Lz8Aq2DxG8/pE ?ELEܰg1靣wJ)*-z%csn)F ~̑̋a;iƘ"yCEU8')nM(:AZ~>BnV弦k.'?sהzKzM=[t u66q$2>6p]f H DNzfr9=$3ʹ;WFE=gb)cp[Hh* If#i2 Ӽ곑*hSb胆j jBP wp[VX{y? ~Hx1H0zZvhc+lbFjB]!^5`:'CNj-j~6X5pA.U4?t8(]"wEDϴ\H[r$6%v[FuU|+%T!og_Ga̞*vW͝5ٛ.ߎ7&qM>}ڔnԬ''op6pH_#ՓV4A #!\> G @sU)K~pZG_/e+1~odߐsNvqg@:PI.U n"kLp 2b署Ǧ&Aow^gvUEU?Eh=YfߛK a7$foHސ$/ fЮV"MLB/ 5ivwU⧍lFNEbO"jΞpg̼gwo4Low&Wb-oMQTXqWdk8玽f4f\ӗG$E9MN(!ì{XTCi\o CV E {D!X ! R_ آroI(nL0;`z%wsG$?k84J`j(479(0YXO қB5pz[x;؃gt.rhnw4yd쭭Gw߸q+הI_1iV~!>sv9٬JV ܺBwSY"5#R9g#Z> AZI:*'RYce2#JXQ?XZK@clg,XSABX(q]%႒ΐWs7BdKelԖRSTeJ .C y>-vn^D`+{䗕MXs|WLR.,^g,߅6kzu*X`Ŷ @sڐ)^_.% ۗU#~.g{FbCV9qw&`\x[-Aќ,\?[EPH=2ѓX|񒲪6 x Li3^kntl3 2)/3GR'4?Ѧ8O)S^fs ǫsYsRJ\:̩xR#Isu~"}k6Zp27kYFkmO 73›bF1]4pdl]]I\ʔ 1ZxOpŕ/2-;HN~5R@ϓog_~ῒK-+{Uøl]uCr16#?kbU d9hd2 B2b5<ǫFGbLj05$ӵJ\꜔/BkFԱWq)u,ˬR&K{kt SAF A&P/YԴWCF'"N8=_5ukfiAa W4߻ڛ&=t1997rڧޙ˅=_d%ݹ٧~zTr7mū[45,lӊ *.&$𹏁? f2=@؃x&8}zE|1M,h|py*?;}>{$#zy7$v|Xr3i~09Osu :3;<"3*R, #d,v\Ah=YWdf1vQu. lEe`d)TD28]WM,OMD#8YG{&ĦJZ`tx:nzk}~Qy$bècs#Ȝb|EY 0'Dn}40ȫbU)]hk`zd4"+ڍ> 5dc6/cF 5!˸`uu4j{ Tj؆VEiNzt;kʱW,A ga2涭*,Yj1k'"EmgԗAO]ʊv5rѠsL!sQU8|ȶmOu z Ou_@_N"2Z< ($CLs$#^J i+zv6SȓdQ <7HNpzCuN6\ dJ&s$* S z8x1lz{LVShfI0jqFx{Ew؆Aĉv{ s!j3//N+<%;$rt x)t/ň~IW }ʬ).eFs61R^U̦tghrMHe>S pry8F9fJf/.8B,g@Y D E^wn6\&iSS+h|8:ZE $:(s(vwݸG'c]p@Fmqb2X4\@!"%^H;"D Ii(ʐF&*I ǜ'%=1j^O60f$IoDFҁ,W"8n?w#nY34u #Kp lVe}QbsGFE6PU lBydǵv{A5Hٳ/ iӘv5>z?_>6cko H N.?z],Cn^\(L.DA$:.׵ztFEi\+ 9ދ<|1*Tg-~ω#@L!/4*g*|UGzcѨȏ0 )OD R,?M-| /1ȏbej85HBM HD6ԽqjƂމT[fN>͸ uL*:aVU4RejRvq? _ !o '+^Oe9 7!rε/lq#ݱp0ThMb@,No2J:% 0@%T@9(ΣQ%"k `ޑ1əI)9'G'?~mOK|zV߂FƑ4K.$$Ap@8<c:m0JеK&+MoH14Gmd>H6Xy^2q۱Hr \9 5.`LNo>9IeS%kȂ+i6=tdՊn7DlT6`g#c`j{uȎȞ$4ƞ"^"S:6 #WHZg}d99s4۹ sE2هļ!` 'S9tq6_qN_ڌL3';}zs\$XFO2(Z2^̽#@ pmUXK)4G?װmc3bogxϢ<39r#ΰBrMN|MWI~n2Bm 83S_*fN`*%f-NgRaqVil8HzeփA9p֫a ˱C.z '/<Í&`8""G93 ňwXBmtMKe <=0*8B5!9w InW!1 "Z6]pQg Q5:,ߠD+5^cz=bP-7O5s=0]g:-͑M|(7L_.pDOE fʙ$3ÐgXR^67qJLjmĖUbJPn QUQʂ2ge٨j11O:.