Julya David

David*Julya

Julya David est docteure en science politique de l’université Paris I Sorbonne. Elle est chargée de cours à l’ICP et à l’IEP Paris. Elle est rattachée au CERSES-CNRS depuis 2008.


Livres / books :
- « Les « Juifs du retour » au XXe siècle, du repentir de la tradition aux remords des Modernes », in Marc Chevrier, Yves Couture, Stéphane Vibert (dir), Voyage dans l’Autre de la modernité. Essais d’anthropologie philosophique, Montréal, Fides, 2011
- Articles « Politique », « Religion », « Rites », « Progrès », « Relativisme »in Cazier Jean-Philippe (dir), Abécédaire Claude Lévi-Strauss, Editions Sils-Maria/Vrin, 2008
- « Les penseurs juifs et la « pédagogie de la paix » au Proche-Orient. D’une mémoire singulière à la fabrique du sens commun», in Michèle Baussant, Paul Zawadzki (dir), Mémoires : espace politique et intersubjectivité (titre provisoire), à paraître

Articles :
- « Sens du sacré et anti-intellectualisme dans les idéologies d’avant-garde durant l’entre-deux-guerres en France, une apocalypse sans révélation »in Quaderni, Maison des sciences de l’homme, Politiques culturelle de la France, héritages, réalités, récits, n°58, automne 2005, pp.15-32
- « « Pensée du retour » et modernité. De la tradition juive à la critique sociale », in Archives de sciences sociales des religions, Paris, CNRS, ASSR-139, juillet-septembre 2007
- « Nouvelles perspectives sur l’obscurantisme», n°61 (4), août 2011, in Revue française de science politique, Fondation nationale des sciences politiques avec le concours du CNRS, , lecture critique autour de l’ouvrage collectif dirigé par Sommerer (Erwan), Zaganiaris (Jean), coord. Zawadzki (Paul) postface - L’obscurantisme. Formes anciennes et nouvelles d’une notion controversée. - Paris, L’Harmattan (Inter-National), 2010. 280 p
- « Gershom Scholem et l’anarchisme. Anarchisme politique, anarchisme religieux ou anarchisme de l’histoire ?» dans un prochain numéro de la revue Société (Université du Québec) consacré à « L’anarchisme tory » et dirigé par Stéphane Vibert (université d’Ottawa), à paraître



|