Illustration graphique du Centre d’Etudes sur l’Actuel et le Quotidien fondé par M. Maffesoli et G. Balandier.

Entretien avec le sociologue Michel Maffesoli


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ? (optionnel)

Mots-clés: Politique et société,Europe,Démocratie,Édition, presse et médias,Socialisme et Communisme,Image, Iconographie,Capitalisme

2 Messages de forum

  • Entretien avec le sociologue Michel Maffesoli

    18 septembre 2009 07:12, par sceptique

    Michel Maffesoli écrit :

    "les sociétés totalitaires étaient essentiellement des sociétés rationalistes, c’est-à-dire que ce qui était uniquement important, c’était la raison."

    C’est tout simplement faux. Il suffit de lire Hannah Arendt et Louis Dumont pour voir que c’est faux.
    Dans le troisième Reich, qui est sans aucun doute un aussi bon exemple de société totalitaire que ne l’est l’URSS, c’était la race qui était "uniquement importante", non la raison.

    Mais pourquoi vouloir la vérité, me direz-vous ?

    Mais parce que la sociologie est une science en devenir, et non un concours d’essayisme perspectiviste.

    Répondre à ce message

    • Porque a Verdade não existe. Deixa clare em abertura sempre espaço onde ça parle, onde não se sente o homem plenamente. A verdade respeita o vazio que motiva e dá espaço à criação. Para criar, dispensa-se o racionalismo em favor da razão, que merece e deve ser presente na performação do si.

      Répondre à ce message



|