La troisième voie


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Mots-clés: Politique et société,Europe,Moyen Orient,Démocratie,Révoltes arabes

6 Messages de forum

  • La troisième voie

    16 février 2011 03:36, par Yannick Maignien

    Il faut souligner si besoin était l’importance de l’éditorial de Milad Doueihi, sûrement un des plus pertinents que l’on puisse lire dans la presse française actuelle sur les évènements en Tunisie et en Egypte.
    L’auteur est sans doute mieux placé que quiconque pour évaluer la profondeur du changement qui intervient dans le monde arabe avec cette "troisième voie" démocratique, en tous cas pour ce qui regarde l’incompréhension qui jusqu’ici caractérise le regard occidental sur les impasses supposées (et imposées) au moyen orient.
    Je voudrais surtout souligner ce que Milad écrit ici sur la "culture numérique, porteuse de changement radical". Cette troisième voie est aussi une troisième voix, face à la voix autoritaire de la dictature autant qu’à la voix de la démocratie parlementaire occidentale. Ce qui s’invente avec la "voix du peuple et de la rue arabe", transposée dans le numérique des réseaux sociaux , de Twitter et d’Al Jazeera, c’est en effet un nouvel espace politique. Paradoxe lumineux que le numérique réhabilite une "culture de l’écrit et non du prescrit".
    Nouveau, peut-être pas tant que cela : il est étonnant de voir que, dans les commentaires, rien ne compare -toute proportion gardée- cette révolution arabe avec le Mai 68 européen. Non pas bien sûr avec le Mai 68 "bobo" que la culture bourgeoise ou social démocrate veut bien encore véhiculer, mais le Mai 68 , historique, de la révolte des jeunes européens, travailleurs, étudiants, des grèves sociales avec occupations, qui voulaient liquider le monde ancien et sans espoir de l’après guerre (mondiale comme coloniale).
    Toute chose égale par ailleurs, -bien sûr la misère de la jeunesse arabe actuelle n’est pas à comparer avec celle de la jeunes se européenne des années 60-, qui eût cru que le Monde Arabe aurait son "Mai 68" pour éliminer les vieilles peurs et réveiller cette dignité pan-arabe ?
    Ne nous y trompons pas, les réflexions de Milad Doueihi, dans la lignée ici "politique" de "La grande conversion numérique", sont à la mesure de la révolution planétaire que la "démocratie numérique" ne cessera de provoquer. Songeons aux ruptures de Wikileaks, aux accommodements contradictoires entre Google et le pouvoir chinois, aux censures iraniennes comme aux ribambelles de "Lois pour la confiance numérique", aux dialectiques complexes du capitalisme libertaire de la Silicon valley, et les discours autoritaires autant que de démocratie formelle ont du souci à se faire dans leur emprise de contrôle social.
    Ce n’est pas le moindre paradoxe que cette "troisième voix numérique" se soit élevée à l’échelle mondiale pour l’émergence de cette troisième voie pan-arabe.

    Répondre à ce message

    • La troisième voie 16 février 2011 08:07, par miladus

      Merci Cher Yannick pour ces mots à la fois vigilants et justes. Il faut continuer ce dialogue car il touche à notre quotidien comme à l’avenir qu’on doit être en mesure de construire.

      Répondre à ce message

    • La troisième voie 6 avril 2011 22:01, par Dhana

      Désolée, il n’ya pas de révolution arabe. ce mot me hérisse. Il ya des révolutions de pays et de nations diverses avec des réalités diverses. En tant que tunisienne je ne me reconnais pas dans cet océan débile que l’on appelle monde arabe. Je ne me sens pas arabe, mais tunisienne arabophone avec une histoire, une culture différentes ainsi qu’un rapport différent au sacré. L’arabe, c’est le saoudien, le kowetien, le syro-liban-palestinien, le jordanien. Le tunisien est avant tout un tunisien. Ne parlez S.V.P de printemps arabe. Parlez nous de ce qui se passe en Tunisie ou en Egypte après leur révolution. Arrêtez de mettre tout le monde dans le même sac. Il n’ ya pas d’arabité, ni d’islamité mais des pays de langue arabe et de religion musulmane aussi différent que le sont les pays européens ou latino- américains ou asiatiques...

      Répondre à ce message

  • La troisième voie

    21 février 2011 00:32, par Danielle Bourdages

    Très fin constat, Miladus, et justes et sensibles saisies bien mises en perspective ; hautement appréciable. Le premier "Printemps" tunisien, puis celui de la Place Tahrir figurent comme de merveilleuses brèches dans les murs que l’Occident s’est évertué à élever en écrasant et repoussant un "Autre" qu’il a essentialisé comme menaçant alors que les dessous de ses rapports avec lui se révèlent comme jamais dans cette radieuse lumière orientale qui s’est levée... Un tel bonheur de voir se manifester cette dignité qu’on savait bien existante mais si étouffée et malmenée ! Et maintenant, le cœur qui oscille entre espoir et crainte, car on sait à quel point des forces défiées peuvent vouloir se reprendre... Et puis il y a ces autres régimes qui font craindre pire encore, et les nouvelles venant de la Libye aujourd’hui nous ont fait appréhender le pire...

    L’opportunité de voir ce soir le film L’Âge des ténèbres, de Denys Arcand opérait un gigantesque contraste par devers les révolutions qui secouent actuellement le monde arabe. Ce film semble ne pas avoir soulevé grand enthousiasme et pourtant, il aurait dû, à tel point que cette absence pourrait poser la question d’un point de non-retour franchi à tout jamais (ou n’était-ce dû qu’au fait d’un contexte et d’un ton très québécois que certains prendraient encore avec hauteur ?). Et pourtant, on voit poindre régulièrement des actions de protestation et d’opposition ici et là, mais le rouleau compresseur se montre si habile à cultiver le sentiment d’impuissance ! C’est ainsi que j’en viens à souhaiter que nous soutenions ces vents de libération et en soyons soufflés de même...

    Répondre à ce message

  • La troisième voie

    6 mars 2011 03:44

    J’ai lu avec beaucoup d’intèrêt cette contribution .aucune idée de l’auteur.Est il tunisien,égyptien,français ,canadien ? Peu importe .Ce sont des voix comme les siennes qu’il faut faire entendre aux frileuses populations européennes .
    Alice Cherki

    Répondre à ce message



|