Revue Web

ESSAIS

Football vs prostitution

20 septembre 2006

Football et prostitution, en tant que pratiques, n’ont rien à faire ensemble. Le jeu de balle, coeme mythe et comme symbole, est radicalement étranger à la réalité ordurière de la prostitution. De même, le supporter de football est aussi sportif que le consommateur de prostitué-e-s ou de vidéos pornographiques est amoureux. Mais leur conversion en spectacles et en marchandises produit une analogie psycho-politique instructive. Ces deux dispositifs spectatoriels ont, au-delà de leurs différences, des fonctionnements pulsionnels communs et des effets politiques complémentaires. Efficaces pour une fascisation douce et invisible des masses - du moins apparemment. Car ces dispositifs servent peut-être un but plus discret : assurer une domination iconique aussi universelle qu’invisible.






  • Texte en PDF





Masquez la colonne info

 

La coupe du monde de football est aussi celle du proxénétisme industriel. Les masses ont à chercher l'extase tantôt dans les stades (où vivent ses Dieux), tantôt dans les camps de consommation prostitutionnels (« Artémis », déesse chasseresse symbole de la femme libre, nom aussi approprié à un hyper-bordel que Libertad pour une prison latino-américaine). À ces deux boites à jouissance sont connectés des réseaux iconiques de taille mondiale où défilent en rangs serrés les images de tableaux footballistiques et celles des spectacles prostitutionnels dont la variété s'étend de la simple télé-intimité à la pornographie la plus sordide.

Football et prostitution, en tant que pratiques, n'ont rien à faire ensemble. Le jeu de balle, comme mythe et comme symbole, est radicalement étranger à la réalité ordurière de la prostitution. De même, le supporter de football est aussi sportif que le consommateur de prostitué-e-s ou de vidéos pornographiques est amoureux. Mais leur conversion en spectacles et en marchandises produit une analogie psycho-politique instructive. Ces deux dispositifs spectatoriels ont, au-delà de leurs différences, des fonctionnements pulsionnels communs et des effets politiques complémentaires. Efficaces pour une fascisation douce et invisible des masses -du moins apparemment. Car ces dispositifs servent peut-être un but plus discret : assurer une domination iconique aussi universelle qu'invisible.

Qu'est-ce qu'un stade ? Une machine scopique et un dispositif psycho-politique fusionnel : un théâtre où le spectacle sportif est idéalement vu de tous les côtés et un temple festif où une masse de spectateurs est rassemblée dans une contemplation présumée unique. Ces deux aspects s'interpénètrent et se conditionnent mutuellement.

La télévision y est asservie à la fonction scopique : les tribunes des stades sont souvent équipées d'écrans géants, tandis que le filmage du match tente d'accomplir l'idéal scopique du stade. Au point que le panoptisme télévisuel fait concurrence au panoptisme collectif du stade : chaque spectateur voit le match sous un point de vue unique tandis que la vision synoptique est purement virtuelle, abandonnée à la communauté1 ; de l'autre côté, chaque téléspectateur voit les mêmes images du match sous une pléthore linéaire de points de vue. Ici, l'expérience d'une immersion ; là celle d'une extériorité apparente. Ici, la double possibilité, sur les gradins, de devenir acteur en se voyant soi-même sur l'écran géant et de participer à une fête ; là, la position exclusive de spectateur, avec cependant, l'opportunité de se réjouir ou d'être accablé, semblablement à ceux qui sont sur place. Ainsi, la communication des images soutient une communication des expériences qui peuvent se croire articulées à un événement unique.

D'autre part, le stade est aussi une sorte de chaudron où le spectacle imprévisible qui s'y déroule « magnétise » les foules en un grand tout agité par de violentes passions. Le rituel du match, assez précis pour fournir un cadre commun, assez informel pour suggérer une illimitation ou une sorte de liberté, favorise une expérience de fusion dans un corps imaginaire ; au-delà des différences des deux équipes, l'unité multiplement synthétique du match - unité de jeu, unité d'espace, unité de temps- rend possible une sorte de co-appartenance mutuelle, transitoire, une espèce de communauté affective primitive. Le fonctionnement de cette forme dépend de l'unité spectaculaire, laquelle est principalement une unité scopique. La différence des points de vue physiques ou topologiques sur le terrain recouvre une identité d'abord invisible, à savoir précisément l'égalité foncière de tous ces points de vue : chaque spectateur, dans le stade, a un point de vue particulier sur le match et sur le stade lui-même, comme tout autre spectateur ; de sorte que le partisanat éventuel et le conflit qu'il contient sont possibles précisément parce qu'il y a une égalité à la fois scopique, dans les gradins, et pragmatique, sur le terrain (mêmes règles, mêmes pratiques, même lieu, même temps, mêmes valeurs idéologiques).

Dans le stade lui-même, la télévision est un des outils scopiques de la totalisation spectatorielle. Cependant, hors du stade, elle étend sa fonction fusionnelle en assurant la fonction scopique. Les téléspectateurs se rassemblent autour des écrans disséminés dans les espaces privés, fabriquant une illusion d'expérience communautaire (pas seulement illusoire puisque la communauté est aussi un être imaginaire). Les réseaux de télévision qui diffusent les « rencontres » sportives doublent les stades réels d'un immense stade virtuel, rassemblant des masses qui se comptent en millions, voire en dizaine de millions, et qui peuvent jouir d'une apparence de fête. Lors des grandes messes sportives, dans le style de « la coupe du monde », ce sont même des lieux publics qui sont convertis en parc de visionnage. Si bien qu'il est difficile d'échapper à la célébration universelle. Via l'espace télévisuel hertzien, beaucoup d'espaces privés, certains espaces publics, tous ou presque sont assignés à la contemplation participative2. Dans le même temps, il devient obligatoire de s'extasier devant le « milliard » (présumé, mais la question ne doit pas être posée) de téléspectateurs, de se réjouir de fusionner en toute simplicité dans ce si bel événement.

Peut-on encore décrire cet ensemble spectatoriel et psycho-politique avec les outils politiques classiques ? Certes, il resterait vrai de dire que le sport n'est plus cette école de la guerre, cet apprentissage du corps puissant et asservi, si prisé par les fascismes. Qu'il est devenu une industrie de consommation et de contrôle psychique des populations. Tandis que le peuple fusionne confusément dans les stades, réels et virtuels, il consommerait et ne songerait qu'à ça, oubliant sa vie politique. Certes, la liesse qui suit les victoires est une communauté très pauvre, vague ersatz d'intensification festive, après la dissipation de laquelle chacun retombe dans sa solitude. Sans doute est-il toujours pertinent de pointer le culte de l'individu héroïque, la fusion collective simpliste autour de valeurs manichéennes, le déchaînement asservi des passions, l'excitation sous contrôle, la passivité spectatorielle se muant en soutien inconditionnel d'un camp contre l'autre, tous ingrédients formant une sorte de matrice psychique pour la mutation de la communauté politique en meutes. Sans doute pourrait-on toujours analyser le spectacle de football comme l'outil d'une fascisation joyeuse des groupes.

Cependant, n'est-il pas manifeste que la dénationalisation partielle des sociétés - c'est peut-être vrai surtout pour l'Europe - a sensiblement diminué la portée politique des rencontres footballistiques ? N'est-il pas significatif que ce soit seulement l'extrême droite française qui, sous les quolibets et les lazzis, tentant de recycler sa compréhension physiologique de la nationalité, se penche sur la composition « ethnique » de l'équipe de France de football ?

Peut-être que le fait historique le plus marquant est la conversion du sport lui-même en marchandise spectatorielle, susceptible de commander à des millions d'hommes leurs pensées et leurs émotions. Le fait frappant est peut-être l'obéissance universelle devant le spectacle télévisuel, non pas parce qu'il est un spectacle mais parce que la télévision le transporte partout et convertit la vie publique en un immense et docile camp de visionnage collectif, où l'excitation apparemment débordante est sous contrôle iconique.

Or, d'autres machineries sont disposées autour des stades : des usines de consommation sexuelle. Des masses de prostituées, nous dit la presse, y sont « acheminées » afin de répondre à la demande3. Comme si la prostitution était un commerce comme un autre, une activité lucrative parmi d'autres. Mais « l'acheminement » est en réalité, le plus souvent, une sorte de « traite », semblable dans ses méthodes comme dans ses effets, à un esclavage4. La présentation libérale de la prostitution comme une activité presque banale fait contraste avec la libéralité du métier de sportif professionnel, en particulier celle des grands joueurs de football qui sont de véritables entreprises internationales, au chiffre d'affaire élevé.

Aucune autre pratique que la prostitution n'implique à ce point le corps. Le sportif - même professionnel - conserve une souveraineté sur son propre corps. Sans doute le dopage tend à le transformer en machine et en drogué ; mais son intimité fondamentale, la frontière de sa peau comme les limites de sa volonté, sont grosso modo respectées. Rien de tel dans le système proxénète où règnent non l'échange économiquement viable de l'ordre sportif (beaucoup de travail contre beaucoup d'argent ou de prestige) mais la violence, la duperie, le chantage, la coercition. La prostituée ne choisit pas son état ; le plus souvent, dans son enfance, elle a été violentée de diverses manières. Elle l'est à nouveau, la plupart du temps, lorsqu'elle est capturée dans les systèmes mafieux du proxénétisme (qui sont la vérité de la prostitution). La toxicomanie, drogue ou alcool, qui leur permet de supporter l'extrême violence psychique et physique de la prostitution, s'ajoute aux brutalités courantes subies par les prostituées dans leur activité ainsi qu'à la dégradation permanente et la mésestime de soi5.

Le sportif agit sous la lumière des stades. La prostituée dans l'obscurité des bas-fonds sociaux, où, au milieu des ordures et des crimes, grouillent proxénètes, trafiquants et dealers. D'un côté, le milieu sportif où la délinquance se limite au dopage et à la corruption. De l'autre, le système prostitutionnel où toute l'activité est entièrement criminelle. On ne peut pas dire que le footballeur soit une marchandise. Il ne se vend pas, ni lui ni son corps ; il travaille, beaucoup et durement, mais il en tire des bénéfices considérables, matériels et imaginaires (richesse et gloire), très solubles dans l'amour-propre. Rien de tel dans la prostitution. La femme y est une marchandise, une sorte de machine sexuelle, un égout pour le plaisir aveugle d'hommes en déréliction - pur moyen, sans possibilité évidente de conversion en amour de soi. On objectera que des prostituées disent avoir choisi cette « activité ». Outre qu'elles sont très peu nombreuses et que la notion de choix demeure, dans cet usage, singulièrement opaque et indéterminée, cela ne change rien à la violence de leur condition. Certains avancent que « des » femmes fantasment de se prostituer ; peut-être, mais dans le fantasme, tout est entièrement sous le pouvoir libre de la volonté. Exactement le contraire de la vie réelle de la prostituée. Il en est de même dans le fantasme de viol : le violeur imaginé est une sorte de marionnette mentale complètement assujettie aux désirs de la rêveuse.

Pourquoi donc des stades prostitutionnels à côté des stades footballistiques, s'il est vrai qu'il y a un abîme entre la prostitution et le football ? Qu'est-ce qui a motivé, au-delà de l'argument de propagande, la formation puis la diffusion de cette étonnante formule : « Le football et le sexe vont de pair »6 ? En raison non pas tant de leur analogie psycho-politique que de leur emboîtement anthropologique : ce sont là deux dispositifs libidinaux qui articulent la sexualité infantile et la sexualité adulte, ou, du moins, qui amplifient la part infantile de la sexualité adulte. Cela dans un cadre social polarisé, à la manière dont tout espace sacré est connecté à un espace profane, un lieu saint à un lieu infernal, une pureté à une souillure, une adoration à une détestation. Des imageries contraires, capables de soumettre le désir, s'articulent dans cet étrange appariement de la représentation footballistique et du théâtre prostitutionnel.

Le spectacle footballistique suscite vaguement un simulacre de communauté : l'adhésion à des équipes singulières, voire à des joueurs, ainsi que la fragmentation des espaces scopiques télévisuels, rendent le morcellement d'autant plus dominant qu'il est inapparent. Ce fractionnement exige des dispositifs de retour à l'unité ; sans doute, la liesse urbaine, aussi superficielle soit-elle, est un de ses dispositifs. Cette allégresse apparemment collective et spontanée est de la pure liaison, c'est-à-dire la production massive - et pour ainsi dire obligatoire - de signes d'exultation et d'exaltation, bref la conformation à une imagerie, celle d'un peuple en liesse, où le contact corporel, la sueur et les cris partagés, fabriquent des unités concrètes, des groupes transitoirement fusionnels, qui peuvent passer pour une communauté7. Ces simulacres de fusion ressemblent à des états provisoires de « transes » groupales. Ces apparences de joie doivent pourtant trouver une expression suffisamment consistante, en particulier en raison du risque dépressif associé à la conscience de leur caractère de fiction, voire de mystification. D'où les conduites peu ou prou violentes qui accompagnent ces cortèges frénétiques : éthylisme, mises en danger, agressions, diverses formes d'ivresses - dont la consommation prostitutionnelle est une figure qui condense les traits typiques de ce qui manque aux moments artificiels de liesse : de la chair incarnée, pour ainsi dire, et de la communion.

À la suscitation de ces états factices de transissement contribuent les caractères phénoménologiques de la condition de « supporter », laquelle induit une forte simplification de la représentation du monde dont la vie complexe est tournée en dérision. Laquelle porte aussi sur le corps. En effet, en tant que spectacle, le football est un jeu seulement apparent, lui-même dépourvu de corps, principalement intellectuel et surtout affectif. Le déni du corps y est multiforme : induit par l'imagerie télévisuelle, il est aggravé par l'absence de spatialité commune et par la plasticité manipulatoire de l'image (ralentis, prises de vue irréelles) ; sans compter la rhétorique superlative - certes une litanie de clichés - qui renforce la séparation mythologique des footballeurs, « dieux vivants » qui tendent à exister sans corps organique, le corps en image étant partiellement dématérialisé.

Dans la « vraie vie », le sport et l'activité sexuelle sont des fêtes, c'est-à-dire des dépenses inutiles et joyeuses, où la scission entre corps et esprit est manifestement inadéquate. Convertis en images et en industries, ils deviennent des marchandises, c'est-à-dire des fétiches. Le décorum, stade et bordel, est à chaque fois un théâtre chargé de rendre crédible des rôles factices, qui sont de véritables mythes, sublimes là, infernaux ici. La prostituée en effet n'est pas une femme particulière ; mais d'abord une imagerie ordurière épinglée sur un corps et manifestée dans des postures, des paroles et des gestes très typiques - c'est pourquoi la pornographie n'est pas une représentation de la prostitution mais son essence. De même, le footballeur professionnel n'est pas un travailleur particulier ou un sportif très entraîné mais une imagerie superlative, sublimatoire, accrochée à un corps et à des performances ou des capacités particulières, elles-mêmes très codées8. La soumission perverse d'un côté, le héros très habile, l'artiste, voire le « génie », de l'autre côté, sont les mythes fantasmatiques qui recouvrent entièrement les corps des joueurs de football et le corps des prostitués. Ces corps deviennent irréels : ils sont seulement des supports chargés de soutenir la mythologie appropriée9.

Ainsi, la participation au spectacle footballistique et l'usage de la sexualité prostitutionnelle ont en commun d'impliquer des imageries toutes deux caractérisées par un déni, parallèle sans être identique, du corps. Cependant, l'un est caractérisé par une sublimation ascensionnelle et mythologique, tandis que l'autre est plutôt une désublimation descensionnelle, une régression elle aussi mythologique mais qui rend infâme et abject, une régression et une souillure. Cependant, la sublimité footballistique, comme toute sublimité, a un résidu ; l'ordure prostitutionnelle est à même de fournir une imagerie et une expérience capables d'incarner et d'amplifier ce résidu.

Cependant, ce branchement apparemment contingent entre le spectacle footballistique et la prostitution repose aussi sur le caractère de spectacle de la prostitution, lequel tient sa possibilité de la dimension théâtrale de la sexualité. En effet, la sexualité « normale » est un drame sexuel, une mise en scène particulière des désirs, où le jeu des corps est réglé selon des rituels sexuels spécifiques à chaque couple, et qui ont une histoire. La prostitution exige des rôles déterminés, des comportements codifiés, sans lesquels l'élément herméneutique de la prostitution ne peut se constituer10. C'est pourquoi la pornographie n'est pas seulement une représentation de la prostitution, mais son existence effective. Un accoutrement, un certain langage, des gestes spécifiques, des pratiques déterminées, tout cela condensé dans la notion de « métier » et épinglé à des signes abondants et structurés (selon le régime du « bordel » ou selon celui de la prostituée de rue, etc.) auxquels sont associés des discours et même toute une littérature. La pornographie, qui est l'imagerie essentielle de la prostitution, est une littérature mais aussi une politique. La prostitution, en tant que sexualité pornographique, est de la sexualité domestiquée et assujettie au rituel prostitutionnel dans lequel la place du maître est posée en amont, par le biais de l'achat. La rencontre sexuelle, qui contient toujours une dimension agonistique, y est réduite à un duel truqué11 où chacun sait déjà l'issue d'un combat qui d'ailleurs n'a pas lieu.