`P(A>Ui8-y" }ѽ3څL/زj)~o~ɯ^PٽݻH@k *@[j_n'ZO}x03)<۳ tenMp[$$0Z*9` Pc,bJY|w%x`s<ר2}IW`6^,T&!гt`[ s 5kJycZGy+F-z_&~crrN{跞wGc.Y@*=Pٲ7mM TK #y#.UmQ96o`" @Sxν}/a;Vee; j~[Xb9d .Zsb.Rln8-)K4GU鏲9N#Vȶo<*bH*+Y3,hYP:܇[8DuYɈX 10t`wKYDgHM,C %:$7΢]Λ01wgwu^5+Vx/^zs`IO$teKqGpֲW-Lԩmӧwkp( ߲[I ljTVyt\! #Ʈ|7j2a\=TRy(YMjx]]EÙ[*t9( Ɔ`r]"8e!{uu|WPݥ[Ox22{_X?Ǝm=paB "GrdWg:URvQ5w4N6%̖IFM*RRԼ" ƀu3āDZ {RY%q.:$ :H)1-_LגU|5@j+%(Vkk61L\G1x \۝٫Jf|U |1"S!DD ^٤Nǜl>enf6AXYmaU(s !BJ:1Pds4F-CA,R*-d=79,z8޾iӮ|{+Jf{t b2ch@8U]{fy^̉d;˾NɎ2KJ8i bG|%)C\5%:>1זYͭ~<)=f)8!NKeq$45D̂4^_erRsk~W;h|͎f4b?d2gLQI(xOUy%8(*i|JF\Q:G']~8gS TC`2:"-bWqV_1*+ժoɘn)k5G l$F9z-*&6.̫&57kW*&d{ט柬*/8ƾ?Y_]9⢒hIɆ9M;*-X(4\R+H W^s8Ӣ/Dvtv?4e|m+ KKW^qŊ۷]9M3^rR%w^(wuxgguls32RVVCG9&9tQ 4S@y֚@.He=D,Ӓ 2{AdYhC 5(6۩LiM-oi`[}޾dv}9O>hmk弱zK:;q_aZ M2[~֔m%8GMeS%B2zRaN'IgHc Ly=KME:zg\g$h`3WG4F9P8 Y85TCVq.Lz:@q:n$o&y긝,B.Ə5ts%z(+1'QTRaMϜTBlny}t_rV'q.4IfNg"a"7Q|]al*P5{ x ,S&;%.g%<9wm؆NMv_ģq %ä]H~^&}Ʈɇ ~!ɘ,;yPNŹ+p& WM7e4۠1E-Yw ڌS .2{w=N渲>FhT4eT41.:f>xo XS6q,-m2mwǮ>/zl}}q$ : sڊRO~*cyZN;ܾZn}O1@$NОRj1Twdꭑ Eg\zD&-',.mXDRLǙ"JGѵ8j$ӐЬ#Cɡd"2wvrP0Lɕs\WOxK3118'GNr3q2JUΰrV7s'j9+WZYƂ-~VSWO>?=.@u5/p9:Lfi>WWl$ޟP$2Uъ Ҍc0,wكw%wҌɽKs[򣼢M+-+_1)ڻ~xS\8*ܸ灨1NM)EC? 2p) VAR,SD{6sX; VVyE5r1..6majB'*@IP¢%LJ3N)*Z%WT!۵ߴlX [ U@d(˔S MjDnfB]jBt]8qwE]݋Ćm;)Opςד=I>nIVMK⼣qvnqhtnNQH;OOz׋{th=funJ腏Be4Թ+}uc8Iٞ ꮬ_U~ uTjj C~D2P!*)BJR(B%gD C}\.N[qI+gIbw Vh*6so Q?F=rp>҄9tA5Ut;ƍݷpL3늹SА2~uƭsf:c&殧by?_4*˷Vpir븙/~{(y`M)Ojbc~E5~ȳLmz˷QiqzCgw4*AdQ9M$5aβ .zP̝\C~\ŏkśuUIKnIaQ{7œ;F. ^W&+ `*WH̪*Y-rfSU;^ ̖d,Μ=xVu"eu,-]ZUS5cS醊@Ts'ʉ`++\Ek(fc<"(W'j;Ed7y,ǔA<ʵZx61Q_^_W˰)fDFRv:5y[-6)'FF*]NEj͍&͚77u]ˊ Zpu4';v%_m𳅛 w:<ݧt)y<" Cݡ!(/sD^/2nW~K\.78D,vb6g~-h¿~ 7X` lk &%kX7=؛N:KI 4=6!Φ43 _e`NM.Vs_ kW볹99&d{SV{\0NaytҴPq !'4p];~$v 2Du{76x7dD$nwFGطG99Rvv UM zI_I2*,O`yDT3>*7g#ZB T(S*]uIrTs}u/my}מ+O| K~0jԒ32wqqz^GN=olV$ =HKZl 9FC60WCoY2:3m.