Melina Balcázar Moreno

Balcázar Moreno*Melina

Née en 1978 à Mexico, Mélina Balcázar Moreno est doctorante en quatrième année de thèse sous la direction de Mireille Calle-Gruber, à l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Elle travaille actuellement sur les « politiques de la mémoire » dans l’ensemble de l’œuvre de Jean Genet. Elle est également traductrice et a publié des traductions dans la revue Acta Poetica (Université Nationale Autonome du Mexique) et dans la revue Intermédialités (Université de Montréal). Depuis 2007, elle dirige avec Esther Cohen Dabah la section de Littérature de l’Amérique Latine du Dictionnaire des Créatrices en cours d’élaboration chez les Éditions des femmes. Elle a publié « Des traces et des spectres : une lecture de Pompes funèbres de Jean Genet », Études françaises, Montréal, 2008 ; « Huellas en el agua o las políticas de la memoria en Un cautivo enamorado de Jean Genet », Acta poetica, numéro consacré à Walter Benjamin, sous la direction d’Esther Cohen Dabah, Mexico, Presses de l’Instituto de Investigaciones Filológicas de l’Université Nationale Autonome du Mexique, 2008 ; « Mater dolorosa ou l’écriture de l’événement dans Un Captif amoureux de Jean Genet » dans Gisela Febel et al. (dir.) Écritures transculturelles. Kulturelle Differenz und Geschlechterdifferenz im französischsprachigen Gegenwartsroman, Tübingen, Narr, 200 ; « Persona –Tentativas en torno a un recuerdo », Jacques Derrida. Pasiones institucionales, Presses de l’Instituto de Investigaciones Filológicas de l’Université Nationale Autonome du Mexique, 2007. 




|