Le consommateur de prostituée est donc pris dans une sexualité ordonnée à une imagerie de domination déjà formée et de perversion payée, de commande, fausse donc. D'où une autre connexion avec le spectacle footballistique. À l'issue de toute rencontre normale de football, le désordre du match fait place dans le résultat à un ordre certes transitoire mais stable. Cette simplification est un repos pour l'esprit qui n'a plus à penser ; il ne lui reste qu'à exulter ou à pleurer. Cette schématisation de l'existence dans le duel footballistique trouve son pendant dans la soumission factice de la prostituée ; spectacle de football et prostitution ont en commun la contemplation d'un assujettissement, incertain là (ou présumé tel), garanti ici (via le contrat prostitutionnel).

À partir de ces connexions, il est possible de pointer diverses figures : la structure pour ainsi dire « orgasmique » du but, marqué par l'ovation du public, induit une proximité avec la jouissance sexuelle (d'où une sorte d'accord imaginaire avec la représentation dominatrice de la sexualité prostitutionnelle) ; le fait que l'agressivité développée et accumulée durant le match trouve un canal d'écoulement dans l'agressivité du rapport prostitutionnel. De même que l'existence du spectateur de football est simplifiée et caricaturée, simultanément ratatinée et exaltée comme émotion intense, de même le corps, dans le rapport prostitutionnel, est un corps mutilé où les éléments intellectuels et affectifs sont lourdement déniés : réification objective de la femme et conversion subjective des désirs du « prostitueur » en besoins. L'onanisme psychique du spectacle de football se prolonge dans la jouissance égoïste du « prostitueur ». La régression affective du « supporter » se poursuit dans l'achat infantile d'un simulacre de sexualité. Le ballon rond, vaguement incestuel, qui rentre si rarement dans les filets adverses, est vengé par la soumission vénale de la prostituée.

Ainsi, spectacle de football et prostitution sont donc complémentaires. Ils peuvent verrouiller l'expérience du monde : contemplative, consumériste, fusionnelle, onaniste, l'activité de supporter de football est prolongée et complétée dans l'ivresse alcoolique, vociférante et sexuelle. La haine qui structure les rencontres de football s'accorde avec l'exécration de la femme impliquée par le rapport prostitutionnel. Le champ de la conscience est occupé par le match et ses implications symboliques ; le champ inconscient par la fantasmatisation prostitutionnelle où la violence proxénétique est absolument oubliée, parallèlement au déni de la violence symbolique et politique du football (le divertissement à la place de la rencontre réelle des autres, la régression émotionnelle à la place d'activités d'élévation culturelle, une sorte de fête sans contenu et sans histoire à la place de projets politiques un tant soit peu organisés).

De même que les stades matériels, sorte d'espaces placentaires régressifs, sont étendus et prolongés en stades virtuels, susceptibles de capturer l'attention de millions de téléspectateurs, de même les réseaux matériels de proxénétisme sont prolongés en réseaux électroniques de pornographie, susceptibles d'occuper l'activité psychique des internautes grâce à la fascinante ordure sexuelle. Deux industries des corps, deux dispositifs iconiques parallèles de contrôle des esprits. Culte du corps performant d'un côté (et déni de la violence faite aux corps des sportifs), adoration d'une sexualité factice de l'autre côté (et déni de l'esclavage proxénétique), addiction virtuelle dans les deux cas à des imageries de bazar. La planétarisation du spectacle de football, corrélative à la globalisation du proxénétisme et de la pornographie, accompagne et amplifie l'extension de la domination capitalistique ; mais d'une domination qui passe innocemment par des images.

La prostitution est essentiellement structurée par un assujettissement libidinal à des imageries ; c'est le cas du football en tant que spectacle et en tant que spectacle télévisé. Le plaisir d'être dominé par des images est le chiffre secret du monde régi par la télévision, laquelle est fondamentalement la jouissance de voir à distance, c'est-à-dire d'être fasciné par une image qui vole, une image qui anéantit la distance, qui trompe la grandeur du monde. La prostitution est elle aussi une imagerie qui supprime le chemin long et imprévisible vers l'amour sexuel consenti et, partant, libre. Le consommateur de prostituée se croit libéré de la négociation amoureuse et de l'économie complexe des regards et des paroles ; au commerce amoureux, il préfère en réalité un assujettissement moins visible : celui du maître truqué qui croit dominer alors qu'il est soumis au carnaval prostitutionnel. De même, le spectateur de football n'a pas de corps ni d'activité ; juché sur son corps mutilé, il s'engloutit dans le dispositif spectatoriel où la domination réelle appartient au maître des images télévisées.

 

Notes

1 Avant l'ère télévisuelle, comment fonctionnait le panoptisme ? Sans doute relayé par la communauté et caché ainsi que soutenu par une instance transcendante et théologique. En effet, chacun, se croyant surveillé, devait se comporter comme s'il l'était effectivement ; et ainsi se trahir par des signes codés de culpabilité ; l'universel bavardage devait faire le reste. La croyance d'être surveillé exigeait, afin d'être crédible, un montage théologique consistant et des réseaux de propagande suffisamment ramifiés. Avec l'avènement de l'ère télévisuelle, le panoptisme social diminue (puisque le fait de regarder la télévision diminue la disponibilité pour observer autrui) tandis que le filmage télévisuel et son panoptisme technologique font une efficace concurrence aux anciens montages religieux (il est vrai que la surveillance technologique contemporaine est sans commune mesure avec les outils anciens, médiévaux ou classiques). Mais, d'autre part, l'auto-surveillance continue sous un autre mode : le règne des modèles télévisuels fournit une sorte de référence vaguement transcendante, multiforme, variable, mais toujours investie d'une fonction normative. Finalement, sous un certain point de vue, c'est la substitution d'un panoptisme à un autre qui a eu lieu plutôt qu'une mort de(s) Dieu(x) et de sa (leur) transcendance.

2 Fête ou spectacle ? Les deux à la fois, semble-t-il. Pourtant, loin d'être une fête donnée en spectacle, on a plutôt affaire à un spectacle qui s'efforce de simuler une fête. Quelques groupes font sans doute la fête proprement dite, ici ou là. Mais l'absence de tradition festive, la pauvreté de l'événement occasionnel, le caractère spectatoriel du match, rendent dominant son aspect de spectacle. Le peuple en liesse n'a rien à dire ni rien à faire. L'intensité des matchs de football, elle-même très variable, est trop circonscrite pour ne pas être l'élément nostalgique qui rend asthéniques les simulacres de festivités qui suivent.

3 Il est possible que le chiffre de 40.000 prostituées « importées » (quel sens pragmatique accorder à une telle formulation ?) des pays de l'Est, d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie soit exagéré ; il semble que cette annonce lancée en avril 2006 dans la presse et relayée diversement, par exemple par les parlementaires français (cf., à l'Assemblée Nationale, la première séance du mardi 4 avril 2006) n'ait pas été tout à fait confirmée par la réalité (cf. quelques dépêches de presse en juin et juillet 2006 qui signalent tantôt peu de changement tantôt un doublement des prostituées - par exemple à Cologne - au début de la coupe du monde de football). Cependant, le petit nombre d'enquêtes effectuées par la presse, la faiblesse voire l'absence d'études globales et rigoureuses, rendent douteuse la réalité d'une prostitution « forcée » (c'était l'affirmation posée par la « Coalition contre la traite des femmes », http://www.catwinternational.org) mais également peu convaincante l'hypothèse selon laquelle il s'agirait purement et simplement d'une « légende urbaine » (cf. par exemple la note de Nicole Nepton). D'autre part, il est aisé de remarquer que le forçage de la prostitution est, absolument parlant, une réalité factuelle difficile à établir ; la contre-enquête effectuée par N. Nepton est elle-même elliptique et partielle : elle s'appuie sur des témoignages qui fournissent aussi, ponctuellement, des signes qui tendent à établir la vérité d'une partie des assertions contestées. À vrai dire, nonobstant la réalité problématique des assertions avancées, il reste manifeste qu'une alliance entre football et prostitution a été pensée, sinon allant de soi du moins comme possible, voire très probable. Cette association forme en soi un fait psycho-social qu'il appartient à une analyse cohérente d'interpréter correctement - c'est-à-dire non pas en fonction d'une vérité détenue ailleurs et par on ne sait qui, mais en fonction de la capacité d'éclairement apportée par l'hypothèse.

4 Ces deux notions, la « traite » et « l'esclavage », employées sans plus de précision, ont certes une fonction morale (il est scandaleux que la dignité des personnes ne soit pas respectée) mais aussi un aspect descriptif (cette dignité est, de facto, réduite, voire niée). La faiblesse épistémologique ou historique de la première ne peut suffire à refuser toute réalité au second.

5 Cf. les différents travaux des chercheurs sur le système prostitutionnel (par exemple Marie-Victoire Louis, etc.).

6 Présentée comme un propos de « l'avocat du nouveau méga bordel de 3 000 m², pouvant accueillir 650 clients masculins, construit à côté du principal stade de la Coupe du Monde à Berlin » (texte de la pétition de la CATW, 25 janvier 2006, lisible ici : http://catwepetition.ouvaton.org/ph...).

7 La pertinence de la notion reichienne de « peste émotionnelle » (chapitre 16 de L'analyse caractérielle) utilisée pour décrire la structure psychique du football considéré comme « fait social », cf. J.-M. Brohm & M. Perelman, Le Football, une peste émotionnelle, Paris, Gallimard, 2002 (réédition coll. Folio-Actuel en 2006), exigerait une longue discussion, à commencer par la cohérence de l'usage d'un modèle théorique (la peste) issu de l'épidémiologie (historique) et largement alourdi de « biologie » (W. Reich la définit comme « une biopathie chronique de l'organisme », p. 431 de l'édition Paris, Payot, 1996). Par ailleurs, le livre de Brohm et Perelman alterne des analyses justes et subtiles et des passages polémiques où l'argumentation devient plus allusive. Les moments pamphlétaires impliquent des raccourcis que ne tolèrent guère les analyses rigoureuses. Conséquemment, le lecteur peut aisément être tenté de rejeter celles-ci en raison de ceux-là. Peut-être n'est-ce pas seulement une conduite intellectuelle d'évitement que de s'interroger sur la difficulté à abandonner un vocabulaire passionnel lorsqu'il s'agit d'analyser le fait social du football (peut-être en raison du caractère protéiforme de ce fait ?).

8 Le succès de Zinedine Zidane, sorte de Zorro pseudo-tragique du football, ne tient-il pas aussi à des « passes » et des ruses extraordinaires, des feintes jamais vues auparavant ? Il a en commun avec les grands noms du football non seulement beaucoup de buts marqués mais surtout des qualités techniques exceptionnelles ; ce en quoi, le football rejoint ici le monde circassien.

9 N'est-il pas surprenant qu'on ne veuille jamais rien savoir au sujet du corps des sportifs de haut niveau ? De même qu'un silence seulement rompu par un discours médical règne sur le corps des prostituées. La seule question au sujet des premiers consiste-t-elle à se demander s'ils se droguent (ce qu'on appelle le dopage) ? Les secondes sont-elles seulement plus ou moins contagieuses ? Que signifie la disparition sociale de leur corps réel ?

10 La prostitution est une signification qui ne se réduit pas à la simple addition d'un rapport marchand - d'une rémunération - à des relations sexuelles quelconques. Si c'était le cas, il serait aisé de confondre des femmes ayant de l'initiative sexuelle, une certaine « liberté », avec des prostituées. Ainsi, ni l'argent (ou son absence) ni le caractère audacieux (ou non) des pratiques sexuelles ne permettent de distinguer sérieusement la sexualité prostitutionnelle et la sexualité « normale ». La prostitution est donc un système de significations qui forment un environnement social et psychique susceptible de fournir à la conscience un principe herméneutique capable de décoder les signes de la prostitution (et de la déterminer à en faire usage). C'est pourquoi une « nymphomane » (au propre ou au figuré, réelle ou supposée, je pense par exemple au livre de C. Millet, Ma vie sexuelle) ne peut jamais être dite une « prostituée » au sens strict (dans ce cas, l'usage est synecdochique : le sème commun est simplement le grand nombre de partenaires sexuels). La différence véritable tient dans la place du désir et dans la mouvance de celle-ci.

11 Est-ce pur hasard si, à intervalles réguliers, il est établi, par voie judiciaire, que des matchs de football sont truqués ? Il est significatif de constater combien les journalistes professionnels mettent l'accent sur la dimension d'« aventure » du football (quelle aventure ?), sur l'héroïsme pourtant de pacotille, sur les performances physiques de ces athlètes (sans un mot sur le dopage). Le truquage généralisé n'est pas seulement un effet de l'aspect capitalistique du football moderne : il provient aussi de la tendance du spectacle à la norme, au réglage anticipé des effets recherchés.

 

Répondre à cet article



|
# robots.txt # @url: http://sens-public.org # @generator: SPIP 2.1.26 [21262] # @template: squelettes-dist/robots.txt.html User-agent: * Disallow: /local/ Disallow: /ecrire/ Disallow: /extensions/ Disallow: /lib/ Disallow: /plugins/ Disallow: /prive/ Disallow: /squelettes-dist/ Disallow: /squelettes/ Sitemap: http://sens-public.org/sitemap.xml Sens Public

Revue Web - Home

Dernières Publications

ESSAIS
Beth Kearney

«  Traversé de fantômes  »



Résumé : En prenant l’exemple d’Y penser sans cesse de Marie NDiaye et de Denis Cointe, l’auteure démontre l’influence mutuelle du visuel et du textuel, ainsi que les divers échanges possibles entre les supports artistiques. Tentant de comprendre les échanges intermédiaux au sein de cette collaboration artistique qui a donné lieu à un objet livresque et filmique, l’auteure décèle trois moments fantomatiques, mettant en lumière une présence-absence oscillant entre les supports : l’effacement identitaire (...) lire la suite...

CHRONIQUES
Jessé Souza

Bolsonaro, raciste en chef du Ku Klux Klan et des petits blancs du brésil


Résumé : Six mois après sa prise de fonction, le gouvernement Bolsonaro est confronté au dégoût d’un certain nombre de ses électeurs. Les preuves du complot pour écarter Lula de la vie politique viennent d’être publiées par The Intercept. Elles encouragent les opposants au gouvernement, mais obligent aussi (...) lire la suite...