ָrl&sB49Ć7X]|~GcWi2H<-CybʙV`:@XMGt:ߏ|qVk_k&bɉk0KXwI-\´^Wd.Ә[]DMA3gmk tVXX6'\ÀO|x/~GLO;m&oy_o$7r]~G?kx字NiZ 7`;v㺵k_}ٯ_VW(5/ wA%'dH,l\?*k~'JUK6/j._,"sz$`.fIO[0d5KFB3[}Ȉ$~b4pNf: `胎Z%r>2 ̜ \a-K+tl]al1JD0zMRVjwr#G5?1Y&:/ÿOkX$zN 5p$DS(w(vVc(\Y3OA]m/rZVr3]C+sjhںA:ϰIM:.OӵfzHn3Y3X1."Wq+w"Yf:]d2*+`v#C%ü$b"_j9@Ԥ/Ԝ ln@K~ K`d@[V!!O`lό^ s2/+, ujJ$d`=p&wH_N~=<|Ex%JQ*r|LVr% er9Re62Äla"M$Xd+F)>Lx]yttѥbD$QiF(9 dPW ,VKhNBI]{I0(|7jN%}4q$9Op rt '8 ')NP\XnVb>Ԙ&B#,aUE\CIOrTW:p WUO&r:N3{XnuZUߨ'•:'->k4 M RNV]~r h%XSG,iM?YH^M}CGxȓ!6p<ȽUadӛ,m 4m`T&3HHNBQV3էܻ$ ?b͌CH4&ꍵBq 7E78̗ 'A_& LGm8R&JFe3}sE % Z2 TVs:=/;ilta@̆2Ь4%8 fN-`ž&QƎGMRrv@_ IO{ ywדd/_COICZT3B'8*Kdm3$xQl%b w"!Z}x!h`I Ԛ^sI3~> \Cֆϑ_bY ku=-I8ٞ3%@cDkh~5߄W66LبF=h4y2#GPM} ;"dz`vT2n%hk3ɿQ%olh5 ڃv ˡ'85Afnq2{ѵzh 0i]W'('m $mC=ßshZ͡'R.Ct?!Yŕq.Zėun_wAz\JްٰܰpָӸf[Vۧw3θQ8w.v>Zz]g뽃k3q>oo Ndߘ=*,$q-wSxt˼ w,WtKqS%JKV*G$T,-*WJϗ,mY%hP#_ِ֊ 0(gVx~)J :50e橰:"EQ/< 1 XKfȮf]?`1X5uT2Y *̡ ܥe-W{vz_ fc>CI:(ϯWs,pڴҟG=X՗`w-A_:]:ٻzg:)tܜN{[ؑx_ŘˍKդyb(dW9 UP)Z}Fu*Q}nڗ5ײ0Y0B^KnuLOaWC_JYJM͊Pt -,eE]VK)gO?< ,(`3{$+WULtnVd}Q9!B׹is> _iF+1[?a8\=僸w_QY-=kuQ[:*`?>) om1l`YٵX7i{c*WOXWa#H esqƞhߧ7 }jh^,tޙ|oV, XWof@tﭮUB#2JWόmTLfz\ݘwW?bO^N,Nj~;l4J܅l2OSwb/U[hk=®2`^#GecUzc=_h\E3qf8ઽ@t 1Wcpt±Wø݂(%"W{kus%矫{my.}z{S_- ۷w}y齆쥥k@-:70Lx{$Ǟ"C@WQOɣ']Çf?TxPU lj U1ccC@S8dkU]X&6; ;$F?'oD?WkԒeZ71Z|z.ʜ[-2z#q[Ϩc}˶/o2YO޾v{ oޛ0Z2cN$+Wr%912=PD#碏KE9m@1l'Yps@IJs\s-_7bS%1+V KS%1F>+G^"/qdMzH=F3|hCm"m]3=p'۳JPf$!hzC?mZbe=K+> endobj 77 0 obj <> stream x]͎@~ 7X$ď-qȏ`,=quu)Py\fԳaqm4时k uviўl6=>c}fߧwqx/~NסIC]|_閺1/:oe9Lwu;>_- >ώ(IT]S*uuwK-K4LV7Y"E> endobj 79 0 obj <> stream xW[p#!l ,.bv5\EM!^d."\dC$^[e"BtRŎ$\2 @i&&eL@C%-L SN!mh 1}ooGD@ZA-ړP_ME;^<GS(<io=;:ڞ0ǭ?A{Q3 LmKUAFhvS덖8E0JެE{8c9YcU7oDѿ"G@3b0/4;LwLw^#wkw<8$,. xp~74 ıR032ǟ U8 ?c}ށ`F2rp7씸nx e y^'qrJ`xau]%ې[Ndc /!