Jean Lacornerie

Lacornerie*Jean

Né en 1963 à Strasbourg, Jean Lacornerie est formé par Jacques Lassalle dont il est l’assistant au Théâtre National de Strasbourg. En 1990, Jacques Lassalle le nomme, à 26 ans, Secrétaire Général de la Comédie-Française. Il y mène à bien l’ouverture du Théâtre du Vieux Colombier où il met en scène une année plus tard La Glycine de Serge Rezvani (1993). Jean Lacornerie fonde la Compagnie Ecuador à Lyon en 1992. À partir de 1994, il confie la direction musicale de la compagnie à Bernard Yannotta, et explore avec lui toutes les formes du théâtre musical, en résidence à l’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry : L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau de Michael Nyman, Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein, Mahagony de Kurt Weill et Bertolt Brecht, Happy End de Kurt Weill et Bertolt Brecht. En octobre 2002, il est nommé avec Etienne Paoli au Théâtre de la Renaissance (Oullins Grand Lyon) pour mener un projet original dédié au croisement du théâtre et de la musique, de l’opéra de chambre à la comédie musicale. C’est là qu’il crée pour la première fois en France deux œuvres américaines de Kurt Weill en coproduction avec l’Opéra le Lyon.




|