ACTES DE COLLOQUE



|
%PDF-1.4 %äüöß 2 0 obj <> stream xYK7ϯ賡ǪZR2XHnBN8zTtgǁa{z$U_=uG>|}y:!~~z7Y8 _`z>9t4'N#Я%nvϧCWw;Q'd~&"%/xskÇ~Ę0y涞wTAP!R5[J a'/'O8FOP^iě] ָisF$q6Z%olkD=aјc+֬Gh\ΛaNmPX等iM^Ie(2b~NQYL+L)j[ )e@Nꤔ9IHE#Pj#D*yHV 6vhMZ8 ĮMT2̾z}¸N +ʁ'/ pPoَxH+@j/)&%zKAC%?qʞ&)2)|B*վvť>msc|#f3{5߲5bDeP=IJz+` T9/rPW3,sK7;&g5.U{^PF$a3&jlZ#c5Qlm {mciضV% l_7ߧxIu)c0Y΄Ӫ\9]"~_>*]M{S_*/N43$~rcnnE!8 O>Gjd׏çw:[3/4Ĝ?qCe2Wa5| F+7 endstream endobj 3 0 obj 1610 endobj 4 0 obj <> stream xOgGVJa0NCvAWA34 '<\$ L6 .xd`$@VV@@C O4L "0E.wSNsZt~nT B!B!B!B!B!$/ŧ??:O?~xs/[@m9ћҋƟn/]"l{_|Iɑ&vqN֯K0u I9ZL'gA/wjւ-BȘ~4jnh` sg)Z!Ug5W!MYE~ SjHuBqV> ў'g n]mz@r"0-+++ LAv NP3HUN!]a)z/.sb%d0MqAWR3oXor&S!5cVT 9JU|5>ۧӉ'4 9JuC !UT|@BΓTGD,Bv:>9XBT+BHQR%S !!0'Qn|tw-yOxCIJV[ol](53W+2g˵.!z '`.Iƭ;g[k@??PK wǐP{٦XQ6Bt:9w?޺PhjCĺx0fyНlgYCWFUx#zPa^x?^Aa <Qյ-IW"1TMPoȳq)՗_9͇A7,kF+ҽ ժIVj) RP?j,IB5&U]?9DB=@{}Բި}'}^J{OӮB/2!>M+5Pվ:lAR*UȰ3N0}JCt\9VT?ha5'XVh/JSF[E!OE{:i[&7uJ*̓ XGFXS*Ce:jU7` ыWrU[y J$)A49SC@|D+ieJS-_ɮ>/#hz^ILÇ/շ KwɈfTMkenpj+$r2gtpBX0ɯ:e*_&| TBWDN R sR=>4Tв~iZA6KAJM +(%ui? C[¸3pnpZ 9ӆ^wdTx廠 o[Vz1EIݦewhWʩAC 'wbu[!Jم|"iw?G?[XcQ)]6v]sE%VA(FR>Z9 TUlRB˖f7ڛ` O-%x0Ь7n/ UG@1Elg9檛jsVji PT4 X-aElM+R"Ňuܝ7ik:s 2QtL9QbؗWnb~Q c:&6KPc+rAtC||= y!!9N/TEhIzTX^97x` w%j1Js'}bpsJsor&U9IBoԉ캎MTҡrQcUHLu>Iy r)C*>װ !DpJvu~qsl:nx^B9UR(^K1l&hiZ38wC!IW+T9B^ęKGUAQڸSw*a4Aj%hxm| M?^s/^g*)];@7z\o J:4lfՆlɥ3 ̺r)Iyy!½*G8ZCM.JU."OdKN02~9 }0n|tÍV=x4˩BrYيRe{m0 ߓRmokԃRUD5SS&|Ko>mP{ >ߙ8_Ÿ^A ߄hH dAaTV :[gmR8=tKM˹"T%IA8 oN8VRcEJ`4nT(:$PplE2'}N`W9Q+])C2uc*z~"<*o4/{6Nq`и/>@'+URC2織-E9OFRm庴|2몚ѡR]8]G;[TNCꪹ}*UwQroVp *]9߲JuѱXu lWI%xO&'T^B8>pQ=$RU(':Lo$F!ޙ2rβgTeh+p15_ DϷcp7ҕC q~~s|͵kJ<%Gћo}}ԕ+WB/_ YU髜 P P~O}q 8hԄ7T<@߷h8=X36NMӹFuT&eS5Z)z㍏6\L=/6OM|zz&S͕}<#kKz(H)p%?ٮR +0lxqzhy$ ǫ+8B/_o}t+) jjLejdE ԾWtjxmTR ̈́/rxx;Tc*7G4䃥}87z6KR^꥗N0wC%Ra Mt=sԪvhD͛7~b>yȣWGF~)J$3<_B\pGH!7M*ioA.liSzB2̥_tI3]?p9rnPɟ4]aAx\VQ6r'+W󽿤gi[īJf[L+ZE! P? 5fe)ͪRsrrr4q*_ٮ^QU!չFhO+͕>T>#m-Ju6d[z bRo={G@nJʙĈƟzJ%/,s٪y$6h)?:gP4d*˚#fY9v2Iݮ%S*+l<_$RZⱫ+r)ܗ;jztíJ|JʔX5#^=*lLu[,4R&e:z0h*cSFV7єP'DR)joHE\7~w%Ԙ9Wz?Ka?-uH8SkM% z`SXJR)CJ4~aތ7ZFxM?y$٭Raxd' ޒ\*Y~p Lz]jH6zעFA&;T\X a^-Tx_!QE<`/>a Nsz4Q|xqtM } :8zaĿE/\J(IiQ*ɱNJIO k|J`dk?u<$ޤ4QvnY?a8ђRC(Db[lYE!1G+jkw~)CMxj1Bt+Mq)'k6٤DiB5V,UBOQ++U֬)h,thB.h?=Xz1BՕ7\0sNCUE~5J(&e%<@ 7JЦTkrRj[}yj23/a#ϴ^ S9gRt|4g~_ԛ}Jvj`z)U~2!!C#]W)*Y~ˆAX2k(vMC@9j Z&xw} gY\4hve L)=/ Iamo޺) [5KHRGjb5:TdxZ&J&߲zz?~>yVp ܚOlʐ'*`i-'c` (C3ӱKC?q7nK]6(ֈ@RM["?vq!ϤIċFš7Еөu6,Į't-X7|R(T**5.J5AwIYeTloJ 9ѝ gT)j4t0JYxoJ%TĽ>.tT.TrjRVeޔJfQv )UԵlTk~/-9|:P|ِRE3R-ؖRE٤R-C֩TD*fڕRuR-;9jRm+JAs~cRy AeIeRz*]S(U҆BP|%~Tr 5j*U(zBTRe:nWIm-Ju||͡7_$T*_Tzݕ7&DEK917ljT*_6TYCψS)UVTlH^KKea1l_\6Tʳ5g]!Ig P|qOy) S²x{a Tޔ*9| cJ{}:#:-J)@-d/IvT C&]`Q|T6Ke;H́*I (xFwj:T*j~V T*_*+fM|`P W*W &og3{&5nJ  F> stream x\K$ϯBSo% <0^ߒ"I=fΒB/RdnV=<[?noSo[Oo޹tO{/߂qj,#B{j]! B[%[ʸo?~Ӈ㷿~7q7߷o7Q~?w} ~h[7quzob%\}{CTD{Bl1J.3xnm>W^hxϹNa)He) c]GS)To~܃oC\Ѭ禛@2{x?ފ6[KQpG{:Z2fDMS,q6d*c+40;" K J`c+ +Ȋ-36*hx#@Lf9cS`$_@117_UP`KIȭOG!Mn,zZ>%0vN`V%tx2L>wlB?:zސxy}Q~ւ7AjEqrD>լOCpb0\a\', Y?-oa%/tDZcW lzvO䰎k0} K&l OMML-&ڻY3 9ajx#t/ȣ3!n=`Tڅ/ciY"<1Ew(?^01½[xoa&Yd ;§&f_)vc0hXfB- u z$dXD鴵b+ɍuȦz*Cxiv;-唿9{#%94ԌסJ a⼡{zD0>>*%P)ٶ`=3 p*Wr3v{ۜ@ȤYS+y)'xȈs6ʥ0pY +"\':eNLr#HDB&t"OIjň36A0УbT'jѥ.dHuaTʧ{'Kv=kIvs/ fmBj!7pK=!f& B:I=qzd|"yvtM"񦔀AV-g'5V%P*Aة"B5Sz D<)u̖Ry'Qc\saMD O(4.>2Bpj\ €tWxc5o57ZݦddN4ْoDe[5MyEd]V\bV5deKG6 =cu*ene7JM(t jRSt+1)w۸zcô 6؜MlckϲQw8GvTNxD^5*bQ%no=#&\e? vPV &*F>r*`X7mKo#fjtLuKYqn{06Vѹn/P81|e"72 [7eTq͡]w iŪ ᅤ[x SvֻUb \M\/إ=bxDp=,|%(KaP93>[#bʿsĖpvE<^q]*(ce*|-qb X,{T)w-!qt,3k gfa?"],d?I`{|UBP&J;4rKhQp(R]bF]WpLy?oK}z&iriAUf"x-}[.Eρ;wkG(13zx0ZLI+pUXW4 * 4] 4U=h*uB0id@%"$z7gsV{ GtX$[l7յM I^"x蚰 Y#۹𴚁EI&IҥzcB/ 6 zCeMkA>E*Q|A(lR1<7Fe^xa^^"/bx04E2"光W 骫\ +xF?Ȝǃ=OCT$:"XRWG?aR ]uf$]AoGKs x7A\+]:k_[$0G'53wښI%ſt<_;YGnnyлAA|?_g c0yU^ Yg\*l?gzֺmO{qPQqxħ.7[`T-oPĝ6-;<@U8}xP3fї"d.aU>\{ƋԵ9}.F=^C#7PI됷G@WPT|C?3^GhX 26{ā_J4ѢΒyD mw2tỵg!7V7f`󰈭'Vs:!q ԷGAv]%w# $TRp ^В9Q;8{ J ӰT~|"}V`WV)ԪT~5 9W6F nk Ѝ}>YƬwf8a5FYh5ۇ<&~r`+8l9Qa!<ڪbꇞ.t\b\'Iuw T,lfGnR8qx[Ss [ (+8bv!tufa 7LvDB7Q*m?,ҙ@{!6-̡On̙#kUʱ*8>(XKM”&:t?J4bD=rn13XfG8OAPc <}\3cS3k.L^tnAC75]Fn?7*p &WFP؂"%VfK3[sXx9o3 B^^;L߿*lkmV:2oӧ0l-ǁ/Cۭ?\)Tpjoz>-jm: 0QBQuH)_+[YGMzrfIjU7|VY1^~ Wq^E46wHWxWŦK]gDV-UL> stream x]I-;r_QsR@ .xxg {o 1|2AݪL /FIy_}?__|yz;s/OŘ]CmR.a??OML晏zpj0u e.aB#Ӏon_ϸQH̤|Uzҟ߇p__uOv|̞ȩ?LӘͿ<(?Շ[J'ط,/2}y泌4c~E~|D~\# =pٙcYȳ_*b`I/>fL̫=-զ.1 0, ~]O}F(IB0u7n{Ua|&OgpyC[z E`= L3Nn$e֑77:ffMԑzGdv o*?J]VzZBb@-Ϭef/$f7H:qX@~2P1WS [~gEV KJ[` n epVl>$4Aa4iT'g:ef | zc?SUJdkbU$:z2a?U96\m &4f(~*Wr_kp&OY?%qd oۆ]U[bVlՑ0ϵt-#^YQJ)B we%uMIZe.cYm350/gsG`]!њ1_a^~5Y T*-F"F< +ɫk 90Y  IaU|f@0TuEBX|wjf$Yt-9`5m{7ԫ>ȶDH Fɑ,[bEZCTH :BwyI"]Cn3#b?;Q((r =s ]!ϯc2}cPp *VҩcYjcnZlz뫗C"j ,BKͻ=n|^*r6DTQŦbςq;dww+ yP{"?l9K0:n{KaK]7AlK373u t@0xr[zϕIxiUunl J核/jF+l{4Դo*- }8фyRFn],*1*um fCG;z5l32rz-8Α9 t?/&';KClBkbA7w62+HJRh DxvLx[j~Ǎ -6DcXcQn t5^{e{qaX 4`+eEatDv ұ,Z挞5zVvo#{kk1l^eTfNYXWIk[~x7Ȟ?۷a [sv~\>4Ʀ 'VrRwxE1*뤅7ZA +Qغ*{T>Įӝȇb2n (E:kDpeF\a- r!ד3Ę; 5<}Q^ڸ5 WgDc[bnB(0N?i9}xkEF1gۆU0NzM7*noS:!U@>[[Kw]|]X4).<`HUF&hB\X u>,Z:n~qP61h9󪰡UF|Z,BߜpEYſQJ6Щa:L;GkN(t"t@cxLطڄv(0-?%RԺUsP7UbygݚF]svH)GSO-UCp Wu@aNߨޚ2j#8+1%F w4ߵCh CQMMT̼Ap|]ĚN=E\.@nh"n$Xny7<䀈y63%) T!z?`y5BB0& I#KΓ֟"o5@ _q)j7l,<5wF&&VO6Єt) |8_EO(QwRE' ü!"=l]/-A0[%Ou<xKLfvBHepZjXI+DGC>Xn[R4Nu֒X.1tL!zz*l5Qȫ?Iyi?U 78zW46̩ѣ6єD*\XMHbo6YʁbSVg#7 Zj@ޡAߚhlQYe6p;Yq6vjf p[T|ĩˮƘ"=k֡օjB%WWv|ztշblf'hX# NMG?%zO S:V [[^43uĹ ofſgOk>vɇB9; =(@ځȉŒ\ӯ?&ѽ{a'8mԷRȈX4 "=k>d4s\peB ;GAMT#ǃY#/Zx!l_goϿs{__s<^5fߵb,] YCSqۏ@ݭ3nKl7Fڛw& jRAԟY\Eh-G>[8327YDO|BY20 ߵW/ 27iEjKΡo'/t?~><GbrCZ ?0bͲ'?Aj͖v` Aoˢ5 5B_}_I] endstream endobj 11 0 obj 5268 endobj 13 0 obj <> stream x]K,ޟ_k)xaf7ぁ1؛G( Ie̅:Y))Syyx7}/?ޙ[zw?܋1/?O#!}ݸOZNm_,LJO[V>n=nnbg|ΘӁ|G%峐ѓ:[xÑg,#>˖LӘOjz~fOyN ط"/ }eΚZD~{P?_73 p;:‹ٺ|򧱙a,&S8[$j_̄T؝^GYS֙BKj6.ejSYWU8NH_.!"G['7_wB_y Lm]K^n٪Mr[,tn^[XQTk(Q"9UT,Ϛ"ڻ+BLjuNYSW%ٸam);iѸ{ԠzN=WQB'&J{G *)VYI[0] `hGP]%#>_:F>LSH;V2_5 b\gq{oeVWlѨdh/¨H!Q Ey[)ؙg`ڻ,ʛda u6][ ,eeLueZ4ύI` iy{9e7g7%4B Ҿ@MQ9$/C >%+~4Eqʖl`t}#mkXO}및kIia7$젱gۿcWN4&Vt ~pjNuփ)d AK"TwIS)mqϛ,JS[6}ȓh!֊~;,E?fq{c˿)YCcgb #6Ⱦty~y~LF66ctΫ=a0Q1؆ *c(@6 x0KĘ󲴹 ߳$fy Ѕ\? _ґ%,))d"ŖD|gοlP&5 $™S5!󵭋i rMO5s.Xr0A,AK1bJz1{6QWK!ǔq]1վ9 {RM7 :b`=OteNcVy>'^vܬy!oSZ P G)_m;"m@rؽ2j؅wSEa^6-NFOǚaU}Ut[%{s }'Ul *X Śv͖@B]bw>j R]Ao2ĞOWWX;2isYwg\q:/b*/~0>r2BT"<]F.O{;T"$RHʱp5M7y  'z*!<7BX W--DBZSu o#=9+hdU2=dvP|5dK.wFIZE5Y d2FEuU)5sh3_08ɪv9A4ޢlB`yMt;SV v2d2cm0F.  Mao+B"8eW@+uqCNz,FbEPe;ᇲ"&ˆ3r然0Lum!2ݯS v~Xد g=B]6O$ ꕔ?=\=d I,"utuxXYrm z!=Ǚ,L8V@|ql(}Bk }Z g*NQ8XD)<#$>T~sTn x`)U('7N_.54FU Ь'JQ8L׃p'rvk#ѣqH D߼}_#Q>! GLft Ȭog@0GGF(q`T/ʭ$SM|ujgGa"$&UF-iC}XWWOu[wh6Y)Ac$gw5&=BdtS6&k ,zӍ{CB69T[7ũiA8Ξ DMs i%ٷɀ9sw_uB ګFQ)Kf[9I"P-:ʻGa鏵lbW4$C51}<vpn&rZRUAn`0$Jr4HjvZh:YY$KC4B%bb9$k89,נ0lD(s9y:fõoeSC$'՟MHϵ˱7锎{Y , s NlZhZ %)LHHۙk|Np{O95ti䆧1x4ڭ`JݻdFSIT~03:u [0@2msTT[a2KQ[sKSr8EѴ} C@w'4] i5(4&[@e3_:gFG %Q"[ZER]/o2ß7ÿd 1g n/Ə ]` [꿿LZn'rMLM Ɲ`7G  GN4Ium#:COr,4`mpaz 6|DqhRyL Qj VȎ67&%;<\rP>S7F0(#iѥ8W| 7J_cPoS,?w*~)܋6T7ҙBFy$\nap~q9kN*SF2.pc :=jr6 Cȗ1z3=]sjpF J%Qۖa.Ks]Jx GAvJת*la$=F N,{FI#|p{oxqXNc8,߮Ut6vu+!