\>!PpKm ˏp:ʎi=C] fB mί*+-ns_;B?>Ԣ kv\{yo1#]BŃs&|s hܘ0cO))53MΤԵ̱ԝ5 <{O G 7]Y~e[Xݖ5lӖ 疪jYqښR&6TqTUAUU6ʪZ;R&w{\fO&wsݍj\f3<0 /p"ϰc3{nE#^j{/zjCyNNwzea[|X>"]yocǞ=6hSW`br ['Q嗤gW-jg4jY͖9X-u%Lv,d.)uW%>VĜ%XŸb;QfTdžZh fRx/[/c~i/ ~Ye:I/y|RyRg%d]Kt>,skvk|jj/Kmw̖^ӹeff-)Q;M$Cr/X")c?~i-zB9D<^>%n5ƹQč"P,6mno9@"> endobj 82 0 obj <> stream x]AO 96О&f&=?´؁L)VM<@x7kQ13.qe0HU5fߖsGcl_[2opzqwȁ&8_{'Hj[8=O6=u.;"_mKuw=.:dKƘۭUHw>,K1)t~ڀ[ITߓbک}Ymu endstream endobj 83 0 obj <> endobj 84 0 obj <> stream x{{|33;{ݝe' $prI TjP ިkH U*ZS˒ $F pE=j=jm{03mכ'<|yھu+?j[uYԚu~ u/h]kbt7޶zK{>Wކ.}}m6|sO]wZ`e'~bʍExVs퉙x!~wwo[GƏ 9h]5 ">q#??%Vũ5Z`dHVs=^?,, M:$^ZV^Q  vt/4r-c\+fd:6@v{_Kzfn0 ?ż6Bp+T[y!օx2/O (T֣ѯ>}xڤ]7rK;'._^rdn>E(NS/m>]͛~ /o>:j|+oo&Pl3FB8k #X 5 C:Tkis,VHk./0D FEk/z>GH=ˡnO;X,ǽ7-%l/+z; ª|XVZYQ,,eUU}^bFG,]Z _9VBE_mw<]ɏ}꺮mC kg/xc;o2O@4|v֎XaaT@b-:6EFO#ц0*L :l a!,MasR+JUF_i+*SZ*5,VsYtD 6E6r{j4 Һnglשޠ4$z:@1=sZ:0ZW ]ԪʵBvݨ: ufCeOMN&))YS LBO2)uJҦti}J2=B)mNYI)tAx@P&lvM]0'-r i9O ,a!-!_N2x6^?YpnJ: , XD44ZJϏV1ڰ:NUթ4uZbM뢒Tt[!٤% ڃÚVFyp*UiO en dǧVɗOV^=ΜTrCXqV |QpD5@ vwrLKhy8[Zִ=-hk,w)IG"V1Gz2H#ca!eki(Gە"gai eX*McIiҁEL!(x,삶_ Q.=Dމ_ߋ/R4 7zŠXMbj[5VNCxc*T5w K(/ B\HSOCYp~ 䮅TU!,k纰ySpPêaL;Q08fTPukuƊzo[9l=ԑ39i`kLJ3ʇ'-~7gQyLL3?G_wQK靗 ˽4ȁ}mz?Kd*j6YYȫL()| ;NePWhknb50SIfPs 4RimZ?OS^M 9Nê!nXF>A>zwn{Җn' Hr)~Y)!,a D<ɁrK]'.Ų*0+*0h'oDU#YyO$6.MS` bS*4fzh3+!ݲi 0KG_aG{ONtJ%Z‘ه R_Lu sg05JSTij\VڥD'TU63U͚&C,4k$aJ$dlR9iIJIkuKkaӤZo24 &1&6{>t>GT}\ }bgɟl 3eTr:w%PaS괦[ۣa P8hJYyTy0˔|^PQJz>L?X..t}[?O>ȿ0O~`ϥ@AרC jppwaUH" .JQ"ր:P qTaém2l1iKړ3']Eqx1& *ڃym0Oow$12Gt*}3O<6{>ig.LGw^*a} ,=g`/j( 0 8ɑsHrlQ1bb4@,)aa-,g[U!i04r d?_% >nvu>yvXz؍2'^S~@S|1ªfB*뾸t?~#M:Ij>G,eBNcRxÂx7DlzOmNx}e4h* ɦ hX<[H5ERUS ͯ=hCU4ؘ*1,0LQbbg9 $@ƍ|0]kG`G1[!ݰ0dG}:g}|%FrCNj3JG 4Zf:+74}-05{Ծб٥no47>_JOZt`b0ěKxjTE-g zd=-]a/4?S=kn uW?a}colIE#4+yQø/ģrޤbFMW! : "!