~NIU)b#DRcIٽp3{y(n#ݍG+aCU-\?>-’ -A>-3b1KlELyar9Q`Nq=GjDmn~Z,X3,/ rG}h Ex1"D.*0.-gtIy[D3<"BH.^xZ]-LF/Ȓ]q&7.sr=BP'mpc+eَ@Qv^8v e#2!ل> ,cbYl oc\gɷͱH3NnB[ljEBY?#Ƅc쎻(2=vY8@yUK "ʾMZTp4v! A@RMhj9ΖN5M1dc+PcѮÕBC=UT-ftfftpKy_k; Thڔ34Q\DriM‚S;2 ʽԿ/cPp=א].Biise{ty+o. _WJBnjl1Qۭ)Lg+7{ ÷[`[;7Ec7zRN `{}0#WZ&{W#un:UkQ4k b)KۑEa5>o8W;X RoCSMIq(ۈǟ_6 endstream endobj 14 0 obj 5221 endobj 16 0 obj <> stream x]K,;rޟ_끪I=RRBSЯZx7pw1llG(+^sNwfJ E|VVoWmcڷ`?yo?~}u oޛۿnޔz~~av8Mߔy?~6\d8~]tZy5r7˥M mMD%^>38s9Бg\ʤ|'R~ =r>ߏ8kGwH񙶤ҜJ.]|!FN' $/}i;bE~g{z9?WU;7援H_oj+{3Z2Q:r}g^KpXVƧCX~ا]OKy0~]AAeQkGH|0h!qzZv3G!AS+#`pf<}LE#'3QC 3M3h'+4=PY4vpL?$pN-DSPۣn 6nU^PTe,khE@$Ag9"ee*8sP]7t~UQ"Μ긡^iS7J] sHy{uR1m,H "u$<v?Y! :5|WvO9r&&D0PY ˶5e/!]9 1V 2SaNq{aVO-R1)V O`c;SퟳN'Ɇ}A͔kZd;aOZ3.gdwz.#ٱp;"אȱ5}h4.NGu{{4և` Am: V-U^Y||TLb๶TL2$$K%`~}d Q` 5m2di$)_R ,ʌDe b@K3?Rc<p$9oAz VYT;͚+}KBx"khS'A{eΰF&86{pCٲs @y3 pD d b!qZ9RǼc2pZo$:g8%8"1ܶ RAsF U4>)r*l!P^`gPіB1UMTS(l,[*iH<#(vڗ0-|I=ŲKl8Cl}Rpv&l랕rWcpLZ<,{uqDЕK3\ۮa?zHGKj(u)kt Rnǩ 8S8]APuAv__û~? i>I.qFN1Vr4/٥' ^q^*ߒ:fV{]5qns&{WFI6© } OQUX+lB]ͪThSJUO/(C$`)(ro*zF?N%(-F/TdhlVciYR6*!:? \x')̊ȠcBYFA_HNAh"qELǍJ+'\<y2އj$OBHѦK TقLi؀AqBGб&p "{䌟Feѽ%]pȊ{D*aч lUrO/M| dz R&=<غ?i~ϽmW?=͘/v%9!|_E^LSTuXj^TW5m*CP#g!({_@چ&MVnwAXWhMjFm{-njF9Z!Hֵ$ bEe]!syR΀RJmR?.|yR7RXrN[k47 }zSu3E"UD$gUvpmFW1(ZZ,F+_]1ѕg9g|lRQU֪*QI l`rfP1_Ni" *84O aWJ<1rk@hu)›˅-YCgw vA(/0'ؼG#g\ȳqU|Y}s XZ/ixrT !>tcNY [Li,$JIfź||,xr:(rXT6.HQNUKIWxb#wZ*I4T?j=.]:pOs[:Kxf&#I*&{V5rl6R%0z^d*WC1 Jc/8\#!'p⣘1HѠ9\yCqf!}pjETGgлWq=FJ֔]4nB=0,|S %(Q'fw0ya>oP4G!WP^}8{,T}\Q֒)Q|GcuxJr@h pkX5FZᆺ)T쏉 !ﬨ {a;EByV]zqno$/TsugvE , B{7_G(#M^҂Q w{&ݭۭw"-Á lsֲޒ\x, O6<Ǝ͈#办Bl8|tjd3X 2j)|r=Fc5jxg{-Xݸ<藡 8xd?o zR . ` q>ˮne^; &Z<@j+f  緘6G'tw!һQY-l] ƨ[Upz:I'!#T˷N]n34"'AΦ[3isɅӝ/{ X:\-&6|h^`!Y*ء~s=G" (l@BKwIb#0}t(4 MZ%Fr$`*|eWR=*Ʈ cg,tMlFK1y㪣&>GpGV; C \PC 3aILIm]_U Φq[Џ\d{arT ЮI ᴸg?[SȢ? RTiJvjRACO޷sR^_67Pkj 5~H=#/Vpۆ頇b>SjKLj>pMGE ꃹ)b8O'-J8Y&e&6σJk >S*A O(I uI{ Rb;F}nX7ZB%/,)OxR9?3/ iH(9b("Rx=bE?B+hTza|tJQUTJO:F'S&V"!VaY!4)PUf'|x,hZ6NqmT=)(J6r1ϒ?A 3~Y\.]>mE)NuyUu#:':LMyVVsz)Lov}=V0?b_ ?4v=TthHU]8$ȩM=˼7j`z"󦦧ԋ& `&O# Q}dijI5;{ k} ϝիPFV ` ۓF쨩7okjT8[fƳc"._ćBߧn&WΆgO3t8Y5V:&`T'5뇥N<8RzP59 0/Lɀ%"6[q`_J/ q}8%O7]eCMLM \>1C$e u; .&~/THxKZ~՟q@\x5 t?t-&VJZbjleەɯ [?NNNVy?ӗWq' {{d˯\4* endstream endobj 17 0 obj 5661 endobj 19 0 obj <> stream x]ˊ,=rޟ@SL w`g׷E߃9P'+%=)y_!޾o/5˟퟾ݛ1ozquy_7{3}sK |%pزjdp˥͘mś E|9-gs<l>+)_Гvg*Ɂ{aɔ9]9^.N' ؏/ Κ\|~{P?.כ튂#$e~le̳YթެbqEV +|?z|k@_<(1]_I^7OS0*(d,ZLV)Mm/*uySC7 R[H6M W5I G++ كľ֑viYu#[?tpP@d6w(>5EP͞WWIb0IFWYрFioZ󰪘9m%얅>ʰ/~θ#,?lu4G {[d o%TIBsΆ>]6,F^a]𱷃9VP'f Z(1ȟ'A;:'V?n w4 A\֏Zr=SGJ aBbW$g C PQ>8JB KmqUC$e4g%L"(P.%"FQ&ƻT9 v1b$0(r_q6re7/t.MV]mH-"IaPșس}6_5e4rӚfms3āa3 Wr*YHGsf\8(z3p㼆0$E)ҁ:ؗ"ëjex(Y 1B_Z0M0QCjT*EWbb3+@3-ݺh qgh?+T<ɪxo`fX?Y91. sgc|KX> Ix`XśKSw9=QMK&>!To6\i|Z[[,B x,+6Z6fZtjp'ZZZ$윮j %aM#PS g %UqK"adƢ)Fc-]Xg,]U(!ik+}<.kÏ⮚[U7u*&0২| :} 7f'}񤲒S H5fy%x; xGA.qZ(^~GS{f{Zd%Y6(H:ꐝ;,2Ji1;uя & dpU{.ݮB*= 6ԱS` bgb.8c){Czfwӎ( 0T*ai$?dF\$?Ʌ= ZuНD`Wj4|9v{=d9vR]qBd[/zh:2GrA\~H.:L$%pH`QLйRe(.d-r֕3R"? @m(OEDwufȔ-=JPjE.{OC|꒚iDLXflcZjc)Q;/Ӝ`Jl/a{e$+<[%(F=rg՝MIߤүYoґe5O{ ZME/b)- i[*X6c!.sCѕqNfqЄydLpŽ>IJ4ag0D<4Yʧ8Zĺ. >n):;l4\ *69q('\B=]uZ7U5ʼJʙE X[zQ^" Op4gvM_T<Jkc)D.a!]9e]؆91"m0촄6:mcq9JB=T=*Ab\Ws>q1[rDpT*eJH9 OKi96V. N<WWˣ5D΃dE70..u̢@;+V4QoCח {&mLN2;DjXq_`ƂՓcx)0w1X/j9.O="}M]pI{Zy%ȓOj.ЩG6Frm]/X=ǬǼa6jv7 Yuc91Km:+ۣQLenJ!0䅖hV:2ɘJSg?CPpp U qzL?rAvvi;oF=0^vH-~ۍ |O7O-[ 7Dɓ8bLAWT֚[yxa6qq?k=y5͜J rX[>v3ag>A~CI!9&q&]*+nS^3MV^j/GXg/;m^p+5~t4|&~-fj,T L45٢ȼ9|{}ծN]{@ ̕RE2 ֔OpƷ3j:qK3+bwD%0}{O` ASPq s7PEL:?4'1>1!+aFSɠX,ajBfrJo[6;m TODZ5.$S߇QűtW|f͹5[3ۦV$%k {!ݥ]<M{ ߴ8"j&B~{Uv.%ӂ'\3o>97+^^ӼT< "[ڞӍr4w!Ahn BSP!Djѥ3sc/E` 002*Wwb&^elmˬP[214D0f0͕ l[ޫ 6 9ADb''cE ld&|2ҮzLuVm'$JY !l ⫝OPĴZ>Y+ӤLxpleF| * s\>gk(¡QV zD.xD°QPO2+h2ɗ]oh5nUi>|0U(e8[(@TFvMvfc$7O3-AY_؛W]a V mq(V+5 30ERXӻ:uj"Vu7K^$jbˢMZs{;}b&wü! Jpz`'m#QV=㽶z#⏚&,d:r ${YzW^6e^7$\M[茴#/BFMe&b9b/G? [x.?9 _֒JM>߉Nvlޏ:ԟ>M6іb2BRqm"JzkOqث_}!2t I,h8NkMs "dB رayD?ZIza. LWBI0_KOBg;oIϪT[鎦p9cOJn`Wv讑h-ͫԦ}۽ j=c$#N@9-|OZy~mM"kMA0Cjx"͘#7iEyT'G-ffh0z촕-dE!mFrE{!yA, < KQ/z]c5QO=81"\jp*@ 4m;'\fJ-%GA9_OpPx^ic9(Fl$IGf}:Am*fdxlNRaL`ݟ4 4)@}ݭpfM  j "x=xޖuhG}5$F=c#ۿ9ݰlڧ}]tz"nc[fZ-BbBՏl\g Д ^#h^@:/+!8^e=aUZٝ{PT2^S8(N,>0=֞^WK埻)=t+%@py^d^G8.%R,mjM^ ,ԗcLXO'/Tpr-'+x@er,]W_~_s endstream endobj 20 0 obj 5647 endobj 22 0 obj <> stream x]Ik,I_sCjGskx0bn00 ݗfn/)S/fռ__8«I޾//w5?|c^~s3_׏?33Wsw~n~?t^ɖy~ly53n-{[~|,WLyra3_ϸ|R>r=_jGGY^dʚo3S]('l`ߊL,Cj~pncߡ|+ p;‹ـ̜XS8ccͦ"Q-ӧGN(SKe/80pmP^Yb,U?`|*I=*'q$hZpJDZ^v}ZqwbbNO=`:2NR:>+,G0n{L6b1Xrz08يčGq *zWEw{EK؄HT~ǽB+VeըDŽM MLNz<¸Έqp>%V8TM%Mٝ&?N8 =\!gM*6-x\V'el(%VY?,CDQ~`G FN*H#-hKCraRhΫ J ub9\-=X2$m}`;JxNdi6 I.@'6i ́V)5Y'> 3mq9yp'~dUXyT8FX(ctޱPm1YIޖͺ7m"IKDteЌ(شs̭&^@"͉t~F NɅJQ \@*8RD|4S6רМH;,Y &ƎHq*()H}-C1ʄS+N\pOun~hZ\oyL^aD R"j]Xs;vS.5ZL޵U\dom>w GمnžP0-LI-c%.QP"Œ=Ck_㇄pMI>fV#ߞ1:x*iTbWtnJ(UCJGUN~FtE@v f6d4N&顺~N:tuhy%2gʿ_mb^|(MH1&L"*@czf\C8l!3 u-t%ؐ]O |irbXXMâbV>vAtn^ nqkXC)>v6ڹ&[4@c: |.,}TP{(jqn]iH#Z%ճ8t8w@ץPSVC:J$7ޛr#-FAm#l3._ꮪwNjkWY6TEDXkSP^PXYwE7#YWNfhle0d~ D%>K5X̾mW]2NŠOBgeD}3;Ha$¦tšR]Cԋ-|90t86YJCǺN TPq~aav̅Q9 6ͳ!h1#Di!U4̋G>tytjRp>4E-(su-„_qTs  y i$E2yI8[ڣl>8Af|`=/(}<bg.|ueֺoXsOiZ2qXkgy՚YRLAsCvK 3 ,=-W}?s͘1dgղ +, Lg((`}~VUiT4 U0+@p`б-J[(ē,wzȜZ!m(;E;0MJiN%U .WהlPj`$®4˒RnpeY wv?ԅ}|8Sirj-O/h.KpԦ: H} >5nEŹjVOJкPbj')+}.+m Gigƕr֚ݙXF{_/ 6k36xDu IotgcXrOƿ2cbCˁc]]%pI'-8D=5z'e{hD.pOhlOIc6}CM֎EczE:%Dx|EB6 IPϯԤޣܖѼ@~jش*b8j\ǂ-"MOo$޶E ޚΜGE$T- T`ځ>}e,zK"$ۿ҄K2[2KP,Nu& A/ܘvfb:J&Ad#.1Ri~OnX&]5>p/o>o҈27禕UÅsS/jEw9,HWKr0FcGDN]6^!&ʊfB/[ٟߌhZ/o#=;ҋ ;:;[\1f=%/̑y! B)"b"90=aFоO : SgqꌵOye/56&yOG#\Hw|Bl(wo?7x7a."y 1E},Y(-A; ~[睫ZgifZ\7ao!o-LJ5q ѻZ(Ay6St4W!b:"dz@%V=RA?8xjf:Z8;I6( 9gz:UorOtat,#?[ݤ/7 v֔y˷#D9PƥGM`aDa7c -AZ4CHtH`j|Wx tf^p-iaA`iѮUHңRRزtܖMk#E88nNc#+sS6q94n%CMXd2"$[-yN.XC|Q'҇lGo+>Dyz9JBeP5% 0 />zm*?lk?3* p<}Ǹ8' w3Mt Aݑ͗D.X n$ *;\Wn„ђn(XuG ZⱞMKԨpJش(,2Ok˼]7>hN BQ%Uڪ|$*f(恤@HzďNg9Kbp 0WP_+J(,MM諙z.UJ&e;침 \J!p N% x%bq(b1hBE%?R JVM8x! B&QN^JO7o_xK8[wOb{eE9<W*^iL\]5e fw 4}\e6K4]E_Q;NHUHÄEd'=UQ$W;2(J"X"8-|5,MfQat˃M9P}c6nv2-gY 5ã]I.|kYc>Q5mo0AEU?mg̤7\]ЭJ@؅W*ϲ9;`JNo09dƒ#Us#ʅ˿TәpqZaBx5!e_7Lf '5KL=v#',яEINv_{*u[ &8?~_m endstream endobj 23 0 obj 5675 endobj 25 0 obj <> stream x]I,_gCSk*)x|x7{ ><}KU[V f_w"sylpI޾?杹}w珿˽~o 3ն3S~nfn/|-pزjfp˭͘-[xB%|,WLsoyra\Ϥ^I(|=ϯz&^jGGYVX2eMcnjA^.N'L,G]5pn^|%+ p$b6^R9Kb jca51Nr[fi/3/>bRACQ+XGTg }%lpf /+Vi2ML%lJҖ\*/60,Ȥ3G>;1BM.nu#1Ō w&XUG5Gm=J45S"6Ǝ,=K*+Z]rB=X Hb_]uiXqBcbd1w"˒ "ԇɴ>a+Gِ$0쎎n#M*&kCXzZSacax^j4`Q=$aUi >m,>Wqj FAك'oG(-0>$ාⴕ9ǂOњ!7b"6 #p[6B6gr;%)IIG'9Oѓu6j(a.al|bUCzGŪJ [мj8b!8PIClz"FMa#†2b _YaoIR5>1Q|;ݯtI 4d1n.V2ZUZ&»6&eK)ep)!VyM30a3Xιm^`~tIudIΗ3SD؝ gwR Ϝ)=OeӲnDຠA@JkHgKm9\""L 0\WR]ݱkT- +7{X]E>CeZYo\) GPCa<1'64J i65jZXb=R4Q>T>WNc/dpδJ,A yThFeS'0Gy5/Ll( NP|xUKG[7ۦl#tuq.q[1偊}e:0GNƎnD&U ?GɫRBkI1dvQ4bЦgSR킚"P#h*\Y{unGSٱbCAp a82@jY*h+R(DĴ>Ndu'QHj?9Ȉ=4Q9. x̤&2/8 -SQ]`ܦ"JGӆ+ ɣU`[rmr4;~]BWN BC/kͤRGKn{<{:S؂vmD} ]?`uϑ8HsUl8%A{hrG+N}r;`Y94Y̢zNLPCGg<)Hˈ S܉"xp}$+YK-Vx;rو@qu0<CW-5Ȱ -z ߊl@(I0o򤩊 UUA\޻sc ݐ.=<{ɺ D4׹h\޻ԡ.eg!d[GpQ-qLT9zE^*/E^]楎qJY])|M~ѫ a(N3T iV4Zgܞ-oJQ"xa# +\3jm:{5[7.2*qw N4mɐĦ~UJHMSN S_~u.7CMr4M.m~n>sg@mQ-&Ԍx2aCJ8~R/:}7ژڛ@e+cܣvb Be{הR>9 Mm:+ֺNh!J&E+g[~fZG7qZ@k6d5r#ʒIӊ&T$Bp$n5] &Ys۔(ڻ2&ݕuI!BYBң5 ޮPw`E}Su(ԩj:G,UtÝb[fCt}e;A >z}ՑNǛd KU̻X `7}8dUaȎ."&+cPY캻dZ!ʟp]JX~DeɦPlTkNsC`g5KҘ=ݓE:u4#YY 5&ٗ(XJC2Ia0^@\(Vu[n;YmwMwP0q%mg`!4+}NVPZ#fH8$<ހ{۬bA AOiJ7hZ64(jz )j.mSC}VMu9452&tGL7-樧!ʎZ`Tnv'?ހ{vD6}yeٺ]Mw`5/Xx5Seo6?Šf>pޢ]X*cNiowq^r}ɏ? Xu#QD!r :VYɤ~w_/~ц;1vcDo{9;XAMb}s`emt˰TߕQG,4^=jGM;-p:Sg10;=ew!̤s?d;ޣ)ψ`J]=ͫ# s6)̟s{|*OLvU{1P_(Kb!|jMgձ4>I6Ω~ֹűVA_ݍpa(PC[x3:#[~eV!hx^sWXⷖ4 Q5PC!=a-1ݚAoiH^Ŵ< N;a;q0fܬ&T"GDtw5+G:♂y6U\p@ m2.R/Ab$Zc@g Tw+"$ 6x}=B.Y+ZQ+C^k%p7~Yڞϣ T,aU&JteY2V3m*wUHjSO썫 ةZvo(\ `FLضAl#:k\Np8l]"QU)p8vlP j_ӘҖ1,zV) g:oʖX |SSrZA2'jhy|?i|4uMc| -U@Wc-)uPfՙ~⑀khGN0G D+yv!\hfܯ&ηT#p' $] *wϹ~xԤ$@Jw"<ͱtw 򷛼 7vPθ- 1xik/g15.[lF? {3J4-_zkP9AYB߈<_YYp.[&*;,.5Mbw-ڀ%-,1@"{(q{}pP:O yՄQ> stream x]I$ˑ KKDx@t4 tI00qw37|T!*2=W?뱾o^חkxw?݋1/?ǟ+WmWwO? 7uׯ׋M'Vnzly-j%^>;1q5.|.2( /'=l˾qϴ9"8P2iOcf|!F[-l ̻ƫ+c??߯\7Gp9 _87c,DG]^䲅$gqWB%zGEMvKkܰ,%J_(жdlpݪp\C o0e DZN_e!5C?/!>-ɟ8ټl+yY7$e`27Jek:iĈKu@[a۠ xxr*oS.Xf~)=MpX_%' ·گ8 E7: Rք"VôNGMj/zdu[+ *;1c֊UrLd31w:b_@U\/Un vƸkMt*܏o^' *a߸xDgR2cۗv1B0cnȮ>M*^`N`@Mu2W+PI8!M <ש'P$Z~*be~zI7~b.Xn`½*sVBVPrc7Ն?Rl_%٪q DbF}%Yr|ad|CL|1X'wmi'SglX:E0+TP *"7 cd^* 7 a2M]„ 6='87+V/6$o*;R$d, JGIC~!%ٸ $&@J%DMTofy(ľk yTv"vO&ҰQi!;1 Qe?|D1ECm*&:]@g@Z\qޘj!X3$3뎲]4Foѩ_n3U\j/{>WkRS$X6u|?m1v=It[S3 =^\98}/{k(sl*NIQ$-VW>! Qdv%"˲Bx݃jc8Vbx |(5'uTf3lԆz%I?T~~GװA/gdž=^_=iXJEb yzgĕ<Ĥ{wY;BG`yKmTewi)TDK[<0߼Ckbם[B!j)~/E nif1Qc`}6 B DEu\f+`{m*l &PȮRLmt۸r̼56^"ƾF#m@N\Ts ZΡ ծ!70|/s h `{FI!H3:ĭj!.|sjվͭ]- j7ڥȆXu`7U{>T>Bn>uy5[fcbzQ)kWr 9aTZJ*P_@A޴wHSIc^ULG)H%EA9z6Z<mbI|P&/~YbՁLe(\Dp^m W8Im!m6uJҤT4}3dfLauc3%@1FM R/U}S’,Z`'\X'EƓ:^*&; ?Xr2|}" Tlf7r\UtRC^JZC"=y0TVS{st*̮<V *RvDRT;=yTR1r22G{S$ċ¦^G(pTG(l2FGm/܆Cp91ġծ=8LV5ytܕNIߺw7i:fm* }^Dwy׎-`[xZ.5.bt-.QώrM^L Eػ&|" %yխa ;m13glLFu ]rW1-/@ Zf|$H & ű/dβJS\[Xg^wMmI!cg8RX^xt$4DOFBgQ0ҏ(8v r}G[75nlR`Ώ@v`mjlt*g7Xʈr]7Z+332DyYȉ;/]PN_ܮ|g !|p]1h`;Lo6Lv&"շf3grdSp'pY[aRmУ,)ժPp5|_dI?h-OD-evGYEڲEZ5ڨHI{bMjv@1RXy.qej~\ٯ$RIޫ P'ڞX'=˕4=𧂤"G"1 G[dЬeCN#U'a6P  7({f+L(d;~_-^HN%TCI)ɎH֜::=ihV,ݼZ8c4; + r%js[wWf<;#q2kmω3K ETaZbn1Iz߀*J*TTvRAټ'BH8dUXx#{pBɦR$\'^L(HBT&w8v]V?5).j%Vdt2"rQ\k9z`>9ufN1[ů*rršzcEvoWI 1+mEؙzyu.ŭTޓb!lPgoXQ%1 &@~G\#rRI$?0~5 moVSx)=e7A`.anR;vЄ#@B#U9UK0TQC _`A`ZW0=`}1C(k1 y21p9IFxqfsySE5FO03H3@m؉d۩ZZ%EՃ * 1rUItu:R) ܐ2W5GvPQL<>ҧ<*W趴]\,bt+k 蹳LŬÿDdbl:)Vu}_dՎu%YmTAԊ"WI˗ UQϵ2U_Z WƢy僡ID9; .҃ -g}*8q~O&'.ƍ ¢JE{:긫NTiP{ϕKd+<҄U5?lPxfUX1w0m~7 VfM0a(t"t %- `D8׆,ɻȄfWnGl #햔SMޡ!y|ش4,76)JHvIr*7u1/{;='7|&2|h= dkz'fc{Y ǫ1&yE7)qCOPU}BI֠ڄG88Oqi;oq遁N_Xɟ"u$3LT(vz0PQ< RU:ZbϕHQde(t!]}265Pv[ٹ<.6ޏ$(M7"UtYyfM>>Dy|h`s 9TdѺ J\E )G3=k(ZZ,14 ҲFmd~"Θd3v þtBmVT|\~QE aB@U͕4؁Vޫ> tb0g%tݰb;0i/рuRv,wf)f:Q[w}}J=%J |Uq[`ʭbuZcQbMc kK[t5U xK5e|.TvI-ci>2.35Fo)i@`IU'zdv G']ϮG* naid]92A{4Vo1{xsMK\ԔVve؏*1B9`v&ȐZɣ(}.t.G:WHʲvTp*Uts2*nTJY&<[YK]+d%u?٨Bjɇ4k#7ZVvc4-dA2X~/߯׹CqG^iH|ۿJ]M]X Y`w2vk2)ZO_h/(=+Oh˞~> A?{2m1đH/GRLB1o$)5.dEG8w(BpVJ stџHvs{iv[OgݜTăg Bz]@YпLej.GzpqV2t6%st& =Fdx/Ï?U9! endstream endobj 29 0 obj 5940 endobj 31 0 obj <> stream x\I2\q݃,Bv @&?뫒dtwxp^_ےJ_jgoyZ>'o]/Oo֨gm&~̓RO}n}|l,bk?oWg#W3}+4v__W.Rt ~~M:H Hg'5Oi[0 #N@Ny,8R}Q[~S٭ k\/"}if Wx==߷zFGJl}RKpˢwV1̦^P_gdRjI=Ic{Q6c(7EL#tULfZeeTB!oE#͙^al#vկ#B,ќ~ҋ?˘&~'D z꽬N̵ޕlfztF@K8AcOs˕jK}g2+$ie|]JZnU]~e\)cirըe5k(?J̸Hh,tm,M $ WVMm! +\/ 5lo,>kM`d27PX["]8n}XiWe+0ffu(?72#~ -Jz:Mw7,|a)U*Z;A/݁3e2͈ۡt"%WdzT+bTTg4:GԖXARqbg\jo'uF=-g#-*IŖuk ]Chjjċ>ۑ 9+YCn3{P`eʶOn#hBp Rܙ2K٠:b*e.yAʞ6c'SPFn@v)KVX6+V ˔V-XSM8@쐄) o!?rQg49M΅pmD!5ITmtf&xrQOGKalMLnj\ Ճ9wF3Z)BK$lE| [zcgK{Uj>{ۥ/ptR{O/e۫s 6MY4=_Y˭:E;aB`1po]bq]=!)MB<'.v_.gZUT涅fL/4'Y`5 A j`ǒ=m8mAhb?k2"SeȈC$YAs rs 8ӌc\v@;C1}D9\j 0L7rjܦ>Ӂ<S5O~_LK KQ+OI npYȈ'H~iTsMںYrb8^3a2az<&W.TCѪuv&(juug3rZB;:9)@(qMBU Q3:CEY=s =΁`-ثbKmuR'RL6`_H<vR?".^2qMh;yx%aPuZvZ|+*Ն%CW AY7J2_V4]m$~zUX(+w?JR5v`c6*IN.*S73[n2YekzC`zNcU$&bҌntU=D=#ba[<ȩae 5w_`<UiBՆ1*)hCc"KÌC4hj٢a?i:Q`"]wW܂ A0u:`m(JMZgm-B *1Ҵg!vҖo0=ް5NH-8ud)S͂ 1D34j 6\vZ'!mj5Xn*5R!A;r bVu, XɇQ{']BAR7n ;VA jj(Dn.fޖ2v@Kn[)Ja@:!](ƭ'~Mft]eyE#c]WTE'՟VxxJGu΍O|OA}PorqȶX$0>if:f!aimbAtS]%:9٘-Z"9aJ?l5ZKr 'Ylg\eooٍ~IؕxQnp7yұ<3tNuiQlTA/%`r50ƲS60#Eto+yNgKp~ ૏I:gwq[Zm$[Iיi|0~k&WTmwZiM#?~ʛCP͓醙u7cS!G\R-ii9V ;s M%;1TɯJ{L W騌i=(: C'`.!z4,M^| E ?T?<Cume\{W3oSW9y2-pMʰyUg:nj[C!p!v 3חb54hX9|?Y(쐅d@.P~u/k( 6H/4ek}i~/yhx ƲPOQ1?Z@< G~Y(p(@uB `qmk} qpҁ i,.Xu"HUR@׶*OH?lԿL4Pc=&;hwf n;hҽnN4q>Rv7PQN [(,{ YZkCAt9{o'WdกoQDt囱Y e@R4,rǎ1A ;O v.9uƁ]g[eB+7ߦYfNPwBs;# d;_JDPD3dIzmWfsi#,(鷂b[NjvD޲(9QevZff$V7NtW$pwr,c`[v+Ir[ ~y0L̢'_KRnN{yNhhMށcBxF-?O{ ?\UC*:XIlK ~rMT꜀2-sPG{&;p&շd.јKb{ $G^ɑ sQ1=>9n~@xlmr@*&,h?=tIJV넭<tqr[w%mFB endstream endobj 32 0 obj 4558 endobj 34 0 obj <> stream xZKϧs;VId <0ò$ GUJ2vKׯr3=u[o\Q/?}zzr%>usbߞ>~:p7hwM[~~^`7y5} p$uR\픴ݍy^<y5ަ'Ʊ=m|n L o;I_?[/aҩ#x;E2x1=@73q=݊ x6tjS!FkJ{i18JlUc,YB^?䓦P}vwGTՀC\Acweos'R Ba!ݼ+d6K,+i(_+2};Him+ťX)j !!@g9DkJl3-d%^}oE1(NU(3da&ZӘ0BA"\,U d=Uu`*bT扎oqoyYy3mB 4%Ը)8X jbomb!ء^m1bmTjC,?7%;Cž;36ě)b7 .K%J@a3AY[d׍Er\gmz:PLpe`5lb#"FSwM\+dm(ܒɅ{NY:aM "0)){*..bN?6~HR9.v16ipc=$[Ra1h|KZ97`T )l)Bp_"pܰusN[oA04x6x}6w1d,l?iWfoP,HnĴ6(!.JI&NCV. &e2Mo rH7Em*5U/kSj3ŶCL}8/?d䍝FVJ$tN굮Y1P[je]KC|[6Ffe/o$Z*Ft PWjhksN'Yw^wږ̵ =;!$!vqǾ-MJvtmVU=O_h~R(b˅*ٸx^5]=҈$⃥)UI* U: iU]dʜE "KMZNg`uUubnBoΡx@(j}^}D.T~,KIͨ>axɐ(71uMp- g )SUQ!/@=urT'&m@qL3![ϛXjA?=1ƝNAx=m #I`V9 [Pm`FG! !r^+xJJMPR:;Im8)9ԕ5ci}-H4)I)Z6*ժyԕc=$f^Sl q L:.Bu -< 8`=[dBލ2("b=ð/?=kjV&q?;)O: (Y[Eޅm7s;fqQ㢩E/C}F˞CcbFÙnzd7Rb:q ;#omg.&ינӵRPc g^_kjvtLx-c:qO0Iq^r9zuvhoP Д@ےYcQN0hPy M̕ҰO{nTS֭ e U80;RƦ7-j #R0J:Jus?`i½񹉌gS"*{~Im^\*)mϥՁK3QQ8͉ߞO\Ы" ڧpze Ai,T-0 '/dsѥ3f4'92r'^ jᴤj&_ o%=e@G~}JCK\? @F W4RT[ra Qԣ1ߠ UwiAvyͣ>D܎+3R+~ߠkg5ǟöC=z{dj ?g?y7ÎI|izBW6 ,2ybĦ\q`åӫ#M7ƆlcA $$p eCK@Xe(IrhW͈:ݭGB=:jIg)AYTlWK("OjsrQ9$P)VJoy2 ӗ!qfMVfI:YDx!>ఁ !82SL٩c/0#ѷ?$dD|֟.%n8 endstream endobj 35 0 obj 2400 endobj 70 0 obj <> stream xX{tUnݺUG:t' tN' $FAC%&CtG9TDh&:t4`ff*Ǚ8::}=6W ݝ9mݮ{}WF䆖a[wɃ_ފ?`[_@ywMhMn{"l†MBy%iZ:\Ԣ܉- PG9RWۯ3ལY,·Z;:7 @ƶ/ Tmz*2Gy&H:h2[6{#ޙ!S>EX9Qn"[qx= \ q.z BO ғB?N>p~ `;S8l6#|F=6+V;P, k p+)G k6%7oDUv5|[;_ΏssjWܶbz*5XU%l1hRM0FnׁPG$xG :Rl[J4iO~|v! /%pBrTMxL:Z<8#Otf`#2< 8og.'UU$O[霵rv۳w4Smg-zwz l]m;:muPGV*!>l)!>!4Ν/$/Rw^ީ̾cb6ɠ }8Ckr>B|$5,fCx4=ѐn''l%OּSVfC{ WWe6{Y X<f3,VSՑ:48~ښ<F[1[gNtzjM "KEФ3\qT2x֟X& zoߑѿ?At߾ͽ'KWp=VcԿP:0h<$_$-A5HMe`1Y̕EÎ}=/߄S7JOYqLtpN!p:WHhTrC8Nmh&?/Ow>.b`tDzX/&-:d=7ї*ʵ[>jk8 K Br($n ޠZ#ۤ+'nVLԐtU'ԌE*Rդ<.7ubͅmHa\]VH  U .X+\&Ѫ'뜸N ȨCBc;O$\{^x16h_5hv&kV\G.s_<]K!I|Fg~r`^ju&^"z0JC 8qe"Fļщy ˺_qQsK݃L'L\&BDL!nj> M:Dz^Ȃ6hӉ%/Dg|QYLSQEFoce< bSVa|'w2M{x8ew;H gO+ӓA1f Gx]%9>QG#u̗畑6WUM*Y~VW{X#H=['_FXXMYXetJW\D,1L}e0-ûCUIrWxQ޵qM0tbV]Yx:0gh(;9ƕ>p_R ]7>2n4jAF6&x\-[UU:>$2,[6&,[mlB\!бPݮbȪY`L?m<.E%"04,,TOzH*+UNFWbYNr'u4=AnKNg%x& ;PHEO$K%lTit%i[W͐GK W##g*;'v=p~tdx8x̥oE^xOrnYO$^fr،  ߵ xioڈ.c*qU;̠ g`n d9f[\rvIė؞/-lT$\/%z$ QI"[, 1K!R•]5,!K*ZWjV~HVMK[݅Y!8Hq#QvX<(={0aLg[¨Ft>.@"N.uUĬRjĭJ ωKoro ujjꨴpr\| y ;|ooED[{&ٝ# AƌN;zTU0.A{sI"\!5DKF8.=Ŧ:kGCqPph[޾D>yg߲_x|jpO}-`$:d}Hh5q5ND}ϼ- m,dsRhro,)TK?1Gn\VFH㞤Ɏއy5G&ހVB$N$ezS*_פzM=g1d_٘0rZ0 s'~'Hj 5+ׯ{Gq/+[dE?