-Jv]p˰˸%ҧLzY)Tؑ'q_^ӯ)P;'6C) 6* 0~0UlDMb)vJ4sPMCaIt;y$2O wHLRʙmâK1nnY>OS׀W1AVOxlT_џco=>巏] 5߁wG '(3 4GyH8cVB8 906So30L5MU5:rj>Niݫ}>I( -{۶{Q|l?/#rg9/^_/mND]tG[fӔ4uY-VVFgITh=8Rm׋ [T>1!~+J;j .8.`[3Bs5QMQ&__{4ǷZA6EmWy3/\X# 5 y պ-nIlD!eIIC!I-M񸈩c^|ny4z.gg_V=䭫q.m~? 9x*V^\ d>0e>LاحdztUP`:ډpH(d=Jaf%9,he(~bq=ƧSJƋU߄#E -AOZj$H)%M,ZM#Ӥ :lI5IkouQ\a xTSazg+  J8Ct~-S2423Ť6-0ؚ#7롇c!P[(ćD]ZkĔQr~*~^ :]9sngn|$:oEݗ\Hf|85m2gˈ}}@!Id96P\E5Z,[$XBD7+Vn72FY ) 4Djr )= 651|iH7Kd0Y,:§^^)%%)PԫMMv}f&v?#`62  {We !Nޗݫl?˽_}wX^X_2=7ZԈ: 6zKFayz (_}52tɰU˨3 2bƔ1g, t]Hw@z~l"Un{,օ{~!6X-x5J)FCHoD`@et .EMD[+*JHkD\*(UG5QmTGqDV%Va+x:~n@s􂵚TgZU ?K%6t1~X܌Twa~~nX9XEcٰB19=kOƖP±;,Bm7yK_7y oeT G]1 8ykJ#ߞFh҄C)dY`'A1U UKۥ, ~inHsV{VϿ(h:'Tq!> %T&CiNiNf1[V.EOOtGg_?ȿcM3C,\|R&y< ow^wo~HffkVɆ,8ɗK|b[EcC9J6;]`H!!誦Wk*5BR+Ͳ*]v)!%AjP5 i3aa2h}v !C \UCF{ [E5/6 8=7ʸL*h$l:4vYZ7ߔwÖ{+ބ/sc.8b;62t ϱo * >0v=(R`rgMAհi! Iu ȫ-"/cS0fc#Za)R X˔s՚2~P#Xk앮.fSҞ„o %t(>kAtTb+k$sV}5NykbH[Uob/~AciˮYo\9S4 o SHy0[i&5fC ?%37at؃=h)T[b#)։ЯS0?O lX'VzsёQM@GQgcjg3x8،6ǴZW77[6Kɂn7{;6OX,\Ϻ#1ȎLJ0FS0ne3,Saw}ipIS=6 Ņ9fI1kˏ\玹{b@S0656mQq$&^sOsy}Jaz;iBi7܂W >܁F4 Qadj07J ި2H < 1邞dN~_M~@ªIM W\y|:7W~WR?E˟?O޹峞?mcO`ᡡexmS۶?~iX4|O>9|Ubqc;*#/XxőHwͼ:УB #0U\&Ih1F,EGɋ"7#f8S7k1cRXdZl&Xh\1W3FE7ocal  =JӅtQgjOq:g99h32>cKkƖggƕdOƛe@fJfjfZ8Sr礙?VJW7p,!WVof6x4 #3M؈o\O BSY=+a;#T/·pY4peƕ4q :*s? aTu< 4*)s0S4Tvkh"MIq5lj^,Ub(nĩjq_/6zfaՊWҕOdح8MsG'Caz;c/-!sSm!T*lվY@=(4&[̶]h3 semiw!!-rv{{ؗaݰm8$S3!{lO@pwU[oц],Ziu++zۦXnOqۖ\_\Wav<>]e& e„j(q5, +V7^ #괚Y d֫%o.ra#02xS)3(uHFSK ܐ>ݴqS n-LnLnkJ:Wy$ʍ )1eJI2eU`)0;_Vu=csc42^J~l/n;u*CwlqllT[Hް,[6iruMzCQ(Z"`` O8r-05#$+f aLi 5 &Ņɤ8MXօaG B񫕘+(nJktJ?%}|zuҘe0=tAPʳ@KJHK1uyc8<0Zu:g]^.7w $Px|c Q1jIYa50lonr=?20Ce01fߌabvr5֚LLAek=߹}OE?~/rZOKʴ,iɍ7x\]x*8֡3;/v\3-g"L%a#ffbѭG轌Kz8 c% .e<5CXTHP84X0>d1o:oh8|imv-W&ӒTO}sj_=XE \Ÿp?IDt(@F* ]G[EIW±+`;}d $ӳ0ɨ48㜁8fSlӫXIs8J95])bimpek9g fn=l1II݀a jF/G:y`w1qtyv%M<Vfɯ]_sxޯ.