&o}Qł9+n-WR*YUcg2/frrBș_f >7>k||;qe_!A/ƾkadX!Ӎxn| \{$砉_C.;uwA/ec@t`o\>;9 vPC#vp2#Kd>yϜkp-V<5d ~^]Z&"8D=ū𘄒rU(fx-/E0O9u_7]ۧ ?# C 86]TTN905u s:ntAye.Jf4dzmoܼ[9\n(??߻psgGg{c}K~K}[}skcsު֮t_[`kihu7]UQZZEtBο^_EShBDiBKZ:-Rha9 EiA'( |Gv9[Gse>'@Xvf:GvYG3e>#@SYz X@@Y>,ɼ/@SqdjM)r:{V'JQ(M*n,1Jԉ5g;,>J qQ$rfRl :ef:5(TMTTPF|(PNalܹdcr endstream endobj 71 0 obj 4180 endobj 72 0 obj <> endobj 73 0 obj <> stream x]n0 3֖[kS#35r|F>1S3+ϑ$NF3?W?="E )I:gB߼kqÍU|~ endstream endobj 74 0 obj <> endobj 75 0 obj <> stream xW}l%uJA֯k4)!5kiiShQ9 D.Kb}N05mpK?cqq4 uliVMt[}8L;==wDJb xQ)nWByO;_\{c< `9@&{#=sWH䯜)C[CBf^j@h[#jPraʼnp Ƥ/,B󖖸0<.O# ~*\/xO{3יo)<ix&2;420 W1x ^d{^>/ga&rpk9q*]8V%b A1yOH ' $< GPC6Id'JE8179veq< }x@]lzq̷o0ThUk 3ܔg>g|J^$urZK;l^i(_RR\ j[>JS_M]M_XMnE}zs_hE*=օrS1>a+pTOAwWU얥E¹FńL;BT1dL݄YyyG]>}I #v=g%[LR@ܕN7is+- vi;=.þ. ?y̡7˺BVlhp`{l hMۑomUNg:Y?tAF֟405Por [͘5!{SaG9ژW,"fk%BN֟)ZL \߸Լ5 Z)2Ea]1MTC{/ids~.W0këh\w8KW4֢1bRwKQ8ef6+Z 3op=ž3S\~˼R'= Y։ыEVUFw򝝿Scyk{rda\g2}e`C!rq|k⧟jjxfc4u{cd]$aw3+Ἰj}+Ԍ`@-o.q;[/r}ΰ/ʏ-Ə7瘀i:OYf}xf0s&gfeOggG|$8{; jbk2uxVy=un=fg|27^?-yVF룣5ta[Ee[™ އ=@BO.-tutF" KjʾE`ۗN*EEj&'V:vmbN\q(^).3n[' %~iς)S> endobj 78 0 obj <> stream x]AO 96О&f&=?´؁L)VM<@x7kQ13.qe0HU5fߖsGcl_[2opzqwȁ&8_{'Hj[8=O6=u.;"_mKuw=.:dKƘۭUHw>,K1)t~ڀ[ITߓbک}Ymu endstream endobj 79 0 obj <> endobj 80 0 obj <> stream xy\TG0\Uvv}fieE"q  h$.1&:,&O4fA4#8' 3Y&c&$&1!:yYS b&?ۧTթ9Nmh[]4q_aB zM( -+Vi["M+/|srt!/Dr~mL[HC{Sc]fF9/@*s\ UUZ􃐖Vժ0 ߵ4w܃-m-7."oЏP9MRhuz`0E-VD .{x/" h9@gq=zC/ P C= ȹ-G`JA,=:t3Gfl ~6-ܛPk ҢXft'\iVf&Ԃ;wC>Q5|h QiyVċ@~0S [;cR@Go* h=Fqހ_ >ϑ|RBV\ʽOg!**C~nt🆿  aE WxN  E&xnwG~|@/'Gs@=-{IvAnQ ?>z9hx==Q$B0*x`;')xpf)nxp6?~|Ƭ%N6$L%sṁԒVMz;{NԜ䒸\Wup{>w ]|,}t~)LV.{]\%_%*S$L apDxKQ 2: +Ho#$y^j$FCM}w =^-x<)x"+E1܃9oDIB;A.T-DR}nE+ɻhx;+]( o@'@+eM$y$~;HA?L6\푟'E ^>џ q 4`#ڊZzY)gqx1πu1oR6hw?؁|n6XArf\, N Aׁ#ꑗ^B`u_^@Wh؃m ~ څ-7 %FNȦǑd!na+ 1Ev `aGLtf%0@isHWp= \z\*kބjɂ`W;\|\V_$ߟ79Yi'KJLyܱ1+:۬s)h:FR*FEiR[3Ѵ 2dT$Țv5M@ddՔ~\J?JE)KR`-%K]&><&*HEֺB)+5u;* .]PTj@Հ,.lB,E9])0]X \\QUM`ҢBGLLٸ.v/ ԀHP& /!u%+e>M4U> >0`J7nY%ܱc7tli ʠ KU]&/74@ Uh~"S  4`}L A"iGI;&pU:Lhǂl~vuɸ.blNF4ڱHh9ŊrH sʢAmQd)P+P+RPTsh>ʼnni$=s98kDQ*'#x $%Q `MaSX:c\^vD>4x[U쏉 |G-Ds~i(-enOH%-)\DK:GJFWA{PxGzQTS\*/^.T*QmqUPyhY Drƈc 4Q q3 ,KbPX_V ^XtZxWfdɎ@B^@QIiT@@3ȢPe/N^Ee9.y;i;*wT;%ѽD^RT9"8;i;ˀWu8]n}~o_inIAԲ.IY.4&$@&MG,{1by<{I(O#LJ,~)()+=L%Ɓ4lN1C6%nG $~'{N:F>&1xoj"ANCBUo |o_M1  DV0O*F.ȱ\B*FѐE&T4a ~C7|;[AG?%{c &'L Ajtgz( .:ӕ4˓5Ci3xJNaQg :JAqB§KGBb. tLƕBbqFC'1~-A6$m.AoL1eLZV}ܽ'~_0:"s9gƋNXB:YhE;T:=oDq:cB:bM7?S/Ғ8D8Ϙ"*JrCaaAePt9B s`N]/Mgyod2"RR5h0{Ňd(/WuA! 'L2uLZNa}* #"TZ#4:-Q(@zLD-Զh;?WIsUYIETd_9׀ @SjQ+e-N'RĥVmŊ VmB'k`}66H6x\Љ(N8ZXڣ4y6o Adg?eŁq.af1 i4L rr#z &Q4h= g9x т0Q2(xWD6̨i\EkTZ+pEY NLʌ9\<|@voo5G={H^$8E6X~07 ؤ8"] MpA>>RE8!-#-ppZ9&pM|)6G9SYY[Ay6O'i28A"b\Q,W5EAՠn4h{=x'ޓ8ɳDU$t;<_ܝpoo'<:y4C{ Ď 30&LCAzKqoz|<叵%d˖gk[j;h;am.[wvوE0ʑ8OzM\~LD|EL0C&s:ΐ(x: Z O{DOz=`j=65=t,YC!6356ִIMmnU;O&$ ȹ Ch @8B+%YW1I镩$/3cb}"!)e!t $^ҳ၊اS5̴ƞF8q&g2P:bh!j#V.ѬVp)%h8oiY2B~h̔5F1BZɁ Amd@nFrxJ%F90( J$͛h*ZqE[kEDٜ:)#=?dOʜ4)-l^;Vi&&~ӆuq~YIZ%~Cٜؽ_xʶkָk7ϙ>q ngTʓ|Ds|4i$ rFE\BH]˭5+kՊّmŢ47U钝ẖMtg**{s|]%r*"3k-yJs3;}"ET ? dQHPimW[e _I-WXkwQ=؟N.st'8Ab'X N8.,8i f_>;Gl.lj.W|g@*r/憷!0@mBWD &!-:EnOxNսzSd&kŖG{ sX?Nn-{6p?3' ^c ܥ9O\6}OZXV^Rt&)ܬUiu꧜)[ Wt:{yj2K()&NίLS^CHYMJ1|stI Vbg X#if-VL-tTwӞY .zȓIt\9أZGϗ{9b.3cs"/oȐ!{`*JPqrkj'm:͐R^smHia#߯|xIZ9I{٩/M~ tǽ}6ok!-g3F.kr'ų(e6llHDFLd>IĽSM6\ǀ,Q4^K#E>O H%%jQQSZݒ"ǒi(S\);+5*Jǀ}7ϚF̓}siLqQâڠEvʩ9ujyN*U*^b$gOjjUp{è:T.VtIU8"Qyx w<<7? iXa` @Qdf8І gZ Pas7dߪ F%gki"@8SȠXuO6>}Ӓ] OY]w̟3xߣ?1+c_B%VзXxnSiI'R9]OU9hJE`"¬f NNqV U5;c `2B5XMda:d] ]H]rBuWK ̱Sjk`'-}=h8%T۔)%I%D?E:%Y*il-Loc>L ^>Jf3uZ9 B%5UhRfX0An![+]I6}ãsEu4]{왱jnF;;'Npv)аWdHiYH&s\u9:[\]\s}yBQ-Wo7(u&s}W))GqWed)Y/'[.;5#u U5U$sR WW;ռZCKԋ`^\`Q/5=q3L!lH [ؐMy٣GO3FW)߷?U>+S>SH]*Sڗg6տ7,8H"rsڇ=ֵ`_XIj3^׻z};9O2Hu0VCM3Q_"3+xPbh^핝s! \, 6۟"2"<.LnR#j6LlSP" .Q6J§BQ;Yޱ.A J6}ʀr@yZyA) K٢T gQ*h>x)er^%dxx? ))?l<)fS.|* ϑzTps FNgR溽?D^PfXy`k`%{4n؏ot+X)(@&킆9lRzJx" t -ccvBkS5zAZC/IVQh̚ ]ooszL' :JnR"^ C:*}. )i v:#='LbvUH`0ё~CX^X!W(c9Z$ErYrXa0/Rֈ5ֵ8R)iJd%5\VըQY`p&\sqU12 a' PCbj"wc÷'=%i/2k?ЛIC;>Ǟ/Rհ,Q趨hiqmף$: :c!*K'kvŶ:ʨwp8~ۺdBv$y;!]Kh 敢W?y%&.W-c]]r*f B,ޔO]Aazc=T>lIHYt˟ 偃ॿ^W}яx?uy}ܾ>ß`gcO+$Yл}H^ۛt`hUCfQӫ ʩb,ZcERh:€pR T4$ !ߘ!_m~%CfnzL6G' pnԵ'&=^(=HWH|qv40A3 &z>!}Vn;tp/!GHN,4߹g'۩5 I$J2ɦ'%j"39I&Uh+Ivh&1?`?Lx*6=a{*hqۉ?G(4htF1:EsY\V_rRz6|-?#y̷\Q[٦yU;!3]y1œnI1Y&6'Dg.OKW8;BC.#)uЋ6yYt ̜3뀊U UbU%( 5= {خࡷxBo~5:#\WJ ރ^Y6{ s!i_Kl/g3+,a56sL~BN\<9L̡HFO6u9Os0-􅯹+\q^} >xR;e5t=r.&}|5I` C/?oW\БD\nM_XyjN+ھi}TtOeǛSW=⍺uѴ<Ǥ=qqהZ[(W['8ń)3*{Z>PG/CrAI1 ;]./'xs"4ӵT+?3/D`z95 8>NOh* 8γIl50Vk`n&~j :*`OeF1pZ wqLG{ػob†ncr)\9S2|גvl\VMonx{R]Y7{xC;xt/v'Soyxm4]_Lj9&&.C+]k-v%uDU&Ey3쓲 [ˢYڲŵڸk7FyXo#fצD-=9`#~<œGRfxzɭ~8o =rz<@Dn_)e [u;CoA/QC(eh*1q^!E(W3ӸA*s1#xܱ|-)ކg~_m/~O?{K~Cf"-~3"_˳-ݢ0h &N)Lj&N^E(]ݕ*ێұKgJvc1UʜcBJ̤ż0ͼ~ :?ya󪃄+?ZJvщNY֭X]6JV>{S|KdN'71[nj>4?bnN v/B|z”9+9W}rȒI6Q16ʧ1[Эہf | Sr|&'>)\y/A"x'$u|! ϊ)}_;hkw9,22V0FMG~FJ{0+h).($c9+XȱYXct#stKLE#&a\@X 4ƕh>kSQ>gƇq`:$8Rda¸ idq9  dGq%*¸/7R/{SŸ.g2\`C W02Õ m*ֆqbs*vqb(߄qRƁʨ0:`Yҹ) 0&槢 LաZgfЁ֣S6iXbei ϳit#hC¤F\c-7!jƑK?ȰOJszڷ1Y5yљK~h5ͼiݿV6)?[jѮP;( ? N0I*f775wo Z۪:ꛛK҂u҂ڶ55ԮXX6R+eJܜŵmP_?a0yyG"[2fj׷KURG[UMR_T$u@٢iaGUG-TnIinMn^V_>+Aa[kq҂e˜ƪdi^4W]_%-ZTs&fg5VUVˆ`˛:f `PRK[=dVCI-URKm۪:eD&6XnK[s:۵u01=@\TݸDDsSz)>Q] Co{g5tmt=W:q;d6z襣ve[=ZӼj&T1.ͫ;ZVwH5k(j 4ւ6~LHYh{jHխuq/r~8q 3qW*&3?WUtX{,/4Ǧh~"_O篁0_jekC^a-lGM W;G.:.⹨./>dLJ68\4n8p $J%fgh 9%٠.=m9 : a \ip +s`;Xt1%B  =y, p <@އP$D,x!P$ރPONvٝ_JqŅ#ͩ%DyaArh Jb&z9kwn||HO o=$y-r `@ B@" '^r;Օo&$@ A^a,~h_#tGP!!Nr!7c;)ysc$eF(,~=@[(s `z{{fhm\ 5 d)`4- ^xWܕXד'k郾NJ\ܹw>;kq͸s3ŝ7NthǝGq{Jf5,lǝ^;=S™^}mXt(*L'1 <d)?I!b[4c%sRg˰ /<, F/C#/Cz ȁ:zSl8 g9@PsxRƒKSex?m!1().'GhfFЋG~). EBǻrG]^̓lqgv@Nӑ< qjs1Tw{]XGkq}zn쟞4.D/ըx݋Ud8`,F%SY^! +/2  Kalr [,+CVJr;Wh!o?S}>|hrYu9G]ZkꬁeU]^eu4 k Bkr.T^TRU-\*,;4}^zU}>Wilm,5=g3itW&+5?+ReQ@^+1eSb&c7;[ُԾ=5E")Z-\dyrmpOE0mdu _@YQ_UށPq iaq o.AJ:@HZ]eq4/)a]NrG^K_ne0v#mo*4sa,̋p UGX2rD endstream endobj 81 0 obj 14202 endobj 82 0 obj <> endobj 83 0 obj <> stream x]Mn0FtDBH)  "cVlc?y6Q5074ޝq[o ݫy_ B_, Cm1σͯM[+<zsn `fE!4t~>T_eKX5LUZs BUU`%N}GF~_x r rJw̔8Fs>B>0S\"?2Kf:\!_xx=eDb^)2gc쟜WʳJd:eH,^= uwη;}cvXE7O endstream endobj 84 0 obj <> endobj 85 0 obj <> stream x}y|Tս9.sg$3>I&$\${ ,aU ֺUܞZk]B@*PQ\jkֵOOZ${gH{_{{=s{wXvC72mC z}?B/"m6mDE,Y1Oش2yͲ,^%h#(}.{SDpt˾(o>Xhmyo .빑! U VvWZ^c'=8>aG p j$No0p>vN  DJʣUձx]}ð#ȦQnjmk7~IL6}Y?1Gt_'-|{YxeTw7*&t z}oD}p^Wo3@ J]-&v~k(ڃۡUi>Er7B;Q;6o\&/$%avܫܯ8׏@/rh=<)9FBxnYV'n[S#Z40}ME7 C>:նof⏟GlFsM墄ᛁp<0qŨz8 v Y}F݅EWkp_%l׃Cp'-n;Ŀh>CdOJ؎i5ʊhyYi ?/ r>r:6l2:#^O^M :cǽ\P/MYg_p9Ћ-hGދ>ÓԛZ[z:;᎖%;ꋨ:n9ܭ++EuzA۞x2a7A%t[+_ @z+sW0Ґ]pܫa .냻Kwܰ߂vF ]ss `ߺtc+:{yp&غ4#LѺᴶyP߭Hhh1z~nGgYر=ػkWCth CY&'ZVIE@Wr 8[w\zkںkcGkWkAW{s<}ig Z:Sj³+-!Sf5ӁgtgDkb`,t\ESfiuס:05]B%5ŝSfzF̷|(8*$G#@Nz?}9^ٖ3 O|gT-.{҆^/.w+{ͳ8?P (7#Ev^ Z"¬~cGb @75>y` (gԙR>V/XC%?>5pʱ Ʒ-\L7PaMa ۂQ:TpHkY}X0xS{F2 Ӳba(gfK|Sh$9cNę?D'\o-R@c*:{`8/g 0 r^7^+u5TFD[f|WΥCk:X/5f^߻OV^o]jұG+(J$Vo@_l0ald1 4P=.o~kuq5| x `/XKJt sұ|+j|f3VG5"fubĽ>.{]7ÞhkoOrф$3ilıVW'tMT$RYAHFWuU܂‚Xm6/^\Qr].5Lm>h_biM -Ѳڅat[Q^YSݛ[lǵ?s.p/+-޾461EoY6Sn61w#)*oڨ%a!;as e'֜[\m^̢EFzQ,.:vʎ4O'++i?+;tK)3Yɰ\(Z1nagG^bi6P(WZ͎0c_d}"#{T&TQUWGaV]YQ.P)0^dT$-[[Mljzf4啷sYr+yGn}c؉׬nG;{g\k| [? =rcJ3I愖7 2^w>KQΨ^J^rF%huJ^OJVr ('%L+3)bcbiq`:I Hi.m cx7-gjsd5ހۀ&q2 e=EiҀ:YP8Y- qs/45>"AOzOE &1O4EVBڤ] sG}?etRIqN VMmoP=Sz׋~O5:ENTI$AdBᚌc ۡtzC[M]C^cCihB=|]l<\{^M&^+eN+Cyi)@ޭC4@Z JHь9w5d- G|o}m~7?IcΜ%W~b]XXU \BWSY"̒_>rdJ&/ T* nP4jJf*IO(4jJۚy 8 ka6G~֔viS?M심_8zPmr1O) &BX(q%႒FWѸ a22f|{ J6;uy%4S#Rlf63UmV>_nN&%҆~f8jNd̽fl+V $Ojʢhpk}.ol:8x3>'[ vG[ј;&jy;|eWnF!hܰ䖶ɳ_XVU}Ǻk7k.LzdM"4U+hyC!bHc0flQRbFMN(/9˹Yl86J8cvA]T&3L`U!Eψ3ސQ mg\_Rh/B2zOG:49uSǺN 9~wO53_C½-Q #tqOdc[A=O>:H KF6WOcbD4'qd _*1^`,A"USh6F0&Q/ki*А񠩹o֭:nd f'%# >(kmR/:+r65yvJN1HӎzcEU{Uq@Gc%ʄ 3-N?uxjj0x/W pԎ Y6h{Ɣ#i 'Ђq,Lv`،ve'jHS;nɨ!#Tns\q5 Vũ^yGjR<;ʄ=6z1m#T_YALt NP)vcBB>=-Be3 BU24/Rb}#D܋+ɾ}Zs|<ˬ ]e?#fLabv.=}zs y>_: 0=g,Rtn6+:m:yMqVSn#]FeՁ..v9E۽7RD7D\_EeCy.(Jպ╊$t:N@.Xl}.0ŧLWSff&3Nn7GLWX5*S\VM+bjkl⯦[f}=O:ڊu#{Áɼd{vr۸i%K\Qoo}^u:-Xŭ^py GNS-c,QgewBK< (y$ A)/<.H+ c#z,:y@?  }g9:/*w{@&tZikr ibAe|O+yO"W#4Vy֌V'<[tfA.ERDlV\|AɱAҌ%XlZe*"RjNyfjK5mQ]˗?8O_W}FlRBSFJG" BNB6@*r8c>$kƿ\נlgh#9c hyy0;$O7v@#8ΗudFe +jMFNIe2|9d[l'~A urȷܛAM'b jrOS%XηxGw0;$NXx\,h!yB1qDv-qģ.Gr-"Tb85d#vyD7 F֠>Ҽ`QA&K\~Y0fW0Dž5 "|9"E,h\Nc"a 7FxU`l*P=dX hFR bԌq:lc>~8DcwOu_p n쑭޺7]נּ !*b7xYt/kP¤9(pQYؙ0CK E!|?1IF|<}^u)USrSpP!w~rB\آ@GlVhQD\,4_Z- X@E#$Ӡ4n A?rߤ:5\|_ɳ?Qd'BBp 6_)AJ?6ʿĹc\.Jv[I[VhTk$`vh&9]t+'-udza << 4h>ȦQD9{B/__㩯~>{_Z3q;w^}lʒS玮N$SϼW-%]UR?STp@vG#L@Ds pW`/pƣi/3l7V`r^y5$#>L[={Fm>q 1Be]sā_lrUrF|ٗ9GH 'h :HZt`g#PIO"验§Sҋ֐PNX~ 'FDtp:K\Ow"Pm QWVӬ/bǠ4t .c\F~]$hTHL)$4"8z~(yɣSoxpwӒM-]LCAkFf֠gfqIѡ+rP>*۴:IcՉ5XCBH.Vm@9Ёiu<:Sksl V%1OO_d%d0t};G 'DT'KuƫQd90HI@iOBt6h:$f9 )1>G~@Th:h L5 @GS3SC؊RNu1 A.^+y/W@K9QFgm],pWEu=]+Z/F<Ѱ v<=r5,'"X8|ToO^Evf-6kڨvvV(UUmFs36W#R)ށ_=lj W3*_x٤H>Aʖl:CTb"Մȍ/|]> ; ?ŹJ7W5<8kjJ6Xyl!IZyR>ՓleZ\ 蔅#e!P]zVUGP:&ԔĖ$$%&y2tB8फ़P:uxn)k EۇtX3kM5Mg'prhGm׶ojo[nz}줢Š%[YoqyI9g`G8F&!Hfmw3.٨wMѐⓞuk6cN줁8 P&cY'5,`ucJe ʝPje=6*ڴ}lyP5\b!{ O<Fȳ/[5)v05jPcpyG>lMu])#+2 uXIxĪ4Av-R: [Q ¼ kbϋҟNUF#jcR?NlWTjjb#4WadFt|R&:TtX'JL@L@L@L@Q'vpNFQ擷բ5U!DkXH'Ei%Uz>'D8 TOdUeU*+)!6NXz\T ,;G+ J9fԛ{-, qa\I|ǬDXeeieRڔm,  8Kv:R'VBn+*tu ,6jW6[i%gYf~Aur)pVM (uȠ:~Fn4DV3 0#؇}yk;.pݍie%QSVI4RM*3AaCB qHXje K]䖝N}XmX UJrD\y% Q1d6?S7jYej'v/f e=e trƣ9EJ.+/1`sMf~ x1uTĢkHўX/ eӷ*h@Y%!JmF3%uGs:Nl2YΛqK}|\9s CŮ%]\VssOK(P4aܸnqm%Hgӥr-\GeT#]A)/1X:PCPglF]tPe*V%pePvr L''zSK{ }izl3 ΀}&Q8ihLS M9q2=ԔLX!|PBnmqEEy1N#jZպN1sVc*fb_+fsM~Oc*OWՒX` e+Yhn h?}⸏nN!,*DIe{\ 蜺4Z<<,ݞuuuYQ+Ie7SHفXMg1x[Z92}C62&OfL9Uf Ut%*GDqӐw wSӒv_sԍ/ȯ[xgCpeM׬n{9q`, Fu)'{w NgjeRqkB;es9T0pL7sPߘܺ)2(ө^c=KJbV;콆 ʘ+1b49ud03 'Ui@%|Ζpȴ}Wm hQ|OZ[&>gg/q];οO[[.QX2r9_'ZNRಀVM)qL-HQU[Ҙ@/кNqZWH} ׀ ] Xbg qJ)7kGt) ԍ$OՀmri)_*ib|,zՎ<}Ee " lI dQUy_a4lox< |wG$ROꍵY5mUfhR8ug{gW8{u.ؘٴE&psX^'ٚ0]CZ}\+nvW;'G-1w+爗3IFtG9+_11(LlNjsMܬJhFe[T9 n5bwG(`>rzheyDVf-WjRt~gu1~spşGi󎇺'5uhyovOiDU53W.Fl|hQIsc/͠DNUa0/g9 ,>Zl4  ju&wu@8pc.,l\z8yjTji J7pat;+AhrٻL!LF`IÍ-uZ8zE_ %6X#Q J k-hƉC/1pɌמ=F_?K }XDtEF _LwAo'{ ("3V0`Uԅ3gzeePJmx*y yywF4B0WbU B<\g׊<+4|_,:cI37w^S7!Er ȉ}gA)!qf E;TkIZ),f(yP;BoI|>ߕ')߂r/7 DBB>n%<1o߻lļ@Na {ə%Fnv7_XP=&68ٓL˲$o i,Nzb:N+YYN/缑NU!2WЦ=|-+ dLݫES"j#8l+4c 9|s1ꃣ{6zEVYZ[<2|܄ׅ]9~m^7HaUr*[GCӋ  (ӴuRR3sc0Eeݙ -hd|ӛ.ħZfSF1º[ݪ%]"RRєA3}g1Y^?XR5ٛ dh*a*!}>/FՇ#ڒ"so$~T5_8|p~w;v=t5O^_=UN/V3GU$7 o&s"gBѼYˉA%.{L[T276j rm;uXG2RjĤ r?Ăje 㱋(W4dFZVq"hhRIzr©'LۓO⩧Yae#:tuG:`.S8?a^~;}ܙse33ٍBM^<㢥wIj ,czXZryP¿O tŝ1_Ky{Bg(hHtHe15y4j8\vLlkW*FgF{柯^R^КCMˇ_^\T-)YZ8RqݜzMHd_lU[Z'/q?msd<\z"zBr6L=.j0;s10ܰLJ%1[LKu5>zlJF1du@Ls_F>WX$[ V#VN$#(} }8ݻVsk6a/. h8q#ܱ _jaVJ7Y4"xb"4e6F0?|6q9J2?(?ȬO# l''gٴr\`%3^B>MN_oR?8|}ĉ}r=N?u"L|:`/B='jr닪bU cb- deJxJ^W+o}̖-E;h#uD֤NPϑ)eGQUh@ ָah`X++i`4dU]U`ncGNS fѤxebIS'c`Ռֿѷw̼jI/T.Z&dxYdNe?Y-͓S~:WՆkFnҠUpea|:DbCשI Z Ĝjށ䭁&-5hLZU> xZGyhݣ(@2SHq`hE9 Qy4ҐӍt@7 2^J֠{UU>{t9nygRJiz62n[~5VcԸ^}).!|'E B nfa~Z.~%-v.o!˄fz&}!,\!hY' "}'H$Z.,b̦)a4SʁnE %<مWS>NY5TBA>KB%Pss;]C*\jj|8ŪZX@\!L"bhx8tvTtG3wɯ>u]4P]?yӧ^:i #_\p+]wu7/H=rfɇUyῥѤ2 JS됬'1DvboŮ.PJ\PΙW_|.W9dRR3tyӌq?.6'lWWvSa+#Mnmo mAbr42HV|9(BC}er:\1b $rr41+i$V.e$3gvbɚʘ٫qflR~A7]//_I+bj5r5\N㢕J)E3gW\eÐ՟̊_$iWQS%BCC`>.1iߑᄆV/gyE~/9+ZV0blt~bś gayJyGvoHdٴ^۞Ew>4٬zI>i ^ Ź9%N# tuV7юXOxd"/IucRDA},|,]㒴bT U$N H+r`iB *|?f8TnPVIVب'w($fWDli^:dv9u"۩^9\KRw%ӟcpqrzs*FL'ᩓ|/6^٣!ھQ!>]+r lyF5v?ȳL7~-ux*,تFqZ]cu ](-jT9jߐ[=U=X +Ii!?WZ}ܕ>9 ''M%EqRM$jSUSX4"~+$rOpq9 .&ʺé*Ǔ:Jִw,6{pW̸6617GrYe`)?W47-5L~k ,lvQ}A` @[9њ\%5V:Jf.q^6Ÿ؀ڱRhvŢЁJ,%U'S+a]I3bdIIJ"ٙ|`sÿXg 4[`S^#xeR|;/$Z`T{Sg7mߑ?qL=L}Tiԧ$Y[c7fw.\ a9ECnwс֘6'_wp`]Q)1(4" X+ SJdmi|l|4S.]{E`Q颊e[lKU M('9:sE̡R):V'I+#J(Rv<Л<1c<1?.ys?eb*9 nnA𽕼A:~Yy[zE Xۜsg(D; ڷ%UͦϦ\vB_s`K`/& D_ FMh@רo7,Jr7J~Ypm% xp|煙h'/;63~/wo@;5qEtP3Ch7QCׁ7:%F\l\)Jhguf7n4^o|5il53-W[޶ֹOl#mO~o¾Q::s|5ӭqwyͻ{m/W?ՕNWrn94V^ /?(\XX/+x\Trggq:wأ=zdS9*>wJXUSi XkUD0>748YgDB챳.أ7}EUľ`Oڊ.<f98m.(#tؿK!K@>뀁(1%"W{D7}m+&y?\Ig[uN|#9}U`7o[߮޾W}G[-Ä-<#0L>:;RX}w#$~:UF؆'F$BDv)1%06DMU+P] Ħb59WbƾYC={-ZZjګ5 F{e50=6`Wim=wby ֳx]{uf,邻VߺV&s#z}7m0Z8iaBN^гX4ۏO8Kc{`+sX@Q(q.\D"%po9pBt4M ~_c8>cd8\Dl?>_ƟA3#l g+z A/ 񀙘92y$o0 |=G1$pwOkcڴ[[it͏{;ew엠ͬ^Ј7vJb un}/+.]+[=0[5Sn֥pKd]d_~\B"[ϞF#bgXOtI2Z񞔫lBгKaa@gK endstream endobj 86 0 obj 18459 endobj 87 0 obj <> endobj 88 0 obj <> stream x]͎0=Or6HQ$EL"5Y˹m.lMq<'ė~fs㳿C%\{k(YǞߎelƳ%_p_~O1MKFm:f|^_F3Rڱi Wmtoz[!Kl-MSnl4=h3d,ȎF5`yXߙ-r|@1W{y}\3Ö'?G@}FL5_џk=&ʹ~5ZCFzo7;d-п~s3ZO~%r8~ ~O+lxB^woCwZE__a-bBk|/ZCþ~w8]nWl5o~61a]K`]Kf7:ϿPCw8+K`0_4?o`p[ ~w62}چiA7NQ =5 endstream endobj 89 0 obj <> endobj 90 0 obj <> stream xYyxŕsJsꚱ=]H݇-G#ldȞ.K4X{p`?0|o9[d Nn+r%,, InTկ{WJ]]ҳ#E qs-S|ˎ>~a-=-oZiz$Lq&W vC=10.}m۴ ؎Ħn[C#O4@ ʏꋟhH# HA4#dž#B#pL=ԾީN CDV\C6- |6wUCx^M8H7b_7M>#$^%2w1*}cI&H,&d& WM{8p 8M8b"r Lb~7K Y\I׳h|띘^f Oq**;O{뇇0|?I! ߀/1a!( ?o =~I~ؾc7onx\/oC;B{^ 8*ȑ9 DyH6;?S]FTgP%.>ODeM$)v\Ӻ3 NDE.GWCeOzz[[cV9qcuD#0?%HDzXrM{XU66\еt$]9D[:ZuaXO[JT !bԂ@{duPV} i`ǓmQJ3gSb:E,t| ZDk@nMD$Hg]Ӂ&ѧuYкwvkR]IJ2w0 ]7e1P;:}7 ZH zhf֡OI2tQ9dlgfx4eݑ ,VI旰4w>SCĝޤfTGP5t5u't^!G3YQtOi`b }+Ѥڶ>poĈvoŤol?Cm=΀Kn ujYx6 5J[i8Jj@WaKx-׎+w? IpuFf'ݓL;23IL)IN9 r\Y.Ŝ&WX*@5H u_B ,ĊF mpǁoF_S¼mq8 gHȾaw :ޚfn5kD &g=MJ͠z1ʎ窜ա1uϸ(r5VVo:Ν$]Ŀ)*.* UuuuϦbGƸN|UMʡm; \7 Iwfram454L-,qu|/VK*J8()-Z&)<(-J0&mZX`;aMV+/$HwV1[볳 sr$b{1)zx B3!h*bQ8SY2t &_s)FQtcE#Ϧ%Y9bhXTTWf/^ڸ?y助M$|2ԛ\ɽ54r`@6x~HØ~#iz'ta8Bh) Wԯ~86܀d9h;= Gꪖ] J6ir-%`ssYW0DYr_Ҝ+ fYJPǜY_S烾xֱYjyTEy>ա.+Ʈ!Yl-K,(Wc9QP)=Ev9JcV\ruM[ɁеE'²k.+]%-+NIuĽ('˿eɲ/mT7S龜oM,Ú*CV.7Cӿ'@&,Q bxȻe4.`6`/ eGkޙ8{܌;_+ZHT91pSa_l>j , Hjk{q&2y̹MH2< 'dK 2 G?OwRNI qRã[xNY-r@:`(R6ba"ұ7u n nku,=f1I1|0$_ǨұIEб^fX%ulV_u{81(V /X6jh1&:Nt,@Xǰ7Z4c<٩LG߹1vg3lasQ~d,NͲDZ[~fl,htHE0V0.ęe8KӨEx/Tf7[W-e8r45XMw\);C%8j!Wj~keQ-Szfr`~l\/]Tk/R2χ~S-αY13}nӨҬFRk0ofP(+:xv)e//fQ#O8}=gsSSh=l)v?l}Ҳd$.\;gIX*,B (EB8[HWKb>_Ȩ??h:S뷅8<5߯Zűg9X+Xaᡙ| Wr"L$-dBx0;IRzd"- 'Z[Yd(L #Sv,6:BOlOdЖOfe1>C'HI:xp'q韒:h_HD.DA!3fLffԁYGNReetPNR<膺&P ٚ^W]uPX}&W*RjAZHI[ #)&$Y%bb .Y(^H&:lIʂdv쎺H:1$a"06i0I!(!t.DuRPle5%^I%6E:(.A~Q <ɂk`殳/K'՘՘՘]wq;;%bO k$j(5n}ICT!y>:~*gQ%Vwx3sOMpx,Szwk*o乗^J/{R&_S_#8pğPy`lصcS~>fTNNiO<'XX~)=z'#'ҏLb945;,҂%eys )UU{ZT[j=^,Zq^ͫr]w4ƹ72>IeWye^wWQ{kI/=frG97q6e} D1Rqr+FnwJto'2AqeTO)=A,xt>,R/%eR'MSK'Oc+{x }[%r^O{ In,U1wu.O=|E: ~C a8y|D\!h#0< 3Lb윝᧹i^T IFs$jS]mжa&خ_>n _wMwoK&PJթ BPG;<U T12L;鴓N;N;@ Q=Ճԑ`pd7;8<eQp7/>C5YE(sP[  endstream endobj 91 0 obj 5044 endobj 92 0 obj <> endobj 93 0 obj <> stream x]j >b0IJ!