}oO?@wڔ>^S-fDRaIPfq-)Y ,-*H(K7?7Rt,tnԇB>1vh,?U1ߋƆ}㜨88CcrI{&LdNl:"_o#Q3VN8adt݁=ρCx-ta;@pO9}Zu{_^ ҴR'm'`?Szqzσ-Ժ5kڊ;K݋Wܤ KK@XBX :A+6|l:QZ1IDin0o V`x}^xY_7]MyjuoUX)u` J+p+=(/,WuP忀e_P'{h(jaw&aӴ5F m˙2Z [м;y2Oϝs33w'{/='d܌Dhed4{͒Lxʨf7Q*dT^)߂QލJdT> endobj 87 0 obj <> stream x]Mo0>CJ(Cj!14Rq"7ݕ@x2u7>Sɿߏ+#kMomp٪(*̇w ˒ӹcJ)(Jl{e_#/%}$gʸ[9#o{..<5K|WSSAӿ)LMM4п8S'webCߢߢC7bOSh|ߢwC+qH-“ӿDN&G%N; sNZsB)c}l2.qT & endstream endobj 88 0 obj <> endobj 89 0 obj <> stream xY{|Tյ^+$C摙$5@HHK JWxT"Ch,i@H j-UMN4DP؊U~Z[z5&'w3@uΙ>k}['m-M`-@A^ټ<9 Mm;~#}5gKfYcOh>@ZhmUO+r/kct&Zv۳?w`YanȐ]߼k4`[eys>/m|dіh}^k`QVyPEI7Mffw8S\ ϤLG? I ^)X! 10٧x^m\/VV}NjɅسz=BO$ XA>1 kgfaN->K s`+Ж"8Sv99Sb7D2Tp찵b(63WIC~aCq RAFOkŔ%!+:OKt ..&&[cS!QQiIi(XK"$@րaS@snRY1@?![ϳKުd2lz,~L22iv>dH+E@!%CNe ||TiUegR詖{:L\0,&4) Q׌ꚁENj8m?bNI'?PUBDPT6R(Rh53oeݺbKΞ(^zk֮on&I[Nׁ&2PLªCv8*W@9SFr3aTљ\#'IfdOr*gfmcp<Π'5JL =JR3(h >f-b , lamh_xj>6r~ESŠΦ l䰑@a4z=k$i7MqsU:?Tf-:hZ^x̉e-ˏGչ3c;e2`|<~&=D=,wfABњhK˵KT5o赨?vYX, x14,s~Yw^̋ AM$Mʙ**zʄb1ULʢ)1NU_Mܷ!i%dj?>M^%et,8%[r:IEnwÃZ@pU ahKSm[09 hPukڙ|*tcoH֟1}ʝU#I}?[p}Usg@u|1D(5XF NSHX27Es4s$wcd54 ǔV>_ARoGdTܰJ9 : 6t" oVѢhkh( ,hP=#Ƹ0y\qQ!a)$*'s"(H1=-"zpzHYAOJ$ z.JSlsFJQ liMcXVIʹ:R5fkzgu]Bevٺ]JRɕ ujM5NKL%aҧ"*R_\hLxc|N=soB%u{>cRΒsH@y[6jN1ځ[Œʛ "?U4mx4 :{yW{ ^$ɸơ+0 ;de*MuqU姶݀k⢤ekڻ{Gzb5c )WUo=;$2'I6G(壦yU?%n4T>d4e"XnO_i9H{jJJjԓ RkcJƆGd9ݝnhvmH-2LJ/8#>39}9rR}7$mѢa:ɮ^l\KgR%mjԸ uAWc c )?9}r[ mQp=xq N >o`%|qQ ^EAłNC:*.nȰ [rR"lW.)R&ZZpub Vv#M]nC{vFm}qOS`Nu EE6Q"тˣ.vLi rҸ \ 6}{y륖NJ~O{>{bz =-Zw9fDM 4#b9r$U\?tn:?].^irK Id^rXRvF?#1sN^E:烳*ۃ|ȲFDD8^4k~yM \VLF] 8ND>,niN{q(\qE!n x.# .{HU_i` K 2t5sM8"P j=$Vt\"MN{'4".⁞W/ŗ87hnɋ}ʕ}co"GO +T1Sj:-,gﭶT :oscØeaOJ{NQ YX.](?f]Yтm]8O^;v(!Ða{ EJԓ ; |7~:`OmbJ 68] x~:ρ(v'*r?G39|Lkf7ؿpm|_XX- wJ ғkIקOEcOj &]vŖzO]ɼ !Kגṳ1Yg:{]:HJ Gu HM΀,N)L!udoA!y6YGl%Y띹!Ѳn6o1SA${gkkmkiZ\T|5ZMm-V_՞j46ljZUX޲;wܦUڛ'Z#[۴eJosWlk+TZXꝻ[UH)HX hhXk`-a_1Tj"֊f6hų`94Cu=Q<<8js݂ZqD!pz^|WRh&]#k6<[p^/žڝu|݋w76M{J신FfXDql(F-^fIB1P>Vw/+EoT҂Fni7a^d7w].[Mu袬FnQ7] 7wBqy ;;a 76ԇ%AfC#fRhBg6 zՕU+k TZr=OKZRE##xӫ-*c QnZ-q@fC4or77BbFnr7 q4WfsB4WewP }#4cVYHd6~料*ꭢ:zFh 1Bӫ[.A6BSGkq)#v찏 Uqj88B-j2p&GyWP^);Be\OB?Ym'14QF endstream endobj 90 0 obj 5670 endobj 91 0 obj <> endobj 92 0 obj <> stream x]n0 M_0YDehsu}ٺ~Y./}@(KVin^H"B)׮ .4"9Vq'1fX1刜pn|`Ot#9L5// ^G'ț?֗OM>?Wng+?쯩+r`dMbxsG!=Bc?!-z:f =Q endstream endobj 93 0 obj <> endobj 94 0 obj << /F1 93 0 R /F2 68 0 R /F3 88 0 R /F4 73 0 R /F5 78 0 R /F6 83 0 R >> endobj 95 0 obj <> endobj 96 0 obj <> endobj 1 0 obj <>/Contents 2 0 R>> endobj 6 0 obj <>/Contents 7 0 R>> endobj 9 0 obj <>/Contents 10 0 R>> endobj 12 0 obj <>/Contents 13 0 R>> endobj 15 0 obj <>/Contents 16 0 R>> endobj 18 0 obj <>/Contents 19 0 R>> endobj 21 0 obj <>/Contents 22 0 R>> endobj 24 0 obj <>/Contents 25 0 R>> endobj 27 0 obj <>/Contents 28 0 R>> endobj 30 0 obj <>/Contents 31 0 R>> endobj 33 0 obj <>/Contents 34 0 R>> endobj 36 0 obj <>/Contents 37 0 R>> endobj 63 0 obj <> endobj 39 0 obj <> >> endobj 40 0 obj <> >> endobj 41 0 obj <> >> endobj 42 0 obj <> >> endobj 43 0 obj <> >> endobj 44 0 obj <> >> endobj 45 0 obj <> >> endobj 46 0 obj <> >> endobj 47 0 obj <> >> endobj 48 0 obj <> >> endobj 49 0 obj <> >> endobj 50 0 obj <> >> endobj 51 0 obj <> >> endobj 52 0 obj <> >> endobj 53 0 obj <> >> endobj 54 0 obj <> endobj 55 0 obj <> endobj 56 0 obj <> endobj 57 0 obj <> endobj 58 0 obj <> endobj 59 0 obj <> endobj 60 0 obj <> endobj 61 0 obj <> endobj 62 0 obj <> endobj 97 0 obj <> >> endobj 98 0 obj < /Author /Creator /Producer /CreationDate(D:20080318151151+01'00')>> endobj xref 0 99 0000000000 65535 f 0000128643 00000 n 0000000019 00000 n 0000001950 00000 n 0000001971 00000 n 0000009456 00000 n 