\ ^h0zcyɴ.ة=F Aa@{!yApEo i{9@ثWE-}&ЌpN γp/b}bXu- ZηQU0;! 3iz7G?ț13YV> endobj 95 0 obj <> stream x{ixי9uj뽪zֻ-MB  x#" h;xL =mFXbzMF 1v1Ƕ3vQbNU@Һ @5oyUø1ie@$E3F&h;Y9yn g.*vփd("v`vM.ͧ{`5 Z4E".᯿[\nu;n1c`1C˗WBfQ!?{{/f7u,Z$ۖc߼W=|]R!6{MAl pJzrW@2$ sfݼ{ &[PG^?6A/0f D$42h@P\4~npHX2:bA>ɢ5pB{=\XZRQΗ¬]~9knZa/_Ɗ=}+ o$Vfh( ܹ9 4>>y՝Ю q~aMhib,<g0*PCYO X-~-;orr\)Їd.b٠ V#m>,@!\f1!&h" "l<_x̰;̫s/U)(L4oQf1KH"PKZV6LI@4u~ai9ƌc5`yy!?/Ԏ$DTcci܌/OӸʀOa2Y0@Ī0Pt:b!( $TN0lzIe&){yȗ_~jětDUp. bР mEk w"l7lҶp< /Ur|W(Crz7%0GMv+2hm5,0K0קNǹAus^)SS$Bd !-rPv(' ~2Kew4*1}*}dxɮpUx0bn]ѝ3#/JzNQbdjkXmDʽK؍od; ;,mXv{N<5ML mB' c”|BH5!&l {‘p%5$(G&&/[*Vq`y bj>lqT8\Ow/$n_+,4xt3{^y݇@^D_n,3UpU|P#Ԙ-5yy] ՞*_"Բ eFXgjW-Ktۖw6r\/z-#y=^OOXA¸JÁn/#kOY Ub#g{hE67dUs_;~|]߿wCx׬-]/KG77^ַkcE1YfʪIPCBCD*z>,,l? ;9Mrx]ѩkz#^!b| +d'flnG`z9*K?y(u4+/[p( JZű] D͗n!ٿvĪiwi,m%!4XuRV3>4`4`ԡ.yhdJu*W\6/jXMiǎ~9}B 4!S !!dYB,*j]Pap|fm5! mR%jg0]E و?R.Vضmtng;5Ncin=!Yixdt92BU3er\\a]dIoc:vMLөеr16wZŸjKPeQ Ф4iHi/kNb&= %lsa4,)at\,?t)xF*E . 8Cڬ'hSTr4 5ڠe-CPk-Մ55^KJtQ 5;]n}'&Yڭalzͨ ]J,,HDKJ:I/Y$$n1*FǘV6vkv>fYcfH;":). ҥ^CLV (kh$?˾?ԟl{gSG~4"&h=w_H܌y$4Ȃ7K9&.:(vofM2,f8Uvm??*\B VKl}cqm!l0pQ*JG(аиԴk0/IYѬ88Gq2N8g[566.εָqGzA!k;hO:Fcy!y^5y 8c(3Vbꮶ*QЈiej`kZd56j(hiKcsiVͰln>~_8,>c{Cài2jvU`r1CUa!em?&?C/hMV7>xuD#}ygw0&<_|>'ٍN m )oO4บuJxBe^r*LUaBWUurpL͵NDqE{cܴ]4]ָuӶӾñ-+5* m Bz/&.f"DvKQ+RH;'3V^vzrp$/Wyf^|xȿ}~:pl70HV0%r^Ov= <%j0;yCVr!s|UoQ=X2x `8ĭ t?b{=|7rj^L(NJ<&p("*ש7@;6aE>ȒjTz&X$-I.BVƈclcl\ا^JLʪʩˉK^~eAy(̈́%ӠD%s0.\Ho?y[Ksȿzk<E4M]$L[|977>(te(*Q-LhES{ X \Pѓ>Tӝ?ؽ ~᷉YSSy3퇫%A1ހ9ˀ 80t'D_$HyB*aw Ɏ죎,%_;/v(ӱf#}krnY|ڦ?KckWꗬ[ wߺ7T[Д[u?>@E"@KjP\ )*nW)&&| ;3N)f тi,y:4XU/<7#ڻ:ޜ`74.U*ov.E2x7.]rr2dP"R&PL03i*nP皐udF?X1+[^ʧ~U32wp׷;VODMcVa:gha{V䯔>cfÔ[_5όdUe:aqr: cGN+ =j5ed[g5O>}h*55UʭWQFB@c׵x YrZhV7\[ĝJ??v3:.w_MD/ܽ7{ކgZs'p}.ڹkf^AX`Z.IT c:].ve; ^F 0Q:x29cnQJ[Fq;c+03[//p)l|?l jx }7q}~XsxNʵvd5Kvv&\5R27.WXj  A>SE(*-|Z-η+r-mbL03ʎR1~:l;iqς>C\(YpK^=J njc0vCc9>-** *ʶ^{=yI׷=X>7ys.4;xi ,yG#." ʃ*Ҥ>8{ȅa68q/聽806fI(k40gڽEweU9s-iVpaɻ`2d]9D;lhfV$4bP9K<0s٠<\2m>?Ϥ>zP,U:5!G7Plv&(B[ ˗]YCPahVhv(T  )Ɛm91A[}#,7CWc1fq1>&b;yc~QB+\ɖiJJ88Vj5oo%j%m=`w4.v47^=zg vN%ц1чaSKla{vᜰ; {þfj~?i55ܼDhv4'Ә[qG E1$ɂDAޢd8NIIɳOJsS!e_)[ʞrTN*7r)OʛԬTQV*Y^+ߕ~?/V=9_cѽ _eLz\ W9P84mK]*y3ÙXԦ^W8ӈTc $4e߼Oz:dXUQ}Bֳ]5vaVhN7Ӂr0sڙ Mҭ4D$ʕlW?m2%S=L M(!%Œl:݃1úRرv̲ rG8xZ2A$Ag>d.(|Zf!b顪A Q @(Kd W5ZTl.%pUt*G$.U{E60P/)QhZ^%d@ғ0'*3C[9ՙHu,fYۀ@:_Td;㞮/U{}NtLnͱ͹-{L)p +{}{{]ܑՑOgOf5U" s!YzӫO{ܿ}],z:ۗcxW=M{剾ha~#X=)_j E`xhH`:C蜒qTFk+.C YlD|&z3p BOy$ú:bjdR"!xHubҘ&!CލE8[hka_Y$= ZgR?_smff(*a5 ==V9(MB^(psҚ;Ct][aĴ-6Kԛݛ3tCA`7<7'˓]kL+أD1;sKqꪲf$Fi4_~'>e/}rſ$n-O X?}Ͽ&ngY-򯔑+$A#+0Cs3%e.,a  G\q=K)",z@GԚ0r/Or3Z5fR% zqQFR^v5_N-vB4 ?TKjA kn5XmV[|3>hgp;mW^iubݲݺ]̋t)v@gۊEۋӉ% h<Ӏ !4 /:$$l\!WZ@Lk*WjvUQU5t=DXfV|nTڢ(7.6]}n4,lJ>_w+`vQ1FCںBGH/=Bz]^/:o/ s^ͫHOxJF05ČL? ,1׀{3 hfEO/Uy }¢l yOw޽qΟ#xx=$jpᒷ0ra4rJzJbWfOLn;Pwxy|a:ڤ~Sߣ5 X5y'ӟ_fӻqs` eWN59g&e4> U2 J n߁D7>V @z)ǠnЄ>&hR#@>'ym(ȃ5 K~M>?"vm7&PB>M~2vA V$Og !}䭔:L ˲SZVsz.%JƥƧM5-pX,X<)baߏR2 u#Ѩ|27]k4x/]'0>H4e$vN:L{>[}F-Vܛ9-`𕭸kV+o(4?_I^&. h]H5E Ba/ߋPdTFKvŋPex\Vj>rފJ@5 &-@e4OFsOjE*UȨ\FeKt)*@XFEhfɨPF T`CL @~M g?ǽAH+@ D(/w7ܜ5T{r֠,ܕ t졜gt=qiI P5.({u!A $V_8dd@ Y(ta'( Ȉ)#$#bAB]Y7s`? endstream endobj 96 0 obj 9895 endobj 97 0 obj <> endobj 98 0 obj <> stream x]͎0y /QblFB~$Qi $FȄo_{V9>uSnc[Sԥ] ڠB4俽5cQ>1^(e (.>^)Oq'Uup}>7Jz=vy_s ZSp6&^CZoobjRŦlK%k/܂R+y#Kf xKނwdޓ̺v^MOMj{K-dŁ L3j;=oo7coc/8-noqC1Ilo > endobj 100 0 obj <> endobj 101 0 obj <> /ProcSet[/PDF/Text/ImageC/ImageI/ImageB] >> endobj 1 0 obj <>/Contents 2 0 R>> endobj 6 0 obj <>/Contents 7 0 R>> endobj 9 0 obj <>/Contents 10 0 R>> endobj 12 0 obj <>/Contents 13 0 R>> endobj 15 0 obj <>/Contents 16 0 R>> endobj 18 0 obj <>/Contents 19 0 R>> endobj 21 0 obj <>/Contents 22 0 R>> endobj 24 0 obj <>/Contents 25 0 R>> endobj 27 0 obj <>/Contents 28 0 R>> endobj 30 0 obj <>/Contents 31 0 R>> endobj 33 0 obj <>/Contents 34 0 R>> endobj 69 0 obj <> endobj 36 0 obj <> >> endobj 37 0 obj <> >> endobj 38 0 obj <> >> endobj 39 0 obj <> >> endobj 40 0 obj <> >> endobj 41 0 obj <> >> endobj 42 0 obj <> >> endobj 43 0 obj <> >> endobj 44 0 obj <> >> endobj 45 0 obj <> endobj 46 0 obj <> endobj 47 0 obj <> endobj 48 0 obj <> endobj 49 0 obj <> endobj 50 0 obj <> endobj 51 0 obj <> endobj 52 0 obj <> endobj 53 0 obj <> endobj 54 0 obj <> endobj 55 0 obj <> >> endobj 56 0 obj <> >> endobj 57 0 obj <> >> endobj 58 0 obj <> endobj 59 0 obj <> endobj 60 0 obj <> endobj 61 0 obj <> endobj 62 0 obj <> endobj 63 0 obj <> endobj 64 0 obj <> endobj 65 0 obj <> endobj 66 0 obj <> endobj 67 0 obj <> endobj 68 0 obj <> endobj 102 0 obj <> /Lang(fr-FR) >> endobj 103 0 obj < /Author /Creator /Producer /CreationDate(D:20100621124815+02'00')>> endobj xref 0 104 0000000000 65535 f 0000120988 00000 n 0000000019 00000 n 0000001700 00000 n 0000001721 00000 n 0000009206 00000 n 0000121158 00000 n 0000009227 00000 n 0000013660 00000 n 0000121335 00000 n 0000013681 00000 n 0000019022 00000 n 0000121499 00000 n 0000019044 00000 n 0000024338 00000 n 0000121678 00000 n 0000024360 00000 n 0000030094 00000 n 0000121871 00000 n 0000030116 00000 n 0000035836 00000 n 0000122064 00000 n 0000035858 00000 n 0000041606 00000 n 0000122243 00000 n 0000041628 00000 n 0000046825 00000 n 0000122436 00000 n 0000046847 00000 n 0000052860 00000 n 0000122622 00000 n 0000052882 00000 n 0000057513 00000 n 0000122787 00000 n 0000057535 00000 n 0000060008 00000 n 0000123122 00000 n 0000123286 00000 n 0000123450 00000 n 0000123614 00000 n 0000123778 00000 n 0000123942 00000 n 0000124106 00000 n 0000124270 00000 n 0000124434 00000 n 0000124598 00000 n 0000124717 00000 n 0000124838 00000 n 0000124959 00000 n 0000125078 00000 n 0000125197 00000 n 0000125318 00000 n 0000125439 00000 n 0000125560 00000 n 0000125679 00000 n 0000125797 00000 n 0000125943 00000 n 0000126107 00000 n 0000126258 00000 n 0000126377 00000 n 0000126495 00000 n 0000126615 00000 n 0000126735 00000 n 0000126855 00000 n 0000126973 00000 n 0000127091 00000 n 0000127211 00000 n 0000127331 00000 n 0000127449 00000 n 0000122952 00000 n 0000060030 00000 n 0000064296 00000 n 0000064318 00000 n 0000064514 00000 n 0000064908 00000 n 0000065158 00000 n 0000068133 00000 n 0000068155 00000 n 0000068345 00000 n 0000068636 00000 n 0000068795 00000 n 0000083084 00000 n 0000083107 00000 n 0000083296 00000 n 0000083711 00000 n 0000083979 00000 n 0000102525 00000 n 0000102548 00000 n 0000102737 00000 n 0000103397 00000 n 0000103896 00000 n 0000109026 00000 n 0000109048 00000 n 0000109242 00000 n 0000109563 00000 n 0000109746 00000 n 0000119728 00000 n 0000119750 00000 n 0000119945 00000 n 0000120451 00000 n 0000120803 00000 n 0000120887 00000 n 0000127569 00000 n 0000127713 00000 n trailer < <3467E6A4667E3EFB587CBE319AB1E54E> ] /DocChecksum /DC3E304A4CDC59979394DDA5FDE9A744 >> startxref 128168 %%EOF