0000128812 00000 n 0000009477 00000 n 0000014047 00000 n 0000128995 00000 n 0000014068 00000 n 0000019230 00000 n 0000129158 00000 n 0000019252 00000 n 0000024750 00000 n 0000129336 00000 n 0000024772 00000 n 0000030169 00000 n 0000129514 00000 n 0000030191 00000 n 0000035455 00000 n 0000129678 00000 n 0000035477 00000 n 0000040134 00000 n 0000129842 00000 n 0000040156 00000 n 0000045254 00000 n 0000130013 00000 n 0000045276 00000 n 0000050050 00000 n 0000130177 00000 n 0000050072 00000 n 0000055025 00000 n 0000130348 00000 n 0000055047 00000 n 0000060523 00000 n 0000130526 00000 n 0000060545 00000 n 0000062981 00000 n 0000130866 00000 n 0000131064 00000 n 0000131234 00000 n 0000131404 00000 n 0000131574 00000 n 0000131744 00000 n 0000131914 00000 n 0000132084 00000 n 0000132254 00000 n 0000132424 00000 n 0000132594 00000 n 0000132764 00000 n 0000132948 00000 n 0000133094 00000 n 0000133264 00000 n 0000133415 00000 n 0000133532 00000 n 0000133647 00000 n 0000133764 00000 n 0000133884 00000 n 0000134002 00000 n 0000134120 00000 n 0000134240 00000 n 0000134358 00000 n 0000130690 00000 n 0000063003 00000 n 0000078921 00000 n 0000078944 00000 n 0000079133 00000 n 0000079557 00000 n 0000079833 00000 n 0000085496 00000 n 0000085518 00000 n 0000085712 00000 n 0000086039 00000 n 0000086226 00000 n 0000106002 00000 n 0000106025 00000 n 0000106214 00000 n 0000106906 00000 n 0000107433 00000 n 0000109634 00000 n 0000109656 00000 n 0000109845 00000 n 0000110136 00000 n 0000110295 00000 n 0000120597 00000 n 0000120620 00000 n 0000120815 00000 n 0000121343 00000 n 0000121715 00000 n 0000127471 00000 n 0000127493 00000 n 0000127689 00000 n 0000128132 00000 n 0000128430 00000 n 0000128519 00000 n 0000128552 00000 n 0000134474 00000 n 0000134568 00000 n trailer < ] >> startxref 135066 %%EOF